MANCHE

Carte mentale

Élargissez votre recherche dans Universalis

La Manche est une mer épicontinentale et intracontinentale, qui forme un couloir entre le sud de la Grande-Bretagne et la France du Nord-Ouest. Sa profondeur ne dépasse généralement pas cent mètres, et se tient le plus souvent entre trente et quatre-vingts mètres ; les courants de marée y sont vigoureux, les marnages importants, et les eaux brassées sur toute leur épaisseur. Enfin, la Manche est une voie de circulation maritime de première importance.

Limites et nomenclature

La Manche est bornée à l'est par le pas de Calais, et s'étend à l'ouest jusqu'à une limite arbitraire avec la mer Celtique, tracée entre l'île Vierge et le cap Lizard. Elle est longue de cinq cents kilomètres et sa largeur varie, de trente-deux kilomètres au pas de Calais à cent soixante-dix kilomètres au droit de la baie de Seine (entre le pays de Caux et le Cotentin), à moins de cent kilomètres au droit du cap de la Hague, pour atteindre deux cent cinquante kilomètres entre le Mont-Saint-Michel et le Devon, et revenir à cent cinquante kilomètres seulement à l'entrée occidentale.

De Start Point au cap de la Hague, l'isobathe de soixante mètres sépare la Manche occidentale de la Manche orientale : à l'est, les profondeurs dépassent ce chiffre seulement au centre, alors que l'isobathe de trente mètres est généralement peu éloignée de la côte ; le fond est peu accidenté, sauf à proximité du pas de Calais. À l'ouest, le plancher sous-marin s'abaisse progressivement jusqu'à cent mètres, avec un escarpement prélittoral de plus en plus marqué ; la platitude générale est rompue par un chapelet de fosses axiales encaissées parfois d'une centaine de mètres : la fosse Centrale atteint localement cent quatre-vingts mètres de profondeur. Près des côtes, surtout dans le golfe normand-breton, des îles et des écueils témoignent d'aplanissements incomplets.


1  2  3  4  5
pour nos abonnés,
l’article se compose de 5 pages

Écrit par :

Classification

Autres références

«  MANCHE  » est également traité dans :

AMOCO CADIZ MARÉE NOIRE DE L' (16 mars 1978)

  • Écrit par 
  • Yves GAUTIER
  •  • 469 mots

Le soir du 16 mars 1978, le supertanker Amoco Cadiz s'échoue face au petit port breton de Portsall (Finistère-Nord), libérant, en quinze jours, 223 000 tonnes de pétrole léger et 4 000 tonnes de fioul lourd. Les conséquences en sont lourdes : 300 kilomètres de côtes polluées, entre 19 000 et 37 000 oiseaux morts ainsi que des centaines de millions d'invertébrés et de poissons. Sur une surface tot […] Lire la suite

HAMPSHIRE

  • Écrit par 
  • Claude MOINDROT
  •  • 293 mots

Un des comtés du sud de l'Angleterre, riverain de la Manche, vaste de 3 779 kilomètres carrés. Une importante couche de craie, ondulée par les mouvements tectoniques tertiaires, forme l'ossature du nord du Hampshire et donne un paysage de plateaux secs et découverts ; l'érosion a creusé des combes dans les anticlinaux de la craie (Kingsclere, Winchester). Au sud, la craie, déprimée en synclinal, e […] Lire la suite

KENT & SUSSEX

  • Écrit par 
  • Claude MOINDROT
  •  • 703 mots
  •  • 2 médias

Groupe de trois comtés de la région Sud-Est de l'Angleterre (Kent, East Sussex, West Sussex), situés entre l'agglomération londonienne et la côte de la Manche orientale et du pas de Calais, occupant au total 7 500 kilomètres carrés. Le relief très varié résulte du défoncement par l'érosion d'une puissante voûte anticlinale d'axe est-ouest. Au centre, des collines gréseuses atteignent 240 mètres d' […] Lire la suite

TORREY CANYON MARÉE NOIRE DU (1967)

  • Écrit par 
  • Jean-Pierre RAFFIN
  •  • 328 mots
  •  • 2 médias

Même si des marées noires avaient déjà eu lieu lors des deux conflits mondiaux, le naufrage du pétrolier libérien Torrey Canyon , le 18 mars 1967, au large de la Grande-Bretagne, allait frapper l'opinion publique . Avec plus de 77 000 tonnes d'hydrocarbures déversées dans la Manche et atteignant les côtes nord de la Bretagne, il inaugurait une longue série de marées noires (13 en France dont 10 a […] Lire la suite

NORD-PAS-DE-CALAIS

  • Écrit par 
  • Pierre-Jean THUMERELLE
  •  • 4 690 mots
  •  • 3 médias

Dans le chapitre « L'espace naturel »  : […] Ici domine un paysage naturel tout en douceur, tout en nuances, qu'animent de grands ciels tourmentés. On les dit trop gris, mais, souvent, la gamme infinie des jeux de lumière, qui ont inspiré tant de peintres, y illumine les nuages. Certes, le relief peut paraître bien plat à celui qui vient de contrées montagneuses, mais il n'est nulle part uniforme. Même la plaine flamande, ce « plat pays » ch […] Lire la suite

PARISIEN BASSIN

  • Écrit par 
  • Jean ROBERT
  •  • 5 035 mots
  •  • 3 médias

Dans le chapitre « L'organisation de l'espace »  : […] Le modèle « centre-périphérie » s'applique ici, dans une de ses versions les plus caricaturales ; il faut toutefois rappeler que sous cette expression sont rassemblés plusieurs concepts : celui d'une inégalité entre le centre et les différentes couronnes qui l'entourent, par exemple en termes de densité de population (20 900 hab./km 2 à Paris, 6 620 en petite couronne, 450 en grande couronne, 78 […] Lire la suite

SOUTHAMPTON

  • Écrit par 
  • Claude MOINDROT
  •  • 264 mots
  •  • 1 média

Plus grand port britannique de la Manche, Southampton est situé dans le Hampshire, à 30 kilomètres de la mer, au fond d'un long estuaire bien abrité des tempêtes de sud-ouest par l'écran de l'île de Wight. Les conditions de navigation y sont exceptionnellement favorables : calme des eaux de la rade, faible dénivellation verticale des marées qui rend inutile la construction de bassins à flot et, c […] Lire la suite

TUNNEL SOUS LA MANCHE

  • Écrit par 
  • Laurent BONNAUD
  •  • 9 384 mots
  •  • 9 médias

Dans le chapitre « Le tunnel : un projet ancien et ambitieux »  : […] La Manche, ce bras de mer (33 km dans sa plus petite largeur, au niveau du pas de Calais) qui sépare actuellement la Grande-Bretagne de l’Europe continentale, n’a pas toujours existé. En effet, ce n’est qu’après la dernière glaciation du Quaternaire, il y a environ huit à dix mille ans, que la Grande-Bretagne a été détachée définitivement du continent européen pour devenir une île. Peu profonde, […] Lire la suite

Voir aussi

Les derniers événements

Espagne. Début du processus de déconfinement. 11-29 mai 2020

Le 11, le processus de déconfinement débute, sauf dans les régions autonomes de Madrid et de Castille-León, et dans certaines provinces des régions de Castille-La Manche, de Catalogne, d’Andalousie et de la Communauté valencienne. À partir du 15, un isolement de quatorze jours est imposé aux […] Lire la suite

France. Demande de fermeture de la centrale nucléaire de Fessenheim. 30 septembre 2019

en service de la centrale EPR de Flamanville (Manche), la fermeture de la centrale en 2020 avait été annoncée par le président Emmanuel Macron. La fermeture de la plus ancienne centrale française en activité, mise en service en 1978, était réclamée par le mouvement antinucléaire, ainsi […] Lire la suite

France. Demande d’audit sur la filière EPR. 5 juillet 2019

Estimant justifié de « taper du poing sur la table », le ministre de l’Économie Bruno Le Maire ne juge « pas acceptables » les « incidents à répétition » sur le chantier du réacteur nucléaire de troisième génération de Flamanville (Manche) et réclame au PDG d’EDF Jean-Bernard Lévy un « audit […] Lire la suite

France – Royaume-Uni. Conclusion d’un protocole additionnel au traité du Touquet. 18 janvier 2018

de la procédure d’examen des demandes d’entrée au Royaume-Uni – sans préciser le nombre de celles-ci – pour les migrants regroupés à Calais, ainsi qu’une contribution de 50,5 millions d’euros au renforcement des équipements visant à empêcher les intrusions dans le tunnel sous la Manche. […] Lire la suite

France. Avis de l’Autorité de sûreté nucléaire sur l’EPR de Flamanville. 28 juin 2017

L’Autorité de sûreté nucléaire (ASN) publie son avis sur la conformité de la cuve déjà installée dans le réacteur pressurisé européen (EPR) en cours de construction à Flamanville (Manche). Elle juge que ses « caractéristiques mécaniques […] sont suffisantes » en dépit des défauts décelés en avril […] Lire la suite

Pour citer l’article

Jean-Pierre PINOT, « MANCHE », Encyclopædia Universalis [en ligne], consulté le 02 décembre 2020. URL : https://www.universalis.fr/encyclopedie/manche/