LANCELOT

Carte mentale

Élargissez votre recherche dans Universalis

Apparu tard dans la légende arthurienne, Lancelot du Lac devient le héros central de l'histoire de Bretagne et des légendes du Graal conjointes dans le cycle romanesque du Lancelot-Graal en prose du début du xiiie siècle. Le héros est dérobé à sa mère par une fée, la même que la fée Viviane aimée de Merlin, qui l'élève dans une île au fond d'un lac (d'où son nom). Il est l'objet d'une légende au début du xiie siècle, car un poème anglo-normand sert de source au Lanzelet en moyen haut allemand du clerc suisse Ulrich von Zatzikhoven (1195 env.). Entre-temps, Chrétien de Troyes en fait un grand personnage littéraire dès son roman Lancelot ou le Chevalier de la charrette (probablement entre 1177 et 1181).

Le héros d'Ulrich, paré des vertus conventionnelles du genre, devient chez Chrétien l'amant de Guenièvre, épouse d'Arthur. Poursuivant Méléagant qui vient d'enlever sa dame, il monte, après un instant d'hésitation, dans la charrette d'infamie. Au cours des diverses épreuves qu'il traverse, il tombe parfois en ravissement à la pensée de Guenièvre, par exemple quand il aperçoit auprès d'une fontaine un peigne et une boucle de cheveux. Pour le service de la reine, il franchit le pont de l'Épée et affronte Méléagant : il a le dessous jusqu'à ce qu'il voie Guenièvre qui observe le combat de sa fenêtre ; il trouve alors la force de vaincre. Tout au long des aventures qui suivent, Lancelot se montre soumis à sa hautaine dame au point d'accepter pour elle la défaite en tournoi : il illustre ainsi les règles les plus strictes de l'amour courtois en vigueur à la cour de Champagne pour laquelle écrit Chrétien, et telles qu'elles sont exprimées par André Le Chapelain dans le Traité de l'amour (De arte honeste amandi, 1185 env.).

Non sans en atténuer les aspects psychologique et merveilleux, le Lancelot en prose reprend cette histoire en faisant de Lancelot le descendant de David, de Salomon et de Joseph d'Arimathie, pour l'insérer dans le cycle romanesque du Graal. Avant d'envoyer son fils adoptif à la cour d'Arthur, la Dame du Lac lui enseigne la morale chevaleresque ; ses leçons font de lui le meilleur chevalier de la terre. Pour l'amour de Guenièvre, il accomplit de merveilleuses prouesses, mais il rencontre aussi l'échec à cause de ce péché, perd joie et magnanimité, ne fait plus merci aux vaincus. Abusé par un philtre qui lui fait prendre pour Guenièvre la fille du roi du Graal, il engendre Galaad qui sera, lui, le meilleur chevalier du monde. La jalousie de Guenièvre fait perdre plusieurs fois à Lancelot la raison ; il se met à errer dans la forêt et est guéri lors d'une visite occasionnelle au château du Graal.

La Queste del saint Graal montre en Lancelot un pécheur repentant. Troublé de découvrir qu'il n'est plus invincible, se sentant réprouvé, Lancelot se confesse à un ermite et promet de renoncer à son amour. Il vit dans la pénitence et, pour cela, est admis à voir le Graal ; mais il n'est pas parmi les trois élus (Perceval, Bohort, Galaad), prédestinés pour leur vertu à accomplir la quête. Sans avoir pu guérir le roi méhaigné, Lancelot revient dans le monde.

D'après La Mort le roi Artu, il retombe moins d'un mois plus tard dans l'adultère ; Guenièvre, jalouse, l'exile en Avalon où il peint sur les murs l'histoire de leur amour ; c'est ainsi qu'Arthur apprendra leur culpabilité. Lancelot sauve la reine du bûcher, l'enlève sur le continent où Arthur le poursuit ; pendant la guerre, Lancelot tue Gauvain ; sur l'intervention du pape, il rend enfin Guenièvre à son mari ; celui-ci retourne en Angleterre pour réprimer la révolte de Mordret, qui le tue dans la bataille. Lancelot repasse à son tour la mer, punit les traîtres et venge le roi. Il termine sa vie dans la pénitence, achevant ainsi la régénération spirituelle engagée en se séparant de Guenièvre et au long de laquelle il avait retrouvé vaillance et grandeur d'âme. À sa mort, les anges portent son âme en paradis.

Pour des générations d'écrivains et de lecteurs, Lancelot représente l'idéal romanesque de la chevalerie. Ses aventures sont recopiées, traduites, remaniées dans toute l'Europe. Il doit ce prestige à l'« architecte » inconnu qui inséra son histoire dans [...]

1  2  3  4  5
pour nos abonnés,
l’article se compose de 2 pages

Écrit par :

Classification

Autres références

«  LANCELOT  » est également traité dans :

LANCELOT-GRAAL

  • Écrit par 
  • Emmanuèle BAUMGARTNER
  •  • 1 076 mots
  •  • 1 média

Le titre moderne de Lancelot-Graal désigne un cycle de cinq romans arthuriens en prose : L'Histoire du Saint-Graal, L'Histoire de Merlin, Le Lancelot en prose, La Quête du Saint-Graal, La Mort du roi Arthur. Le noyau le plus ancien est […] Lire la suite

LANCELOT, OU LE CHEVALIER DE LA CHARETTE, Chrétien de Troyes - Fiche de lecture

  • Écrit par 
  • Emmanuèle BAUMGARTNER
  •  • 900 mots

Dans Yvain, ou le Chevalier au lion, écrit entre 1177 et 1181, Chrétien de Troyes (1135 env.-env. 1183) explore sans vraiment les résoudre les tensions entre l'amour conjugal et l'aventure héroïque. Composé parallèlement, […] Lire la suite

ARTHURIEN CYCLE

  • Écrit par 
  • Cedric E. PICKFORD
  •  • 5 711 mots
  •  • 1 média

Dans le chapitre « Chrétien de Troyes »  : […] « L'œuvre de Chrétien de Troyes est un confluent où s'unissent les principaux courants de son époque », dit Jean Frappier. Ce n'est donc pas lui, comme on l'a souvent avancé, le créateur du roman arthurien. Si Chrétien n'a pas inventé le thème arthurien, il y a apporté un souci nouveau ; il a voulu créer une œuvre d'art ; il s'en prend aux mauvais conteurs et proclame, au début de son roman Érec […] Lire la suite

GALAAD

  • Écrit par 
  • Jean-Pierre BORDIER
  •  • 724 mots

Le personnage de Galaad (Galahad pour Malory), fils de Lancelot et de la fille du roi du Graal, c'est-à-dire descendant par son père de David et de Joseph d'Arimathie et par sa mère de la dynastie du Graal, articule la légende profane et la tradition mystique du cycle du Saint-Graal et fait l'unité du Lancelot-Graal ou Vulgate en prose du début du xiii e siècle. Lancelot apprend par prophétie qu […] Lire la suite

GALEHAUT

  • Écrit par 
  • Jean-Pierre BORDIER
  •  • 295 mots

Au cœur du Lancelot en prose apparaît un personnage dont les aventures s'entrelacent à celles des héros principaux, Lancelot et Guenièvre. Roi des Lointaines Îles, Galehaut envahit le royaume de Logres, que Lancelot défend pour le compte du roi Arthur. Émerveillé par les exploits de son adversaire, Galehaut rend hommage vassalique à Arthur et s'éprend pour Lancelot d'une amitié qui lui fera devin […] Lire la suite

GUENIÈVRE

  • Écrit par 
  • Jean-Pierre BORDIER
  •  • 721 mots

L'épouse d'Arthur, légendaire roi de Bretagne, appelée Gwenhwyfar dans les textes gallois médiévaux, apparaît pour la première fois sous le nom de Gennuvar dans un texte latin, la Vie de Gildas ( Vita Gildæ , avant 1136) de Caradoc de Lancarvan, qui laisse deviner une légende celtique antérieure : Melwas, roi du Pays du Midi, emmène l'épouse d'Arthur dans son château de la Cité de Verre ; après u […] Lire la suite

MORGANE

  • Écrit par 
  • Jean-Pierre BORDIER
  •  • 780 mots

Personnage du cycle arthurien, fée et enchanteresse. On peut rattacher Morgane à divers personnages de la mythologie celtique : une légendaire Modron, fille d'Avallach et mère d'Urien, apparaît dans les poèmes gallois les plus anciens. Geoffrey de Monmouth, Guillaume de Malmesbury et le Merlin-Huth lui substituent Morgain, probablement sous l'influence des conteurs bretons de la cour anglo-norman […] Lire la suite

LA MORT D'ARTHUR, Thomas Malory - Fiche de lecture

  • Écrit par 
  • André CRÉPIN
  •  • 944 mots

Dans le chapitre « Arthur et Lancelot »  : […] Dans sa Préface, Caxton se reconnaît l'auteur du titre, ainsi que de la division en vingt et un livres et cinq cent sept brefs chapitres. On peut vérifier le travail d'éditeur de Caxton car on a retrouvé, en 1934, dans la bibliothèque du Collège de Winchester (Hampshire) un manuscrit soigneusement copié : Caxton l'a généralement suivi, sauf pour le livre V et de multiples détails de style. Le manu […] Lire la suite

VIVIANE

  • Écrit par 
  • Jean MASSIN
  •  • 640 mots

L'épisode célèbre des amours de l'enchanteur Merlin et de la fée Viviane se trouve rapporté dans plusieurs romans avec des variations considérables. Le schéma essentiel demeure pourtant identique : Viviane (ou Niniane, ou Nimenne, ou Nymenche : nom d'origine galloise, selon certains) est la fille du vavasseur Dionas (ou encore du roi de Northumbrie) ; Merlin la rencontre, s'émerveille de sa beauté […] Lire la suite

Les derniers événements

26 février 2001 France. Nominations au Conseil constitutionnel

Noëlle Lenoir, Georges Abadie et Alain Lancelot quittent le Conseil.  […] Lire la suite

Pour citer l’article

Jean-Pierre BORDIER, « LANCELOT », Encyclopædia Universalis [en ligne], consulté le 08 mai 2022. URL : https://www.universalis.fr/encyclopedie/lancelot/