ISOTOPES, biologie

Médias de l’article

Marqueurs utilisés en biologie

Marqueurs utilisés en biologie
Crédits : Encyclopædia Universalis France

tableau

Marquage isotopique (biologie)

Marquage isotopique (biologie)
Crédits : Encyclopædia Universalis France

dessin

Marquage de la duplication des ADN

Marquage de la duplication des ADN
Crédits : Encyclopædia Universalis France

dessin

Isotopes: distribution et échanges des molécules marquées administrées in vivo

Isotopes: distribution et échanges des molécules marquées administrées in vivo
Crédits : Encyclopædia Universalis France

dessin

Tous les médias


Les atomes sont constitués d'un noyau autour duquel gravitent Z électrons porteurs de charges négatives (Z au total). Le noyau atomique est lui-même composé de Z protons portant chacun une charge positive unité et de N neutrons non chargés. Les masses du proton et du neutron étant voisines de 1 en unité de masse atomique, celle du noyau est de l'ordre de Z + N = A. Le nombre Z est une caractéristique fondamentale de l'élément chimique (hydrogène, Z = 1 ; soufre, Z = 16 ; uranium, Z = 92) et il est par conséquent le guide de la classification périodique (cf. éléments chimiques).

Mais, pour un même élément, donc pour un même Z, il peut arriver que plusieurs noyaux existent, qui diffèrent seulement par le nombre de neutrons. Ces noyaux ont des masses différentes, mais appartiennent tous à la même « case » du tableau de Mendeleïev, où ils occupent la même position. On qualifie des atomes équivalents (mis à part le nombre de leurs neutrons) d'« isotopes », des mots grecs isos, « égal », et topos, « lieu ». L'isotope de masse A, de l'élément X, de numéro atomique Z est noté symboliquement :

(cf. physique nucléaire-Isotopes).L'ensemble des propriétés nucléaires des isotopes ouvre un vaste champ d'applications, notamment en biologie et en médecine. En effet, dans ces deux disciplines, les isotopes se révèlent comme de précieux marqueurs ou traceurs, permettant, par exemple, de suivre des molécules intervenant dans des réactions métaboliques dans l'organisme, ou d'observer dans un organisme le cheminement d'un produit (un médicament) vers un organe ciblé.

Isotopes en biologie

Les cellules et les organismes vivants manifestent, en dehors des états de multiplication et de développement, une composition à première vue fixe et permanente, et il est imp [...]

1 2 3 4 5

pour nos abonnés,
l’article se compose de 10 pages


Carte mentale

Élargissez votre recherche dans Universalis



Écrit par :

  • : agrégé de sciences physiques, docteur ès sciences, maître de recherche au C.N.R.S.
  • : docteur ès sciences, professeur honoraire à l'université de Paris-VI-Pierre-et-Marie-Curie
  • : professeur émérite de la faculté de médecine de Paris-Sud

Classification

Voir aussi

Pour citer l’article

René BIMBOT, Marc PASCAUD, Maurice TUBIANA, « ISOTOPES, biologie », Encyclopædia Universalis [en ligne], consulté le . URL : http://www.universalis.fr/encyclopedie/isotopes-biologie/