MEHMED ou MEHMET II (1432-1481) sultan ottoman (1444-1446 et 1451-1481)

Carte mentale

Élargissez votre recherche dans Universalis

Sultan ottoman (1444-1446 et 1451-1481) né le 30 mars 1432 à Edirne, en Thrace (Empire ottoman), mort assassiné le 3 mai 1481 à Tekfu Çayiri, près de Gebze.

Fils de Murad II (1404-1451), Mehmed II est envoyé à Manisa avec ses deux tuteurs à l'âge de douze ans. La même année (1444), son père abdique en sa faveur. Pendant ce premier règne, Mehmed doit affronter de graves crises. Profitant de la jeunesse du sultan, le roi de Hongrie, Ulaszlo Ier, lance en effet une croisade avec le soutien du pape et traverse le Danube en septembre 1444. La nouvelle fait souffler un vent de panique dans la capitale, Edirne. Alors que les croisés assiègent Varna, Murad II prend le commandement de l'armée et ramène la stabilité en remportant la victoire, le 10 novembre 1444. Mehmed II reste sur le trône tandis que son père se retire à Masina. Mais le grand vizir, Candarli Halil, encourage la révolte des janissaires et rappelle Murad au pouvoir en mai 1446. Mehmed retourne à Manisa, accompagné de ses conseillers.

À la mort de son père, Mehmed monte définitivement sur le trône en février 1451. Fermement décidé à conquérir Constantinople, il consolide l'organisation de son armée et prépare le terrain par la voie diplomatique. Afin de s'assurer de la neutralité de Venise et de la Hongrie, il signe des accords de paix qui leur sont favorables. En 1452, il fait construire la forteresse de Bogazkesen (auj. Rumeli Hisari) pour contrôler le Bosphore, arme une flotte de 31 galères et fait fondre des canons d'un calibre alors inégalé en Europe. Mehmed commence le siège de la ville le 6 avril 1453. Commandant en chef de l'armée, il ouvre une brèche dans les murs de la ville avec son artillerie. Constantinople tombe le 29 mai 1453. Mehmed, désormais surnommé Fatih (« le Conquérant »), avait autorisé le sac de la ville pendant trois jours, mais se rétracte dès le premier soir. S'installant dans la cité, [...]

1 2 3 4 5

pour nos abonnés,
l’article se compose de 2 pages




Écrit par :

  • : professeur d'université émérite en histoire à l'université de Chicago

Classification


Autres références

«  MEHMED ou MEHMET II (1432-1481) sultan ottoman (1444-1446 et 1451-1481)  » est également traité dans :

BAYÉZID ou BAJAZET II (1447-1512) sultan ottoman (1481-1512)

  • Écrit par 
  • V. J. PARRY
  • , Universalis
  •  • 697 mots

Sultan ottoman né vers 1447 à Demotika (auj. Dhidhimotikhon) en Thrace, mort le 26 mai 1512 à Demotika. Fils aîné du sultan Mehmed II, Bayézid II, surnommé Adlī (« le Juste »), règne de 1481 à 1512. À la mort de son père en 1481, son frère Djem conteste la succession au trône mais Bayézid réussit à s'emparer du pouvoir grâce à l'appui d'une facti […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/bayezid-bajazet-ii/#i_4783

CONSTANTINOPLE PRISE DE (1453)

  • Écrit par 
  • Pascal BURESI
  •  • 211 mots
  •  • 1 média

Le 29 mai 1453, après cinquante-quatre jours de siège, le sultan ottoman Mehmet II al-Fātih (« le Conquérant ») s'empare de la « Grande Ville », Constantinople, réalisant ainsi le rêve de tous les princes musulmans depuis les origines de l'Islam. Avec Constantin XI Paléologue, le dernier basileus, disparaît l'Empire byzantin. L'Empire ottoman se dé […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/prise-de-constantinople-1453/#i_4783

GRÈCE - De la Grèce byzantine à la Grèce contemporaine

  • Écrit par 
  • Jean CATSIAPIS, 
  • Dimitri KITSIKIS, 
  • Nicolas SVORONOS
  •  • 21 389 mots
  •  • 12 médias

Dans le chapitre « Triomphe du nouvel Empire (1453-1669) »  : […] Au fur et à mesure que le pouvoir de l'empereur s'amenuisait, de 1261 à 1453, l'emprise de l'Église sur l'État augmentait. Grâce à elle et au soutien qu'elle reçut du peuple, toutes les tentatives latinophiles échouèrent et l'arrivée des Turcs fut facilitée. Mehmet II, en pénétrant dans Constantinople, réalisait le vœu de l'Église : regrouper la « […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/grece-de-la-grece-byzantine-a-la-grece-contemporaine/#i_4783

HUNYADI JÁNOS (1407 env.-1456)

  • Écrit par 
  • Lajos ELEKES, 
  • Universalis
  •  • 738 mots

Homme de guerre hongrois né vers 1407 à Hunyad, en Transylvanie (auj. Hunedoara, Roumanie), mort le 11 août 1456 à Belgrade. D'origine roumaine, János prend, selon l'usage hongrois, le nom des terres que détient sa famille, appartenant à la petite noblesse. Offrant ses services de chevalier aux membres influents de la classe dirigeante, il s'élève […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/janos-hunyadi/#i_4783

ISTANBUL

  • Écrit par 
  • José GROSDIDIER DE MATONS, 
  • Jean-François PÉROUSE
  •  • 5 767 mots
  •  • 6 médias

Dans le chapitre «  Konstantiniyye ou l'Istanbul ottomane  »  : […] Contrairement à ce qu'une certaine historiographie a longtemps laissé entendre, la période ottomane n'est pas une période sombre – sorte de longue décadence ou de parenthèse sans intérêt – pour l'organisme urbain. Aux lendemains de la conquête de 1453 par le sultan Mehmet II, après que celui-ci a fait le choix d'y implanter sa capitale politique ( […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/istanbul/#i_4783

MURĀD, MOURAD ou MURAT II (1404-1451) sultan ottoman (1421-1444 et 1446-1451)

  • Écrit par 
  • Universalis
  •  • 464 mots

Sultan ottoman (1421-1444 et 1446-1451), né en juin 1404 à Amasya, dans l'Empire ottoman (auj. en Turquie), mort le 3 février 1451 à Edirne. Au début de son règne, Murad II doit venir à bout de plusieurs autres prétendants au trône ottoman soutenus par l'empereur d'Orient Manuel II Paléologue et par de nombreux princes turkmènes en Anatolie. Dès 1 […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/murad-mourad-murat-ii/#i_4783

OTTOMAN EMPIRE

  • Écrit par 
  • François GEORGEON, 
  • Robert MANTRAN
  •  • 9 910 mots
  •  • 19 médias

Dans le chapitre « Un État entre deux puissances maritimes »  : […] Lorsque Murad II meurt en 1451, il laisse à son fils Mehmed II un empire consolidé, une armée puissante et une administration habile, dont les chefs (les vizirs) sont souvent des descendants des vieilles familles turques. Murad I er a, en outre, fait d'Andrinople, sa capitale, un foyer intellectuel et artistique. Les anciens seigneurs locaux des p […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/empire-ottoman/#i_4783

TURQUIE

  • Écrit par 
  • Michel BOZDÉMIR, 
  • Ali KAZANCIGIL, 
  • Robert MANTRAN, 
  • Jean-François PÉROUSE
  •  • 40 595 mots
  •  • 17 médias

Dans le chapitre « La poésie du Divan »  : […] L'émiettement du pouvoir seldjoukide en petites et grandes seigneuries jouissant d'une autonomie propre contraignit ces dernières à prendre appui sur les populations paysannes et nomades. Les beys , eux-mêmes étrangers à la culture arabo-persane, encouragent, à partir du xiv e  siècle, un mouvement de traduction des classiques religieux et littéra […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/turquie/#i_4783

Pour citer l’article

Halil INALCIK, « MEHMED ou MEHMET II (1432-1481) - sultan ottoman (1444-1446 et 1451-1481) », Encyclopædia Universalis [en ligne], consulté le 18 février 2019. URL : http://www.universalis.fr/encyclopedie/mehmed-mehmet-ii/