MINOTAURE, revue surréaliste

Carte mentale

Élargissez votre recherche dans Universalis

Médias de l’article

Exposition surréaliste de Londres

Exposition surréaliste de Londres
Crédits : Hulton Getty

photographie

Igor Markevitch

Igor Markevitch
Crédits : Erich Auerbach/ Getty Images

photographie


Créée en 1933 à Paris, disparue en 1939, la revue Minotaure se proposait de « publier [...] la production d'artistes dont l'œuvre est d'intérêt universel ». Son éditeur, Albert Skira, conscient qu'il était alors « impossible d'isoler les arts plastiques de la poésie », s'est attaché, de son premier à son dernier numéro, à cette tentative unique et courageuse de « mise au point de caractère encyclopédique ». Aussi a-t-il imposé le modèle d'une revue dont il n'existe, depuis, aucun équivalent. Pourtant, l'époque ne s'y prêtait guère, puisque la menace de guerre, en cette période d'ascension du fascisme et du nazisme, pouvait décourager une entreprise a priori aussi utopique. Les surréalistes y collaborèrent étroitement avec André Masson, Man Ray, Miró, Dali, Magritte, Max Ernst, Marcel Duchamp, qui en dessinèrent les couvertures, de même que Picasso, De Chirico et Matisse, et ils ont donné à cette entreprise éditoriale une impulsion suffisamment forte pour qu'elle domine son temps, au lieu de se contenter de le refléter. Pourtant, contrairement aux revues du mouvement fondé en 1924 par Breton : La Révolution surréaliste (1924-1930) et Le Surréalisme au service de la révolution (1930-1933), Minotaure ne se limite pas au rôle d'instrument idéologique, artistique et politique des surréalistes. En cela, il s'inscrit dans le discours philosophique de toute la modernité, et réactive du même coup l'esprit de la philosophie des Lumières de l'Encyclopédie elle-même. André Breton y donne largement sa contribution, dès le premier numéro, par une grande étude sur Picasso, de même que Paul Eluard, Salvador Dali, Michel Leiris, mais ils voisinent de façon inattendue avec Max Raphaël, qui y c [...]

Exposition surréaliste de Londres

Exposition surréaliste de Londres

Photographie

Les participants à la première Exposition internationale du surréalisme organisée à Londres par Roland Penrose, en 1936. On reconnaît notamment, au fond, Salvador Dalí, Paul Eluard, Roland Penrose. 

Crédits : Hulton Getty

Afficher

1 2 3 4 5

pour nos abonnés,
l’article se compose de 3 pages




Écrit par :

Classification


Autres références

«  MINOTAURE, revue surréaliste  » est également traité dans :

L'AMOUR FOU, André Breton - Fiche de lecture

  • Écrit par 
  • Guy BELZANE
  •  • 979 mots

Dans le chapitre « D'un traité du hasard au récit d'une rencontre »  : […] Paru en février 1937 à la N.R.F., L'Amour fou se compose de sept chapitres dont les cinq premiers avaient fait l'objet d'une prépublication en revue, entre décembre 1933 et août 1936. Ce n'est qu'à cette date que Breton, frappé de la proximité de textes indépendants à l'origine, eut l'idée de les réunir en un volume, complété de deux autres textes rédigés à la hâte. Les troi […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/l-amour-fou/#i_5963

BRETON ANDRÉ

  • Écrit par 
  • Marguerite BONNET
  •  • 4 853 mots

Dans le chapitre « Aux quatre coins du monde »  : […] Autour de 1935, l'audience des conceptions surréalistes s'élargit ; de nouveaux esprits viennent à Breton qui anime la revue Minotaure . Avant même que se tienne à Paris la première exposition internationale du surréalisme, en 1937 ( Dictionnaire abrégé du surréalisme en collaboration avec Eluard), des manifestations du mouvement l'appellent en divers p […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/andre-breton/#i_5963

BRETON ANDRÉ - (repères chronologiques)

  • Écrit par 
  • Jean-François PÉPIN
  •  • 683 mots

19 février 1896 Naissance de Breton à Tinchebray, dans l'Orne. 1914-1918 Première Guerre mondiale. 1916 Infirmier militaire à Nantes, Breton y fait la connaissance de Jacques Vaché. En mai, il rencontre Guillaume Apollinaire. 1917 Fait la connaissance de Philippe Soupault, puis de Louis […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/breton-reperes-chronologiques/#i_5963

SKIRA ALBERT (1904-1973)

  • Écrit par 
  • Gaëtan PICON
  •  • 394 mots

Albert Skira est né à Genève. À partir de 1931, il publie des ouvrages de grand luxe : Les Métamorphoses d'Ovide illustrées par Picasso, les Poésies de Mallarmé illustrées par Matisse (1932), Les Chants de Maldoror illustrés par Dalí (1934). Il a été l'éditeur de la revue Minotaure (1933-1939), de l'hebdoma […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/albert-skira/#i_5963

SURRÉALISME - Histoire

  • Écrit par 
  • Ferdinand ALQUIÉ, 
  • Pierre DUBRUNQUEZ
  •  • 11 402 mots
  •  • 1 média

Dans le chapitre « L'âge de raison (1925-1939) »  : […] Marqués par la crise des grands systèmes de représentation du monde, les surréalistes étaient en quête de nouveaux fondements. Comme leurs contemporains marxistes, comme déjà les romantiques du siècle précédent, ils recherchaient les lois sur lesquelles asseoir une nouvelle approche de l'homme. Ils ne pouvaient par conséquent se contenter d'entériner les recherches de leur temps sans les réévaluer […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/surrealisme-histoire/#i_5963

SURRÉALISME - Surréalisme et art

  • Écrit par 
  • Gérard LEGRAND
  •  • 4 884 mots
  •  • 1 média

Dans le chapitre « Le tournant de la guerre »  : […] René Magritte, bien qu'éloigné du groupe parisien, développe une application exemplaire de procédés figuratifs à une méditation (non dénuée d'humour mais faisant également sa part au mystère) sur la réalité de nos représentations et la validité de la pensée. De son œuvre (autant que de celle de Max Ernst pour qui l'on a inventé cette formule), on peut dire que c'est celle d'un philosophe qui a ren […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/surrealisme-surrealisme-et-art/#i_5963

SURRÉALISME - Les revues surréalistes

  • Écrit par 
  • Jacques JOUET
  •  • 1 222 mots

Dans le chapitre « De « La Révolution surréaliste » au « Surréalisme au service de la révolution » »  : […] Avec le Premier Manifeste du surréalisme de Breton, une période s'achève. Le groupe surréaliste a besoin d'un nouvel outil qui sera La Révolution surréaliste (12 numéros de 1924 à 1929). D'abord dirigée par Pierre Naville et Benjamin Péret, Breton demeurant à l'écart jusqu'au numéro 4, La Révolution surréaliste tourne le dos aux […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/surrealisme-les-revues-surrealistes/#i_5963

UBAC RAOUL (1910-1985)

  • Écrit par 
  • Marie-Aline PRAT
  •  • 1 074 mots

Au cours d'une conversation avec son ami Jean Bazaine, Raoul Ubac aurait dit : « Mon vieux, le jour où tu laisses passer ta photo dans un journal, quelque chose d'impur s'est installé en toi, définitivement. » Cet artiste au regard transparent, dont le visage auréolé de cheveux blancs rayonnait de bonté, exprimait ainsi l'essence même de sa quête artistique et de sa personnalité : ignorant les con […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/raoul-ubac/#i_5963

Pour citer l’article

Alain JOUFFROY, « MINOTAURE, revue surréaliste », Encyclopædia Universalis [en ligne], consulté le 22 août 2019. URL : http://www.universalis.fr/encyclopedie/minotaure-revue-surrealiste/