JANISSAIRES

Carte mentale

Élargissez votre recherche dans Universalis

Nom francisé du principal corps de troupe de l'Empire ottoman (Yeni Čeri, « nouvelle troupe »), dont la création se situe dans la seconde moitié du xive siècle, sous le règne du sultan Mūrad Ier (1362-1389). Le recrutement des janissaires, d'abord effectué en prélevant un prisonnier de guerre sur cinq, se fait ensuite par le système de la devchirmé, ou ramassage de jeunes enfants dans les familles chrétiennes des Balkans ; élevés en milieu turc et musulman en Anatolie, ces enfants étaient ensuite affectés à l'odjāq des adjemi (littéralement, le « corps des étrangers ») de Gallipoli, d'où ils passent dans l'armée. Ce système de recrutement a duré jusqu'à la fin du xvie siècle, époque à partir de laquelle des musulmans d'origine ont pu s'enrôler dans l'armée ; c'est aussi à ce moment que l'obligation du célibat pour les janissaires n'a plus été respectée. Le corps (odjāq) des janissaires, commandé par un agha , est divisé en orta (165, puis 196), eux-mêmes divisés en oda (chambrées). Le nombre des janissaires a varié d'environ 8 000 à la fin du xive et au début du xve siècle, à 12 000 sous le règne de Soliman le Magnifique, 26 000 à la fin du xvie siècle, 55 000 en 1653 pour redescendre à 30 000 dans les années suivantes et remonter à 70 000 en 1700 ; il a varié de 35 000 à 65 000 jusqu'au début du xixe siècle. Les janissaires ont été très liés avec la confrérie des derviches bektachis. Leur action militaire, valeureuse et redoutée des Européens jusqu'à la fin du xvie siècle, s'est doublée ensuite d'une action politique (assassinat du sultan Osman II en 1622, nombreuses révoltes aux xviie et xviiie s.) qui avait pour cause le refus de toute modernisation de leur corps. C'est seulement en 1826 que le sultan Mahmud II, en utilisant la force, est parvenu à réduire et à supprimer le corps des janissaires et à créer une armée de type moderne.

Les janissaires ont laissé en Europe centrale et orientale un souvenir de violence, de cruauté et de terreur souvent justifié. Pendant la période de grandeur de l'Empire ottoman, ils ont été les instruments des conquêtes et le soutien fidèle des sultans. Leurs vertus se sont dégradées en même temps que déclinait l'Empire ottoman.

—  Robert MANTRAN

Écrit par :

  • : membre de l'Institut, professeur émérite à l'université de Provence-Aix-Marseille-I

Classification


Autres références

«  JANISSAIRES  » est également traité dans :

APOGÉE DE L'EMPIRE OTTOMAN - (repères chronologiques)

  • Écrit par 
  • Vincent GOURDON
  •  • 220 mots

1453 Prise de Constantinople par les troupes de Mehmed II. La ville devient capitale de l'Empire ottoman sous le nom d'Istanbul. 1517 Destruction par Sélim I er des Mamelouks d'Égypte. Soumission du califat abbasside du Caire. 1520 Avènement de Soliman II, dit le Magnifique (1494-1566). […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/apogee-de-l-empire-ottoman-reperes-chronologiques/#i_750

BEKTĀSHIYYA

  • Écrit par 
  • Vincent MONTEIL
  •  • 691 mots

À la fois confrérie religieuse musulmane et secte initiatique dérivée du shī‘isme duodécimain, la Bektāshiyya a été fondée au début du xv e siècle, mais a pris sa forme définitive au xvi e siècle, en Turquie. Comme confrérie, elle était rattachée aux janissaires, dont le corps militaire constitu […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/bektashiyya/#i_750

BOSNIE-HERZÉGOVINE

  • Écrit par 
  • Emmanuelle CHAVENEAU, 
  • Renaud DORLHIAC, 
  • Nikola KOVAC, 
  • Noel R. MALCOLM
  • , Universalis
  •  • 13 482 mots
  •  • 7 médias

Dans le chapitre « La Bosnie ottomane »  : […] La Bosnie fut rapidement absorbée dans l'Empire ottoman et divisée en districts militaires et administratifs, ou sandjak (« bannière »). En 1580, un vaste territoire recouvrant la Bosnie actuelle et certaines régions environnantes de la Croatie et de la Serbie reçut le plein statut d' eyalet , ou province constitutive de l'empire. Pendant tout le reste de la période ottomane, […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/bosnie-herzegovine/#i_750

BULGARIE

  • Écrit par 
  • Roger BERNARD, 
  • André BLANC, 
  • Christophe CHICLET, 
  • Nadia CHRISTOPHOROV, 
  • Jack FEUILLET, 
  • Vladimir KOSTOV, 
  • Edith LHOMEL, 
  • Robert PHILIPPOT
  •  • 26 974 mots
  •  • 12 médias

Dans le chapitre « Survie d'une nation »  : […] L'État bulgare disparaît pour près de cinq siècles, mais non la nation bulgare. Pourtant, tout conspirait à la détruire. Sur le plan social, plus de classe dirigeante autochtone. Les boïars ont été remplacés par les nouveaux féodaux turcs, pachas, beys et spahis. Il ne reste qu'un peuple de paysans, écrasés par la dîme, la capitation et les corvées. Sur le plan démographique, c'est, après les mass […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/bulgarie/#i_750

GRÈCE - De la Grèce byzantine à la Grèce contemporaine

  • Écrit par 
  • Jean CATSIAPIS, 
  • Dimitri KITSIKIS, 
  • Nicolas SVORONOS
  •  • 21 419 mots
  •  • 12 médias

Dans le chapitre « Islām et orthodoxie »  : […] Le regroupement de la « nation » orthodoxe ne se fit pas, néanmoins, sans une perte importante d'effectifs au profit du peuple à l'idéologie triomphante. Un nombre considérable s'étant converti à l'islām, il en résulta que le peuple turc est aujourd'hui en partie d'origine grecque et, plus généralement, orthodoxe, alors que le contraire ne peut être dit du peuple grec, le prosélytisme chrétien éta […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/grece-de-la-grece-byzantine-a-la-grece-contemporaine/#i_750

ISLAM (Histoire) - De Mahomet à la fin de l'Empire ottoman

  • Écrit par 
  • Robert MANTRAN
  •  • 10 444 mots
  •  • 10 médias

Dans le chapitre « L'Empire ottoman »  : […] Les Ottomans (ou Osmanlis, du nom de leur éponyme, Osman) étaient à l'origine une petite tribu turque établie, vers la fin de l'État seldjoukide de Roum, en Anatolie occidentale. Progressivement, en profitant de la disparition des Seldjoukides, de l'éloignement des Mongols, des rivalités entre tribus turques et turcomanes d' Asie Mineure, du recours par les Byzantins à des mercenaires, les Ottoman […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/islam-histoire-de-mahomet-a-la-fin-de-l-empire-ottoman/#i_750

MAḤMŪD ou MAHMUT II (1784-1839) sultan ottoman (1808-1839)

  • Écrit par 
  • Universalis
  •  • 668 mots

Sultan ottoman (1808-1839), né le 20 juillet 1784 à Constantinople, mort le 1 er  juillet 1839 à Constantinople. Mahmud II accède au pouvoir le 28 juillet 1808, lorsque Bayraktar Mustafa, pacha de Rušcuk (auj. Ruse, Bulgarie), renverse Mustafa IV, le frère de Mahmud tout juste monté sur le trône. Bayraktar avait d'abord voulu rétablir Sélim III, déposé puis exécuté par les […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/mahmud-mahmut-ii/#i_750

MURĀD, MOURAD ou MURAT Ier (1326-1389) sultan ottoman (1360-1389)

  • Écrit par 
  • Universalis
  •  • 486 mots

Sultan ottoman (1360-1389), né à Brousse (auj. Bursa) et en 1326 mort assassiné au cours de l'été 1389 à Kosovo Polje, tout près de l'actuelle ville de Priština. Murad succède à son père, le sultan Orhan (1281-1360). Peu après son accession au trône, ses troupes pénètrent en Thrace occidentale et s'emparent d'Andrinople et de Philippopolis, réduisant l'empereur d'Orient Jean V Paléologue à l'ét […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/murad-mourad-murat-ier/#i_750

ORIENT QUESTION D'

  • Écrit par 
  • Robert MANTRAN
  •  • 6 468 mots
  •  • 11 médias

Dans le chapitre « Réformes et insurrections dans l'Empire ottoman »  : […] À la suite de conflits limités (1790-1792) avec les Autrichiens (avec qui la paix est signée en 1791, pour un siècle) et avec les Russes, qui obtiennent la Podolie, le nouveau sultan Selim III (1789-1808) tente d'introduire dans l'Empire des réformes institutionnelles. Il commence par l'armée : par la promulgation du Nizam-i djedid (La Nouvelle Organisation, 1793), les struc […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/question-d-orient/#i_750

OTTOMAN EMPIRE

  • Écrit par 
  • François GEORGEON, 
  • Robert MANTRAN
  •  • 9 911 mots
  •  • 19 médias

Dans le chapitre « Réformes dans un empire en crise »  : […] Au moment où le sultan Selim III arrive au pouvoir (avr. 1789), l'Empire ottoman est une nouvelle fois en guerre avec les Russes et les Autrichiens : avec ceux-ci la paix de Svitchov (août 1791) marque pour près d'un siècle la fin des hostilités et le statu quo frontalier ; avec les Russes, par contre, ce sont de nouveaux territoires qui doivent être concédés à la paix de Jassy (janv. 1792). Seli […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/empire-ottoman/#i_750

SÉLIM III (1761-1808) sultan ottoman (1789-1807)

  • Écrit par 
  • Universalis
  •  • 549 mots

Sultan ottoman (1789-1807), né le 24 décembre 1761 à Constantinople, mort le 29 juillet 1808 dans la même ville. Poète et compositeur classique accompli, Sélim III jouit d'une liberté bien plus grande avant son accession au trône que la plupart des princes ottomans qui l'ont précédé. Influencé par son père, Mustafa III, Sélim devient un réformateur zélé dont le règne sera marqué par l'effervescenc […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/selim-iii/#i_750

SERBIE

  • Écrit par 
  • Amaël CATTARUZZA, 
  • Christophe CHICLET, 
  • Jovan DERETIC, 
  • Catherine LUTARD
  •  • 11 785 mots
  •  • 11 médias

Dans le chapitre « L'occupation ottomane »  : […] Les territoires serbes, qui devaient plus tard devenir des États (Bosnie-Herzégovine, Monténégro, Macédoine), connurent sous le régime turc des développements spécifiques qui allaient fonder leur histoire nationale. En Serbie, la population, principalement agricole, n'acceptait pas facilement la domination étrangère et organisa des révoltes, avec l'aide de l'Église orthodoxe qui essayait de créer […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/serbie/#i_750

SOLIMAN LE MAGNIFIQUE (1494-1566), en bref

  • Écrit par 
  • Vincent GOURDON
  •  • 225 mots
  •  • 1 média

Lorsque, en 1520, Soliman (1494-1566) succède à son père Sélim I er , vainqueur des Mamelouks d'Égypte en 1517 et maître du califat abbasside, l'Empire ottoman est en pleine ascension. Présent sur trois continents et devenu l'une des grandes puissances mondiales, grâce à sa supériorité militaire sur mer et sur terre (incarnée par le corps d'élite des janissaires), il const […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/soliman-le-magnifique-1494-1566-en-bref/#i_750

Pour citer l’article

Robert MANTRAN, « JANISSAIRES », Encyclopædia Universalis [en ligne], consulté le 08 août 2019. URL : http://www.universalis.fr/encyclopedie/janissaires/