LAND GRABBING ou ACCAPAREMENT DE TERRES AGRICOLES

Carte mentale

Élargissez votre recherche dans Universalis

Risques et opportunités liés aux investissements étrangers dans le domaine agricole

Des risques pour tous mais surtout pour les pays cibles

Les risques qui concernent les investisseurs tiennent à la volatilité des marchés internationaux et aux pertes considérables qu'ils peuvent engendrer. Ils sont également liés aux législations économiques et foncières locales, en particulier en Afrique où les espaces agricoles sont encore rarement cadastrés, sans parler des incertitudes politiques et géopolitiques. Une agence financière dépendant directement de la Banque mondiale – la Multilateral Investment Guarantee Agency – a pour fonction d'assurer les opérations de land grabbing contre les risques d'instabilité politique ; c'est ce qu'elle a fait en 2010 pour le Mozambique, la Zambie et le Botswana.

En fait, les inconvénients de ces acquisitions de terres touchent de façon bien plus vitale les pays cibles. Ces concessions, qui peuvent porter sur des centaines de milliers d'hectares, ne vont pas sans rappeler ce qui s'est passé à l'époque coloniale avec la constitution d'immenses plantations dans le monde tropical. Lorsque les législations foncières ne sont pas assez précises – ce qui est souvent le cas en Afrique noire –, le risque est grand de voir des populations qui ne disposent que de droits d'usage coutumiers sur les terres qui les font vivre en être dépossédées par des chefs locaux et/ou des gouvernements sensibles aux arguments des investisseurs étrangers. L'appauvrissement et la dégradation de la situation alimentaire sont alors à craindre. D'où la nécessité de plus en plus reconnue au niveau international d'encadrer, par des codes de bonne conduite, les investissements étrangers dans les actifs agricoles, forestiers ou miniers. Les principes généraux, qui ont été définis par les grandes organisations internationales (F.A.O., O.N.U., Banque mondiale...), mettent en avant tout d'abord le respect des droits fonciers et des usages des populations locales. Ils recommandent aux investisseurs de réaliser au préalable des études d'impact sur la sécurité alimentaire des populations concernées, sur le contexte environnemental, social, économique des projets. Ils préconisent également de procéder à des consultations aussi transparentes que possible à la fois au niveau des autorités gouvernementales, des collectivités territoriales et des populations locales. Certains appellent de leurs vœux la mise en place d'un label « Agro investissement responsable », qui inclurait des partenariats favorisant le développement agricole local grâce à des aides à la fois financières et techniques, à la formation et à l'innovation ainsi qu'à la construction d'infrastructures (voir les propositions du Centre d'analyse stratégique).

Mais, dans bien des cas, en l'absence de véritable marché foncier, il est impossible de connaître le prix d'achat ou de location des terres. En Éthiopie, le prix de location d'1 hectare de terre agricole pourrait être dans certains cas inférieur à 2 euros par an, soit cent fois moins que dans les pays riches. En Ukraine, il est actuellement de l'ordre de 30 euros par an, soit quatre ou cinq fois moins qu'en France.

Par ailleurs, il convient de souligner plusieurs dangers : tout d'abord, des agricultures peu soucieuses de l'environnement sur le moyen et le long terme pourraient se développer dans ces enclaves étrangères ; ensuite, augmenter les performances de ces dernières, les investisseurs risquent de choisir les meilleures terres, les mieux desservies par les moyens de transport modernes ou les plus à même d'être irriguées. Une sélection des terroirs agricoles au détriment des plus pauvres pourrait ainsi s'opérer. Au-delà, c'est la vaste question de la cohabitation entre une petite agriculture paysanne et une grande agriculture capitaliste qui se trouve posée.

Dans nombre de pays hôtes, les investissements étrangers posent de réels problèmes de gouvernance foncière qui restent à résoudre sans perdre de vue les intérêts des populations locales, en particulier sur les terres considérées comme « disponibles » et potentiellement cultivables. Ces prises de contrôle peuvent effectivement, dans certains cas, s'apparenter à de véritables razzias.

Investissements et opportunités de développement

L'accaparement de terres agricoles par des étrangers ne doit toutefois pas condamner a priori tout investissement étranger : des coopérations profitables aux différentes parties peuvent être mises e [...]

1  2  3  4  5
pour nos abonnés,
l’article se compose de 8 pages

Médias de l’article

Land grabbing : appropriations de terres en Amérique du Sud

Land grabbing : appropriations de terres en Amérique du Sud
Crédits : Encyclopædia Universalis France

tableau

Land grabbing : appropriation de terres de la « Zernovoï Belt » (Russie, Ukraine, Kazakhstan)

Land grabbing : appropriation de terres de la « Zernovoï Belt » (Russie, Ukraine, Kazakhstan)
Crédits : Encyclopædia Universalis France

tableau

Land grabbing : appropriations de terres en Afrique

Land grabbing : appropriations de terres en Afrique
Crédits : Encyclopædia Universalis France

tableau

Land grabbing : appropriations de terres en Asie

Land grabbing : appropriations de terres en Asie
Crédits : Encyclopædia Universalis France

tableau

Afficher les 4 médias de l'article


Écrit par :

  • : professeur émérite à l'université de Paris-Ouest-Nanterre-La Défense, membre de l'Académie d'agriculture de France

Classification

Autres références

«  LAND GRABBING ou ACCAPAREMENT DE TERRES AGRICOLES  » est également traité dans :

AGRICULTURE - Histoire des agricultures depuis le XXe siècle

  • Écrit par 
  • Marcel MAZOYER, 
  • Laurence ROUDART
  •  • 9 956 mots
  •  • 3 médias

Dans le chapitre « La multiplication des acquisitions et locations de terres »  : […] De telles transactions existaient bien avant la crise de 2007-2008. Et, si les médias ont surtout traité des cessions à grande échelle – plusieurs milliers à plusieurs centaines de milliers d'hectares –, il s'en produit aussi de très nombreuses à l'échelle de quelques hectares. Les acquéreurs à grande échelle sont principalement des firmes, multinationales ou nationales, en particulier des compagn […] Lire la suite

AGRICULTURE DURABLE

  • Écrit par 
  • Jean-Paul CHARVET
  •  • 5 427 mots
  •  • 10 médias

Dans le chapitre « L’agriculture paysanne  »  : […] L’ agriculture paysanne insiste sur les dimensions sociales de la durabilité en agriculture. En France, elle est représentée par la Fédération des associations pour le développement de l’emploi agricole et rural (F.A.D.E.A.R.) et soutenue par la Confédération paysanne, un syndicat agricole qui remet en cause l’agriculture productiviste. En Europe, elle est défendue par la Coordination rurale euro […] Lire la suite

ESPACE RURAL

  • Écrit par 
  • Jean-Paul CHARVET
  •  • 7 324 mots
  •  • 8 médias

Dans le chapitre « Les conflits d’usage dans l’espace rural  »  : […] Alors que, jusqu’au xx e  siècle, l’espace rural était traditionnellement un territoire peu artificialisé et essentiellement agricole, et perçu comme tel, il est désormais multifonctionnel. La cohabitation locale de différentes fonctions, parfois peu compatibles entre elles , n’est pas sans engendrer des conflits d’usage, d’inégale ampleur. Le principal enjeu de concurrence sur l’espace rural conc […] Lire la suite

SOUDAN DU SUD

  • Écrit par 
  • Alain GASCON, 
  • Roland MARCHAL
  • , Universalis
  •  • 6 582 mots
  •  • 4 médias

Dans le chapitre « Les ressources convoitées d'un État fragile »  : […] La superficie du Soudan du Sud (644 330 km 2 ) occupe 25 p. 100 de l'ancien territoire du Soudan « uni » et 20 p. 100 de sa population (9,17 millions d'habitants en 2011). Aux 8,2 millions d'habitants recensés en 2008 se sont ajoutés des milliers de réfugiés, revenus principalement du Nord. Les deux longs épisodes de guerres auraient fait deux millions de morts et provoqué le déplacement de quatr […] Lire la suite

Voir aussi

Pour citer l’article

Jean-Paul CHARVET, « LAND GRABBING ou ACCAPAREMENT DE TERRES AGRICOLES », Encyclopædia Universalis [en ligne], consulté le 13 août 2022. URL : https://www.universalis.fr/encyclopedie/land-grabbing-accaparement-de-terres-agricoles/