Abonnez-vous à Universalis pour 1 euro

MERS MARGINALES

Tectonique des plaques - crédits : Planeta Actimedia S.A.© Encyclopædia Universalis France pour la version française.

Tectonique des plaques

Les mers marginales sont définies comme des mers situées dans le domaine des marges actives, de type pacifique, liées à la subduction océanique sous la marge continentale. En sont donc exclues les mers installées sur des marges continentales stables, de type atlantique, comme la Manche ou la mer du Nord, que l'on désigne sous le nom de mers épicontinentales. En sont exclues également les mers nées d'une ouverture océanique récente, là où une dorsale océanique rencontre la marge continentale, comme le golfe de Californie – dit aussi mer de Cortés – ou encore l'ensemble golfe d'Aden-golfe de Tadjoura-mer Rouge, qui sont dans un contexte purement extensif, non lié à la subduction. Toutes les mers en marge des continents ne sont donc pas des mers marginales.

Répartition des mers marginales

À l'échelle mondiale, les mers marginales se rencontrent dans trois ensembles géodynamiques :

– le Pacifique occidental, tout au long de la marge de l'Asie et de l'Australie, depuis les Aléoutiennes, au nord, jusqu'à la zone des Tonga-Kermadec, au sud ;

– l'ensemble téthysien, hérité de l'océan ancien aujourd'hui fermé, dit Téthys, qui allait des Caraïbes aux îles de la Sonde et dont sont nées les chaînes et archipels des Caraïbes et de l'Eurasie méridionale, et les mers intérieures des types caraïbe et méditerranéen ;

– l'ensemble de la Scotia, entre Amérique du Sud et Antarctique, où se développe un système très comparable à celui des Caraïbes, appelé autrefois Antilles australes par Eduard Suess.

La suite de cet article est accessible aux abonnés

  • Des contenus variés, complets et fiables
  • Accessible sur tous les écrans
  • Pas de publicité

Découvrez nos offres

Déjà abonné ? Se connecter

Écrit par

Classification

Pour citer cet article

Jean AUBOUIN. MERS MARGINALES [en ligne]. In Encyclopædia Universalis. Disponible sur : (consulté le )

Article mis en ligne le et modifié le 14/03/2009

Médias

Tectonique des plaques - crédits : Planeta Actimedia S.A.© Encyclopædia Universalis France pour la version française.

Tectonique des plaques

Types principaux de mers marginales - crédits : Encyclopædia Universalis France

Types principaux de mers marginales

Bassin nord-fidjien - crédits : Encyclopædia Universalis France

Bassin nord-fidjien

Autres références

  • AMÉRIQUE (Structure et milieu) - Géologie

    • Écrit par , , , , , , et
    • 24 158 mots
    • 23 médias
    Au milieu du Crétacé, entre 120 et 80 millions d'années, un bassin marginal s'individualise au large de la Colombie et de l'Équateur (bassin Bolívar). Un soubassement de gabbros et de basaltes, des agglomérats volcaniques calco-alcalins et des séries détritiques gréseuses constituent l'essentiel du matériel...
  • ARCS INSULAIRES

    • Écrit par
    • 1 784 mots
    • 3 médias
    ...arcs insulaires sont liés à la subduction océanique, le plus souvent en bordure de continents dont les arcs insulaires se trouvent séparés par des mers marginales (qui naissent par extension entre l'arc insulaire et le continent, comme c'est le cas général dans l'ouest du Pacifique) ; mais quelquefois...
  • DINARIDES

    • Écrit par
    • 5 726 mots
    • 1 média
    ...zone ionienne correspondant à la marge proprement dite frangée par la zone récifale du Gavrovo (un peu à la manière de la Grande Barrière d'Australie) ; la mer marginale du Pinde ; l'arc insulaire pélagonien (à la manière, par exemple, de la Nouvelle-Calédonie) ; l'océan téthysien proprement dit, dont...
  • MARGES CONTINENTALES

    • Écrit par
    • 4 329 mots
    • 9 médias
    ...plaques provoque souvent, en arrière de la chaîne volcanique, une extension et même l'ouverture d'un espace océanique. Ainsi naît et se développe le bassin marginal, ou bassin arrière-arc. Un bassin marginal évolué ressemble à un jeune océan, par ses dimensions (plusieurs milliers de kilomètres ; exemple...