TORREY CANYON MARÉE NOIRE DU (1967)

Carte mentale

Élargissez votre recherche dans Universalis

Médias de l’article

Marée noire : le Torrey canyon, 1967

Marée noire : le Torrey canyon, 1967
Crédits : Pathé

vidéo

Torrey Canyon

Torrey Canyon
Crédits : Keystone/ Hulton Archive/ Getty Images

photographie


Même si des marées noires avaient déjà eu lieu lors des deux conflits mondiaux, le naufrage du pétrolier libérien Torrey Canyon, le 18 mars 1967, au large de la Grande-Bretagne, allait frapper l'opinion publique. Avec plus de 77 000 tonnes d'hydrocarbures déversées dans la Manche et atteignant les côtes nord de la Bretagne, il inaugurait une longue série de marées noires (13 en France dont 10 affectant les côtes bretonnes) avec leurs images d'oiseaux englués, de milieux littoraux saccagés, de bénévoles et militaires pataugeant dans un magma noirâtre. Les suites de la marée noire de l'Amoco-Cadiz en Bretagne (1978) et de bien d'autres déversements pétroliers comme celui de l'Erika (1999) remettent en question la sécurité du trafic maritime, c'est-à-dire la prévention (double coque pour les navires, surveillance du trafic, itinéraires, etc.). Celle-ci, qui dépend d'accords internationaux, n'est pas simple à mettre en œuvre. La gestion sur le littoral de l'arrivée d'hydrocarbures relève quant à elle des autorités nationales et sur ce point l'après-Erika ne fut pas plus performant que l'après-Amoco-Cadiz.

Marée noire : le Torrey canyon, 1967

Marée noire : le Torrey canyon, 1967

vidéo

On avait annoncé à grands cris la marée du siècle, c'est la marée noire qui est venue. La Bretagne figure aujourd'hui parmi les victimes du naufrage du Torrey Canyon. Lorsque le plan Orsec s'est déclenché, l'attaque surprise de la nappe de pétrole avait déjà porté ses coups sur les... 

Crédits : Pathé

Afficher

Torrey Canyon

Torrey Canyon

photographie

Le 18 mars 1967, le pétrolier libérien Torrey Canyon s’échoua entre l’extrême pointe sud-ouest de l’Angleterre (Cornouailles) et les îles Scilly (ou Sorlingues). Cette photographie a été prise dix jours après le naufrage : le pétrolier est brisé en deux et rien n’empêche la... 

Crédits : Keystone/ Hulton Archive/ Getty Images

Afficher

Lors de la pollution du Torrey Canyon, les biologistes marins britanniques avaient constaté que les méthodes de résorption du pétrole (usage de détergents, dispersants, etc.) pouvaient avoir un effet nocif sur la flore et la faune marines, pire que le pétrole lui-même. C’est pourquoi, après le naufrage de l’Amoco-Cadiz, des biologistes français ont tenté de faire en sorte que le traitement du littoral breton tienne compte de ces observations. Il n’en sera rien, les autorités françaises s’étant préoccupées de nettoyer au plus vite visuellement les côtes pour ne pas altérer la saison touristique, quelles qu’en soient les conséquences sur le milieu marin vivant.

—  Jean-Pierre RAFFIN

Écrit par :

Classification


Autres références

«  TORREY CANYON MARÉE NOIRE DU (1967)  » est également traité dans :

MARÉES NOIRES

  • Écrit par 
  • Lucien LAUBIER
  •  • 7 597 mots
  •  • 6 médias

Les noms des tankers Torrey Canyon , Amoco Cadiz , Exxon Valdez , Braer , Erika et Prestige retentissent comme autant de catastrophes ayant marqué l'opinion publique européenne depuis la fin des années 1960. À chaque fois se pose la question des risques inhérents au […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/marees-noires/#i_31121

POLLUTION

  • Écrit par 
  • François RAMADE
  •  • 20 844 mots
  •  • 21 médias

Dans le chapitre « Les rejets d'hydrocarbures »  : […] Le pétrole répandu en mer constitue une pollution encore plus préoccupante à l'échelle globale. Plus du tiers des quelque 3,8 milliards de tonnes de pétrole extraites annuellement emprunte les grandes voies maritimes sous forme brute ou raffinée. En outre, une proportion importante de la production pétrolière mondiale est extraite de gisements offshore […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/pollution/#i_31121

Pour citer l’article

Jean-Pierre RAFFIN, « TORREY CANYON MARÉE NOIRE DU (1967) », Encyclopædia Universalis [en ligne], consulté le 09 octobre 2019. URL : http://www.universalis.fr/encyclopedie/maree-noire-du-torrey-canyon/