PIRANDELLO LUIGI (1867-1936)

Carte mentale

Élargissez votre recherche dans Universalis

Les nouvelles : de Verga à Kafka

On peut distinguer, avec quelque artifice, quatre catégories dans les nouvelles de Pirandello : chacune tour à tour domine ou se combine avec une autre, sans qu'il soit possible de dessiner clairement une évolution chronologique. On reconnaît d'abord l'influence du vérisme, et nommément de Giovanni Verga (1840-1922), dans de nombreux récits dont la matière est « sicilienne ». Mais le récit s'oriente toujours vers une autre signification, un autre registre. La Jarre (La Giara) transpose en ballet grotesque l'âpre soif de gain matériel des paysans de Verga, en montrant les démêlés d'un propriétaire irascible et chicaneur avec un flegmatique réparateur d'ustensiles de terre cuite. Ailleurs, ce sont d'autres scènes : exploitation des uns par les autres, enlèvements, mauvais œil, distractions violentes et joies passagères, qui se nourrissent d'une matière réaliste exploitée en une déformation consciente.

Giovanni Verga

Photographie : Giovanni Verga

Photographie

Giovanni Verga (1840-1922). 

Crédits : Biblioteca Ambrosiana/ De Agostini/ Getty Images

Afficher

Celle-ci peut s'orienter vers le paradoxe et le funambulisme, comme dans l'histoire de Perazzetti, Mais c'était pour rire (Ma non è una cosa seria, 1918), qui épouse la première venue afin de pouvoir désormais faire la cour à qui il voudra sans se trouver obligé d'épouser. Les nouvelles abstraites comme La Tragedia d'un personaggio ou le Colloque avec mes personnages (Colloquii coi personaggi) qui sont des mises en récit de réflexions sur la création artistique et le « peu de réalité » des humains.

Enfin les nouvelles de l'étrange et du surréel, comme Café de nuit (Caffè notturno), où un personnage condamné par une tumeur se livre à une oiseuse et vertigineuse décomposition du réel, en racontant par exemple comment on fait un paquet ; ou La Peur du sommeil (Paura del sonno), récit hallucinant d'une psychose. Un montreur de marionnettes a cru perdre sa femme : alors qu'on allait l'enterrer, elle s'est réveillée de sa léthargie ; depuis lors, le mari ne supporte plus de la voir s'assoupir. De l'étrange à l'allégorie, la distance est faible, et certaines nouvelles franchissent aisément la frontière [...]

1  2  3  4  5
pour nos abonnés,
l’article se compose de 8 pages

Médias de l’article

Pirandello

Pirandello
Crédits : Henry Guttmann/ Hulton Archive/ Getty Images

photographie

Giovanni Verga

Giovanni Verga
Crédits : Biblioteca Ambrosiana/ De Agostini/ Getty Images

photographie

Les Géants de la montagne, mise en scène de Stéphane Braunschweig

Les Géants de la montagne, mise en scène de Stéphane Braunschweig
Crédits : Elizabeth Carecchio

photographie

Afficher les 3 médias de l'article


Écrit par :

Classification

Autres références

«  PIRANDELLO LUIGI (1867-1936)  » est également traité dans :

LE BONNET DE FOU et SIX PERSONNAGES EN QUÊTE D'AUTEUR (L. Pirandello)

  • Écrit par 
  • Raymonde TEMKINE
  •  • 1 300 mots

Deux pièces de Luigi Pirandello ont été représentées simultanément en octobre 1997, à Paris (Théâtre de l'Atelier) et à Villeurbanne (T.N.P.) Si Le Bonnet de fou (mise en scène de Laurent Terzieff) est fort peu connu, il n'en va pas de même pour Six Personnages en quête d'auteur (mise en scène de Jorge Lavelli […] Lire la suite

LES GÉANTS DE LA MONTAGNE(mise en scène S. Braunschweig)

  • Écrit par 
  • Didier MÉREUZE
  •  • 1 071 mots
  •  • 1 média

« Les Géants de la montagne sont le triomphe de l’Imagination ! Le triomphe de la Poésie, mais en même temps la tragédie de la Poésie dans la brutalité de notre monde moderne. » C’est en ces termes que Pirandello présentait son drame dans une lettre adressée à la comédienne Marta Abba. Ce devait être son grand œuvre, « une véritable fête […] Lire la suite

SIX PERSONNAGES EN QUÊTE D'AUTEUR, Luigi Pirandello - Fiche de lecture

  • Écrit par 
  • David LESCOT
  •  • 1 140 mots
  •  • 1 média

C'est par un récit ambigu que Luigi Pirandello (1867-1936) explique dans sa Préface la genèse de Six Personnages en quête d'auteur (Sei Personaggi in cerca d'autore, 1921). Fiction prolongeant le vertigineux jeu de miroirs sur lequel se construit l'œuvre, ou description intime d'un processus de création hallucinatoire, toujours est-il que l'auteur affirme av […] Lire la suite

DRAME - Drame moderne

  • Écrit par 
  • Jean-Pierre SARRAZAC
  •  • 6 053 mots
  •  • 6 médias

Dans le chapitre « Deuxième paradoxe : le personnage divisé »  : […] Des pièces de Pirandello, ce sont plutôt les personnages que l'auteur qui font figure de rénovateurs – évidemment « improvisés » – du théâtre de l'entre-deux-guerres. Dans Ce soir on improvise aussi bien que dans Six Personnages en quête d'auteur , on a l'impression que Pirandello est complètement solidaire du « chef de troupe » – ou du « directeur » – et des acteurs pour préserver, contre vents […] Lire la suite

ITALIE - Langue et littérature

  • Écrit par 
  • Dominique FERNANDEZ, 
  • Pierre LAROCHE, 
  • Angélique LEVI, 
  • Jean-Paul MANGANARO, 
  • Philippe RENARD, 
  • Jean-Noël SCHIFANO
  •  • 29 123 mots
  •  • 15 médias

Dans le chapitre « Les écrivains siciliens »  : […] Les écrivains siciliens de l'après-guerre : Vitaliano Brancati (1907-1954), Elio Vittorini (1908-1966), Stefano D'Arrigo (1923-1992), Giuseppe Bonaviri (1924-2009) et Vincenzo Consolo sont partagés entre deux sentiments, l'ennui et l'offense ; et entre deux façons de donner à voir leur microcosme exemplaire, l'ironie et le réalisme lyrique. Avec Don Juan en Sicile (1942) Brancati n'a pas seulemen […] Lire la suite

STREHLER GIORGIO (1921-1997)

  • Écrit par 
  • Myriam TANANT
  •  • 1 887 mots

Dans le chapitre « Sous le signe de Brecht »  : […] Au milieu des années 1950, le travail de Strehler prend un tournant décisif. Avec la trilogie de La Villégiature de Goldoni (1954), La Cerisaie de Tchekhov (1955), El nost Milan de Bertolazzi (1955) et L'Opéra de quat' sous de Brecht (1956), qui ont valeur de manifeste, il entend promouvoir un théâtre réaliste et épique. « Ce que Brecht m'a enseigné, dira-t-il, c'est un théâtre humain riche, ent […] Lire la suite

THÉÂTRE OCCIDENTAL - La dramaturgie

  • Écrit par 
  • Christian BIET, 
  • Hélène KUNTZ
  •  • 12 310 mots
  •  • 1 média

Dans le chapitre « Un moment d'hésitation dramaturgique »  : […] Le décor de La Maison brûlée (1907), deuxième « pièce de chambre » de Strindberg, porte trace d'un incendie antérieur à la représentation. À partir de cet événement inaugural s'invente une dramaturgie à rebours, qui renverse la dynamique de l'action tendue vers son dénouement que décrivait Goethe. Une telle dynamique régit encore Intérieur (1894) de Maeterlinck, qui s'ouvre pourtant par la mort […] Lire la suite

Voir aussi

Pour citer l’article

Gérard GENOT, « PIRANDELLO LUIGI - (1867-1936) », Encyclopædia Universalis [en ligne], consulté le 14 juin 2021. URL : https://www.universalis.fr/encyclopedie/luigi-pirandello/