ZOHAR LE

Carte mentale

Élargissez votre recherche dans Universalis

Le plus important des ouvrages de la littérature kabbalistique, le Zohar se présente sous la forme d'une collection de livres qui incluent des énoncés midrashiques brefs, mais aussi des développements homilétiques et des discussions sur tel ou tel sujet particulier.

Il ne s'agit pas d'un livre, mais plutôt d'un corpus d'œuvres qui, dans les éditions imprimées, se répartissent en cinq volumes. Les trois premiers volumes sont intitulés Sefer ha-Zohar ‘al ha-Tōrāh (Livre de la Splendeur et de la Loi) ; un autre, qui comprend soixante-dix interprétations du premier mot de la Torah, s'intitule Tiqqūne Zohar (Complément du Zohar). Le cinquième volume, intitulé Zohar Ḥadaš (Nouveau Zohar), fut imprimé à Safed au xvie siècle, après le Zohar proprement dit.

La plus grande partie des énoncés du Zohar est attribuée de manière pseudépigraphique au Tanna, Rabbi Simeon ben Yohai. L'analyse critique du corpus zoharique, entreprise par G. Scholem, a mis en évidence l'existence de trois strates à l'intérieur du corpus. Une strate originelle inclut, en particulier, les écrits dénommés Mildraš ha Ne'ēlam (Le Midrash occulte) et les Sitre Tōrāh (Les Mystères de la Torah) ; une deuxième strate comprend la majeure partie du Zohar ; une dernière englobe le Ra'aya Mehemna (Le Berger fidèle) et les Tiqqūne Zohar. L'analyse stylistique, linguistique et thématique du Zohar a permis d'établir que les deux premières strates ont été composées par Moïse de León entre 1270 et 1300. L'auteur du Ra'aya Mehemna et des Tiqqūnim, demeuré inconnu jusqu'à ce jour, est probablement un disciple de Moïse de León.

Le Zohar fut rédigé dans le dessein de porter un coup d'arrêt au courant rationaliste qui se diffusait alors dans le judaïsme espagnol. Il est spécialement l'expression du courant gnostique de la kabbale espagnole, mais il synthétise en même temps tous les courants antérieurs depuis le Bahir. La théosophie du Zohar est dominée par la mystique [...]


1  2  3  4  5
pour nos abonnés,
l’article se compose de 2 pages




Écrit par :

  • : professeur des Universités, directeur du département d'études hébraïques et juives de l'université de Strasbourg-II, professeur associé à l'Université libre de Bruxelles

Classification


Autres références

«  ZOHAR LE  » est également traité dans :

LIVRE DE LA SPLENDEUR, KABBALE JUIVE

  • Écrit par 
  • Gérard NAHON
  •  • 223 mots

À côté de la Torah et du Talmud axés sur les aspects juridiques et moraux, enseignés publiquement dans les académies, un courant mystique réservé à des initiés se développe à partir de la fin du second temple (70) et durant le Moyen Âge : la Kabbale ou tradition. Des cénacles kabb […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/livre-de-la-splendeur-kabbale-juive/#i_8598

CORDOVERO MOÏSE (1522-1570)

  • Écrit par 
  • Roland GOETSCHEL
  •  • 408 mots

Il fut l'élève de Joseph Karo et de Salomon Alkabetz, et le maître d'Isaac Luria. Cordovero est, avec ce dernier, la plus grande figure du centre kabbalistique de Safed (en Galilée) au xvi e siècle. Les deux œuvres principales de Moïse Cordovero sont le Pardess Rimmonim ( Jardin des grenades ), qu'il acheva à l'âge de vingt ans, et le Elimah Rabbati , terminé dix ans plus tard. Il rédigea aussi […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/moise-cordovero/#i_8598

JUDAÏSME - Histoire du peuple juif

  • Écrit par 
  • Gérard NAHON
  •  • 11 236 mots
  •  • 9 médias

Dans le chapitre « La communauté médiévale »  : […] Exclus progressivement de la société à l'instigation des conciles, les Juifs finissent par ne plus être tolérés qu'en fonction de leur utilité immédiate, et par être confinés dans des quartiers séparés. S'ils cultivent encore des terres en Grèce, en Espagne, en Languedoc, en Champagne, des règlements leur en refusent bientôt la propriété. S'ils pratiquent l'artisanat, principalement le travail de […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/judaisme-histoire-du-peuple-juif/#i_8598

KABBALE

  • Écrit par 
  • François SECRET, 
  • Gabrielle SED-RAJNA
  •  • 7 274 mots

Dans le chapitre « Le « Sefer ha-zohar » »  : […] Vers la même époque, entre 1260 et 1280, s'élabore le document littéraire fondamental de la kabbale d'Espagne, le Livre des splendeurs ( Sefer ha-zohar ). Diffusée sous la forme d'un assemblage pseudépigraphe d'homélies mystiques attribuées à des autorités talmudiques, cette œuvre fut restituée par la critique moderne à son auteur véritable, le kabbaliste Moïse de León, grâce à une comparaison ph […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/kabbale/#i_8598

MOÏSE DE LEÓN MOÏSE BEN SHEM TOB dit (1240-1305)

  • Écrit par 
  • Roland GOETSCHEL
  •  • 397 mots

Kabbaliste espagnol, Moïse Ben Shem Tob de León est l'auteur de la majeure partie du Zohar  ; il fut d'abord attiré par la philosophie, comme en témoigne un manuscrit du Guide des égarés de Maïmonide qui fut copié pour lui en 1264. Par la suite, il se familiarise aussi bien avec les traditions kabbalistiques de Gérone qu'avec la tendance gnostique représentée par Moïse de Burgos et Todros Abulafi […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/moise-de-leon-moise-ben-shem-tob-dit-1240-1305/#i_8598

Pour citer l’article

Roland GOETSCHEL, « ZOHAR LE », Encyclopædia Universalis [en ligne], consulté le 12 décembre 2019. URL : http://www.universalis.fr/encyclopedie/le-zohar/