INTERNETHistoire

Carte mentale

Élargissez votre recherche dans Universalis

Principes de fonctionnement

L'architecture globale des protocoles d'Internet est connue sous le nom d'architecture TCP/IP ou pile TCP/IP. Elle respecte les principes fondamentaux du modèle OSI [cf. réseaux informatiques] mais ne comporte que quatre niveaux.

Le niveau le plus bas gère la transmission des données à l'intérieur de chaque réseau physique. Il est spécifique à l'infrastructure du réseau et s'occupe de transmettre les données d'un point d'entrée à un point de sortie.

Le deuxième niveau est le protocole IP, qui assure le routage et l'acheminement des données à travers l'interconnexion (terme désignant l'ensemble des réseaux physiques traversés pour aller d'une station à une autre). Ce protocole, implanté dans tous les routeurs et tous les ordinateurs connectés, ne garantit pas leur livraison aux destinataires. Lorsque des données traversent plusieurs réseaux, la qualité de l'échange est globalement celle du réseau le moins fiable. En outre, le service offert par ce protocole est sans connexion : un équipement émetteur peut envoyer des informations à n'importe quel équipement récepteur sans se préoccuper de savoir si ce dernier était prêt. Les échanges sont donc souples, faciles à mettre en œuvre, mais le résultat n'est pas garanti.

Au-dessus d'IP, les protocoles de transport TCP ou UDP (user datagram protocol) ont pour objectif d'offrir la qualité de service dont les applications ont besoin. Les protocoles de transport sont implantés exclusivement dans les stations des utilisateurs. Ils proposent aux applications une palette de services de contrôle des communications de bout en bout. Alors que TCP assure un transport de données fiable entre la station d'origine et la station de destination, UDP n'ajoute aucun service supplémentaire par rapport à ceux offerts par IP.

Les applications constituent le niveau architectural le plus élevé. Celles qui n'ont pas besoin de fiabilité ou qui ont des contraintes fortes de temps de réponse utilisent UDP au lieu de TCP. Initialement un grand nombre d'applications simples ont été développées sous le système d'exploitation Unix, pour gérer des ressources distantes (imprimantes, disques durs, etc.) comme si elles étaient situées dans la machine de l'utilisateur. De nos jours, toutes les applications, même les plus sophistiquées, fonctionnent de cette façon. Les diverses applications, dont le Web est la plus connue, sont traitées dans un autre article (cf. internet - Les applications). Quelle que soit l'application utilisée, la netiquette définit un ensemble de règles de bonne conduite des internautes.

Dans ce qui suit, nous présentons le format des adresses utilisées dans Internet ainsi que les protocoles IP et de transport.

Adresses IP

Chaque accès dans un réseau IP est identifié par une adresse, appelée adresse IP (donc une machine possédera autant d'adresses IP que d'accès au réseau ; par exemple, un routeur reliant deux réseaux possède deux adresses IP). Dans la version actuelle du protocole IP, la version IPv4 (IP version 4), l'adresse est codée sur 32 bits. Elle contient deux champs : un identifiant de réseau et un identifiant de machine. Plusieurs classes d'adresses ont été définies selon la longueur des identifiants. Ainsi, un réseau comportant de nombreuses machines dispose d'une adresse avec un court identifiant de réseau mais un long identifiant de machines alors que, dans un petit réseau, l'identifiant de machine sera codé sur peu d'éléments binaires. La classe d'adresse et l'identifiant de réseau sont attribués par l'I.C.A.N.N., qui gère le plan d'adressage Internet et garantit l'unicité des identifiants de réseau au niveau international. L'identifiant de machine dans le réseau de l'utilisateur est déterminé de façon autonome par l'administrateur responsable de ce réseau (cf. figure).

Adressage dans Internet

Dessin : Adressage dans Internet

Les bits d'une adresse IP sont numérotés de 0 à 31. 193.203.48.39 est un exemple d'adresse IP. Son écriture sur 32 bits donne 11000001 11001011 00110000 00100101. Commençant par 110, cette adresse appartient donc à la classe C, ce qui signifie que l'identité du réseau tient sur les 21... 

Crédits : Encyclopædia Universalis France

Afficher

Les très grands réseaux ont des adresses de classe A. Celle-ci comporte 8 bits d'identifiant de réseau dont le premier bit est à 0. Les 7 autres bits servent à identifier 126 réseaux différents (les identifiants 0 et 128 sont par convention réservés à un autre usage). Chaque réseau de classe A possède 24 bits d'identifiant de machine, ce qui permet d'adresser 16 777 214 machines (soit 224 — 2, les deux identifiants retranchés – 0 et 16 777 215 – étant, par convention, réservés à un autre usage). Les réseaux de taille moyenne ont des adresses de classe B, commençant en binaire par 10 et affectant 14 bits à l'identifiant de réseau. Il reste 16 bits pour ide [...]

1  2  3  4  5
pour nos abonnés,
l’article se compose de 11 pages

La suite de cet article est accessible aux abonnés

  • Des contenus variés, complets et fiables
  • Accessible sur tous les écrans
  • Pas de publicité

Découvrez nos offres

Déjà abonné ? Se connecter

Médias

Adressage dans Internet

Adressage dans Internet
Crédits : Encyclopædia Universalis France

dessin

Fonctionnement du WAP

Fonctionnement du WAP
Crédits : Encyclopædia Universalis France

dessin

Afficher les 2 médias de l'article

Écrit par :

  • : maître de conférences à l'université de Paris-VI-Pierre-et-Marie-Curie, ingénieur de l'École polytechnique féminine, docteur-ingénieur
  • : professeur des Universités, responsable du centre de recherche en informatique de l'université de Paris-V-René-Descartes

Classification

Autres références

«  INTERNET  » est également traité dans :

INTERNET - Les applications

  • Écrit par 
  • Danièle DROMARD, 
  • Dominique SERET
  •  • 5 034 mots

Une application est un programme plus ou moins complexe, installé sur l'ordinateur d'un utilisateur, en vue d'obtenir une palette de services locaux ou à travers un réseau. Une des applications les plus connues développées sur Internet est le WWW (World Wide Web, ou simplement Web), une application conviviale de consultation à distance d […] Lire la suite

INTERNET - Les usages sociaux

  • Écrit par 
  • Dominique CARDON
  •  • 3 205 mots

Quels sont les effets du développement des usages d'Internet sur la société ? Quels transformations, déplacements, soulignements, abandons ou innovations peuvent être associés à l'insertion de plus en plus profonde des nouvelles technologies numériques dans nos vies amicale, professionnelle, culturelle ou politique ? En elles-mêmes, les technologies de […] Lire la suite

INTERNET - Aspects juridiques

  • Écrit par 
  • Loïc PANHALEUX
  •  • 5 364 mots

Internet, réseau public mondial, le « réseau des réseaux », a donné naissance, grâce à la convergence de l'informatique, de l'audiovisuel et des télécommunications, d'une part, à une multitude de services de toute nature sur le World Wide Web et, d'autre part, à des communications nouvelles comme le courrier électronique ou la messagerie instantanée, les gr […] Lire la suite

INTERNET - Économie d'Internet

  • Écrit par 
  • Éric BROUSSEAU
  •  • 5 665 mots

Les particularités économiques d'Internet découlent à la fois des spécificités techniques et de celles de cette technologie en particulier. Internet est d'abord l'aboutissement de la révolution informationnelle marquée par le développement puis par l'intégration des télécommunications et de l'informatique. En effet, Inter […] Lire la suite

APPRENTISSAGE ET INTERNET

  • Écrit par 
  • Franck AMADIEU, 
  • André TRICOT
  •  • 1 197 mots

Grâce au Web (World Wide Web), Internet permet à des milliards d’humains d’accéder à des milliards de documents. Ceux-ci contiennent des images, des textes, des vidéos, des sons… sur à peu près tous les sujets. Ils peuvent répondre à des besoins divers : se renseigner ponctuellement sur un horaire de train, se distraire avec une vidéo amusante, apprendre à […] Lire la suite

DÉVELOPPEMENT DU RÉSEAU INTERNET

  • Écrit par 
  • Pierre MOUNIER-KUHN
  •  • 280 mots

Au cours des années 1960, l'Advanced Research Projects Agency (A.R.P.A.), l'agence de recherche du ministère américain de la Défense, avait piloté et financé le développement d'un réseau de communications, Arpanet, reliant les ordinateurs des divers laboratoires universitaires travaillant sous contrats militaires. Cette initiative motiva l'intérêt de nom […] Lire la suite

INTERNET À HAUT DÉBIT

  • Écrit par 
  • Gabriel GACHELIN
  •  • 243 mots

Concernant les technologies, l'année 2004 fut en France celle de la généralisation d'Internet à haut débit, appelé DSL (pour digital subscriber line, « ligne numérique d'abonné », ADSL pour asymmetric digital subscriber line). En quelques mois, en effet, les opérateurs de télécommunication et les fournisseurs d'accès […] Lire la suite

MÉDECINE ET INTERNET

  • Écrit par 
  • Philippe MARREL, 
  • Elisabeth PARIZEL, 
  • René WALLSTEIN
  •  • 5 385 mots
  •  • 3 médias

D’après une étude parue à la fin de 2014, plus de 60 p. 100 des Français utilisent Internet pour rechercher de l’information sur la santé. La consultation médicale à distance, autorisée en France depuis 2010, a de plus en plus de succès. Au niveau mondial, près de 4 millions de patients y ont recours en 2017. Les smartphones et autres terminaux portables so […] Lire la suite

4G, télécommunications

  • Écrit par 
  • René WALLSTEIN
  •  • 1 571 mots

Dans le chapitre « De la 2G à la 4G »  : […] C’est l’arrivée, au début des années 1990, des systèmes de radiotéléphonie cellulaire fondés sur des techniques numériques qui a lancé le mouvement d’expansion des réseaux sans fil. Dans ces systèmes, la couverture du terrain est assurée par une juxtaposition de cellules radio (d’où l’expression radiotéléphonie cellulaire), chacune étant desservie par un émetteur-récepteur. Ces réseaux sont dits […] Lire la suite

AI WEIWEI (1957- )

  • Écrit par 
  • John M. CUNNINGHAM
  •  • 1 093 mots
  •  • 1 média

Dans le chapitre « Le temps de la contestation »  : […] En 2005, Ai Weiwei est invité à rédiger un blog pour le portail Internet chinois Sina. Bien qu'il utilise dans un premier temps cet outil comme une vitrine de sa vie mondaine, il s'en sert bientôt comme une tribune pour exposer ses critiques souvent radicales du régime chinois. Conçu entièrement par Internet à l'occasion de la Documenta 12 de Kassel en Allemagne, le projet d'«  installation vivant […] Lire la suite

Voir aussi

Les derniers événements

16-30 avril 2018 Russie. Blocage de la messagerie Telegram.

À cet effet, elle désactive des millions d’adresses IP, ce qui constitue la plus massive opération de censure d’Internet de l’histoire du pays. Le pays compte dix millions d’utilisateurs de l’application, parmi lesquels de nombreuses administrations. Le 30, près de huit mille personnes, dont l’opposant Alexeï Navalny, manifestent à Moscou contre ce blocage, dénonçant une atteinte à la liberté d’expression. […] Lire la suite

13-31 juillet 2014 France. Manifestations liées à l'offensive israélienne à Gaza

Le 20 également, à l'occasion de la commémoration de la rafle du Vél' d'Hiv', le Premier ministre Manuel Valls dénonce l'antisémitisme qui « se répand sur Internet, dans nos quartiers populaires, auprès d'une jeunesse sans repères, sans conscience de l'Histoire, qui se cache derrière un antisionisme de façade ». Le 23, une nouvelle manifestation propalestinienne rassemble dans le calme, à Paris, de quinze mille à vingt-cinq mille personnes, parmi lesquelles plusieurs personnalités de gauche, à l'appel du Collectif national pour une paix juste et durable entre Palestiniens et Israéliens. […] Lire la suite

5-31 août 2013 Syrie. Massacre à l'arme chimique dans la banlieue de Damas

« L'histoire nous jugera extrêmement sévèrement si nous détournons le regard », affirme-t-il. Le 31, le président Obama crée la surprise en annonçant sa décision de demander au Congrès l'autorisation d'intervenir militairement en Syrie. Le 31 également, les inspecteurs de l'O.N.U. quittent Damas.  […] Lire la suite

Pour citer l’article

Danièle DROMARD, Dominique SERET, « INTERNET - Histoire », Encyclopædia Universalis [en ligne], consulté le 24 janvier 2023. URL : https://www.universalis.fr/encyclopedie/internet-histoire/