RAY MAN (1890-1976)

Carte mentale

Élargissez votre recherche dans Universalis

Pionnier, avec Marcel Duchamp et Picabia, du mouvement le plus radical de l'art moderne qui, de Dada au surréalisme, traverse jusqu'à notre époque tout le champ des arts visuels, Man Ray a largement contribué, par son œuvre polymorphe : tableaux, objets, assemblages, photographies et films, à élargir l'horizon et la conscience des peintres. De son nom Emmanuel Rudnitsky, dont il a tiré les deux syllabes solaires de son célèbre pseudonyme, il avait découvert Cézanne, les masques africains et Brancusi dès 1911, à la galerie d'Alfred Stieglitz à New York, avant de voir les œuvres de Duchamp et de Picabia à l'Armory Show de 1913, et de rencontrer Duchamp en personne en 1915, puis Picabia. Mais c'est à travers Adon Lacroix, une femme singulière, poète, admiratrice de Rimbaud, Lautréamont et Apollinaire, que Man Ray a pris la mesure poétique de la révolution de l'art moderne. Il avait passé sa jeunesse à Brooklyn, et fréquenté le « Ferrer Center », qui fonctionnait à New York selon les principes de l'éducateur anarchiste catalan Francisco Ferrer Guardia (« tout y était gratuit [les cours de dessin, d'aquarelle], même l'amour »). Formation anarchiste déterminante, puisqu'elle le libéra très tôt du respect des valeurs établies, désacralisa à ses yeux les techniques d'expression traditionnelles et l'encouragea à ne suivre que sa propre nécessité individuelle dans toutes ses innovations. Refusant toute hiérarchie entre la peinture et la photographie, il considérait la caméra et le pinceau comme des instruments équivalents à ce qu'est la machine à écrire pour un écrivain. Aussi a-t-il apporté la même marque d'originalité à son œuvre de photographe et de cinéaste qu'à son œuvre de peintre ou d'assembleur d'objets. Il a raconté les circonstances de son aventure dans un livre : Autoportrait, qui, s'il ne suffit pas à tout saisir d'un homme difficile à cerner, éclaire sa personnalité et son œuvre à la lumière d'un humour paradoxal, mélange de sérieux et d'indépendance sereine à l'égard de tout jugement.

Man Ray

Man Ray

photographie

Le photographe et peintre américain Emmanuel Radenski, dit Man Ray (1890-1976), dans son atelier, à Paris, en 1956. Photographie en couleur. 

Crédits : Hulton Getty

Afficher

L'Ingres du XXe  [...]

1 2 3 4 5

pour nos abonnés,
l’article se compose de 5 pages




Écrit par :

Classification


Autres références

«  RAY MAN (1890-1976)  » est également traité dans :

MAN RAY, LA PHOTOGRAPHIE À L'ENVERS (exposition)

  • Écrit par 
  • Jacinto LAGEIRA
  •  • 1 309 mots

La troisième exposition consacrée par le Musée national d'art moderne à l'œuvre de Man Ray (présentée aux Galeries nationales du Grand Palais du 29 avril au 29 juin 1998) montrait pour la première fois une partie du fonds considérable reçu en dation par le Musée en 1994, complété par un don de Lucien Treillard, assistant et ami de l'artiste : en […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/man-ray-la-photographie-a-l-envers/#i_213

ABBOTT BERENICE (1898-1991)

  • Écrit par 
  • Christian CAUJOLLE
  •  • 797 mots

d'histoire de l'art et d'art plastique. À Greenwich Village, elle visite l'atelier de Marcel Duchamp et rencontre Man Ray dont elle devient une amie. Elle veut être sculpteur et, en 1921, elle part pour Paris ; là, elle fréquente l'Académie de la Grande Chaumière, les ateliers de Constantin Brancusi et d'Émile Bourdelle. En 1923 elle devient l' […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/berenice-abbott/#i_213

ANTI-ART

  • Écrit par 
  • Alain JOUFFROY
  •  • 3 052 mots

Dans le chapitre « L'anti-art et ses avatars »  : […] de l'art. Les ready-made de Duchamp – ainsi que les objets de Man Ray – ont servi de balises, sinon de repères, dans cette clandestine aventure. Tout s'est donc passé comme si Breton laissait faire Duchamp dans un domaine dont ni l'un ni l'autre n'ont jamais voulu établir l'inventaire analytique. Duchamp bénéficiait aux […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/anti-art/#i_213

DADA

  • Écrit par 
  • Henri BEHAR, 
  • Catherine VASSEUR
  •  • 5 737 mots
  •  • 1 média

Dans le chapitre « L'objet dada »  : […] précèdent Dada), sont les ambassadeurs de Dada à New York. Tous deux encourageront les premières expérimentations de l'Américain Man Ray, dont les films constituent un des rares apports de Dada au cinéma et à la photographie, aux côtés des expériences étonnantes menées par les Allemands Christian Schad et Hans Richter, et par le Suédois […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/dada/#i_213

MARCHÉ DE LA PHOTOGRAPHIE - (repères chronologiques)

  • Écrit par 
  • Hervé LE GOFF
  •  • 518 mots

1994 Christie's, New York : Noire et blanche, 1926, de Man Ray, est vendue 354 500 dollars (1 800 000 francs ou 274 000 euros […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/marche-de-la-photographie-reperes-chronologiques/#i_213

MILLER LEE (1907-1977)

  • Écrit par 
  • Noël BOURCIER
  •  • 675 mots

de Vogue. En 1929, elle quitte New York pour Paris, rencontre Man Ray, devient son assistante, sa collaboratrice, son modèle, son amante et égérie. Sur ses traces, elle réalise des photos de mode, des nus et des portraits solarisés. En 1930, pour Le Sang d'un poète, son premier film, Jean Cocteau la […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/lee-miller/#i_213

PARIS ÉCOLES DE

  • Écrit par 
  • Claire MAINGON
  •  • 2 616 mots
  •  • 2 médias

Dans le chapitre « La première école de Paris »  : […] que l'Ukrainienne Chana Orloff (1888-1968) ou le Lituanien Jacques Lipchitz (1891-1973). Les photographes, tels que l'Américain Man Ray (1890-1976) ou le Hongrois André Kertész (1894-1985), comptent également parmi les dignes représentants de cette école de Paris. Un nombre important d'entre eux étaient des juifs immigrés d'Europe de l'Est. […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/ecoles-de-paris/#i_213

PHOTOGRAMME

  • Écrit par 
  • Marc-Emmanuel MÉLON
  •  • 1 172 mots

Selon ses domaines d'application, le terme « photogramme » désigne des images de nature différente. En technique cinématographique, il signifie la plus petite unité de prise de vue, l'image indivisible dont la succession, vingt-quatre fois par seconde, crée la continuité filmique. Le mot « photogramme » est aussi employé […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/photogramme/#i_213

PHOTOGRAPHIE (art) - Photographie et peinture

  • Écrit par 
  • Jean-Luc DAVAL
  •  • 5 272 mots
  •  • 12 médias

Dans le chapitre « La « photographie pure » »  : […] la mémoire de ses objets ou pour commémorer ses actions scandaleuses, sa rencontre avec Man Ray sera déterminante. L'un et l'autre préfèrent la vie à l'art. Man Ray avait utilisé la photographie pour reproduire sa peinture et celle de ses amis. Il perçoit au contact de Duchamp qu'elle pourrait lui permettre de s'engager différemment face au […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/photographie-art-photographie-et-peinture/#i_213

PHOTOGRAPHIE (art) - Le statut esthétique

  • Écrit par 
  • Gérard LEGRAND
  •  • 5 136 mots
  •  • 8 médias

Dans le chapitre « La fin de la photographie-peinture »  : […] perspective qu'il faut apprécier l'apport théorique assez exceptionnel de Man Ray. Avec lui, le divorce entre peinture et photographie se trouve paradoxalement consommé, puisqu'il utilise les deux techniques, en les excluant radicalement l'une de l'autre. Par son invention des « rayographes », la photographie n'a plus de support du tout […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/photographie-art-le-statut-esthetique/#i_213

SURRÉALISME - Histoire

  • Écrit par 
  • Ferdinand ALQUIÉ, 
  • Pierre DUBRUNQUEZ
  •  • 11 401 mots

Dans le chapitre « La beauté et l'amour »  : […] l'objectivité. Il s'agit de laisser s'exprimer nos tendances profondes, de tout subordonner au désir. Le fer à repasser hérissé de pointes de Man Ray est la négation de toute intention technique, aussi bien que les montres molles de Dalí, pour lequel la beauté doit être « comestible », c'est-à-dire répondre aux désirs vitaux les plus immédiats […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/surrealisme-histoire/#i_213

SURRÉALISME & CINÉMA

  • Écrit par 
  • Ado KYROU
  •  • 1 414 mots

Le cinéma à proprement parler surréaliste peut paraître à première vue mince, voire pauvre. Il n'en est rien : le surréalisme a imprégné quantité de films. Les surréalistes, ceux qui firent partie du groupe et qui signèrent les textes importants de l'entre-deux-guerres, se méfièrent du cinéma, retrouvant dans les seuls films populaires (par exemple […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/surrealisme-et-cinema/#i_213

Voir aussi

Pour citer l’article

Alain JOUFFROY, « RAY MAN - (1890-1976) », Encyclopædia Universalis [en ligne], consulté le 14 décembre 2018. URL : http://www.universalis.fr/encyclopedie/man-ray/