Abonnez-vous à Universalis pour 1 euro

LISZT FRANZ (repères chronologiques)

22 octobre 1811 Franz (Ferenc) Liszt naît à Doborján, en Hongrie, aujourd'hui Raiding, en Autriche.

Liszt, Années de pèlerinage, Sonnet 104 de Pétrarque

Liszt, Années de pèlerinage, Sonnet 104 de Pétrarque

24 décembre 1837 Au cours d'un voyage en Italie, sa compagne Marie d'Agoult met au monde une fille, Cosima, à Bellagio, sur le lac de Côme. Cosima épousera le chef d'orchestreHans von Bülow le 18 août 1857 et divorcera le 18 juillet 1870 pour épouser le 25 août 1870 Richard Wagner, dont Liszt sera le plus ardent défenseur. Liszt commence le cycle des Années de pèlerinage, dont la composition s'étend sur une quarantaine d'années.

Liszt, Dixième Rhapsodie hongroise

Liszt, Dixième Rhapsodie hongroise

1846-1885 Liszt compose 19 Rhapsodies hongroises.

Liszt, Les Préludes

Liszt, Les Préludes

1848 Liszt s'installe à Weimar, où il va diriger de nombreux ouvrages lyriques au Grossherzogliches Hof-Theater ; il y créera notamment Lohengrin de Richard Wagner (28 août 1850), Alfonso und Estrella de Franz Schubert (24 juin 1854), Der Barbier von Bagdad de Peter Cornelius (15 décembre 1858). Il y écrira ses douze poèmes symphoniques : Tasso, Les Préludes, Orpheus, Prometheus, Mazeppa, Festklänge (tous publiés en 1856), Héroïde funèbre, Hungaria, Ce qu'on entend sur la montagne (tous publiés en 1857), Die Ideale (1858), Hamlet, Hunnenschlacht (tous deux publiés en 1861).

Liszt, Orpheus

Liszt, Orpheus

Liszt, Prometheus

Liszt, Prometheus

Liszt, Mazeppa

Liszt, Mazeppa

Liszt, Festklänge

Liszt, Festklänge

Liszt, Hunnenschlacht

Liszt, Hunnenschlacht

1851 Liszt publie ses Douze Études d'exécution transcendante.

Liszt, Sonate pour piano

Liszt, Sonate pour piano

1853 Liszt achève sa Sonate pour piano en si mineur.

Liszt, Premier Concerto pour piano

Liszt, Premier Concerto pour piano

17 février 1855 Le Premier Concerto pour piano, en mi bémol majeur, est créé au Grossherzogliches Hof-Theater de Weimar sous la direction d'Hector Berlioz ; Liszt est au piano.

Liszt, Deuxième Concerto pour piano

Liszt, Deuxième Concerto pour piano

7 janvier 1857 Le Deuxième Concerto pour piano, en la majeur, est créé au Grossherzogliches Hof-Theater de Weimar par son dédicataire, Hans von Bronsart, sous la direction du compositeur.

Liszt, Eine Faust-Symphonie

Liszt, Eine Faust-Symphonie

5 septembre 1857 Eine Faust-Symphonie, dédiée à Hector Berlioz, est créée au Grossherzogliches Hof-Theater de Weimar sous la direction du compositeur.

Liszt, Dante-Symphonie

Liszt, Dante-Symphonie

7 novembre 1857 Liszt dirige au Hoftheater de Dresde sa Dante-Symphonie (Eine Symphonie zu Dantes Divina Commedia), dédiée à Richard Wagner.

1857-1862 Liszt compose l'oratorioLa Légende de sainte Élisabeth (Die Legende von der heiligen Elisabeth), pour soprano, alto, trois barytons, basse, chœur, orchestre et orgue.

1862-1863 Liszt compose les Deux légendes, pour piano : Saint François d'Assise, La Prédication aux oiseaux et Saint François de Paule marchant sur les flots.

Liszt, Saint François d'Assise, La Prédication aux oiseaux

Liszt, Saint François d'Assise, La Prédication aux oiseaux

Liszt, Saint François de Paule marchant sur les flots

Liszt, Saint François de Paule marchant sur les flots

25 avril 1865 Liszt reçoit les ordres mineurs et la tonsure.

Liszt, Requiem

Liszt, Requiem

1871 Le Requiem pour deux ténors, deux basses, chœur d'hommes, cuivres et orgue est publié à Leipzig.

Liszt, Christus

Liszt, Christus

29 mai 1873 L'oratorio Christus, pour soprano, alto, ténor, baryton, basse, chœur mixte, orchestre et orgue, est créé à la Herderkirche de Weimar sous la direction du compositeur.

Liszt, Bagatelle sans tonalité

Liszt, Bagatelle sans tonalité

1885 Liszt écrit ses dernières œuvres pour piano seul ; celles-ci s'aventurent aux frontières de l'atonalité (Bagatelle sans tonalité, 1885).

31 juillet 1886 Venu écouter une fois encore la musique de Richard Wagner, Franz Liszt meurt à Bayreuth.

— Pierre BRETON

La suite de cet article est accessible aux abonnés

  • Des contenus variés, complets et fiables
  • Accessible sur tous les écrans
  • Pas de publicité

Découvrez nos offres

Déjà abonné ? Se connecter

Écrit par

. In Encyclopædia Universalis []. Disponible sur : (consulté le )

Médias

Liszt, Années de pèlerinage, Sonnet 104 de Pétrarque

Liszt, Années de pèlerinage, Sonnet 104 de Pétrarque

Liszt, Dixième Rhapsodie hongroise

Liszt, Dixième Rhapsodie hongroise

Liszt, Les Préludes

Liszt, Les Préludes

Autres références

  • SONATE POUR PIANO EN SI MINEUR (F. Liszt)

    • Écrit par Pierre BRETON
    • 278 mots

    Née à la fin du xviie siècle sous la plume de Johann Kuhnau – dont les six célèbres « sonates à programme » des Histoires bibliques sont éditées en 1700 –, la sonate pour clavier prend d'abord la forme de courts et brillants exercices : les Essercizi per gravicembalo (clavecin)...

  • ALBÉNIZ ISAAC (1860-1909)

    • Écrit par André GAUTHIER
    • 1 685 mots
    • 1 média
    ...retrouve peu après à Bruxelles, grâce à une bourse d'études offerte par le roi Alphonse XII, puis, en 1880, à Budapest, où il réalise son rêve de rencontrer Liszt. Il accompagne le vieux maître à Rome et à Weimar, apprenant de lui, plus que les derniers secrets de la virtuosité transcendante, la portée universelle...
  • ARRANGEMENT, musique

    • Écrit par Michel PHILIPPOT
    • 4 319 mots
    • 1 média
    ...d'arrangements célèbres et fort différents : le premier par Berlioz, sous le titre de Marche hongroise dans son oratorioLa Damnation de Faust, le second par Liszt dans sa Quinzième Rhapsodie pour piano. D'autres fois, les arrangements s'adressaient à des œuvres que nous estimons classiques mais qui, au moment...
  • ATONALITÉ

    • Écrit par Juliette GARRIGUES, Michel PHILIPPOT
    • 4 382 mots
    • 9 médias
    ...utiliser, pour terminer une œuvre musicale, la cadence parfaite et, progressivement, à abandonner jusqu'à l'accord parfait sur la tonique comme accord final. Il semble que le premier musicien qui se soit permis cette licence ait été Liszt, dans deux pièces pour piano intitulées Trübe Wolken (Nuages gris...
  • BÜLOW HANS VON (1830-1894)

    • Écrit par Alain PÂRIS
    • 557 mots

    Hans von Bülow est l'un des rares chefs d'orchestre du xixe siècle dont le nom ait survécu à l'épreuve du temps. Né à Dresde le 8 janvier 1830, il ressent d'abord une attirance limitée pour la musique. Il commence à travailler le piano avec Friedrich Wieck, le beau-père...

  • Afficher les 20 références

Voir aussi