MARIE. LE CULTE DE LA VIERGE DANS LA SOCIÉTÉ MÉDIÉVALE (ouvr. collectif)

Carte mentale

Élargissez votre recherche dans Universalis

Quelle situation la société fit-elle aux femmes aux xie et xiie siècles ? Georges Duby s'interrogea sur ce sujet dans son séminaire du Collège de France à Paris durant de longues années. Parmi les diverses approches du problème, fut abordée, durant les années 1990-1992, la question de la vénération de la Vierge. Ce sont les contributions – une vingtaine – des historiens que Georges Duby avait consultés qui sont éditées dans un imposant volume (Marie. Le culte de la Vierge dans la société médiévale. Études réunies par Dominique Iogna-Prat, Éric Palazzo, Daniel Russo, publiées chez Beauchesne, 1996). Dans sa préface, Duby ne peut cacher que Marie se trouve radicalement séparée des femmes du commun. Mais d'ajouter que l'enquête fut d'une singulière fécondité, servant de façon beaucoup plus substantielle l'histoire de l'art, de la liturgie, de la théologie, voire celle de la souveraineté que, à proprement parler, l'histoire des femmes.

La démarche des historiens se place ici sous une double exigence : penser les figures concomitantes de Marie dans l'Occident chrétien sur un temps long, des iie-iiie siècles aux xive-xve siècles ; discerner les décrochements et les ruptures de rythme ponctuant un parcours somme toute brisé. Et ce en utilisant une vaste documentation : iconographie, textes, liturgie. Notre fil conducteur sera ici l'analyse des représentations visuelles de la Vierge que propose D. Russo dans un long essai qui forme enfin la large synthèse sur la tradition des représentations de la Vierge Marie dans l'art occidental au Moyen Âge, qui faisait jusqu’alors défaut.

Dans la longue durée s'imposent trois moments principaux de part et d'autre d'une coupure fondamentale : le milieu du xie siècle. Un moment romain d'affirmation pour une Marie reine des cieux dès les ve-vie siècles, et dont les sources d'inspiration sont à chercher dans l'Empire byzantin, et du côté des patriarcats orientaux. Un moment « impérial » que dominent les réinterprétations de la figure mariale avec les [...]

1 2 3 4 5

pour nos abonnés,
l’article se compose de 3 pages




Écrit par :

  • : archiviste paléographe, ancien membre de l'École française de Rome, directeur de recherche au C.N.R.S. (Unité mixte de recherche no 5648, archéologie et histoire dans le monde méditerranéen et les pays rhodaniens au Moyen Âge, Lyon)

Classification

Pour citer l’article

Jacques BERLIOZ, « MARIE. LE CULTE DE LA VIERGE DANS LA SOCIÉTÉ MÉDIÉVALE (ouvr. collectif) », Encyclopædia Universalis [en ligne], consulté le 23 mai 2019. URL : http://www.universalis.fr/encyclopedie/marie-le-culte-de-la-vierge-dans-la-societe-medievale/