Abonnez-vous à Universalis pour 1 euro

INTERNET Les applications

Une application est un programme plus ou moins complexe, installé sur l'ordinateur d'un utilisateur, en vue d'obtenir une palette de services locaux ou à travers un réseau. Une des applications les plus connues développées sur Internet est le WWW (World Wide Web, ou simplement Web), une application conviviale de consultation à distance de pages multimédias. Son principal intérêt est d'atteindre, à partir d'une page, d'autres pages stockées sur des ordinateurs, éventuellement très éloignés. La simplicité et l'esthétique soignée du Web ont contribué à sa popularité et à la diffusion d'Internet dans le grand public. Désormais, Internet occupe une place prépondérante dans la vie quotidienne ; plusieurs utilisations sont en pleine expansion (commerce électronique, jeux en ligne, téléchargement de fichiers...).

Une application utilisée dans un réseau comporte une partie de traitement offrant les services recherchés (transfert de fichiers, courrier électronique, jeux, etc.) et une partie assurant l'interface avec les protocoles réseau sous-jacents. Dans l'architecture TCP/IP (cf. internet-Histoire et organisation), un grand nombre d'applications simples ont été initialement développées sous le système d'exploitation Unix. Elles permettaient de gérer des ressources distantes (imprimantes, disques durs, etc.), comme si elles étaient situées dans la machine de l'utilisateur. De nos jours, toutes les applications, même les plus sophistiquées, procèdent de même. Dans le foisonnement d'applications existantes, différentes catégories se dégagent : les applications nécessaires au bon fonctionnement du réseau comme les systèmes d'annuaires et l'administration de réseaux et celles des utilisateurs finals comme le téléchargement de fichiers, la messagerie électronique, le commerce électronique, la publication de documents Web, la téléphonie sur IP, etc. Quelle que soit l'application utilisée, la netiquette définit un ensemble de règles de bonne conduite des utilisateurs du réseau Internet.

Applications internes au réseau

La principale application interne, indispensable au fonctionnement du réseau, associe les noms symboliques aux adresses IP des machines. Par exemple le nom symbolique machine.departement.societe.pays, facile à comprendre et à retenir pour l'être humain, ne peut être utilisé dans le réseau puisque celui-ci ne connaît que les adresses IP. Par ailleurs, la gestion interne du réseau est une application complexe et distribuée, destinée à surveiller le bon fonctionnement d'Internet.

Les services d'annuaire

Le service d'annuaire appelé DNS (domain name system) assure la correspondance entre noms symboliques et adresses IP. Remarquons qu'à un nom symbolique on peut associer plusieurs adresses IP différentes. Réciproquement, plusieurs noms symboliques peuvent être utilisés pour une seule adresse IP. Les premières RFC (882 et 883) décrivant le DNS datent de 1984 (cf. internet-Histoire et organisation, chap. Organisation du réseau).

Le fonctionnement automatique du service d'annuaire a contribué au succès du Web. L'application du client émet automatiquement une requête d'interrogation au serveur DNS, dès qu'elle doit faire la correspondance entre un nom symbolique et une adresse IP, puis attend la réponse. L'application est ensuite capable d'envoyer des messages avec l'adresse IP du destinataire. Lorsque le serveur DNS interrogé ne connaît pas la réponse à la requête reçue, il appelle un autre serveur qui sait répondre, car les serveurs DNS sont organisés pour coopérer à l'échelle de la planète. Le temps passé à l'échange requête/réponse est négligeable et la transaction est invisible à l'utilisateur.

Des règles de « nommage » définissent l'espace des noms symboliques,[...]

La suite de cet article est accessible aux abonnés

  • Des contenus variés, complets et fiables
  • Accessible sur tous les écrans
  • Pas de publicité

Découvrez nos offres

Déjà abonné ? Se connecter

Écrit par

  • : maître de conférences à l'université de Paris-VI-Pierre-et-Marie-Curie, ingénieur de l'École polytechnique féminine, docteur-ingénieur
  • : professeur des Universités, responsable du centre de recherche en informatique de l'université de Paris-V-René-Descartes

Classification

Pour citer cet article

Danièle DROMARD et Dominique SERET. INTERNET - Les applications [en ligne]. In Encyclopædia Universalis. Disponible sur : (consulté le )

Article mis en ligne le et modifié le 18/12/2023

Autres références

  • APPRENTISSAGE ET INTERNET

    • Écrit par et
    • 1 204 mots

    Grâce au Web (World Wide Web), Internet permet à des milliards d’humains d’accéder à des milliards de documents. Ceux-ci contiennent des images, des textes, des vidéos, des sons… sur à peu près tous les sujets. Ils peuvent répondre à des besoins divers : se renseigner ponctuellement sur un horaire...

  • DÉVELOPPEMENT DU RÉSEAU INTERNET

    • Écrit par
    • 284 mots

    Au cours des années 1960, l'Advanced Research Projects Agency (A.R.P.A.), l'agence de recherche du ministère américain de la Défense, avait piloté et financé le développement d'un réseau de communications, Arpanet, reliant les ordinateurs des divers laboratoires universitaires...

  • INTERNET À HAUT DÉBIT

    • Écrit par
    • 243 mots

    Concernant les technologies, l'année 2004 fut en France celle de la généralisation d'Internet à haut débit, appelé DSL (pour digital subscriber line, « ligne numérique d'abonné », ADSL pour asymmetric digital subscriber line). En quelques mois, en effet, les opérateurs de...

  • INTERNET DES OBJETS

    • Écrit par
    • 2 440 mots
    • 1 média

    L'Internet des objets (Internet of things) désigne l'extension de l'infrastructure de l'Internet aux objets autres que les ordinateurs et smartphones. Dotés de capteurs, de systèmes de stockage, de modules de traitement et de capacités de communication, ces dispositifs relèvent...

  • MÉDECINE ET INTERNET

    • Écrit par , et
    • 5 396 mots
    • 3 médias

    D’après une étude parue à la fin de 2014, plus de 60 p. 100 des Français utilisent Internet pour rechercher de l’information sur la santé. La consultation médicale à distance, autorisée en France depuis 2010, a de plus en plus de succès. Au niveau mondial, près de 4 millions de patients y...

  • 4G, télécommunications

    • Écrit par
    • 1 573 mots
    ...des années 2000, la nature des communications mobiles a évolué : les abonnés utilisent certes leur terminal pour téléphoner, mais de plus en plus aussi pour accéder aux services d’Internet (courriel, réseaux sociaux, musique en ligne, etc.). Les fournisseurs de réseaux ont alors été confrontés à la perspective...
  • AI WEIWEI (1957- )

    • Écrit par
    • 1 095 mots
    • 1 média
    En 2005, Ai Weiwei est invité à rédiger un blog pour le portail Internet chinois Sina. Bien qu'il utilise dans un premier temps cet outil comme une vitrine de sa vie mondaine, il s'en sert bientôt comme une tribune pour exposer ses critiques souvent radicales du régime chinois. Conçu entièrement par...
  • NUMÉRIQUE, anthropologie

    • Écrit par
    • 1 440 mots

    Alors que les micro-ordinateurs remontent aux années 1970 et l’essor d’Internet aux années 1990, c’est au cours de la décennie suivante que l’anthropologie du numérique acquiert sa légitimité au sein de la discipline. Contrairement aux essais sur la « révolution numérique » qui spéculent sur la rupture...

  • ARABIE SAOUDITE

    • Écrit par , et
    • 25 169 mots
    • 10 médias
    Un débat de fond dans la société saoudienne est relancé dans les années 2000, en particulier avec l'accès des jeunes générations à des moyens de communication et technologiques nouveaux (Internet, blogs, réseaux sociaux) : les thèmes abordés concernent le poids de la religion et en particulier...
  • Afficher les 83 références