COR ANGLAIS

Carte mentale

Élargissez votre recherche dans Universalis

Médias de l’article

Cor anglais

Cor anglais
Crédits : Encyclopædia Universalis France

dessin

Cor anglais : exemple sonore (1)

Cor anglais : exemple sonore (1)
Crédits : Encyclopædia Universalis France

musique

Cor anglais : exemple sonore (2)

Cor anglais : exemple sonore (2)
Crédits : Encyclopædia Universalis France

musique


Le cor anglais est un instrument à vent de la famille des bois. Grand hautbois accordé une quinte plus bas que le hautbois ordinaire, avec un pavillon renflé en forme de bulbe, il possède à son extrémité supérieure une pièce métallique incurvée sur laquelle est fixée l'anche double. L'instrument est accordé en fa et est noté une quinte au-dessus du son émis. Son étendue va du mi au-dessous du do médian au deuxième mi au-dessus. Son nom est apparu pour la première fois à Vienne vers 1760 ; « cor » fait référence à la forme arquée qu'il avait alors, mais l'origine de l'adjectif « anglais » reste mystérieuse. La forme arquée, qui a survécu dans certaines régions jusqu'en 1900, était presque identique à celle du oboe da caccia (hautbois de chasse) du xviiie siècle et est maintenant parfois utilisée pour des parties écrites pour cet instrument par Jean Sebastien Bach. Le cor anglais a également été construit en forme angulaire.

Cor anglais

Cor anglais

dessin

 

Crédits : Encyclopædia Universalis France

Afficher

Cor anglais : exemple sonore (1)

Cor anglais : exemple sonore (1)

musique

Cor anglais : gammes chromatiques. 

Crédits : Encyclopædia Universalis France

Afficher

Cor anglais : exemple sonore (2)

Cor anglais : exemple sonore (2)

musique

Cor anglais : extrait de la Neuvième Symphonie, «.Du Nouveau Monde.» d'Antonín Dvorák. 

Crédits : Encyclopædia Universalis France

Afficher

La forme droite moderne a été mise au point en 1830, à Paris, par Henri Brod, soliste à l'Opéra de Paris. Le cor anglais apparaît dans de nombreuses œuvres romantiques, notamment d'Hector Berlioz (Huit scènes de Faust, 1828-1829 ; Symphonie fantastique, 1830), César Franck (Symphonie en ré mineur, 1886-1888) et Richard Wagner (Le Vaisseau fantôme, 1843 ; Tannhäuser, 1845 ; Lohengrin, 1850 ; Tristan et Isolde, 1865).

—  Universalis

Classification


Autres références

«  COR ANGLAIS  » est également traité dans :

INSTRUMENTS DE MUSIQUE - Facture instrumentale

  • Écrit par 
  • Daniel MAGNE, 
  • Anne PENESCO
  •  • 6 785 mots
  •  • 13 médias

Dans le chapitre « Les bois et les cuivres »  : […] À la première catégorie se rattachent la flûte, le hautbois, le cor anglais, la clarinette, le basson, le contrebasson et le saxophone. La morphologie des tuyaux de […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/instruments-de-musique-facture-instrumentale/#i_47265

VENT INSTRUMENTS À

  • Écrit par 
  • Pierre-Paul LACAS
  •  • 6 495 mots
  •  • 22 médias

Dans le chapitre « Les anches doubles : la famille des hautbois »  : […] Le cor anglais est un hautbois alto (en fa). Son nom viendrait de la corruption de la dénomination qu'il tenait de sa forme : « corps anglé ». C'est pratiquement le corno da caccia de Bach. Il a connu une certaine vogue après la seconde moitié du xix […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/instruments-a-vent/#i_47265

Pour citer l’article

« COR ANGLAIS », Encyclopædia Universalis [en ligne], consulté le 12 novembre 2018. URL : http://www.universalis.fr/encyclopedie/cor-anglais/