KURDES

Carte mentale

Élargissez votre recherche dans Universalis

Médias de l’article

Chute du régime du général Kassem, 1963

Chute du régime du général Kassem, 1963
Crédits : Hulton Getty

photographie

Réfugiés kurdes d'Irak, vers 1974

Réfugiés kurdes d'Irak, vers 1974
Crédits : Hulton Getty

photographie

Peshmerga

Peshmerga
Crédits : Hulton Getty

photographie

Victimes de la guerre Irak-Iran

Victimes de la guerre Irak-Iran
Crédits : Hulton Getty

photographie

Tous les médias


Le Kurdistan a fait son entrée sur la scène internationale, après la Première Guerre mondiale et l'effondrement de l'Empire ottoman, avec le traité de Sèvres, signé en 1920 par les belligérants. Le Kurdistan préconisé dans le traité ne regroupait pas toutes les régions habitées par les Kurdes de l'Empire ottoman et ignorait ceux de Perse, mais il faisait des « sauvages » décrits par les voyageurs européens du xixe siècle une entité nationale reconnue. Cependant, le redressement de la Turquie et les convoitises des puissances étrangères (France et Grande-Bretagne notamment) sur le pétrole du Kurdistan méridional furent des obstacles majeurs à la création d'un État kurde. Aussi, avec la délimitation des États modernes au Proche-Orient, les Kurdes, qui étaient répartis jusqu'au début du xxe siècle entre deux empires, se retrouvèrent dispersés principalement entre trois États : Iran, Turquie et Irak, avec une petite minorité en Syrie et quelques éléments en Transcaucasie soviétique. Le nationalisme kurde se développa alors, face au patriotisme exacerbé de la Turquie jacobine d'Atatürk, à l'idéologie conquérante de la « Grande Nation arabe » et à la monarchie centralisatrice du chah d'Iran. Chaque fois que les Kurdes se révoltèrent pour obtenir leurs droits nationaux, leurs gouvernements répondirent par une répression sévère.

Fort de la sympathie internationale, le nationalisme kurde n'en a toutefois reçu que des appuis limités : jusqu'à l'effondrement du bloc communiste et à la guerre contre l'Irak (1991), les dirigeants occidentaux refusaient de s'aliéner les pays arabes producteurs de pétrole et craignaient que le moindre encouragement au séparatisme ne déstabilisât une région voisine de l'Union soviétique. Totalement enclavés, les Kurdes sont contraints de solliciter l'aide des pays vo [...]

1 2 3 4 5

pour nos abonnés,
l’article se compose de 25 pages




Écrit par :

  • : journaliste, chef du département Moyen-Orient et de la rubrique Proche-Orient au Journal Le Monde
  • : écrivain, journaliste
  • : chargé de conférences au Centre universitaire de langues orientales vivantes
  • : directeur d'études à l'École des hautes études en sciences sociales

Classification


Autres références

«  KURDES  » est également traité dans :

ASIE (Géographie humaine et régionale) - Dynamiques régionales

  • Écrit par 
  • Manuelle FRANCK, 
  • Bernard HOURCADE, 
  • Georges MUTIN, 
  • Philippe PELLETIER, 
  • Jean-Luc RACINE
  •  • 24 809 mots
  •  • 9 médias

Dans le chapitre « Un peuplement très diversifié  »  : […] Le Moyen-Orient connaît encore un croît démographique soutenu   : il est, en 2009, de 1,9 p. 100 (taux de natalité : 2,5 p. 100, taux de mortalité : 0,6 p. 100). Depuis les années 1990, la situation démographique est en évolution rapide. La fécondité a baissé de façon spectaculaire. L'indice synthétique de fécondité qui, autrefois, était de l'ordre 5,6 voire 7 enfants par femme, se situe, en 20 […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/asie-geographie-humaine-et-regionale-dynamiques-regionales/#i_31374

ATATÜRK MUSTAFA KEMAL (1881-1938)

  • Écrit par 
  • Robert MANTRAN
  •  • 4 131 mots
  •  • 3 médias

Dans le chapitre « Construction de la Turquie nouvelle »  : […] Désormais, Mustafa Kemal se consacre à sa gigantesque tâche : l'édification de la Turquie nouvelle. Pendant quinze ans, jusqu'à sa mort, il n'a d'autre but que libérer la Turquie et ses habitants de leurs entraves séculaires et les amener à un niveau avancé de civilisation matérielle, sociale et intellectuelle. Il faut, pour cela, rompre nettement avec le passé, heurter les traditions, choquer mêm […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/ataturk/#i_31374

BARZANI MOUSTAFA (1904-1979)

  • Écrit par 
  • Christian BROMBERGER
  •  • 1 306 mots
  •  • 1 média

Né en 1904 à Barzan, dans le nord de l'actuel Irak, Moustafa Barzani est issu d'une famille patricienne de chefs religieux (sheikh) sunnites qui participa dès le début du xx e  siècle aux principales révoltes kurdes ; ses frères aînés, sheikh Abdou Salam II et sheikh Ahmed, s'illustrèrent respectivement dans la lutte contre la puissance ottomane […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/moustafa-barzani/#i_31374

ÉTAT ISLAMIQUE (E.I.) ou DAECH ou DAESH

  • Écrit par 
  • Universalis
  •  • 2 484 mots
  •  • 1 média

Dans le chapitre « La lutte contre l’État islamique »  : […] L’expansion rapide de l’État islamique sur le territoire irakien inquiète de plus en plus la communauté internationale. Elle provoque une crise politique à Bagdad, qui met fin au gouvernement de Nouri al-Maliki. Les appels à une intervention internationale se multiplient et, en août 2014, les États-Unis entament une campagne de frappes aériennes, pour enrayer la progression des troupes d’al-Baghd […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/etat-islamique-daech-daesh/#i_31374

EVREN KENAN (1917-2015)

  • Écrit par 
  • Christophe CHICLET
  •  • 732 mots

Général turc, instigateur du coup d’État de 1980, Kenan Evren est né dans l’Empire ottoman le 17 juillet 1917 à Alaşehir, en Anatolie occidentale, dans l’Ionie largement peuplée de Grecs. Celui qui était surnommé le « Pinochet turc » est issu d’une famille de réfugiés turcs d’Üsküb (Skopje à partir de 1913, aujourd’hui en Macédoine du Nord), chassée par l’armée serbe en 1913, lors des guerres bal […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/kenan-evren/#i_31374

GHASSEMLOU ABDUL RAHMAN (1930-1989)

  • Écrit par 
  • Christiane MORE
  •  • 764 mots

Né le 22 décembre 1930 à Urmiya, d'un père kurde, riche propriétaire terrien, et d'une mère assyrienne, Abdul Rahman Ghassemlou milite dès l'âge de quatorze ans dans les mouvements de jeunesse du parti Tudeh d'Iran, avant de rejoindre l'Union de la jeunesse démocrate du Kurdistan qui sera créée en 1946. En 1948, il quitte l'Iran pour étudier en Europe. Il séjourne quelques mois à Paris puis, ayant […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/abdul-rahman-ghassemlou/#i_31374

GUERRE DU GOLFE, en bref

  • Écrit par 
  • Olivier COMPAGNON
  •  • 238 mots
  •  • 2 médias

Dans la nuit du 1 er au 2 août 1990, deux ans après la fin d'une guerre très coûteuse contre l'Iran, le dirigeant irakien Saddam Hussein donne l'ordre à son armée d'envahir le Koweït, petit pays riche en pétrole et jouissant d'une position stratégique dans le golfe Persique. Il argue de droits hérités de l'époque ottomane et de la complaisance de l'émirat vis-à-vis des É […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/guerre-du-golfe-en-bref/#i_31374

IRAK

  • Écrit par 
  • Loulouwa AL RACHID, 
  • Brigitte DUMORTIER, 
  • Philippe RONDOT, 
  • Pierre ROSSI
  •  • 29 305 mots
  •  • 26 médias

Dans le chapitre « Le paradoxe de l’homme fort  »  : […] Au cours de son second mandat (décembre 2010-août 2014), Nouri Al-Maliki dirige un cabinet qui se veut d’union nationale, mais dont aucune composante n’est solidaire de son action. Cette formule d’inclusion des Kurdes et des Arabes sunnites dans un gouvernement dominé par les partis religieux chiites a été encouragée par les États-Unis de peur de voir le pays majoritairement chiite basculer sous […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/irak/#i_31374

IRAN - Histoire et politique

  • Écrit par 
  • Christian BROMBERGER, 
  • Robert MANTRAN
  • , Universalis
  •  • 22 380 mots
  •  • 10 médias

Dans le chapitre « Une phase d'adaptation »  : […] Le 31 mars 1979, un référendum approuve à 98 p. 100 des votants l'institution de la République islamique, mais les abstentions ont été nombreuses parmi les Kurdes, les Turkmènes, les milieux de gauche et les classes moyennes. Le gouvernement de Mehdi Bazargan doit faire face à de graves problèmes politiques : ralliement de l'armée, durement éprouvée par les exécutions, limitation des excès des tri […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/iran-histoire-et-politique/#i_31374

IRAN - Société et cultures

  • Écrit par 
  • Christian BROMBERGER
  •  • 8 912 mots
  •  • 1 média

Dans le chapitre «  Une mosaïque de cultures cimentées par une commune appartenance nationale »  : […] La diversité culturelle de l'Iran tient tout à la fois à la juxtaposition de milieux géographiques très contrastés (terres humides et palustres du littoral caspien, plateau aride ponctué d'oasis, grandes cuvettes désertiques du Dasht-e Kavir et du Dasht-e Lut, chaîne montagneuse du Zagros...) et à une histoire faite d'invasions successives qui ont inégalement marqué les différentes régions du pays […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/iran-societe-et-cultures/#i_31374

ISTANBUL

  • Écrit par 
  • José GROSDIDIER DE MATONS, 
  • Jean-François PÉROUSE
  •  • 5 767 mots
  •  • 6 médias

Dans le chapitre « Des changements démographiques radicaux »  : […] Cette croissance signifie par ailleurs une structure de la population toute différente par rapport au début du xx e  siècle : alors que, en 1913-1914, un peu plus de 40 p. 100 de la population d'Istanbul était considérée comme « non musulmane », en 2006 cette proportion était inférieure à 3 p. 100. Les Arméniens (en 1915), les Grecs orthodoxes ( […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/istanbul/#i_31374

KERMANSHAHAN

  • Écrit par 
  • Jean CALMARD
  •  • 400 mots

Province de l'Iran occidental (24 988 km 2 , 1 921 200 hab. en 2004, estimation), limitée à l'ouest par l'Irak et au nord par la province iranienne du Kurdistān, la région abrite une majorité de Kurdes. Sur le grand axe routier Téhéran-Bagdad, à 190 kilomètres à l'ouest de Hamadan, se trouve le chef-lieu de la province, Kermanshah (anc. Bakhtarān), une ville du Zagros situ […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/kermanshahan/#i_31374

LIBAN

  • Écrit par 
  • Philippe DROZ-VINCENT, 
  • Elizabeth PICARD, 
  • Éric VERDEIL
  •  • 26 458 mots
  •  • 18 médias

Dans le chapitre « Les communautés »  : […] Chacune des dix-sept communautés libanaises est identifiée par sa doctrine religieuse et son histoire spécifique, mais non par ses différences ethniques. Les Kurdes du Liban sont comptés au nombre des musulmans, les Arméniens, réfugiés d'Asie Mineure au début du xx e  siècle, au nombre des chrétiens. Chez ces derniers, la multiplication des groupe […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/liban/#i_31374

MINORITÉS DROIT DES

  • Écrit par 
  • Yves PLASSERAUD
  •  • 11 209 mots
  •  • 5 médias

Dans le chapitre « Minorités et ordre politique international »  : […] Depuis quelques années, la protection des minorités est devenue d'actualité dans les forums internationaux. En fait, si tous les États en parlent, on a vu que bien rares sont ceux qui la pratiquent réellement et, d'ailleurs, il s'agit encore aujourd'hui d'une préoccupation surtout occidentale. À part un certain nombre de situations criantes et symboliques comme la question amérindienne, le drame k […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/droit-des-minorites/#i_31374

PROCHE ET MOYEN-ORIENT CONTEMPORAIN

  • Écrit par 
  • Nadine PICAUDOU, 
  • Aude SIGNOLES
  •  • 21 326 mots
  •  • 24 médias

Dans le chapitre « Jeux d'influences des puissances régionales »  : […] L'intervention américaine en Irak, couplée à la multiplication des foyers de crise interne dans la région, conduit au remodelage des jeux d'influences entre puissances régionales. L' Iran voit son rôle renforcé par la « disparition » de ses deux frères ennemis, l'Afghanistan des talibans et l'Irak de Saddam Hussein. Le président Ahmadinejad, arrivé au pouvoir en 2005 et réélu de manière contestée […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/proche-et-moyen-orient-contemporain/#i_31374

SYRIE

  • Écrit par 
  • Fabrice BALANCHE, 
  • Jean-Pierre CALLOT, 
  • Philippe DROZ-VINCENT, 
  • Philippe RONDOT, 
  • Charles SIFFERT
  •  • 34 141 mots
  •  • 10 médias

Dans le chapitre « Un conflit dans l’impasse ? »  : […] En 2013, le soulèvement syrien, qui est devenu une guerre civile de plus en plus confessionnelle, change de nature et acquiert une pleine dimension de guerre régionale, une forme de guerre froide entre, d’un côté, l’Arabie Saoudite (et l’Occident, la Turquie, le Qatar, tous n’étant pas sur des positions identiques contre le régime syrien) et, de l’autre, l’Iran, l’Irak de Nouri al-Maliki et le Hez […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/syrie/#i_31374

TALABANI JALAL (1933-2017)

  • Écrit par 
  • Universalis
  •  • 568 mots

Homme politique kurde irakien, Jalal Talabani fut président de la république d’Irak de 2005 à 2014. Né le 12 novembre 1933 à Kelkan (Kurdistan irakien), Jalal Talabani s’engage très jeune en politique. Il entre au Parti démocratique du Kurdistan (PDK) à quatorze ans et est élu au comité central du parti à dix-huit ans. En 1956, il fonde l’Union des étudiants du Kurdistan, dont il devient par la s […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/jalal-talabani/#i_31374

TALEGHANI MAHMOUD (1911-1979)

  • Écrit par 
  • Jean-Pierre DIGARD
  •  • 1 048 mots

L'hodjāt ol-eslām Mahmoud Taleghani fut certainement l'une des figures les plus marquantes en même temps que le leader le plus unanimement respecté de la révolution iranienne de 1978-1979. Né près de Téhéran, il fit ses études de théologie à Qom. Arrêté pour la première fois – alors qu'il est encore étudiant – pour activités politiques en 1936, il passe cinq années en résidence surveillée. Dès la […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/mahmoud-taleghani/#i_31374

TURQUIE

  • Écrit par 
  • Michel BOZDÉMIR, 
  • Ali KAZANCIGIL, 
  • Robert MANTRAN, 
  • Jean-François PÉROUSE
  •  • 40 595 mots
  •  • 16 médias

Dans le chapitre « La question kurde »  : […] Depuis que le gouvernement de l'A.K.P. a infléchi l'approche exclusivement militaire et sécuritaire de l'État, en y ajoutant une approche démocratique, le règlement de la question kurde oscille entre ces deux démarches. La responsabilité est partagée entre le gouvernement turc et le P.K.K. Très souvent, la recherche d'une solution et les négociations secrètes sont victimes des péripéties de la po […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/turquie/#i_31374

Voir aussi

Pour citer l’article

Éric ROULEAU, Christiane MORE, Thomas BOIS, Hamit BOZARSLAN, « KURDES », Encyclopædia Universalis [en ligne], consulté le 20 avril 2019. URL : http://www.universalis.fr/encyclopedie/kurdes/