ACCORDÉON

Carte mentale

Élargissez votre recherche dans Universalis

Instrument à vent, à anches libres métalliques ; la ventilation alternée y est produite par un soufflet à main permettant de contrôler constamment la pression d'air. Parmi les nombreux instruments, aujourd'hui disparus, qui utilisèrent le principe de l'anche libre métallique et aboutirent à l'accordéon, citons l'aéoline de Schlimbach (Ohrdruff, Thuringe, 1816), l'aéolo-mélodion de Brunner et Ofman (Varsovie, Pologne, 1818), l'éoline d'Eschenbach (Kœnigshoven, Alsace, 1820), la mundéoline de C. Messner (Trossingen, Wurtemberg, 1823) et le symphonium du physicien Charles Wheatstone (Gloucester, Grande-Bretagne, 1825). En 1829, le facteur de pianos et d'orgues Cyril Demian prit à Vienne un brevet pour un nouvel instrument nommé Akkordion (le mot accordéon n'apparaîtra que vers 1830). L'accordéon ne comporta tout d'abord qu'un seul clavier, dit clavier « chant », auquel vint s'ajouter, après 1880, un second clavier pour l'accompagnement. En 1895, on inventa le système unisonore, grâce auquel chaque touche produit un son unique, que l'on tire ou que l'on pousse le soufflet. Depuis 1950 existe l'accordéon de concert ou harmonéon — conçu par le Français Pierre Monichon —, où le clavier « accompagnement », avec ses accords, est remplacé par un second clavier « chant ». Des compositeurs français ayant œuvré par ailleurs dans les domaines instrumental ou orchestral comme J. Wiener, G. Auric, H. Sauguet, J. Françaix, J.-M. Damase et P.-M. Dubois ont écrit pour cet instrument. Intégré au folklore français et étranger depuis les années 1880 et principal représentant du genre musette en vogue dans les bals parisiens après 1900, l'accordéon a également à son répertoire des transcriptions d'œuvres classiques.

Charles Wheatstone

Charles Wheatstone

photographie

Le physicien britannique Charles Wheatstone (1802-1875), ici vers 1870, fut un spécialiste de l'acoustique. 

Crédits : Hulton Getty

Afficher

Dans les années 1970 est apparu l'accordéon électronique, de deux types : dans le premier, il est muni d'un soufflet et d'anches auxquels s'ajoute un commutateur permettant aux touches de commander un générateur de sons électronique ; dans le second, la génération des sons est purement électronique, le soufflet, qui n'aspire pas d'air, servant uniquement à contrôler l'intensité sonore.

—  Anne PENESCO

Écrit par :

Classification


Autres références

«  ACCORDÉON  » est également traité dans :

ACCORDÉON, en bref

  • Écrit par 
  • Eugène LLEDO
  •  • 1 068 mots
  •  • 4 médias

L'accordéon est un instrument à vent à anches dites libres car ces fines lamelles métalliques qui produisent des sons lorsqu'un flux d'air les excite ne vibrent pas contre un support, comme c'est le cas, par exemple, pour la clarinette et son anche dite battante.L'instrument, […] Lire la suite

BAL

  • Écrit par 
  • Pierre-Paul LACAS
  •  • 784 mots
  •  • 1 média

Le terme « bal » désigne aujourd'hui soit l'assemblée des danseurs qui se réunissent pour exécuter des danses, soit le lieu même où s'effectue cette réunion. Bal a aussi servi à désigner des airs de danses folkloriques du midi de la France, de tempo vif et de rythme binaire. Aux xii e et xiii e siècles, on l'appliquait à une danse provençale, vraisemblablement de rythme ternaire, accompagnée d'i […] Lire la suite

HORNER YVETTE (1922-2018)

  • Écrit par 
  • Universalis
  •  • 575 mots
  •  • 1 média

Reine du bal musette et coqueluche du Tour de France dans les années 1950-1960, l’accordéoniste Yvette Horner a su magnifier le « piano du pauvre » avec virtuosité et audace . Née à Tarbes (Hautes-Pyrénées) le 22 septembre 1922, Yvette Horner (de son vrai nom Yvette Hornère) s’initie à la musique dès son plus jeune âge grâce aux concerts donnés au Théâtre des Nouveautés, alors propriété de sa fami […] Lire la suite

PRIVAT GEORGES dit JO (1919-1996)

  • Écrit par 
  • Pierre MONICHON
  •  • 493 mots

Grande vedette de l'accordéon traditionnel, Jo Privat demeura, jusqu'à ses derniers moments, un défenseur acharné de la chanson populaire française, qu'il voulait préserver de l'influence anglo-américaine. Il mena cette lutte en participant très efficacement à des rencontres et à des prestations à l'occasion desquelles il donnait le maximum de lui-même pour faire revivre la grande tradition du m […] Lire la suite

VERCHUREN ANDRÉ (1920-2013)

  • Écrit par 
  • Universalis
  •  • 429 mots

L'accordéoniste français André Verchuren fut une figure emblématique des bals musette. Tout au long de sa carrière, il enchaîna les galas, sillonnant les routes de France et relançant avec d'autres la tradition des bals populaires au lendemain de la Seconde Guerre mondiale. Auteur de nombreux tubes, tels que Les Fiancés d’Auvergne , On va faire la j ava et Le Chouchou de mon c œur , il rencontra […] Lire la suite

Pour citer l’article

Anne PENESCO, « ACCORDÉON », Encyclopædia Universalis [en ligne], consulté le 06 août 2020. URL : http://www.universalis.fr/encyclopedie/accordeon/