MÉDITERRANÉE MER

Carte mentale

Élargissez votre recherche dans Universalis

Géologie

Morphologie, structure, géophysique

Le trait le plus marquant de la géomorphologie de la mer Méditerranée est la brusque plongée des côtes vers les grands fonds de 2 500 à 5 000 mètres, disposés sous forme de plaines abyssales au centre des principaux bassins. Rares sont en effet les plateaux continentaux : parmi eux, celui du golfe du Lion, celui des Baléares entre cet archipel et la côte espagnole, celui de Tunisie-Sicile entre l'Italie et la Tunisie, celui des Cyclades, très accidenté, qui porte l'archipel du même nom et s'étend des côtes helléniques aux côtes turques.

Qu'il y ait un plateau continental ou que la plongée soit directe vers les plaines abyssales, le talus qui en résulte est entaillé par des canyons sous-marins, très étroits et de pente assez forte ; tels sont, par exemple, les canyons des côtes françaises, qui furent parmi les premiers décrits, en particulier par Jacques Bourcart (cf. canyons sous-marins) ; mais il en existe partout le long des autres côtes.

Cette brusque plongée des côtes est due à des failles directes inclinées vers les profondeurs, failles récentes et sismiques. Si on les a tout d'abord mises en évidence le long des côtes d'Afrique du Nord et autour du bassin ionien, ces failles ont été retrouvées partout, bordant directement la côte lorsqu'il n'y a pas de plateau continental ou bien limitant celui-ci. Dans ces failles paraissent prédominer deux familles, l'une nord-ouest - sud-est, l'autre nord-est - sud-ouest, responsables des principales directions de côtes observables en Méditerranée ; les côtes italiennes sont significatives à cet égard, ou encore l'archipel des Cyclades, qui se dispose dans les mailles de ce réseau. L'orientation est-ouest existe également, par exemple le long de la Berbérie.

Si le continent, le plateau continental quand il existe et le talus appartiennent à la croûte continentale, le fond des grands bassins est, par endroits, de la croûte océanique, marquée par d'importantes anomalies gravimétriques ; de nombreuses études sismiques ont aussi montré une importante remontée de la discontinuité de Mohorovičić coïncidant avec l'emplacement des grandes plaines abyssales (jusqu'à moins de 15 km entre Minorque et la Sardaigne). D'ailleurs, ces bassins montrent parfois des volcans sous-marins dont la forme conique, cernée d'une dépression annulaire, est celle des guyots décrits dans les océans, notamment le Pacifique. Certains de ces appareils (par exemple, Alborán entre l'Andalousie et le Rif) émergent même. Les plaines abyssales méditerranéennes ont donc des caractères océaniques certains.

L'âge de ces fonds océaniques est variable. Ils sont le plus souvent récents, la Méditerranée, dans sa forme actuelle, étant née de mouvements néotectoniques à la limite du Miocène et du Pliocène, il y a environ 5 millions d'années. Tel est le cas, par exemple, de la mer Tyrrhénienne, ou plus encore de la fosse de Macédoine, dont le fond océanique paraît naître actuellement. Mais d'autres sont hérités d'époques plus anciennes, comme le bassin algéro-provençal – né il y a quelque 25 millions d'années de la rotation antihoraire de l'ensemble corso-sarde –, voire la mer Ionienne et la mer de Libye, peut-être héritées de l'ancienne Téthys, océan aujourd'hui disparu qui séparait l'Eurasie des continents méridionaux dont l'Afrique, et qui achève peut-être de disparaître dans la subduction des arcs égéen et tyrrhénien (cf. aire méditerranéenne, téthys).

En effet, deux arcs insulaires sont encore actifs en Méditerranée, l'arc égéen et l'arc tyrrhénien, l'un et l'autre caractérisés : en premier lieu, par des séismes intermédiaires dont les foyers se situent autour de 300 kilomètres de profondeur, ce qui autorise à y voir des plans de Wadati-Benioff plongeant sous la mer Égée et la mer Tyrrhénienne ; en second lieu, par un volcanisme intermédiaire, celui des îles Lipari (avec le Stromboli et le Vulcano) en mer Tyrrhénienne et de l'arc allant de Méthana à Nísyros par Milo et Santorin (Thíra) dans la mer Égée

Vulcano

Photographie : Vulcano

Cette île volcanique d'Italie, dans l'archipel des Éoliennes, à proximité de la côte nord de la Sicile, abrite le mont Vulcano, volcan actif dû à la subduction de la plaque africaine sous l'Europe. 

Crédits : CSP_slavapolo/ Fotosearch LBRF/ Age Fotostock

Afficher

La sismicité de la Méditerranée se place dans l'optique d'un rapprochement encore actuel entre Afrique et Eur [...]

1  2  3  4  5
pour nos abonnés,
l’article se compose de 8 pages

Médias de l’article

Bathyscaphe Trieste

Bathyscaphe Trieste
Crédits : Hulton Getty

photographie

Méditerranée occidentale : topographie

Méditerranée occidentale : topographie
Crédits : Encyclopædia Universalis France

carte

Gibraltar

Gibraltar
Crédits : Stocktrek Images/ Getty Images

photographie

Vulcano

Vulcano
Crédits : CSP_slavapolo/ Fotosearch LBRF/ Age Fotostock

photographie

Afficher les 9 médias de l'article


Écrit par :

Classification

Autres références

«  MÉDITERRANÉE MER  » est également traité dans :

RÉCHAUFFEMENT CLIMATIQUE ET MER MÉDITERRANÉE

  • Écrit par 
  • Fanny ADLOFF
  •  • 804 mots
  •  • 1 média

La Méditerranée est la mer semi-fermée la plus grande de la planète. Tel un océan miniature, c’est un bassin approprié pour étudier l’impact du changement climatique sur l’océan. Le temps de résidence de ses eaux (de l’ordre du siècle) étant plus faible que celui de l’océan global, une réponse rapide du système face aux changements est attendue dans cette région particulièrement vulnérable au cha […] Lire la suite

ADRIATIQUE MER

  • Écrit par 
  • Universalis
  •  • 690 mots

La mer Adriatique est un bras de la mer Méditerranée situé entre les péninsules italienne et balkanique. À son extrémité sud-est, le canal d'Otrante la relie à la mer Ionienne. Elle mesure environ 800 kilomètres de longueur, avec une largeur moyenne de 160 kilomètres, une profondeur maximale de 1 324 mètres et une surface de 131 050 kilomètres carrés. L'Adriatique a joué un grand rôle dans le dév […] Lire la suite

AFRIQUE (Structure et milieu) - Géologie

  • Écrit par 
  • Anne FAURE-MURET
  •  • 18 709 mots
  •  • 22 médias

Dans le chapitre « Le Phanérozoïque »  : […] Au moment de passer à l'ère paléozoïque, voyons comment se présente l'Afrique, qui émerge alors dans sa presque totalité. À la fin du Précambrien, les événements panafricains ont soudé et ressoudé les différents morceaux de l'Afrique, qui maintenant forment un tout. Nous y retrouvons les différents cratons nés de l'Archéen, enrichis des chaînes du Protérozoïque inférieur et moyen et complétés par […] Lire la suite

BALÉARES

  • Écrit par 
  • Vicente RODRIGUEZ
  • , Universalis
  •  • 794 mots
  •  • 2 médias

Archipel de la Méditerranée occidentale peuplé de 1 030 650 habitants (estim. 2007) et d'une superficie de 5 014 kilomètres carrés, les Baléares constituent la plus petite communauté autonome d'Espagne avec la Rioja, composée d'une seule province. Situées à une distance de 80 à 300 kilomètres de l'Espagne continentale, elles se divisent en deux groupes d'îles. Le groupe oriental, le plus import […] Lire la suite

BIOCÉNOSES

  • Écrit par 
  • Paul DUVIGNEAUD, 
  • Maxime LAMOTTE, 
  • Didier LAVERGNE, 
  • Jean-Marie PÉRÈS
  •  • 9 785 mots
  •  • 8 médias

Dans le chapitre « Cas des biocénoses marines »  : […] Comme dans les biocénoses terrestres, chaque espèce marine, qu'elle soit végétale ou animale, a des exigences et des tolérances déterminées à l'égard des facteurs ambiants : température, salinité et teneur de l'eau en différents constituants secondaires, agitation du milieu, éclairement, pression hydrostatique (fonction de la profondeur), nature du substrat (pour les espèces benthiques seulement) […] Lire la suite

BOURCART JACQUES (1891-1965)

  • Écrit par 
  • Universalis
  •  • 589 mots

Naturaliste de formation, Jacques Bourcart consacra une grande partie de sa vie à la géologie classique en y faisant preuve d'un esprit novateur et anticonformiste. Au cours de ses recherches sur le Quaternaire du Maroc, il aborda les problèmes littoraux et écrivit une œuvre d'une profonde réflexion : Essai sur les régressions et les transgressions marines (1938) ; ainsi commença une deuxième car […] Lire la suite

CANYONS SOUS-MARINS

  • Écrit par 
  • Maurice GENNESSEAUX
  •  • 7 529 mots
  •  • 4 médias

Dans le chapitre « Les têtes de canyons et leur prolongement vers le littoral »  : […] La majorité des têtes de canyons sont situées à la partie supérieure de la pente continentale. Les marges atlantiques, et en particulier la marge armoricaine, en présentent de bons exemples. La distance entre les canyons est souvent inférieure à 10 kilomètres. Leurs têtes, élargies ou ramifiées, festonnent le sommet de la pente continentale et s'avancent même jusqu'à l'isobathe 70 mètres. La plate […] Lire la suite

CAULERPA TAXIFOLIA

  • Écrit par 
  • Alexandre MEINESZ
  •  • 747 mots

L' algue verte tropicale Caulerpa taxifolia est apparue en Méditerranée en 1984, au pied du Musée océanographique de Monaco où elle était cultivée dans ses aquariums. Observée sur un mètre carré cette année-là, elle s'est développée sur un hectare en 1989. Elle s'est ensuite répandue très rapidement le long des côtes françaises, italiennes, croates, espagnoles (Baléares) et tunisiennes. Durant l […] Lire la suite

CHYPRE

  • Écrit par 
  • Marc AYMES, 
  • Christophe CHICLET, 
  • Gilles GRIVAUD, 
  • Pierre-Yves PÉCHOUX
  •  • 10 306 mots
  •  • 10 médias

En Méditerranée orientale, l'île de Chypre a souvent reçu, dès l'aube du Néolithique, habitants, techniques et croyances en provenance des côtes toutes proches du Levant. Mais la langue grecque adoptée et conservée depuis plus de trois millénaires l'a ancrée dans l'espace culturel hellénique où elle demeure, malgré quatre siècles de présence latine puis vénitienne, après l'échec des croisades en […] Lire la suite

COSQUER GROTTE

  • Écrit par 
  • Jean CLOTTES, 
  • Jean COURTIN
  •  • 1 412 mots
  •  • 2 médias

Découverte en 1991 par le scaphandrier professionnel dont elle porte désormais le nom, la grotte Cosquer est à ce jour la seule grotte ornée paléolithique majeure connue dans le l’extrême sud-est de la France. C'est également l'unique grotte ornée au monde dont l'entrée s'ouvre sous la mer, à 37 mètres de profondeur, au pied des falaises du cap Morgiou, dans les calanques de Marseille. En effet […] Lire la suite

Voir aussi

Les derniers événements

21-25 avril 2021 Afrique – Europe. Mort de cent trente migrants au large de la Libye.

Le 21, avertie de la présence d’un bateau de migrants au large des côtes libyennes, l’ONG Alarm Phone, qui recueille les appels provenant d’embarcations en détresse, tente en vain d’obtenir l’aide des garde-côtes libyens et du centre de coordination des recherches en mer de Rome. Le 22, l’Ocean Viking, le navire de sauvetage de l’ONG SOS Méditerranée, arrivé sur les lieux, découvre l’épave de l’embarcation qui transportait quelque cent trente migrants. […] Lire la suite

8-22 juin 2020 Afrique – Europe. Reprise des opérations de sauvetage en Méditerranée.

Le 22, l’Ocean Viking de l’ONG européenne SOS Méditerranée quitte Marseille pour reprendre ses opérations de sauvetage. […] Lire la suite

5-30 septembre 2018 Libye. Le rôle de Tripoli dans l'accueil des migrants en question.

Le 19, le navire Aquarius affrété par les ONG SOS Méditerranée et Médecins sans frontières secourt onze personnes au large de la Libye et refuse de les remettre aux garde-côtes libyens. Le 22, le Panamá décide, sous la pression de l’Italie, de retirer son pavillon maritime à l’Aquarius. Ce dernier avait été privé en août de son précédent pavillon accordé par Gibraltar. […] Lire la suite

14-26 août 2018 Malte – Italie. Nouvelle répartition de migrants secourus en mer.

Le 14, le gouvernement maltais autorise l’accostage à La Valette du navire Aquarius, affrété par les ONG SOS Méditerranée et Médecins sans frontières, avec à son bord cent quarante et un migrants secourus les jours précédents au large de la Libye. Ceux-ci doivent être répartis entre la France, l’Allemagne, le Luxembourg, le Portugal, l’Espagne et l’Italie. […] Lire la suite

15 juillet 2018 Italie. Débarquement en Sicile de migrants accueillis par cinq pays européens.

Selon l’Organisation internationale pour les migrations, six cent vingt-neuf migrants sont morts en Méditerranée en juin, chiffre élevé que l’agence des Nations unies attribue à la réduction de la présence en mer des bateaux des ONG d’aide aux migrants. […] Lire la suite

Pour citer l’article

Jean AUBOUIN, François DOUMENGE, Michel DURAND-DELGA, « MÉDITERRANÉE MER », Encyclopædia Universalis [en ligne], consulté le 13 janvier 2022. URL : https://www.universalis.fr/encyclopedie/mer-mediterranee/