INONDATIONS

Carte mentale

Élargissez votre recherche dans Universalis

Les crues subites

Ce type d'inondation est caractérisé par des arrivées massives et soudaines d'eau qui dévalent les pentes vers les zones les plus basses, comme à Nîmes en 1988 (10 morts, 4 millions de francs de dégâts), à Dronka et dans la vallée du Nil environnante en novembre 1994 (plus de 300 morts), à Karachi au Pakistan en juin 2007 (250 morts), etc. Phénomène très rapide, ces inondations dues aux orages résultent de pluies torrentielles sur des sols déjà gorgés d'eau, imperméables naturellement ou artificiellement. Un autre exemple type de crue subite est illustré par la catastrophe du Grand-Bornand, dans les Alpes françaises, qui fit, le 14 juillet 1987, 23 morts. Un orage violent, faisant suite à un début d'été pluvieux, qui avait imbibé d'eau les terrains, déversa un torrent d'eau chargée de boue sur le terrain de camping du Grand-Bornand. Déjà, le 9 juillet 1879 et le 6 juillet 1936, des contextes météorologiques similaires avaient provoqué de gros dégâts. L'installation d'un terrain de camping dans la zone à risques était bien imprudente. Un scénario équivalent se joua à Biescas (Pyrénées aragonaises) en août 1996, provoquant la mort de 83 campeurs. Généralement, l'homme n'a pas le temps de réagir au moment de la catastrophe et il doit donc prévoir son éventualité bien antérieurement.

Les divers types de crues et les inondations dans le Gard en septembre 2002

Vidéo : Les divers types de crues et les inondations dans le Gard en septembre 2002

Le bilan des inondations qui, en septembre 2002, ont touché le sud-est de la France, et surtout le département du Gard, a été lourd : vingt-quatre morts, des milliers de sinistrés et 1,2 milliard d'euros de dégâts. Le village d'Aramon a été le plus touché : l'armée et la sécurité... 

Crédits : VMGROUP

Afficher

Crue subite au Pakistan

Photographie : Crue subite au Pakistan

Les crues subites sont généralement dues à des orages provoquant des pluies torrentielles sur des sols déjà gorgés d'eau, imperméables naturellement ou artificiellement (zone urbaine). Ces inondations boueuses surprennent souvent les populations par la rapidité du phénomène. Cette... 

Crédits : Asif Hassan/ AFP

Afficher

Les dégâts causés par les crues subites sont principalement dus à la force gravitaire (énergie potentielle) de l'eau en mouvement. Un litre d'eau pèse un kilogramme, cela peut paraître peu, mais cela revient aussi à dire qu'un mètre cube d'eau pèse une tonne. L'eau en mouvement acquiert donc très vite une grande énergie. 55 millimètres d'eau sur 1 kilomètre carré, dévalant 300 mètres de dénivelé, possèdent une énergie potentielle équivalente à celle qui fut libérée par la bombe d'Hiroshima (1,4 × 1014 joules). Tout ce qui réduit les temps de concentration des eaux et leurs infiltrations (pente, imperméabilité des terrains, absence de végétation, etc.) accélère la mobilité des eaux et leur potentialité destructrice. De plus, les matériaux emportés par l'eau en mouvement ajoutent à sa puissance. Rien d'étonnant qu'après des pluies d'orage, l'eau brusquement déchaînée puisse balayer des véhicules, des maisons, des ponts... comme de simples fétus de paille.

1  2  3  4  5
pour nos abonnés,
l’article se compose de 7 pages

Médias de l’article

Les crues et le lit majeur des rivières

Les crues et le lit majeur des rivières
Crédits : VMGROUP

vidéo

Crue de fleuve à Francfort-sur-le-Main (Allemagne)

Crue de fleuve à Francfort-sur-le-Main (Allemagne)
Crédits : Fabian Sommer/ picture alliance/ Getty Images

photographie

Les divers types de crues et les inondations dans le Gard en septembre 2002

Les divers types de crues et les inondations dans le Gard en septembre 2002
Crédits : VMGROUP

vidéo

Crue subite au Pakistan

Crue subite au Pakistan
Crédits : Asif Hassan/ AFP

photographie

Afficher les 6 médias de l'article


Écrit par :

  • : docteur en sciences de la Terre, concepteur de la collection La Science au présent à la demande et sous la direction d'Encyclopædia Universalis, rédacteur en chef de 1997 à 2015

Classification

Autres références

«  INONDATIONS  » est également traité dans :

INONDATIONS EN FRANCE

  • Écrit par 
  • Jean-Pierre CHALON
  •  • 1 368 mots
  •  • 2 médias

Fin mai et début juin 2016, de nombreuses crues et inondations ont affecté une grande partie de l’Europe, provoquant dix-neuf morts et d'importants dégâts matériels en particulier en Allemagne, en France, en Belgique, en Suisse, en Autriche, en Moldavie et en Roumanie. En France, où l’on a enregistré cinq décès et vingt-quatre blessés, les secours ont dû […] Lire la suite

ACCUMULATIONS (géologie) - Accumulations continentales

  • Écrit par 
  • Roger COQUE
  •  • 5 059 mots
  •  • 11 médias

Dans le chapitre « Accumulation en périodes de stabilité »  : […] Toute cause susceptible de provoquer un ralentissement du flot entraîne un état de surcharge. Un cas banal est celui du débordement des crues dans le lit d'inondation. Le freinage provoqué par la diminution de la profondeur et le rôle de piège joué par la végétation arborée et buissonnante des rives déclenchent l'édification de levées naturelles ou bourrelets de rive , entre le lit mineur (ou o […] Lire la suite

BANGLADESH

  • Écrit par 
  • Alice BAILLAT
  •  • 8 391 mots
  •  • 9 médias

Dans le chapitre « Un milieu naturel fertile, mais vulnérable »  : […] Une grande partie des terres du Bangladesh se trouvent à moins de 12 mètres au-dessus du niveau de la mer, et les zones côtières se situent à moins de 2 mètres : il est donc un des pays les plus plats du monde. Plateaux et collines ne représentent que 20 p. 100 de sa superficie, et se situent essentiellement dans le nord-est (région de Sylhet) et dans le sud-est du pays (Chittagong Hill Tracts). À […] Lire la suite

BHOLA (cyclone de)

  • Écrit par 
  • Jean-Pierre CHALON
  •  • 1 247 mots
  •  • 2 médias

Dans le chapitre « Le nord du golfe du Bengale, une région fréquemment soumise aux inondations »  : […] Au nord du golfe du Bengale, le Bangladesh et le Bengale-Occidental (un État de l’Inde) sont en grande partie occupés par le delta du Gange-Brahmapoutre et se trouvent régulièrement confrontés à d’importantes inondations, conséquences des débordements de ces fleuves, en particulier au moment de la fonte des glaces de l’Himalaya, du passage de cyclones tropicaux ou des pluies de mousson. Du fait de […] Lire la suite

CAMBODGE

  • Écrit par 
  • Philippe DEVILLERS, 
  • Manuelle FRANCK, 
  • Christian LECHERVY, 
  • Solange THIERRY
  • , Universalis
  •  • 25 820 mots
  •  • 26 médias

Dans le chapitre « Une organisation du territoire orientée vers les pôles extérieurs »  : […] Le territoire cambodgien s'organise autour d'une vaste plaine entourée de plateaux, une pédiplaine, ancienne et érodée, dont la monotonie est parfois interrompue par des phnom , des reliefs peu élevés mais abrupts, d'une altitude de 100 à 600 mètres. La plaine est fermée au sud-ouest par les monts du Sud-Cambodge qui culminent à 1 800 mètres, au nord par l'escarpement des Dangrek, à l'est par les […] Lire la suite

CATASTROPHE DE VAISON-LA-ROMAINE

  • Écrit par 
  • Jean-Pierre CHALON
  •  • 640 mots
  •  • 1 média

Le 22 septembre 1992, après un épisode de pluies diluviennes, l'Ouvèze, une rivière qui coule des Baronnies jusqu’au Rhône au travers du Vaucluse, dévastait tout sur son passage et en particulier la ville de Vaison-la-Romaine, provoquant de nombreuses victimes et d’importants dégâts matériels. Le 21 septembre 1992, un front pluvieux se déplaçant vers l’est avait déjà déversé de fortes précipitati […] Lire la suite

CATASTROPHES

  • Écrit par 
  • Yves GAUTIER
  •  • 7 340 mots
  •  • 3 médias

Dans le chapitre « La prise de risque »  : […] La prise de risque suppose une bonne perception du risque et s'appuie sur la fiabilité, ou non, de la prévision de tel ou tel événement. L'avis du scientifique est toujours sollicité mais non déterminant, car d'autres critères, en particulier économiques, influent sur les prises de décision des autorités responsables. Les prises de risque individuelles peuvent être d'ordre sociologique (alcoolisme […] Lire la suite

CATASTROPHES NATURELLES (notions de base)

  • Écrit par 
  • Universalis
  •  • 2 845 mots
  •  • 12 médias

Dans le chapitre « Les catastrophes climatiques »  : […] On regroupe sous cette appellation les inondations, les sécheresses, les cyclones, les tornades et les trombes ainsi que les crises climatiques. Une inondation est le recouvrement de terres par de l’eau (douce ou salée). Il en existe plusieurs causes : d’un côté, les crues, qu’elles soient dues à des précipitations sur de longues périodes ou à de fortes pluies d’orage ; de l’autre, les cyclones […] Lire la suite

CHANGEMENT CLIMATIQUE

  • Écrit par 
  • Robert KANDEL
  •  • 8 798 mots
  •  • 8 médias

Dans le chapitre « Davantage d'événements météorologiques extrêmes »  : […] Ces difficultés dans les projections des changements concernant les flux moyens (annuels, saisonniers) de l'eau rendent déjà bien difficile la préparation d'une adaptation nécessaire aux changements à venir. En outre, si les flux moyens conditionnent les possibilités d'épanouissement de la biosphère naturelle comme celles de l'agriculture et de l'élevage, il faut aussi tenir compte de la variabili […] Lire la suite

CHANGEMENT CLIMATIQUE - Aspects scientifiques

  • Écrit par 
  • Jean JOUZEL
  •  • 4 364 mots
  •  • 6 médias

Dans le chapitre « Risques et impacts futurs liés au changement climatique »  : […] L’influence de l’homme sur le système climatique est clairement établie. Le changement climatique amplifiera les risques existants et créera de nouveaux risques pour les systèmes naturels et humains. Les principaux risques qui se posent dans les divers secteurs et régions peuvent être associés à cinq motifs de préoccupation avec un niveau de risque supplémentaire, d’indétectable à très élevé, d’au […] Lire la suite

Voir aussi

Les derniers événements

12 août - 7 septembre 2021 Belgique. Accord sur l'indemnisation des victimes des inondations.

inondations de juillet. Le montant des dommages assurés est évalué entre 1,3 et 1,7 milliard d’euros. Les assureurs acceptent de porter le montant légalement plafonné de leur contribution de 350 à 590 millions d’euros. Le Fonds des calamités de Wallonie doit couvrir le solde. Le 7 septembre, un accord analogue est conclu entre le gouvernement flamand […] Lire la suite

6-10 août 2021 Allemagne. Annonce d'une aide à la reconstruction des zones dévastées par les inondations.

inondations meurtrières qui ont dévasté la région en juillet, alors que des alertes météorologiques avaient été émises. Le 10, la chancelière Angela Merkel annonce le déblocage par l’État fédéral et les Länder d’une somme de 30 milliards d’euros destinée à la reconstruction des zones sinistrées. […] Lire la suite

9 août 2021 Climat. Rapport du GIEC.

inondations meurtrières en Allemagne et en Belgique, « mégafeux » en Sibérie, en Californie, en Grèce, en Turquie, en Algérie, en Tunisie, en Italie et sur la côte nord-est de l’Adriatique.  […] Lire la suite

14-21 juillet 2021 Belgique. Inondations meurtrières.

inondations qui entraînent de nombreuses disparitions et causent de lourds dégâts, notamment dans la province de Liège, en Wallonie, ainsi que dans celles de Luxembourg, de Namur et du Brabant wallon. Le 20 est instaurée une journée de deuil national. Une minute de silence est observée dans le pays en hommage à la quarantaine de victimes des inondations […] Lire la suite

14-21 juillet 2021 Allemagne. Inondations meurtrières.

inondations meurtrières et destructrices en Rhénanie, notamment au sud-ouest de Bonn. Le bilan humain de ces inondations s’élèvera à au moins cent quatre-vingt-dix morts. Le 16, le président Frank-Walter Steinmeier se rend en Rhénanie où il déclare, comme le feront plusieurs autres responsables politiques, que « seule une détermination sans faille […] Lire la suite

Pour citer l’article

Yves GAUTIER, « INONDATIONS », Encyclopædia Universalis [en ligne], consulté le 29 novembre 2021. URL : https://www.universalis.fr/encyclopedie/inondations/