HARMONICA

Carte mentale

Élargissez votre recherche dans Universalis

Se présentant comme une petite boîte rectangulaire, de longueur variable, l'harmonica est formé de la juxtaposition d'un certain nombre de petits canaux contenant chacun deux languettes ou anches libres métalliques dont l'une vibre lorsque l'on souffle, et l'autre lorsque l'on aspire. Les sons obtenus sont d'autant plus aigus que les languettes sont courtes et fines. On joue de l'harmonica en le faisant glisser latéralement, comme pour la flûte de Pan. Alors que l'harmonica diatonique ne comporte que les notes d'une seule gamme, l'harmonica chromatique formé de deux harmonicas diatoniques superposés, l'un en do, l'autre en do dièse, comporte toutes les notes de la gamme chromatique, permettant ainsi de jouer dans toutes les tonalités. Certains harmonicas, comme les basses et les polyphonias, sont destinés à l'accompagnement. L'harmonica de verres se compose d'une série de coupes que l'on accorde en les emplissant plus ou moins d'eau et que l'on met en vibration en frottant les doigts sur leur bord, ou bien en frappant le verre à l'aide de petits maillets de bois. Ce type d'harmonica fut très en vogue au xviiie siècle : Gluck en joua lui-même, accompagné par un orchestre, et Mozart, séduit par la sonorité éthérée de cet instrument, écrivit un Adagio pour harmonica de verres (K. 356) et un Adagio et Rondo pour harmonica de verres, flûte, hautbois, alto et violoncelle (K. 617). Au répertoire populaire de l'harmonica sont venues s'ajouter, au xxe siècle, les œuvres de R. Vaughan Williams (une romance), H. Villa Lobos (un concerto), D. Milhaud (une suite) et A. Tcherepnine (un concerto). Parmi les virtuoses de l'harmonica, citons Albert Raisner, auteur d'une Méthode générale pour harmonicas diatoniques et chromatiques et d'une Méthode complémentaire pour ensemble d'harmonicas.

Larry Adler

Larry Adler

photographie

L'harmoniciste américain Larry Adler (1914-2001). 

Crédits : Time Life Pictures/ Getty

Afficher

—  Anne PENESCO

Écrit par :

Classification


Autres références

«  HARMONICA  » est également traité dans :

HARMONICA, en bref

  • Écrit par 
  • Eugène LLEDO
  •  • 1 225 mots
  •  • 3 médias

L'harmonica est un instrument à anches libres battantes de petite taille, de la même famille que l'accordéon. C'est le souffle de l'instrumentiste qui, en passant par des alvéoles munies de lamelles métalliques, les anches, produit les notes de deux manières distinctes : en soufflant ou en aspirant l'air.La hauteur […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/harmonica-en-bref/#i_80708

ADLER LARRY (1914-2001)

  • Écrit par 
  • Pierre BRETON
  •  • 794 mots
  •  • 1 média

Des possibilités expressives assez limitées et une sonorité plutôt fruste semblaient condamner l'harmonica à ne jamais s'évader de l'univers des musiques populaires et enfantines. Un exceptionnel virtuose va ouvrir à cet instrument des perspectives insoupçonnées . Lawrence Cecil Adler naît le 10 février 1914 à Baltimore (Maryland) dans une famille juive d'origine russe dont le véritable patronyme […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/larry-adler/#i_80708

LITTLE WALTER (1930-1968)

  • Écrit par 
  • Gérard HERZHAFT
  •  • 640 mots

Il y a sans conteste dans l’histoire de l'harmonica blues un avant Little Walter et un après Little Walter. Avant, c'est John Lee « Sonny Boy » Williamson, le premier modèle de Little Walter, de son véritable nom Marion Walter Jacobs. Né le 1 er  mai 1930 à Marksville, en Louisiane, Little Walter est maltraité par son beau-père et s'enfuit, enfant, du domicile familial. On […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/little-walter/#i_80708

McGHEE BROWNIE (1915-1996) et TERRY SONNY (1911-1986)

  • Écrit par 
  • Gérard HERZHAFT
  •  • 859 mots

Le blues a connu plusieurs duos importants – comme les très influents Leroy Carr et Scrapper Blackwell ou Tampa Red et Big Maceo – mais aucun n'a connu la longévité et la célébrité de celui que formèrent Brownie McGhee et Sonny Terry. Tous deux ont enregistré plusieurs centaines de titres en trente ans de collaboration, joué à travers le monde entier et marqué substantiellement l'histoire du blues […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/mcghee-terry/#i_80708

WELLS JUNIOR (1934-1998)

  • Écrit par 
  • Gérard HERZHAFT
  •  • 428 mots

Amos Blackmore Wells naît à Memphis, dans le Tennessee, le 9 décembre 1934. À peine âgé de dix ans, Junior Wells joue de l'harmonica dans les rues de sa ville natale, à l'instar de son idole, John Lee « Sonny Boy » Williamson, qu'il rencontre lorsqu'il s'installe à Chicago en 1946. Avec Little Walter et Big Walter Horton, Junior Wells est un des harmonicistes les plus doués et les plus actifs du C […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/junior-wells/#i_80708

WILLIAMSON JOHN LEE dit SONNY BOY (1914-1948)

  • Écrit par 
  • Gérard HERZHAFT
  •  • 666 mots

L'œuvre de John Lee « Sonny Boy » Williamson est une des plus importantes de l'histoire du blues. Harmoniciste novateur, il installe définitivement ce petit instrument dans le blues orchestral. Nombre de titres de ce compositeur prolifique vont devenir des classiques du genre, repris dans le blues et le rock. Enfin, celui qui fut l’un des créateurs essentiels du Chicago blues moderne exerce toujou […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/john-lee-williamson/#i_80708

WILLIAMSON ALECK FORD ou RICE MILLER dit SONNY BOY (1890, 1899 ou 1901-1965)

  • Écrit par 
  • Gérard HERZHAFT
  •  • 950 mots

Dans le blues, il est fréquent qu'un musicien clame sa filiation à son maître ou à son idole en lui empruntant son nom : les Muddy Waters Jr., B. B. King Jr., Jimmy Reed Jr. ou Howlin' Wolf Jr. abondent ! Mais le cas de Rice Miller est tout autre : il a emprunté l'identité de John Lee « Sonny Boy » Williamson en affirmant qu'il était, lui, l'original et que l'autre – le vrai – était un usurpateur. […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/williamson-aleck-ford-ou-rice-miller-dit-sonny-boy/#i_80708

Pour citer l’article

Anne PENESCO, « HARMONICA », Encyclopædia Universalis [en ligne], consulté le 16 octobre 2019. URL : http://www.universalis.fr/encyclopedie/harmonica/