VENT INSTRUMENTS À

Carte mentale

Élargissez votre recherche dans Universalis

Médias de l’article

Instruments à vent : embouts

Instruments à vent : embouts
Crédits : Encyclopædia Universalis France

dessin

Hautbois : exemple sonore (1)

Hautbois : exemple sonore (1)
Crédits : Encyclopædia Universalis France

musique

Hautbois : exemple sonore (2)

Hautbois : exemple sonore (2)
Crédits : Encyclopædia Universalis France

musique

Cor anglais : exemple sonore (1)

Cor anglais : exemple sonore (1)
Crédits : Encyclopædia Universalis France

musique

Tous les médias


Les cuivres

Les cuivres ne le cèdent en rien aux bois pour leur richesse sonore, leur variété de timbre et leur diversité d'emploi. Sans remonter aux danses du Moyen Âge, on connaît les Danseries de Pierre Attaignant (1557) pour quatuor de hautbois, cornets et trombones. Du xve au xviiie siècle fleurissent un peu partout en Europe des suites de danses dont voici quelques-uns des principaux mouvements : bourrée, gigue, passacaille, chaconne, gaillarde, allemande, branle, sarabande, pavane, canarie, gavotte, passe-pied, menuet, sicilienne, forlane, rigaudon. Les instruments à vent, notamment les cuivres, y tiennent un rôle primordial. La Renaissance connut les virtuoses du cornet et du trombone dont l'association était classique (Orfeo, Monteverdi). Le cornet à bouquin (à embouchure) est un instrument en bois ou en métal muni de trous ; il formait un famille complète. D'après Jacques Cellier (1585), on comptait : dessus, haute-contre, taille, sacqueboute et pédale. Pour Mersenne, le cornet « est semblable à l'esclat d'un rayon de soleil qui paroist dans l'ombre ou dans les ténèbres, lorsqu'on l'entend parmy les voix dans les églises cathédrales ».

Vers 1545, à la cour de Côme de Médicis, on entendait des Canzonas à six voix où concertaient deux flûtes, deux violes, deux trombones et deux luths. En 1568, à Munich, un Motet à sept de Lassus réunit au chœur vocal, dont chaque partie est exécutée par douze choristes, cinq cornets, deux trombones et un orgue. Ailleurs, Lassus propose huit violes de gambe, opposées à huit violes de bras et un concert brisé (à chœur divisé en deux) comprenant une flûte, trois cornets, une douçaine, un basson, une cornemuse et un trombone grave. Quand il fut maître de chapelle du duc Albert V de Bavière, Lassus disposait régulièrement de cinq instruments à vent qui jouaient dimanches et fêtes, mais il lui fallait aussi assurer les célébrations musicales de plein air (cortèges princiers) ou les festins. Une Battaglia à huit voix de l'organiste Annibale Padovano (1 [...]


1  2  3  4  5
pour nos abonnés,
l’article se compose de 10 pages


Écrit par :

  • : psychanalyste, membre de la Société de psychanalyse freudienne, musicologue, président de l'Association française de défense de l'orgue ancien

Classification


Autres références

«  VENT INSTRUMENTS À  » est également traité dans :

ACCORDÉON, en bref

  • Écrit par 
  • Eugène LLEDO
  •  • 1 068 mots
  •  • 4 médias

L'accordéon est un instrument à vent à anches dites libres car ces fines lamelles métalliques qui produisent des sons lorsqu'un flux d'air les excite ne vibrent pas contre un support, comme c'est le cas, par exemple, pour la clarinette et son anche dite battante . L'instrument, qui est tenu à la main, comporte deux claviers encadrant un soufflet. Différents types d'accordéon existent, parmi lesque […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/accordeon-en-bref/#i_13044

ACCORDÉON

  • Écrit par 
  • Anne PENESCO
  •  • 382 mots
  •  • 1 média

Instrument à vent, à anches libres métalliques ; la ventilation alternée y est produite par un soufflet à main permettant de contrôler constamment la pression d'air. Parmi les nombreux instruments, aujourd'hui disparus, qui utilisèrent le principe de l'anche libre métallique et aboutirent à l'accordéon, citons l'aéoline de Schlimbach (Ohrdruff, Thuringe, 1816), l'aéolo-mélodion de Brunner et Ofman […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/accordeon/#i_13044

ANCHE

  • Écrit par 
  • Pierre-Paul LACAS
  •  • 183 mots

Terme de facture instrumentale. Lamelle de roseau, de métal ou de matière plastique qu'on place à l'embouchure de tuyaux sonores et dont les vibrations produisent un son d'autant plus élevé que sa longueur est plus faible et ses battements plus fréquents. On distingue les anches libres (qui vibrent en dedans ou en dehors d'une ouverture : harmonica, accordéon, harmonium, certains jeux d'orgue) et […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/anche/#i_13044

AULOS

  • Écrit par 
  • Universalis
  •  • 293 mots

Dans la musique grecque antique, l' aulos désigne un tuyau à anche simple ou double joué par paire ( auloi ) au cours de la période classique. Après la dite période, il a été joué seul. Il a donné naissance à la tibia romaine. Sous des noms variés, il a été le principal instrument de la famille des bois de la plupart des peuples […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/aulos/#i_13044

BARYTON, instrument

  • Écrit par 
  • Pierre-Paul LACAS
  •  • 130 mots

Instrument à cordes ou à vent. Aux xvii e et xviii e siècles, c'est une viole d'amour basse appelée aussi viola di bordone  ; elle est utilisée notamment en Allemagne et ressemble alors à un violoncelle de six ou sept cordes, auxquelles s'ajoutent de neuf à vingt-quatre cor […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/baryton-instrument/#i_13044

BASSON

  • Écrit par 
  • Juliette GARRIGUES
  •  • 1 002 mots
  •  • 6 médias

Comme le hautbois et le cor anglais, le basson est un instrument à vent du groupe des bois et de la famille des anches doubles. Son tube de perce conique – dont la longueur est voisine de deux mètres et demi – se divise en quatre parties : la petite branche, la culasse, la grande branche et le pavillon. Il est complété par un fin tube de métal, appelé bocal, sur lequel est montée une anche de rose […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/basson/#i_13044

BOMBARDE, musique

  • Écrit par 
  • Pierre-Paul LACAS
  •  • 157 mots

Instrument à vent de la famille des chalumeaux (anche double). Il est construit en bois et fut répandu du xiv e au xvii e siècle. Il assure la partie de basse, mais fut construit en différentes tessitures : contre-basse (bombardone, Bassbombart ), ténor ( […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/bombarde-musique/#i_13044

CHALEMIE

  • Écrit par 
  • Universalis
  •  • 350 mots

La chalemie (ou chalemelle , ou chelemele , du latin calamus  : « roseau ») est un instrument à vent à anche double qui est probablement originaire du Moyen-Orient, et qui est considéré comme l'ancêtre direct du hautbois. Comme celui-ci, la chalemie a une perce conique ; mais cette perce, ainsi que le pavillon […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/chalemie/#i_13044

CLAIRON

  • Écrit par 
  • Universalis
  •  • 642 mots

Instrument à vent, en cuivre, à embouchure, sans pistons (donc naturel), utilisé principalement dans les fanfares militaires. Les sons sont produits par la vibration des lèvres contre une embouchure en forme de bassin. Le tube est d'une longueur théorique de 1,475 mètre (clairon en si bémol) et de 1,314 mètre (clairon en ut ). Comme instrument militaire […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/clairon/#i_13044

CLARINETTE

  • Écrit par 
  • Juliette GARRIGUES
  •  • 1 368 mots
  •  • 10 médias

La clarinette est un instrument à vent et à anche vibrante simple de la famille des bois. Cette dernière dénomination ne se réfère en rien au matériau, puisque la flûte et le saxophone, en métal, font également partie des bois : les instruments de cette famille ont en commun la particularité de posséder un tube résonateur muni de trous latéraux que l'instrumentiste peut boucher, soit directement a […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/clarinette/#i_13044

CONCERTINA

  • Écrit par 
  • Universalis
  •  • 208 mots

Le concertina est un instrument de musique à vent à soufflet et à anche libre breveté à Londres en 1829 par le physicien britannique Charles Wheatstone. Le soufflet est fixé entre deux planches, de forme généralement hexagonale, où les anches s'inscrivent dans des alvéoles fraisées ; ces planches comportent aussi les touches-boutons ainsi que les pistons des soupapes par lesquelles l'air est admis […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/concertina/#i_13044

COR ANGLAIS

  • Écrit par 
  • Universalis
  •  • 251 mots
  •  • 3 médias

Le cor anglais est un instrument à vent de la famille des bois. Grand hautbois accordé une quinte plus bas que le hautbois ordinaire, avec un pavillon renflé en forme de bulbe, il possède à son extrémité supérieure une pièce métallique incurvée sur laquelle est fixée l'anche double. L'instrument est accordé en fa et est noté une quinte au-dessus du son émis. Son étendue va […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/cor-anglais/#i_13044

COR DES ALPES

  • Écrit par 
  • Universalis
  •  • 199 mots

Le cor des Alpes (en allemand, Alphorn ou Alpenhorn ) est un long cor joué par les gardiens de troupeau et les villageois des Alpes, qui en sonnent pour communiquer entre eux, ainsi que lors de cérémonies et de festivals. Il est taillé ou percé dans une longue pièce de bois. Certains instruments sont droits et atteignent 4 mètres de longueur ; depuis le […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/cor-des-alpes/#i_13044

COR D'HARMONIE

  • Écrit par 
  • Juliette GARRIGUES
  •  • 1 436 mots
  •  • 5 médias

Instrument à vent de la famille des cuivres, le cor d'harmonie présente une courbure prononcée alliée à un tube régulièrement conique. Alors que cette courbure – devenue au cours des âges un cercle complet et même multiple – est une simple caractéristique physique, sans influence sur le timbre de l'instrument, la forme conique constitue en revanche un caractère fondamental qui distingue le cor de […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/cor-d-harmonie/#i_13044

CORNEMUSE

  • Écrit par 
  • Universalis
  •  • 1 038 mots

Instrument à vent qui se compose d'au moins deux tuyaux à anche simple ou double. Les anches sont mises en mouvement par une alimentation d'air provenant de la pression du bras de l'instrumentiste sur un réservoir taillé dans une peau (ou dans un tissu caoutchouté), le sac. Les tuyaux sont fichés dans des alvéoles en bois (les montures) fixées au sac. Celui-ci est gonflé soit par la bouche (au mo […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/cornemuse/#i_13044

CORNET À PISTONS

  • Écrit par 
  • Universalis
  •  • 432 mots
  •  • 2 médias

Le cornet à pistons est un instrument de musique de la famille des cuivres qui est créé vers 1820 à partir du cornet de poste, de forme circulaire, à l'instar d'un petit cor. L'un de ses premiers facteurs est le Parisien Jean-Hilaire Asté, qui changera son nom en Halary. Le tube est conique sauf à l'endroit des trois pistons, et s'effile légèrement jusqu'à un tenon étroit et amovible, appelé « ton […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/cornet-a-pistons/#i_13044

COURTAUD

  • Écrit par 
  • Universalis
  •  • 119 mots

Le courtaud est un instrument à vent à anche double de la Renaissance, prédécesseur du basson ; il comporte deux perces cylindriques parallèles creusées dans une même pièce de bois et reliées par le bas. Il en existe de plusieurs tailles, du soprano à la contrebasse (parfois appelée double curtal en Angleterre et Choristfagott en Allemagne). Le courtau […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/courtaud/#i_13044

CROMORNE

  • Écrit par 
  • Pierre-Paul LACAS
  •  • 184 mots

Instrument à vent, en bois, à anche double enfermée dans une sorte de bassin, à corps cylindrique, de la famille des bombardes ( xvi e - xvii e s.). Son nom vient de l'allemand Krummhorn (cor recourbé) et évoque la forme du tuyau. La basse des cromornes est aussi appelée, p […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/cromorne/#i_13044

EUPHONIUM

  • Écrit par 
  • Universalis
  •  • 303 mots

Également appelé basse, saxhorn basse ou tuba basse, l'euphonium est un instrument à vent à pistons de la famille des cuivres, accordé en ut ou en si bémol, une octave plus bas que la trompette ; c'est le principal instrument de la tessiture ténor-basse dans les musiques militaires. Il a été inventé vers 1843 par un certain, Sommer, facteur de Weimar, […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/euphonium/#i_13044

FIFRE

  • Écrit par 
  • Pierre-Paul LACAS
  •  • 84 mots

Petite flûte traversière à six trous, de perce cylindrique étroite, sans clés, d'une tessiture aiguë de deux octaves (en habituellement). Le fifre est attesté au Moyen Âge et fut très répandu comme instrument militaire de François I er à Napoléon III, en passant par la garde impériale du premier Empire et par les Cent-Suisses de la Restauration. À […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/fifre/#i_13044

FLAGEOLET

  • Écrit par 
  • Universalis
  •  • 341 mots

Le flageolet (de l'ancien français flajol  : « flûte ») est un instrument à vent étroitement apparenté à la flûte à bec. Comme celle-ci, il s'agit d'une flûte à conduit, c'est-à-dire d'une flûte dont le son est émis par le souffle dirigé par un conduit vers l'arête d'un trou taillé sur le côté du tuyau (le terme flageolet est parfois utilisé pour désigner de manière générique […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/flageolet/#i_13044

FLÛTE

  • Écrit par 
  • Robert LEURIDAN
  •  • 2 382 mots
  •  • 6 médias

La flûte est sans doute un des instruments dont les origines remontent le plus haut dans l'histoire de l'humanité. Le roseau des marais, le bout de bois creux offerts aux vents subtils ou féroces furent des objets dont les effets ne pouvaient échapper à l'observation. Notre flûte n'est certes plus ce roseau que connurent les premiers hommes. Elle est le résultat de recherches techniques persévéran […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/flute/#i_13044

FLÛTE À BEC

  • Écrit par 
  • Juliette GARRIGUES
  •  • 933 mots
  •  • 1 média

Dans la flûte à bec, instrument à vent de la famille des bois, le souffle de l'instrumentiste est divisé par un biseau, sur lequel il est dirigé par un canal étroit placé dans une embouchure en forme de bec. Le corps de cet instrument, généralement en bois de buis, d'érable ou de palissandre, comporte sept ou huit trous dans ses modèles le plus courants et son étendue est de deux octaves à deux oc […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/flute-a-bec/#i_13044

FLÛTE DE PAN

  • Écrit par 
  • Universalis
  •  • 206 mots

Également appelée syrinx , la flûte de pan est un instrument à vent qui est composé de tuyaux en roseau de différentes longueurs. Ceux-ci sont assemblés en rang, fixés les uns aux autres par de la cire (on fabrique aussi des instruments en métal, en terre glaise ou en bois) et généralement obturés à leur base. L'interprète pose ses lèvres sur l'orifice supérieur et les fait […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/flute-de-pan/#i_13044

FLÛTE TRAVERSIÈRE

  • Écrit par 
  • Juliette GARRIGUES
  •  • 781 mots
  •  • 5 médias

La flûte est un bois de la grande famille des instruments à vent. On désigne par flûte traversière tout tuyau fermé en un bout et percé de trous latéraux, dont l'un servira d'embouchure, la fonction des autres étant de modifier la longueur acoustique du tuyau, et, par conséquent, la hauteur des sons émis. L'instrument moderne est constitué d'un tuyau cylindrique métallique (parfois en métal précie […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/flute-traversiere/#i_13044

GRAND TRAITÉ D'INSTRUMENTATION ET D'ORCHESTRATION MODERNES, Hector Berlioz

  • Écrit par 
  • Juliette GARRIGUES
  •  • 1 755 mots

Dans le chapitre « Les grandes questions »  : […] Berlioz se penche plus particulièrement sur certaines questions : les registres, l'écriture pour les cordes et les instruments à vent, l'assemblage des timbres, etc. À la question des registres, c'est-à-dire de l'étendue, qu'il expose instrument par instrument, il mêle celle des dynamiques, indiquant par exemple qu'il est impossible d'écrire un pianissimo pour une flûte que l'on fait sonner dans l […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/grand-traite-d-instrumentation-et-d-orchestration-modernes/#i_13044

HARMONICA, en bref

  • Écrit par 
  • Eugène LLEDO
  •  • 1 225 mots
  •  • 3 médias

L'harmonica est un instrument à anches libres battantes de petite taille, de la même famille que l'accordéon. C'est le souffle de l'instrumentiste qui, en passant par des alvéoles munies de lamelles métalliques, les anches, produit les notes de deux manières distinctes : en soufflant ou en aspirant l'air . La hauteur de la note dépend de la longueur de la lamelle métallique. L'harmonica diatoniqu […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/harmonica-en-bref/#i_13044

HARMONICA

  • Écrit par 
  • Anne PENESCO
  •  • 330 mots
  •  • 1 média

Se présentant comme une petite boîte rectangulaire, de longueur variable, l'harmonica est formé de la juxtaposition d'un certain nombre de petits canaux contenant chacun deux languettes ou anches libres métalliques dont l'une vibre lorsque l'on souffle, et l'autre lorsque l'on aspire. Les sons obtenus sont d'autant plus aigus que les languettes sont courtes et fines. On joue de l'harmonica en le f […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/harmonica/#i_13044

HARMONIUM

  • Écrit par 
  • Anne PENESCO
  •  • 365 mots

Instrument à anches libres, à clavier et à soufflerie. Deux soufflets, actionnés en alternance par les pieds, ou une soufflerie électrique alimentent le réservoir en air. À la différence de l'orgue, l'harmonium ne comporte pas de tuyaux. Il possède un ou deux claviers et un nombre variable de registres, de quatre, huit ou seize pieds : flûte, hautbois, cor anglais, basson, clarinette, musette, bou […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/harmonium/#i_13044

HAUTBOIS

  • Écrit par 
  • Juliette GARRIGUES
  •  • 770 mots
  •  • 4 médias

Le hautbois, instrument à vent du groupe des bois, appartient, comme le cor anglais, le basson et le contrebasson, à la famille des anches doubles, dont il constitue l'instrument le plus aigu. Le hautbois moderne se présente sous la forme d'un tube conique d'une soixantaine de centimètres de longueur, généralement en ébène, doté de quinze clefs dont trois sont doubles. Il est tourné en trois parti […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/hautbois/#i_13044

HECKELPHONE

  • Écrit par 
  • Universalis
  •  • 201 mots

Le heckelphone est un instrument à vent à anche double de la famille des bois apparenté au hautbois baryton. Il a été mis au point en 1904 par le facteur d'instruments allemand Wilhelm Heckel et ses fils Wilhelm Hermann Heckel et August Heckel à la suite d'une demande de Richard Wagner formulée en 1879 : Wagner souhaitait disposer d'un instrument de registre grave alliant les qualités du hautbois […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/heckelphone/#i_13044

HICHIRIKI

  • Écrit par 
  • Universalis
  •  • 147 mots

Le hichiriki est un instrument à vent japonais à anche double, de la famille des hautbois, qui figure dans l'orchestre impérial du gagaku . Dérivé d'anciens instruments de l'Asie continentale (notamment du bili chinois), il aurait été introduit au Japon au viii e  siècle. La forme […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/hichiriki/#i_13044

HORNPIPE

  • Écrit par 
  • Universalis
  •  • 227 mots

Le mot anglais hornpipe désigne à la fois un instrument à vent et des danses qui sont censées être exécutées au son de cet instrument. Dans la première acception, il s'agit d'un tuyau à anche simple doté d'un pavillon en corne d'animal (il comporte parfois deux tuyaux parallèles avec un pavillon commun) ; le hornpipe peut également servir de tuyau à la cornemuse. Connu depui […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/hornpipe/#i_13044

HOTTETERRE LES (XVIIe-XVIIIe s.)

  • Écrit par 
  • Pierre-Paul LACAS
  •  • 579 mots

Famille de musiciens français, facteurs d'instruments à vent, compositeurs, interprètes virtuoses à la Chambre du roi, sur la flûte, le hautbois, la musette, le cromorne... Le père, Loys (mort entre 1620 et 1625), était artisan tourneur et exerçait à la Courneuve-Boussey (près d'Évreux). Trois de ses huit enfants s'intéressèrent à la musique. Jehan (mort en 1691) fit partie à Versailles, vers 1650 […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/hotteterre-les/#i_13044

INSTRUMENTS DE MUSIQUE - Facture instrumentale

  • Écrit par 
  • Daniel MAGNE, 
  • Anne PENESCO
  •  • 6 775 mots
  •  • 13 médias

Dans le chapitre « Les instruments à vent (aérophones) »  : […] Leur principe est la mise en vibration de la colonne d'air qu'ils contiennent, la note obtenue étant d'autant plus grave que la colonne d'air en vibration est plus longue. Divers dispositifs permettent de modifier la longueur de la colonne d'air : trous percés dans la paroi qui peuvent être obturés par les doigts ou par des dispositifs mécaniques ; tuyaux supplémentaires (tons de rechange des cor […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/instruments-de-musique-facture-instrumentale/#i_13044

LOURE

  • Écrit par 
  • Pierre-Paul LACAS
  •  • 158 mots

Instrument à vent de la famille des cornemuses (du latin lura  : petit sac ; ou du nordique ludr, lura  : trompe). Au Moyen Âge ( xiii e  s.), l'appellation est générale en France ; mais au xviii e siècle et jusqu'au début du xx […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/loure/#i_13044

MANNHEIM ÉCOLE DE

  • Écrit par 
  • Nicole LACHARTRE
  •  • 2 235 mots
  •  • 1 média

Dans le chapitre « L'apport des « Mannheimer » »  : […] Les compositeurs de Mannheim ont commencé à rechercher ce qui fera la qualité particulière du classicisme viennois : un équilibre entre la forme et l'expression ; mais ce n'est que dans certaines œuvres de Haydn, et surtout de Mozart et de Beethoven, que cet idéal sera atteint. À Mannheim, la musique est un art de cour, comme elle le sera encore à Eszterháza pour Haydn ; cela explique en partie qu […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/ecole-de-mannheim/#i_13044

MENDELSSOHN-BARTHOLDY FELIX (1809-1847)

  • Écrit par 
  • Pierre-Paul LACAS
  •  • 2 646 mots
  •  • 1 média

Dans le chapitre « Témoin et initiateur »  : […] On sait l'admiration fervente de Robert Schumann : « Mendelssohn, je lève les yeux vers lui comme vers une haute cime. C'est un véritable dieu » (à T. Schumann, 1 er avril 1836) ; ou encore : « Je le tiens pour le premier musicien de notre époque » (15 mars 1839, à Simone de Sire). Marcel Beaufils résume ainsi l'apport de Mendelssohn à la musique : il est « à la fois le t […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/felix-mendelssohn-bartholdy/#i_13044

MUSETTE

  • Écrit par 
  • Pierre-Paul LACAS
  •  • 291 mots

Instrument de musique à vent, à anches, de la famille des cornemuses (dans les campagnes françaises, on appelle aussi musette une sorte de hautbois avec ou sans clés). On rencontre déjà la musette au xiii e  siècle. Le bourdon assure la basse du grand et du petit chalumeau ; la faible tessiture de l'instrument lui permet alors d'émettre une douzai […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/musette/#i_13044

MUSICALES (TRADITIONS) - Musique de l'Inde

  • Écrit par 
  • Mireille HELFFER
  •  • 3 544 mots
  •  • 2 médias

Dans le chapitre « Les instruments de musique »  : […] Depuis l'Antiquité, les Indiens ont classé les instruments en quatre familles distinctes : les idiophones ( ghana ), les membranophones ( avanaddha ), les aérophones ( suṣira ), et les cordophones ( tata ). –  Idiophones. Les instruments appartenant à cette famille, essentiellement des cym […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/musicales-traditions-musique-de-l-inde/#i_13044

MUSICALES (TRADITIONS) - Musique hébraïque

  • Écrit par 
  • Amnon SHILOAH
  •  • 3 337 mots

Dans le chapitre « Les instruments »  : […] Les instruments alors en usage sont le tôf (tambour sur cadre), la haṣoṣrah (trompette), qui servait de signal dans différents buts d'ordre militaire ou cultuel, et le šofâr (corne de bélier), qui servait également de signal à l'occasion ; la sonorité rude de cet « instrument » était de tout temps assimilée à des pouvoirs extra-nat […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/musicales-traditions-musique-hebraique/#i_13044

MUSICALES (TRADITIONS) - Musiques de l'Islam

  • Écrit par 
  • Charles DUVELLE, 
  • Amnon SHILOAH
  •  • 7 283 mots
  •  • 2 médias

Dans le chapitre « Les instruments de musique »  : […] On trouve dans la littérature relative à la musique une très grande variété d'instruments, dont certains sont tombés en désuétude et d'autres encore pratiqués aujourd'hui dans la musique savante ou la musique folklorique. Parmi les idiophones , le qaḍīb , verge servant à battre des rythmes, est mentionnée souvent dans la littérature ancienne. Citons auss […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/musicales-traditions-musiques-de-l-islam/#i_13044

MUSICALES (TRADITIONS) - Musiques d'inspiration chinoise

  • Écrit par 
  • TRAN VAN KHÊ
  •  • 8 745 mots
  •  • 11 médias

Dans le chapitre « Les instruments »  : […] Plusieurs instruments de même type, souvent de même nom, se rencontrent en Chine, en Corée, au Japon, en Mongolie et au Vietnam (pays dont les noms, à la suite des désignations vernaculaires d'instruments ou de pièces de musique, seront abrégés comme suit : Ch, C, J, M, VN). Ainsi, les flûtes traversières en bambou avec ou sans mirliton : di (Ch), Tang tchuk […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/musicales-traditions-musiques-d-inspiration-chinoise/#i_13044

OCARINA

  • Écrit par 
  • Pierre-Paul LACAS
  •  • 96 mots

Sorte de flûte globulaire que l'Italien Donati de Budrio (Bologne) inventa vers 1865. De forme ovoïde, qui rappelle le profil d'une tête d'oie ( oca en italien), l'ocarina est en terre cuite (porcelaine) ou en métal et muni de deux séries de quatre trous (gamme diatonique) ; sa tessiture varie suivant sa grosseur. Les amateurs l'apprécièrent au début du xx […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/ocarina/#i_13044

OPHICLÉIDE

  • Écrit par 
  • Josiane BRAN-RICCI
  •  • 473 mots

Ce nom a été forgé pour désigner un serpent muni de clefs. Cet instrument est né, sous sa forme définitive, en 1817, dans l'atelier du facteur parisien Halary. En réalité, c'est une nouvelle étape dans l'évolution du serpent droit, caractérisé par une colonne d'air de type évasé, formant un U, mise en vibration par le musicien au moyen d'une embouchure en bassin. Le serpent droit avait été, depuis […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/ophicleide/#i_13044

ORCHESTRE

  • Écrit par 
  • Michel PHILIPPOT
  •  • 6 751 mots
  •  • 6 médias

Dans le chapitre « Historique de l'orchestre symphonique »  : […] Pendant une période assez longue de l'histoire de la musique, les compositeurs écrivaient indifféremment pour des instruments quelconques sans que leur nature et leurs caractéristiques interviennent en tant qu'éléments constitutifs de l'œuvre. Assez fréquemment, d'ailleurs, les parties instrumentales se bornaient à doubler et à renforcer les parties vocales. Dans le cas de la musique de chambre, […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/orchestre/#i_13044

ORCHESTRE DIRECTION D'

  • Écrit par 
  • Alain PÂRIS
  •  • 6 642 mots
  •  • 9 médias

Dans le chapitre « La technique de direction »  : […] Le chef d'orchestre dirige en battant la mesure de la main droite. Celle-ci est le plus souvent prolongée d'une baguette qui amplifie les gestes et les rend donc plus lisibles aux exécutants. Le premier temps de la mesure est toujours battu vers le bas, le dernier vers le haut. Entre ces deux repères immuables se placent les autres « battues », généralement sur les côtés (leur localisation varie […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/direction-d-orchestre/#i_13044

ORGUE, en bref

  • Écrit par 
  • Juliette GARRIGUES
  •  • 1 018 mots
  •  • 11 médias

L'orgue est un instrument à vent à clavier qui permet de produire une grande variété de sons grâce à ses tuyaux, dont l'alimentation en air est déclenchée au moyen de registres . Cet instrument est un des plus complexes qui soient : une soufflerie – actionnée, dans les orgues modernes, par un ventilateur électrique – fournit ce que l'on appelle le vent, que des conduits – les sommiers – transmette […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/orgue-en-bref/#i_13044

OUBRADOUS FERNAND (1903-1986)

  • Écrit par 
  • Alain PÂRIS
  •  • 765 mots

Le bassoniste et chef d'orchestre français Fernand Oubradous a joué un rôle déterminant dans la diffusion de la musique pour instruments à vent et, plus tard, dans le domaine pédagogique. Né à Paris le 15 février 1903, il est admis au Conservatoire en 1916 dans la classe de solfège de Paul Rougnon, puis comme auditeur dans la classe de piano d'Isidore Philipp (1921). Il travaille le basson avec so […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/fernand-oubradous/#i_13044

PRÉCOLOMBIENS - Méso-Amérique

  • Écrit par 
  • Rosario ACOSTA, 
  • Brigitte FAUGÈRE, 
  • Oruno D. LARA, 
  • Éric TALADOIRE
  • , Universalis
  •  • 17 156 mots
  •  • 23 médias

Dans le chapitre « Les instruments »  : […] Grâce aux fresques mayas de Bonampak (dans le sud du Yucatán), aux monolithes de San Agustín (Colombie), aux codex et aux témoignages des premiers chroniqueurs de la conquête (Bernardino de Sahagún, Fernández de Oviedo, Tomás de Torquemada), on connaît assez précisément l'ancien orchestre des indigènes. Les ethnomusicologues ont établi l'homogénéité de l'ensemble instrumental dans un espace qui […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/precolombiens-meso-amerique/#i_13044

RÉGALE, musique

  • Écrit par 
  • Pierre-Paul LACAS
  •  • 152 mots

Petit orgue portatif (orgue de table) de faible ambitus, connu dès l'Antiquité et en honneur jusqu'au xviii e siècle. Le clavier commande un jeu d'anche de 4 ou de 2 pieds, ressemblant au jeu de voix humaine. Nom d'un jeu d'anche battante, ordinairement de 8 ou de 4 pieds, placé aux claviers manuels et prototype d'une nombreuse famille (douçaine, […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/regale-musique/#i_13044

SAXHORN

  • Écrit par 
  • Universalis
  •  • 273 mots

Le terme générique saxhorn désigne tous les instruments à vent de la famille des cuivres brevetés en 1845 à Paris par le facteur d'instruments belge Antoine-Joseph Sax, connu sous le nom d'Adolphe Sax (1814-1894). Les saxhorns constituent l'un des nombreux dérivés du bugle à pistons apparus au xix e  siècle. Ils ont fourni aux musiques militaires […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/saxhorn/#i_13044

SAXOPHONE

  • Écrit par 
  • Eugène LLEDO
  •  • 1 459 mots
  •  • 9 médias

Instrument à vent, le saxophone fait partie de la famille des bois bien qu'il soit généralement fabriqué dans un alliage nickelé. Ce cousin de la clarinette possède une forme caractéristique en « S », une perce conique et un système de clefs. Le doigté utilisé est proche du système Boehm, que l'on trouve sur les flûtes traversières ou les clarinettes. Le bec du saxophone accueille une anche simpl […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/saxophone/#i_13044

SERPENT, musique

  • Écrit par 
  • Universalis
  •  • 244 mots

Le serpent est un instrument à vent de tessiture grave dont le son est produit par la vibration des lèvres contre une embouchure en forme de bassin. Selon l'abbé Lebœuf ( Mémoire concernant l'histoire ecclésiastique et civile d'Auxerre , Paris, 1743), il aurait été inventé vers 1590 par un certain Edmé Guillaume, chanoine français d'Auxerre, pour améliorer la basse du cornet […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/serpent-musique/#i_13044

SHAKUHACHI

  • Écrit par 
  • Universalis
  •  • 158 mots

Le shakuhachi est une flûte verticale à encoche japonaise dérivée de la flûte chinoise xiao . Taillé dans un robuste bambou, il est ouvert aux deux extrémités ; l'une d'elles, taillée en biseau pour former l'embouchure, comporte un petit morceau d'ivoire ou d'os qui permet de produire des variétés subtiles de timbres. Le pavillon se compose de la tige d […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/shakuhachi/#i_13044

SHENG

  • Écrit par 
  • Universalis
  •  • 254 mots

Le sheng est un instrument à vent chinois de la famille des orgues à bouche en faisceau ; il est composé généralement de 17 tuyaux en bambou rassemblés dans une petite chambre à vent dotée d'une embouchure dans laquelle souffle l'instrumentiste. Chaque tuyau est muni d'une anche libre très fine, en « bronze résonant » ( xiangtong ). La longueur acoustiq […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/sheng/#i_13044

SIFFLET

  • Écrit par 
  • Universalis
  •  • 179 mots

Les sifflets sont de courtes flûtes fermées à une extrémité et ouvertes à l'autre ; le souffle de l'exécutant est dirigé contre l'arête d'un orifice pratiqué dans le tube, ce qui fait vibrer la colonne d'air. Le sifflet ne comporte pas de trous et produit une note unique. À l'origine, dans les sociétés primitives, il était fabriqué dans des os d'oiseau, et beaucoup de musicologues considèrent qu'i […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/sifflet/#i_13044

SOURDINE

  • Écrit par 
  • Pierre-Paul LACAS
  •  • 116 mots

Appareil accessoire s'adaptant sur certains instruments à cordes ou à vent et qui permet d'en assourdir la sonorité. Faite de bois, de métal, ou d'ivoire pour les cordes, la sourdine est placée sur le chevalet et intercepte les vibrations de la caisse de résonance. Son efficacité est plus grande au violon et à l'alto qu'au violoncelle et à la contrebasse. La sourdine des cuivres est un accessoire […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/sourdine/#i_13044

TROMBONE

  • Écrit par 
  • Juliette GARRIGUES
  •  • 844 mots
  •  • 4 médias

Le trombone est un instrument à vent de la famille des cuivres. Il possède soit une coulisse – c'est le trombone à coulisse –, soit des pistons – c'est le trombone à pistons, peu usité . Le trombone à coulisse se compose d'un long tube de cuivre en deux parties : l'une mobile – la coulisse –, qui s'emboîte et coulisse sur l'autre, fixe. Le trombone est de perce cylindro-conique : cylindrique sur l […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/trombone/#i_13044

TROMPETTE

  • Écrit par 
  • Juliette GARRIGUES
  •  • 868 mots
  •  • 6 médias

La trompette, instrument à vent de la famille des cuivres, est constituée d'un tube replié sur lui-même, sur lequel sont fixés des pistons. L'instrument comporte une coulisse d'accord qui s'évase en un pavillon relativement restreint. À l'autre extrémité se fixe l'embouchure. En France, dans l'orchestre symphonique, la trompette est en ut . Certains pays, comme l'Allemagne ou […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/trompette/#i_13044

TUBA

  • Écrit par 
  • Eugène LLEDO
  •  • 1 135 mots
  •  • 5 médias

Le tuba est un instrument à vent appartenant au groupe des cuivres et plus précisément à celui des saxhorns, instruments perfectionnés par Adolphe Sax au milieu du xix e  siècle. Il est muni de pistons, sa perce est large et conique et sa tessiture grave. Ses tuyaux hélicoïdaux verticaux et son pavillon dirigé vers le haut sont caractéristiques. […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/tuba/#i_13044

Voir aussi

Pour citer l’article

Pierre-Paul LACAS, « VENT INSTRUMENTS À », Encyclopædia Universalis [en ligne], consulté le 23 octobre 2019. URL : http://www.universalis.fr/encyclopedie/instruments-a-vent/