GALEHAUT

Carte mentale

Élargissez votre recherche dans Universalis

Au cœur du Lancelot en prose apparaît un personnage dont les aventures s'entrelacent à celles des héros principaux, Lancelot et Guenièvre. Roi des Lointaines Îles, Galehaut envahit le royaume de Logres, que Lancelot défend pour le compte du roi Arthur. Émerveillé par les exploits de son adversaire, Galehaut rend hommage vassalique à Arthur et s'éprend pour Lancelot d'une amitié qui lui fera deviner le secret de son amour pour Guenièvre. Après une séparation très longue entre les deux amants, Galehaut leur ménage une rencontre secrète ; grâce à lui, leur amour devient réalité. C'est à cet épisode que Dante fait allusion dans un des passages les plus célèbres de La Divine Comédie (Inferno, 5), celui de la rencontre de Francesca da Rimini : Paolo et Francesca lisaient dans le Lancelot le passage de la rencontre d'amour entre Lancelot et Guenièvre, quand Paolo déposa un baiser tremblant sur les lèvres de Francesca : « Galeotto fu'l libro e chi lo scrisse », « le livre et son auteur furent notre Galehaut ».

Synonyme d'amour réalisé et de destin scellé, Galehaut est aussi le symbole de l'amitié malheureuse. Son dévouement à Lancelot lui fait prendre ombrage de l'empire qu'a Guenièvre sur son ami ; déçu jusqu'au désespoir de se voir peu à peu abandonné par Lancelot, Galehaut apprend par des songes et des prophéties que sa vie s'achève, et il disparaît alors dans une fière mélancolie. Son rôle est de jeter la première ombre sur le motif amoureux, au centre du roman, et de mettre en évidence le péché des amants, en même temps qu'il exalte, à côté de l'amour courtois, d'autres valeurs humaines.

—  Jean-Pierre BORDIER

Écrit par :

Classification

Pour citer l’article

Jean-Pierre BORDIER, « GALEHAUT », Encyclopædia Universalis [en ligne], consulté le 30 novembre 2019. URL : http://www.universalis.fr/encyclopedie/galehaut/