ADRIATIQUE MER

Carte mentale

Élargissez votre recherche dans Universalis

La mer Adriatique est un bras de la mer Méditerranée situé entre les péninsules italienne et balkanique. À son extrémité sud-est, le canal d'Otrante la relie à la mer Ionienne. Elle mesure environ 800 kilomètres de longueur, avec une largeur moyenne de 160 kilomètres, une profondeur maximale de 1 324 mètres et une surface de 131 050 kilomètres carrés. L'Adriatique a joué un grand rôle dans le développement historique de l'Europe méditerranéenne et présente en elle-même un intérêt scientifique considérable. Les études modernes sur l'Adriatique ont été conduites principalement sous l'égide d'instituts scientifiques italiens et balkaniques.

Le contraste est frappant entre ses deux rivages. La côte italienne est relativement droite et continue, dépourvue d'îles, tandis que la côte balkanique regorge d'îles grandes ou petites, de forme généralement oblongue et dirigées parallèlement au rivage continental. De nombreux détroits tortueux forment, entre les îles, des bras de mer qui ne sont pas sans évoquer les fjords norvégiens et rendent les formes des côtes escarpées.

La profondeur de l'Adriatique à proximité du rivage entretient une étroite relation avec la géographie physique de la côte adjacente. Lorsque cette dernière est élevée et montagneuse, la mer avoisinante est profonde, comme dans le cas des côtes de l'Istrie et de la Dalmatie, en Slovénie et en Croatie. Là où on trouve des rivages bas et sablonneux, la mer est peu profonde, comme aux alentours de Venise ou, plus au sud, près du delta du Pô. D'une manière générale, les eaux sont peu profondes le long de la côte italienne. Le point le plus profond de l'Adriatique se trouve au centre sud de la zone. La profondeur moyenne est de 444 mètres.

L'Adriatique présente deux types de fonds, difficiles à classer de manière rigoureuse, mais trè [...]


1  2  3  4  5
pour nos abonnés,
l’article se compose de 2 pages

Classification

Autres références

«  ADRIATIQUE MER  » est également traité dans :

ABRUZZES

  • Écrit par 
  • Robert BERGERON
  •  • 810 mots
  •  • 1 média

Située dans le centre-est de l'Italie, couvrant une superficie de 10 794 kilomètres carrés, la région des Abruzzes renferme les montagnes les plus élevées et les moins facilement pénétrables de la péninsule ; l'Apennin y atteint sa puissance maximale. Les chaînons massifs de calcaires, faillés et soulevés, du Pliocène, encadrent de hauts plateaux et des bassins d'effondrement, synclinaux comme la […] Lire la suite

APENNIN

  • Écrit par 
  • Jean AUBOUIN, 
  • Jean DEMANGEOT
  •  • 2 774 mots
  •  • 3 médias

Dans le chapitre « Géologie »  : […] Il faut séparer de l'Apennin la zone de flyschs et de calcaires de la Lucanie, ou Basilicate, et le massif cristallin de Calabre (l'ensemble se rattachant par la Sicile aux structures de l'Afrique du Nord), ainsi que les grandes masses calcaires des Pouilles et du Monte Gargano, qui représentent l'avant-pays commun à l'Apennin et aux Dinarides ( zone d'Apulie ). Les montagnes de Campanie et des […] Lire la suite

BARI

  • Écrit par 
  • Robert BERGERON
  •  • 690 mots
  •  • 2 médias

Capitale de la Pouille. Située sur un éperon séparant le vieux port et le nouveau, la cité de Barium est peu importante dans l'Antiquité. Siège d'un gastald lombard, elle est occupée en 847 par des musulmans qui en font la capitale d'un petit émirat. L'empereur franc Louis II les chasse et, en 875, Bari passe sous la domination de Byzance : elle est la résidence du stratège de Langobardie, puis d […] Lire la suite

BRINDISI

  • Écrit par 
  • Universalis
  •  • 522 mots

La ville de Brindisi est le chef-lieu de la province du même nom, dans la région des Pouilles (Apulie), dans le sud-est de l'Italie. Elle est située sur la côte Adriatique, au fond d'une anse en forme de Y qui peut accueillir des navires de haute mer, au sud-est de Bari. La légende attribue la fondation de la ville à Diomède, un compagnon d'Ulysse. Son nom grec, Brentesion (changé par les Romain […] Lire la suite

CROATIE

  • Écrit par 
  • Emmanuelle CHAVENEAU, 
  • Christophe CHICLET, 
  • Ivo FRANGES, 
  • Mladen KOZUL
  •  • 9 188 mots
  •  • 6 médias

Dans le chapitre « Un espace éclaté »  : […] La Croatie se distingue par sa forme étrange, en boomerang, à l'intérieur duquel s'inscrit le triangle du territoire de la Bosnie-Herzégovine. Cette forme est un héritage historique : la limite entre les deux États reprend la limite établie à la fin du xviii e  siècle entre l'Empire austro-hongrois – dont faisait partie la Croatie – et l'Empire ottoman. Le pays se dessine comme deux bras articulés […] Lire la suite

DALMATIE

  • Écrit par 
  • Michel ROUX
  •  • 417 mots

Région littorale de la Croatie, entre le golfe de Kvarner au nord et le littoral monténégrin au sud. Étroite frange littorale et insulaire d'un épais bourrelet montagneux, la Dalmatie juxtapose à une Croatie et à une Bosnie-Herzégovine essentiellement continentales une marge méditerranéenne, dont les hivers connaissent cependant des coups de froid dus au vent du nord-est, la bora. Son relief est c […] Lire la suite

DINARIDES

  • Écrit par 
  • Jean AUBOUIN
  •  • 5 738 mots
  •  • 1 média

Dans le chapitre « Les Dinarides »  : […] Les Dinarides stricto sensu ont une façade maritime le long de la mer Adriatique, de climat méditerranéen et de sous-sol essentiellement calcaire, de sorte que s'y développe dans d'excellentes conditions le relief karstique. Partout, la côte est abrupte et plus ou moins bordée d'îles parallèles, le tout correspondant à l'allongement des unités tectoniques dans le sens nord-ouest - sud-est. Plusi […] Lire la suite

DURRËS

  • Écrit par 
  • Pierre-Yves PÉCHOUX
  •  • 223 mots
  •  • 1 média

Après avoir été longtemps le principal port de la côte orientale de l'Adriatique, Durrës (en italien Durazzo) est aujourd'hui la deuxième ville d'Albanie (99 500 hab. au recensement de 2001), puisqu'elle se place avant , Elbasan, Shkodër et Vlorë, et son plus actif point de jonction et d'échanges avec l'extérieur. Si les qualités nautiques de sa rade, exposée aussi bien à la bora qu'au sirocco, so […] Lire la suite

ISTRIE

  • Écrit par 
  • Michel ROUX
  •  • 238 mots
  •  • 1 média

Presqu'île du nord de l'Adriatique, l'Istrie (Istra), partagée entre la Croatie, en majeure partie, et la Slovénie, compte 3 000 kilomètres carrés. La partie croate (2 813 km 2 ) constitue un des vingt et un comitats (divisions administratives créées en 1990) du pays. La population de celui-ci s’élevait à 206 300 habitants au recensement de 2001 ; le centre administratif est Pazin. On distingue, a […] Lire la suite

MÉDITERRANÉE MER

  • Écrit par 
  • Jean AUBOUIN, 
  • François DOUMENGE, 
  • Michel DURAND-DELGA, 
  • Universalis
  •  • 7 885 mots
  •  • 9 médias

Dans le chapitre « Masses d'eau et courants »  : […] Les échanges hydrologiques externes et les influences climatiques refroidissant les côtes nord et élevant la température et la salinité dans le bassin oriental différencient les masses d'eau. En Méditerranée occidentale on distingue : – l' eau atlantique , légère et mobile, entrant à Gibraltar et se tenant longtemps en surface (salinité 36,25 p. 1 000 ; température 13,5  0 C) ; – l' eau oriental […] Lire la suite

Les derniers événements

Yougoslavie. Intervention armée de l'O.T.A.N. 15-31 mars 1999

yougoslave, sont bombardés par des avions basés en Italie ainsi que par des bâtiments croisant en mer Adriatique. Le 25, la Yougoslavie rompt ses relations diplomatiques avec les États-Unis, le Royaume-Uni, l'Allemagne et la France. La Russie dénonce « l'erreur monumentale » que constitue l'intervention […] Lire la suite

Pour citer l’article

« ADRIATIQUE MER », Encyclopædia Universalis [en ligne], consulté le 30 septembre 2020. URL : https://www.universalis.fr/encyclopedie/mer-adriatique/