MIMÉSIS, Erich AuerbachFiche de lecture

Carte mentale

Élargissez votre recherche dans Universalis

Vaste enquête consacrée, comme son sous-titre l'indique, à « la représentation de la réalité dans la littérature occidentale », Mimésis – « imitation » en grec, concept clé de la Poétique d'Aristote – fut écrit dans des conditions difficiles, pendant la Seconde Guerre mondiale, à Istanbul, où Erich Auerbarch (1892-1957), d'origine juive, chassé d'Allemagne par le nazisme, enseignait la philologie romane. Publié en allemand à Berne en 1946, puis en 1953 en anglais aux États-Unis (où son auteur s'exile en 1948), l'ouvrage se présente comme une suite de monographies – de l'Odyssée à La Promenade au phare –, appuyées sur des commentaires de textes cités presque toujours dans la langue originale (latin, français et ancien français, italien, espagnol, anglais, allemand) – et ordonnées chronologiquement.

1 2 3 4 5

pour nos abonnés,
l’article se compose de 2 pages




Écrit par :

Classification

Voir aussi

Pour citer l’article

François TRÉMOLIÈRES, « MIMÉSIS, Erich Auerbach - Fiche de lecture », Encyclopædia Universalis [en ligne], consulté le 09 septembre 2019. URL : http://www.universalis.fr/encyclopedie/mimesis-erich-auerbach/