ANDRÉ saint (mort vers 60-70)

Carte mentale

Élargissez votre recherche dans Universalis

Né à Bethsaïde Julia en Galilée, mort vers 60-70 à Patras, dans la région d'Achaïe (Grèce), saint André est l'un des douze apôtres de Jésus, frère de Simon (qui deviendra l'apôtre Pierre).

Dans les Évangiles synoptiques (Évangiles selon saint Matthieu, saint Marc et saint Luc), il est rapporté que Pierre et André sont appelés par Jésus alors qu'ils jettent leurs filets dans la mer. Le Christ les enjoint de le suivre et leur promet de faire d'eux des pêcheurs d'hommes. André est au nombre de ceux, avec Pierre, Jacques et Jean, qui interrogent Jésus sur les signes de la fin du monde sur le mont des Oliviers, ce qui inspirera le discours eschatologique de l'Évangile selon saint Marc (Marc, xiii). Dans l'Évangile selon saint Jean, André est le premier apôtre nommé, disciple de Jean-Baptiste avant l'appel de Jésus.

Dans la tradition protobyzantine (reposant sur Jean, i, 40), André est dit protoclite, soit le premier appelé (prôtoklêtos en grec). Les légendes des premiers temps de l'Église font état de son activité missionnaire dans la région de la mer Noire. Les écrits apocryphes le mentionnant incluent les Actes d'André, les Actes d'André et Matthieu, ainsi que les Actes de Pierre et André. Un texte du ive siècle rapporte sa mort par crucifixion, et des mentions ajoutées au Moyen Âge décrivent une croix en X. L'iconographie le représente accompagné d'une telle croix, dite de Saint-André.

Saint Jérôme rapporte que les reliques d'André ont été ramenées de Patras à Constantinople en 357 sur l'ordre de l'empereur romain Constance II. Son corps est ensuite transféré dans la cathédrale Saint-André à Amalfi (Italie) en 1208, puis dans la basilique Saint-Pierre de Rome (cité du Vatican) en 1462. En septembre 1964, sur décision du pape Paul VI, la tête de saint André est restituée à la ville de Patras, en signe de rapprochement avec les chrétiens orthodoxes de Grèce.

—  Universalis

Classification

Pour citer l’article

« ANDRÉ saint (mort vers 60-70) », Encyclopædia Universalis [en ligne], consulté le 18 février 2019. URL : http://www.universalis.fr/encyclopedie/andre/