Abonnez-vous à Universalis pour 1 euro

SHETLAND ÎLES

L'archipel le plus septentrional des îles Britanniques, traversé par le 60e degré de latitude nord. La situation des Shetland leur vaut un climat hyperocéanique doux et humide, troublé en hiver par de violentes bourrasques. L'archipel se compose d'une centaine d'îles aux formes déchiquetées par l'érosion glaciaire quaternaire et l'érosion marine ; aucun point n'est à plus de cinq kilomètres de la mer, bien que la superficie totale soit de 1 300 kilomètres carrés. Les roches paléozoïques, datant de l'orogenèse calédonienne, ignées ou métamorphiques, ne donnent que des sols minces, pauvres et acides. Aussi la production agricole (avoine, pommes de terre) est-elle insignifiante. L'élevage des ovins et des poneys fut longtemps la ressource principale des Shetland, complétée par le tissage à domicile des tissus de laine dits shetlands.

Îles Shetland - crédits : Pubbli Aer Foto/ De Agostini/ Getty Images

Îles Shetland

Royaume-Uni : carte physique - crédits : Encyclopædia Universalis France

Royaume-Uni : carte physique

La pêche au hareng de mai à septembre et le saurissage des poissons, si importants au début du xxe siècle (un million de tonneaux de harengs saurs produits en 1905), ont presque disparu dans les années 1950 ; la pêche au poisson blanc a décliné elle aussi, mais moins brutalement. Les industries (conserveries, fabrication du tweed, bonneterie, chantiers navals) et l'hôtellerie sont regroupées au chef-lieu, Lerwick (6 830 hab. en 2001), de cette zone dite d'autorité insulaire.

La découverte et l'exploitation de gisements de pétrole sous-marins au large des Shetland (gisements Brent,Cormorant et Statfjord) a bouleversé l'économie des Shetland en stoppant le mouvement migratoire vers la Grande-Bretagne ; des pipelines amènent le pétrole jusqu'au grand terminal de Sullom Voe, dans le nord de l'île principale, Mainland, et Lerwick est devenu la base opérationnelle de maintenance des navires et des plates-formes de forage. En 2001, la population des Shetland atteignait 21 988 habitants.

— Claude MOINDROT

La suite de cet article est accessible aux abonnés

  • Des contenus variés, complets et fiables
  • Accessible sur tous les écrans
  • Pas de publicité

Découvrez nos offres

Déjà abonné ? Se connecter

Écrit par

  • : docteur ès lettres, professeur à l'université de Paris-VII

Classification

Pour citer cet article

Claude MOINDROT. SHETLAND ÎLES [en ligne]. In Encyclopædia Universalis. Disponible sur : (consulté le )

Article mis en ligne le et modifié le 14/03/2009

Médias

Îles Shetland - crédits : Pubbli Aer Foto/ De Agostini/ Getty Images

Îles Shetland

Royaume-Uni : carte physique - crédits : Encyclopædia Universalis France

Royaume-Uni : carte physique

Autres références

  • ROYAUME-UNI - Géologie des îles Britanniques

    • Écrit par
    • 4 176 mots
    • 2 médias
    – un complexe ou unité inférieure métamorphique, qui forme les Highlands d'Écosse, les îles Shetland et une bonne partie de l'Irlande du Nord et de l'Ouest ;
  • ROYAUME-UNI - Géographie

    • Écrit par , , et
    • 15 474 mots
    • 19 médias
    ...tandis que vers l'est apparaissent quelques cultures et de petites villes desservies par une voie ferrée. Les Orcades et, plus loin vers le nord-est, les Shetlands, peuplés de pêcheurs et de bergers, prolongent le bloc septentrional. Les hauteurs sont le domaine de la lande de bruyère, des fougères, des...