PERCEVAL

Carte mentale

Élargissez votre recherche dans Universalis

Cité parmi les chevaliers d'Arthur dans Érec, Perceval donne son nom au dernier roman de Chrétien de Troyes, Le Conte du Graal (env. 1180). Perceval, dont le père et les frères sont morts au combat, est élevé par sa mère dans la forêt, dans l'ignorance de la chevalerie, jusqu'au jour où il voit des chevaliers et veut devenir comme eux. Il part, laissant sa mère, pour être fait chevalier par le roi Arthur. Perceval a tout à apprendre : Gornemant lui enseigne le métier des armes et Blancheflor lui révèle l'amour. Ayant conquis la gloire par sa prouesse, il lui souvient de sa mère qu'il veut revoir ; en chemin, il est accueilli au mystérieux château du roi Pêcheur, et voit passer sous ses yeux une étrange procession : une lance qui saigne, un vase étincelant. Perceval vient d'apprendre qu'il ne faut pas poser de questions indiscrètes, il ne demande donc rien, malgré sa curiosité émerveillée, et s'en va ; en route, il apprend que sa mère est morte de douleur de le voir partir à la cour. Commencent alors cinq années de quête du Graal ; Perceval découvre que c'est pour le péché d'avoir fait périr sa mère qu'il n'a pas posé la question apitoyée « du Graal et de qui on en sert ? » qui aurait guéri de son incurable plaie le roi Méhaigné et rendu la fertilité à la Terre gaste (dévastée), son royaume. Un ermite, oncle de Perceval, lui fait voir dans quelle nuit spirituelle il a jusqu'alors vécu. Seule la pénitence peut réparer ce manque et lui permettre de retrouver le Graal et de guérir le roi. Le roman de Chrétien est inachevé, sur la voie de réconcilier la chevalerie et la courtoisie dans une ascension vers une sorte de sainteté laïque. Il a reçu plusieurs Continuations et a développé une imposante tradition. La Seconde Continuation introduit un motif qui remonte sans doute à un thème gallois, la quête parallèle d'un brachet que le héros doit rapporter à une jeune fille (on la trouve dans le Peredur [...]

1 2 3 4 5

pour nos abonnés,
l’article se compose de 2 pages




Écrit par :

Classification


Autres références

«  PERCEVAL  » est également traité dans :

PERCEVAL OU LE CONTE DU GRAAL, Chrétien de Troyes - Fiche de lecture

  • Écrit par 
  • Emmanuèle BAUMGARTNER
  •  • 946 mots
  •  • 1 média

Dans Perceval, ou le Conte du Graal, roman en vers octosyllabes, composé à la demande du comte de Flandre Philippe d'Alsace, Chrétien de Troyes (1135 env.-1183 env.) renouvelle sa technique narrative, tout en lançant dans le champ littéraire un motif appelé à un succès aussi large que du […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/perceval-ou-le-conte-du-graal/#i_10591

ARTHURIEN CYCLE

  • Écrit par 
  • Cedric E. PICKFORD
  •  • 5 710 mots
  •  • 1 média

Dans le chapitre « Chrétien de Troyes »  : […] « L'œuvre de Chrétien de Troyes est un confluent où s'unissent les principaux courants de son époque », dit Jean Frappier. Ce n'est donc pas lui, comme on l'a souvent avancé, le créateur du roman arthurien. Si Chrétien n'a pas inventé le thème arthurien, il y a apporté un souci nouveau ; il a voulu créer une œuvre d'art ; il s'en prend aux mauvais conteurs et proclame, au début de son roman […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/cycle-arthurien/#i_10591

GALAAD

  • Écrit par 
  • Jean-Pierre BORDIER
  •  • 724 mots

Le personnage de Galaad (Galahad pour Malory), fils de Lancelot et de la fille du roi du Graal, c'est-à-dire descendant par son père de David et de Joseph d'Arimathie et par sa mère de la dynastie du Graal, articule la légende profane et la tradition mystique du cycle du Saint-Graal et fait l'unité du Lancelot-Graal ou Vulgate en prose du début du xiii […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/galaad/#i_10591

GAUVAIN

  • Écrit par 
  • Jean-Pierre BORDIER
  •  • 953 mots

Un héros solaire du nom de Gwalchmei apparaît dans les triades galloises du haut Moyen Âge (petits poèmes mnémotechniques citant trois héros, trois exploits ou trois merveilles) ; ce même nom réapparaît dans les traductions galloises de l' Histoire des rois d'Angleterre de Geoffrey de Monmouth (vers 1130), comme équivalent de Galguanus ou de Walwanius. C'est sans doute Geoff […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/gauvain/#i_10591

GRAAL

  • Écrit par 
  • Cedric E. PICKFORD
  •  • 1 069 mots
  •  • 1 média

Dans le chapitre « Les textes »  : […] Parmi les textes français, le roman de Perceval, ou le Conte du Graal de Chrétien de Troyes (1135 env.-1183 env.) est capital. C'est l'histoire du chevalier orphelin Perceval qui, après avoir été reçu à la cour du roi Arthur, court les aventures dont une des plus mystérieuses est sa visite au roi Pêcheur. Dans son château, Perceval voit défiler devant […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/graal/#i_10591

PARSIFAL (R. Wagner)

  • Écrit par 
  • Timothée PICARD
  •  • 1 635 mots
  •  • 1 média

Parsifal de Richard Wagner , festival scénique sacré (« Bühnenweihfestspiel ») sur un texte du compositeur d'après des sources médiévales (au premier chef desquelles le Parzival de Wolfram d'Eschenbach), envisagé dès 1857, a été composé entre 1877 et 1882, et créé à Bayreuth le 26 juillet 1882, sous la direction de Hermann Levi, avec Amalia Materna (Ku […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/parsifal-r-wagner/#i_10591

WOLFRAM D'ESCHENBACH (1170 env.-env. 1220)

  • Écrit par 
  • Danielle BUSCHINGER
  •  • 1 156 mots

Wolfram, chevalier bavarois, est un des grands poètes qui ont présenté aux milieux courtois allemands la matière d'œuvres françaises, selon une technique (l'« adaptation courtoise ») qui respecte les structures narratives mais joue sur l'originalité de la mise en œuvre. Son Parzival est une adaptation du Perceval de Chrétien de Troyes, son […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/wolfram-d-eschenbach/#i_10591

Pour citer l’article

Jean-Pierre BORDIER, « PERCEVAL », Encyclopædia Universalis [en ligne], consulté le 16 mai 2019. URL : http://www.universalis.fr/encyclopedie/perceval/