COR ANGLAIS

Carte mentale

Élargissez votre recherche dans Universalis

Médias de l’article

Cor anglais

Cor anglais
Crédits : Encyclopædia Universalis France

dessin

Cor anglais : exemple sonore (1)

Cor anglais : exemple sonore (1)
Crédits : Encyclopædia Universalis France

musique

Cor anglais : exemple sonore (2)

Cor anglais : exemple sonore (2)
Crédits : Encyclopædia Universalis France

musique


Le cor anglais est un instrument à vent de la famille des bois. Grand hautbois accordé une quinte plus bas que le hautbois ordinaire, avec un pavillon renflé en forme de bulbe, il possède à son extrémité supérieure une pièce métallique incurvée sur laquelle est fixée l'anche double. L'instrument est accordé en fa et est noté une quinte au-dessus du son émis. Son étendue va du mi au-dessous du do médian au deuxième mi au-dessus. Son nom est apparu pour la première fois à Vienne vers 1760 ; « cor » fait référence à la forme arquée qu'il avait alors, mais l'origine de l'adjectif « anglais » reste mystérieuse. La forme arquée, qui a survécu dans certaines régions jusqu'en 1900, était presque identique à celle du oboe da caccia (hautbois de chasse) du xviiie siècle et est maintenant parfois utilisée pour des parties écrites pour cet instrument par Jean Sebastien Bach. Le cor anglais a également été construit en forme angulaire.

Cor anglais

Cor anglais

dessin

 

Crédits : Encyclopædia Universalis France

Afficher

Cor anglais : exemple sonore (1)

Cor anglais : exemple sonore (1)

musique

Cor anglais : gammes chromatiques. 

Crédits : Encyclopædia Universalis France

Afficher

Cor anglais : exemple sonore (2)

Cor anglais : exemple sonore (2)

musique

Cor anglais : extrait de la Neuvième Symphonie, «.Du Nouveau Monde.» d'Antonín Dvorák. 

Crédits : Encyclopædia Universalis France

Afficher

La forme droite moderne a été mise au point en 1830, à Paris, par Henri Brod, soliste à l'Opéra de Paris. Le cor anglais apparaît dans de nombreuses œuvres romantiques, notamment d'Hector Berlioz (Huit scènes de Faust, 1828-1829 ; Symphonie fantastique, 1830), César Franck (Symphonie en ré mineur, 1886-1888) et Richard Wagner (Le Vaisseau fantôme, 1843 ; Tannhäuser, 1845 ; Lohengrin, 1850 ; Tristan et Isolde, 1865).

—  Universalis

Classification


Autres références

«  COR ANGLAIS  » est également traité dans :

INSTRUMENTS DE MUSIQUE - Facture instrumentale

  • Écrit par 
  • Daniel MAGNE, 
  • Anne PENESCO
  •  • 6 775 mots
  •  • 13 médias

Dans le chapitre « Les bois et les cuivres »  : […] À la première catégorie se rattachent la flûte, le hautbois, le cor anglais, la clarinette, le basson, le contrebasson et le saxophone. La morphologie des tuyaux de ces instruments diffère, la perce pouvant être cylindrique comme dans la flûte, ou conique comme dans le saxophone, le hautbois, le cor anglais, le basson et le contrebasson. Des matériaux divers ont été employés pour ces instrument […] Lire la suite

VENT INSTRUMENTS À

  • Écrit par 
  • Pierre-Paul LACAS
  •  • 6 489 mots
  •  • 22 médias

Dans le chapitre « Les anches doubles : la famille des hautbois »  : […] À côté des cornemuses, des cromornes, des musettes et des bombardes, les divers chalumeaux (haulx-bois opposés aux bas-bois précurseurs des bassons) sont les ancêtres à la fois des hautbois à perce conique et à anche double et des clarinettes à perce cylindrique et à anche simple. Ils furent très répandus au Moyen Âge et à la Renaissance. Perfectionnés en France au milieu du xvii e  siècle, ils de […] Lire la suite

Pour citer l’article

« COR ANGLAIS », Encyclopædia Universalis [en ligne], consulté le 24 mars 2020. URL : http://www.universalis.fr/encyclopedie/cor-anglais/