Kabbale juive


GUEMATRIA

  • Écrit par 
  • Gabrielle SED-RAJNA
  •  • 220 mots

Procédé d'herméneutique qui consiste à utiliser la valeur numérique des lettres constitutives d'un mot, ou d'un groupe de consonnes, pour l'interpréter moyennant le rapprochement avec un autre mot ayant la même valeur numérique. Par exemple le passage de la Genèse xxxii, 5 : « J'ai séjourné chez Laban » est expliqué par […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/guematria/#i_0

IYYUN CERCLE D'

  • Écrit par 
  • Gabrielle SED-RAJNA
  •  • 261 mots

Expression désignant un ensemble de textes, non de personnes, ces écrits étant tous anonymes. Leurs dénominateurs communs sont leur lieu d'origine (on suppose qu'il s'agit de la Provence ou de la Castille), leur date (fin du xiie s. ou déb. du xiiie s.) et une similarité idéologique qui comporte toutefois […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/cercle-d-iyyun/#i_0

JUDAÏSME - La religion juive

  • Écrit par 
  • Georges VAJDA
  •  • 6 526 mots
  •  • 1 média

Dans le chapitre « La mystique théosophique et la kabbale »  : […] Le mouvement mystique (ou plus exactement théosophique) qui apparut dans le judaïsme en plein xiie siècle ne saurait être réduit à une simple réaction contre l'intellectualisme. On est en réalité en face d'une résurgence d'éléments dont le dynamisme réel n'avait pu se déployer, en des domaines et des milieux juifs que les historiens connaissent encore […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/judaisme-la-religion-juive/5-la-mystique-theosophique-et-la-kabbale/

KABBALE

  • Écrit par 
  • François SECRET, 
  • Gabrielle SED-RAJNA
  •  • 7 237 mots

Dans le chapitre « Période talmudique (IIe-Ve siècle) »  : […] Née en Palestine, la mystique juive évolua parallèlement à la religion exotérique ; les premiers écrits sont anonymes ou pseudépigraphes. Bien qu'aucun auteur n'ait été identifié avec certitude, on attribue un rôle actif à certains docteurs de la Mishna (iie […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/kabbale/1-periode-talmudique-iie-ve-siecle/

LIVRE DE LA SPLENDEUR, KABBALE JUIVE

  • Écrit par 
  • Gérard NAHON
  •  • 223 mots

À côté de la Torah et du Talmud axés sur les aspects juridiques et moraux, enseignés publiquement dans les académies, un courant mystique réservé à des initiés se développe à partir de la fin du second temple (70) et durant le Moyen Âge : la Kabbale ou tradition. Des cénacles kabb […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/livre-de-la-splendeur-kabbale-juive/#i_0

SEFER HA-BAHIR

  • Écrit par 
  • Gabrielle SED-RAJNA
  •  • 361 mots

Traité anonyme, le premier à adopter le langage et les idées symboliques caractéristiques de la littérature kabbalistique qui s'étend du xiiie au xvie siècle. Il est attribué à une autorité connue du Talmud, Rabbi Nehunya ben ha-Kana. Sa forme littéraire est celle d' […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/sefer-ha-bahir/#i_0

ZOHAR LE

  • Écrit par 
  • Roland GOETSCHEL
  •  • 511 mots

Le plus important des ouvrages de la littérature kabbalistique, le Zohar se présente sous la forme d'une collection de livres qui incluent des énoncés midrashiques brefs, mais aussi des développements homilétiques et des discussions sur tel ou tel sujet particulier.Il ne s'agit pas d'un livre, mais plutôt d'un corpus d'œuvres qui, dans les éditions imprimées, se répartissent en cinq volumes. Les t […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/le-zohar/#i_0