MÉTASTASES, médecine

Médias de l’article

Métastases : étapes essentielles

Métastases : étapes essentielles
Crédits : Encyclopædia Universalis France

dessin

Métastases : principales molécules impliquées

Métastases : principales molécules impliquées
Crédits : Encyclopædia Universalis France

tableau

Métastases : le rôle de la ß-caténine

Métastases : le rôle de la ß-caténine
Crédits : Encyclopædia Universalis France

dessin

Métastases

Métastases
Crédits : B. Boyer, Institut Curie

photographie


Le terme « métastase » fut proposé en 1829 par Joseph Claude Récamier qui fut le premier, dans son traité Recherches du cancer, à montrer, par des observations anatomiques, que les métastases provenaient de l'émigration des cellules cancéreuses hors de la tumeur primaire et de leur greffe dans des organes distants de celui qui abrite le cancer primitif. Bien que ce soit seulement une seule cellule sur dix mille qui, à partir d'une tumeur primaire, donne naissance à une colonie à distance, il n'en demeure pas moins que le processus métastatique est globalement efficace et menaçant.

Si les cancers sont redoutables, ce n'est pas tant à cause de la capacité des tumeurs cancéreuses à se développer rapidement que par le risque que représente la dissémination métastatique des cellules tumorales hors de leur site d'implantation. En effet, les métastases sont à l'origine de 90 p. 100 de la mortalité due aux tumeurs malignes. Il est à noter que, malheureusement, le pronostic d'un patient atteint d'un cancer métastatique n'est pas bien meilleur actuellement qu'il ne l'était il y a dix ou vingt ans. En effet, beaucoup de malades, au moment où le diagnostic de cancer est posé, présentent déjà des métastases occultes (dites aussi micrométastases) ou apparentes, en nombre parfois élevé. Elles rendent l'acte chirurgical ou radiothérapeutique inopérant, puisque celui-ci n'éradiquera que la tumeur primaire et laissera en place les tumeurs secondaires qui pourront se développer et pour lesquelles les traitements chimiothérapiques utilisés à l'heure actuelle sont rarement efficaces. Cela explique l'urgence à trouver un nouveau type de chimiothérapie ciblée sur la maladie métastatique et donc à mieux comprendre les mécanismes biologiques qui sont mis en œuvre lors de la progression métastatique.

Aujourd'hui, cette progression apparaît véritablement comme un phénomène actif et non comme le simple débordement anarchique d'une masse tumorale dans les tissus et les ganglions lymphatiques voisins. On peut la définir comme une série d'événements au [...]


pour nos abonnés,
l’article se compose de 12 pages

Carte mentale

Élargissez votre recherche dans Universalis

Écrit par :

Classification


Autres références

«  MÉTASTASES, médecine  » est également traité dans :

ASPIRINE ET CANCER

  • Écrit par 
  • Chantal GUÉNIOT
  •  • 2 061 mots
  •  • 1 média

Dans le chapitre « Un effet anticancéreux général de l'aspirine »  : […] grands essais conduits en Grande-Bretagne le confirme. Après six ans et demi de suivi, le risque de cancer métastatique était réduit de 36 p. 100 chez les patients traités par aspirine, avec un effet plus marqué pour les cancers de type adénocarcinomes (— 46 p. 100). De plus, dans le sous-groupe de patients ayant eu un adénocarcinome non métastasé […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/aspirine-et-cancer/#i_17881

CANCER - Cancer et santé publique

  • Écrit par 
  • Maurice TUBIANA
  •  • 14 712 mots
  •  • 8 médias

Dans le chapitre « Histoire naturelle des cancers »  : […] La tumeur invasive localisée est née à partir d'une cellule qui de précancéreuse est devenue cancéreuse ; ayant grossi progressivement, elle peut s'infiltrer dans les tissus voisins et dissémine ensuite à distance par voie lymphatique ou sanguine […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/cancer-cancer-et-sante-publique/#i_17881

CANCER - Immunothérapie

  • Écrit par 
  • Emmanuel DONNADIEU
  •  • 4 640 mots
  •  • 5 médias

Dans le chapitre « L’immunothérapie des cancers : un concept ancien en pleine expansion »  : […] cellulaire autologue a permis d’obtenir des réponses complètes durables dans des cas de mélanomes métastatiques. Cependant, cette approche nécessite d’avoir accès à la tumeur du patient et de pouvoir isoler puis cultiver ex vivo les lymphocytes T infiltrants pendant plusieurs semaines. Ces dernières années, une variante de cette approche a été […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/cancer-immunotherapie/#i_17881

CELLULE - Les mouvements

  • Écrit par 
  • Michel BORNENS, 
  • Matthieu PIEL
  •  • 6 559 mots
  •  • 3 médias

Dans le chapitre « Physiopathologie du mouvement cellulaire dans les organismes multicellulaires »  : […] empêchent leur ancrage, conditions qui interdisent la croissance des cellules normales. Cette dérégulation caractérise l'état métastatique des tumeurs : les cellules ne savent plus qu'elles appartiennent à un tissu particulier et migrent à travers les barrières tissulaires tout en proliférant, menaçant la survie de l'organisme tout entier […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/cellule-les-mouvements/#i_17881

FOIE

  • Écrit par 
  • Jean ANDRE, 
  • Jacques CAROLI, 
  • Yves HECHT
  •  • 15 673 mots
  •  • 7 médias

Dans le chapitre « Les tumeurs hépatiques »  : […] que le cancer primitif, puisque la plupart des cancers primitifs de l'organisme peuvent métastaser au foie (cancers digestifs, mais aussi cancers du poumon, du sein, etc.), là encore une attitude de résignation n'est plus de mise. Certaines de ces tumeurs peuvent être enlevées chirurgicalement et, dans certains cas, une chimiothérapie […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/foie/#i_17881

NEUROLOGIE

  • Écrit par 
  • Raymond HOUDART, 
  • Hubert MAMO, 
  • Jean MÉTELLUS
  • , Universalis
  •  • 30 240 mots
  •  • 9 médias

Dans le chapitre « Métastases »  : […] Les métastases sont de plus en plus fréquemment observées. Leur diagnostic est aisé si elles sont secondaires à un cancer connu ; mais, très souvent, elles sont primitives en apparence, et ce doit être une règle, devant tout syndrome tumoral d'évolution rapide, de penser à cette possibilité et de rechercher au minimum un cancer du poumon chez l' […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/neurologie/#i_17881

ONCOGENÈSE ou CANCÉROGENÈSE ou CARCINOGENÈSE

  • Écrit par 
  • Roger MONIER
  •  • 7 287 mots
  •  • 5 médias

Dans le chapitre «  Aspects normaux et pathologiques de la prolifération cellulaire dans un organisme vivant. »  : […] à travers les circulations lymphatique ou sanguine, qui va conduire à la formation de métastases dans des sites plus ou moins distants de celui de la tumeur primitive. Les cellules tumorales invasives, qui peuvent migrer à partir de la tumeur initiale, ont un comportement qui n'est pas sans rappeler celui de certaines cellules embryonnaires, […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/oncogenese-cancerogenese-carcinogenese/#i_17881

OS

  • Écrit par 
  • Jean-Paul CAMUS, 
  • Armand de RICQLÈS
  • , Universalis
  •  • 15 855 mots
  •  • 7 médias

Dans le chapitre « Tumeurs »  : […] Les métastases osseuses des cancers viscéraux constituent parfois un accident révélateur. Le plus souvent, elles marquent une étape évolutive et témoignent de la diffusion souvent inéluctable du processus cancéreux. Elles se présentent sous deux formes, ostéolytique et ostéocondensante, parfois associées. Tous les cancers sont […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/os/#i_17881

Voir aussi

Pour citer l’article

Brigitte BOYER, « MÉTASTASES, médecine », Encyclopædia Universalis [en ligne], consulté le 23 septembre 2017. URL : http://www.universalis.fr/encyclopedie/metastases-medecine/