VENT INSTRUMENTS À

Carte mentale

Élargissez votre recherche dans Universalis

« Encore que tous les instruments de Musique puissent estre appelez à vent, puis qu'il n'est pas possible de faire des sons sans le mouvement de l'air, qui est une espece de vent, néantmoins l'on a coustume de donner ce nom à ceux que l'on embouche, ou que l'on fait sonner avec des soufflets, afins de les distinguer d'avec ceux qui usent de chordes, ou que l'on bat comme le Tambour » (Marin Mersenne, Harmonie universelle, 1636). Tout le monde reconnaît à l'audition une flûte d'un trombone ; il est moins sûr qu'il en soit de même d'un hautbois et d'un cor anglais. L'écoute permet seule de saisir ce qu'aucune description n'enseignera jamais.

Le dynamisme sonore des instruments à vent – bois et cuivres –, bien plus ample que celui des cordes, est l'une de leurs principales caractéristiques. Partant du pianissimo, avec sourdine, timbre éteint et voilé, ils vont jusqu'à sonner en un fortissimo éclatant. Ce dynamisme que possèdent excellemment les cuivres, mais aussi la clarinette ou le saxophone, leur donne une place intermédiaire entre les cordes et les plus puissantes percussions. Trompettes et timbales s'accompagnent souvent mutuellement pour souligner quelque figure rythmique essentielle ou ponctuer le discours. Les vents se fondent aux archets ou dialoguent avec eux. S'ils concertent en solistes, cuivres et bois peuvent être aussi caressants qu'un violon ; s'ils s'allient en fanfare, leur force est évidente et il est impossible d'échapper à l'entraînement rythmique qu'ils imposent. De nos jours, les instruments à vent, en partie en raison de leur emploi en jazz, en partie en raison des nouveaux modes de jeu et aussi du fait de l'importance accrue du timbre dans les idiomes modernes, connaissent une vogue [...]


1  2  3  4  5
pour nos abonnés,
l’article se compose de 10 pages



Médias de l’article

Instruments à vent : embouts

Instruments à vent : embouts
Crédits : Encyclopædia Universalis France

dessin

Hautbois : exemple sonore (1)

Hautbois : exemple sonore (1)
Crédits : Encyclopædia Universalis France

musique

Hautbois : exemple sonore (2)

Hautbois : exemple sonore (2)
Crédits : Encyclopædia Universalis France

musique

Cor anglais : exemple sonore (1)

Cor anglais : exemple sonore (1)
Crédits : Encyclopædia Universalis France

musique

Afficher les 22 médias de l'article





Écrit par :

  • : psychanalyste, membre de la Société de psychanalyse freudienne, musicologue, président de l'Association française de défense de l'orgue ancien

Classification


Autres références

«  VENT INSTRUMENTS À  » est également traité dans :

ACCORDÉON, en bref

  • Écrit par 
  • Eugène LLEDO
  •  • 1 068 mots
  •  • 4 médias

L'accordéon est un instrument à vent à anches dites libres car ces fines lamelles métalliques qui produisent des sons lorsqu'un flux d'air les excite ne vibrent pas contre un support, comme c'est le cas, par exemple, pour la clarinette et son anche dite battante . L'instrument, qui est tenu à la main, comporte deux claviers encadrant un soufflet. Différents types d'accordéon existent, parmi lesque […] Lire la suite

ACCORDÉON

  • Écrit par 
  • Anne PENESCO
  •  • 382 mots
  •  • 1 média

Instrument à vent, à anches libres métalliques ; la ventilation alternée y est produite par un soufflet à main permettant de contrôler constamment la pression d'air. Parmi les nombreux instruments, aujourd'hui disparus, qui utilisèrent le principe de l'anche libre métallique et aboutirent à l'accordéon, citons l'aéoline de Schlimbach (Ohrdruff, Thuringe, 1816), l'aéolo-mélodion de Brunner et Ofman […] Lire la suite

ANCHE

  • Écrit par 
  • Pierre-Paul LACAS
  •  • 183 mots

Terme de facture instrumentale. Lamelle de roseau, de métal ou de matière plastique qu'on place à l'embouchure de tuyaux sonores et dont les vibrations produisent un son d'autant plus élevé que sa longueur est plus faible et ses battements plus fréquents. On distingue les anches libres (qui vibrent en dedans ou en dehors d'une ouverture : harmonica, accordéon, harmonium, certains jeux d'orgue) et […] Lire la suite

AULOS

  • Écrit par 
  • Universalis
  •  • 293 mots

Dans la musique grecque antique, l' aulos désigne un tuyau à anche simple ou double joué par paire ( auloi ) au cours de la période classique. Après la dite période, il a été joué seul. Il a donné naissance à la tibia romaine. Sous des noms variés, il a été le principal instrument de la famille des bois de la plupart des peuples du Moyen-Orient ancien et a perduré en Europe jusqu'au début du Mo […] Lire la suite

BARYTON, instrument

  • Écrit par 
  • Pierre-Paul LACAS
  •  • 130 mots

Instrument à cordes ou à vent. Aux xvii e et xviii e siècles, c'est une viole d'amour basse appelée aussi viola di bordone  ; elle est utilisée notamment en Allemagne et ressemble alors à un violoncelle de six ou sept cordes, auxquelles s'ajoutent de neuf à vingt-quatre cordes sympathiques en acier qui pouvaient être pincées avec le pouce de la main gauche. La touche comportait parfois des sille […] Lire la suite

BASSON

  • Écrit par 
  • Juliette GARRIGUES
  •  • 1 002 mots
  •  • 6 médias

Comme le hautbois et le cor anglais, le basson est un instrument à vent du groupe des bois et de la famille des anches doubles. Son tube de perce conique – dont la longueur est voisine de deux mètres et demi – se divise en quatre parties : la petite branche, la culasse, la grande branche et le pavillon. Il est complété par un fin tube de métal, appelé bocal, sur lequel est montée une anche de rose […] Lire la suite

BOMBARDE, musique

  • Écrit par 
  • Pierre-Paul LACAS
  •  • 157 mots

Instrument à vent de la famille des chalumeaux (anche double). Il est construit en bois et fut répandu du xiv e au xvii e siècle. Il assure la partie de basse, mais fut construit en différentes tessitures : contre-basse (bombardone, Bassbombart ), ténor ( Bassetbombart ), alto (bombarde piccolo). Le bombardon est une contrebasse de bombarde ; c'est aussi l'un des plus graves saxhorns. La bombard […] Lire la suite

CHALEMIE

  • Écrit par 
  • Universalis
  •  • 350 mots

La chalemie (ou chalemelle , ou chelemele , du latin calamus  : « roseau ») est un instrument à vent à anche double qui est probablement originaire du Moyen-Orient, et qui est considéré comme l'ancêtre direct du hautbois. Comme celui-ci, la chalemie a une perce conique ; mais cette perce, ainsi que le pavillon et les trous sont plus larges et l'instrument comporte un disque en bois – appelé pirou […] Lire la suite

CLAIRON

  • Écrit par 
  • Universalis
  •  • 642 mots

Instrument à vent, en cuivre, à embouchure, sans pistons (donc naturel), utilisé principalement dans les fanfares militaires. Les sons sont produits par la vibration des lèvres contre une embouchure en forme de bassin. Le tube est d'une longueur théorique de 1,475 mètre (clairon en si bémol) et de 1,314 mètre (clairon en ut ). Comme instrument militaire utilisé pour les sonneries, il apparaît au […] Lire la suite

CLARINETTE

  • Écrit par 
  • Juliette GARRIGUES
  •  • 1 368 mots
  •  • 10 médias

La clarinette est un instrument à vent et à anche vibrante simple de la famille des bois. Cette dernière dénomination ne se réfère en rien au matériau, puisque la flûte et le saxophone, en métal, font également partie des bois : les instruments de cette famille ont en commun la particularité de posséder un tube résonateur muni de trous latéraux que l'instrumentiste peut boucher, soit directement a […] Lire la suite

CONCERTINA

  • Écrit par 
  • Universalis
  •  • 208 mots

Le concertina est un instrument de musique à vent à soufflet et à anche libre breveté à Londres en 1829 par le physicien britannique Charles Wheatstone. Le soufflet est fixé entre deux planches, de forme généralement hexagonale, où les anches s'inscrivent dans des alvéoles fraisées ; ces planches comportent aussi les touches-boutons ainsi que les pistons des soupapes par lesquelles l'air est admis […] Lire la suite

COR ANGLAIS

  • Écrit par 
  • Universalis
  •  • 251 mots
  •  • 3 médias

Le cor anglais est un instrument à vent de la famille des bois. Grand hautbois accordé une quinte plus bas que le hautbois ordinaire, avec un pavillon renflé en forme de bulbe, il possède à son extrémité supérieure une pièce métallique incurvée sur laquelle est fixée l'anche double. L'instrument est accordé en fa et est noté une quinte au-dessus du son émis. Son étendue va du mi au-dessous du […] Lire la suite

COR DES ALPES

  • Écrit par 
  • Universalis
  •  • 199 mots

Le cor des Alpes (en allemand, Alphorn ou Alpenhorn ) est un long cor joué par les gardiens de troupeau et les villageois des Alpes, qui en sonnent pour communiquer entre eux, ainsi que lors de cérémonies et de festivals. Il est taillé ou percé dans une longue pièce de bois. Certains instruments sont droits et atteignent 4 mètres de longueur ; depuis le milieu du xix e  siècle, surtout en Suisse, […] Lire la suite

COR D'HARMONIE

  • Écrit par 
  • Juliette GARRIGUES
  •  • 1 436 mots
  •  • 5 médias

Instrument à vent de la famille des cuivres, le cor d'harmonie présente une courbure prononcée alliée à un tube régulièrement conique. Alors que cette courbure – devenue au cours des âges un cercle complet et même multiple – est une simple caractéristique physique, sans influence sur le timbre de l'instrument, la forme conique constitue en revanche un caractère fondamental qui distingue le cor de […] Lire la suite

CORNEMUSE

  • Écrit par 
  • Universalis
  •  • 1 038 mots

Instrument à vent qui se compose d'au moins deux tuyaux à anche simple ou double. Les anches sont mises en mouvement par une alimentation d'air provenant de la pression du bras de l'instrumentiste sur un réservoir taillé dans une peau (ou dans un tissu caoutchouté), le sac. Les tuyaux sont fichés dans des alvéoles en bois (les montures) fixées au sac. Celui-ci est gonflé soit par la bouche (au mo […] Lire la suite

CORNET À PISTONS

  • Écrit par 
  • Universalis
  •  • 432 mots
  •  • 2 médias

Le cornet à pistons est un instrument de musique de la famille des cuivres qui est créé vers 1820 à partir du cornet de poste, de forme circulaire, à l'instar d'un petit cor. L'un de ses premiers facteurs est le Parisien Jean-Hilaire Asté, qui changera son nom en Halary. Le tube est conique sauf à l'endroit des trois pistons, et s'effile légèrement jusqu'à un tenon étroit et amovible, appelé « ton […] Lire la suite

COURTAUD

  • Écrit par 
  • Universalis
  •  • 119 mots

Le courtaud est un instrument à vent à anche double de la Renaissance, prédécesseur du basson ; il comporte deux perces cylindriques parallèles creusées dans une même pièce de bois et reliées par le bas. Il en existe de plusieurs tailles, du soprano à la contrebasse (parfois appelée double curtal en Angleterre et Choristfagott en Allemagne). Le courtaud a été mis au point au xvi e  siècle, proba […] Lire la suite

CROMORNE

  • Écrit par 
  • Pierre-Paul LACAS
  •  • 184 mots

Instrument à vent, en bois, à anche double enfermée dans une sorte de bassin, à corps cylindrique, de la famille des bombardes ( xvi e - xvii e s.). Son nom vient de l'allemand Krummhorn (cor recourbé) et évoque la forme du tuyau. La basse des cromornes est aussi appelée, pour cette raison, tournebout ; on y trouve également un soprano et un alto. Le cromorne comprend de 6 à 7 trous, dont le plu […] Lire la suite

EUPHONIUM

  • Écrit par 
  • Universalis
  •  • 303 mots

Également appelé basse, saxhorn basse ou tuba basse, l'euphonium est un instrument à vent à pistons de la famille des cuivres, accordé en ut ou en si bémol, une octave plus bas que la trompette ; c'est le principal instrument de la tessiture ténor-basse dans les musiques militaires. Il a été inventé vers 1843 par un certain, Sommer, facteur de Weimar, qui l'a initialement appelé Sommerophone . L […] Lire la suite

Voir aussi

Pour citer l’article

Pierre-Paul LACAS, « VENT INSTRUMENTS À », Encyclopædia Universalis [en ligne], consulté le 03 juillet 2020. URL : http://www.universalis.fr/encyclopedie/instruments-a-vent/