INONDATIONS

Carte mentale

Élargissez votre recherche dans Universalis

L'impact de l'homme sur les inondations

Contre les inondations dues aux crues des très grands fleuves, avec des bassins versants de plusieurs milliers ou dizaines de milliers de kilomètres carrés, il n'y a pas de parade parfaitement efficace. Les efforts publics et privés déployés de longue date pour protéger les champs d'inondation par des digues, trop souvent compris par les habitants comme devant les libérer définitivement du risque d'inondation, sont impuissants contre une crue d'ordre centennal, ce qui met en évidence les limites de ce type de stratégie et de protection.

Mais, pour les bassins versants de plus faible extension – de quelques dizaines à quelques centaines de kilomètres carrés –, qui sont majoritaires, les inondations ne sont pas toujours inévitables et, trop souvent, l'impact des aménagements est plus fautif que le climat. En principe, l'eau de pluie s'infiltre et rejoint d'abord l'humidité du sol, puis éventuellement une nappe d'eau souterraine. Le ruissellement, c'est-à-dire l'écoulement à la surface du sol, n'a lieu que s'il est impossible à l'eau de s'infiltrer.

Dans un cycle naturel, on estime que l'eau qui tombe du ciel s'évapore de nouveau, pour 60 à 70 p. 100, par l'intermédiaire des plantes. Ce qui demeure au sol est pour moitié, ou aux deux tiers, absorbé par le sol. Ainsi, mais avec des fluctuations importantes selon le climat et la géologie du sol, de 15 à 20 p. 100 de la pluie qui ruisselle va grossir rapidement les cours d'eau.

Ce cycle naturel est désormais perturbé par l'homme, qui modifie parfois dans des proportions considérables l'aspect physique d'un bassin versant. Il en est ainsi de certaines pratiques agricoles, celles par exemple qui, laissant les sols nus en hiver, favorisent le ruissellement, l'érosion et l'entraînement de fertilisants, en particulier du phosphore. Le déboisement et le remembrement des terres augmentent également le ruissellement. Depuis 1940, en France, on estime que plus de 150 000 kilomètres de haies et de palisses ont été détruites, autant de barrières naturelles qui freinaient le ruissellement des eaux vers les cours d'eau. Mais c'est probablement l'urbanisation de nombreux bassins versants dont les conséquences sont les plus notables et de nature à créer ou à accroître le risque de crue. Du point de vue hydrologique, la principale caractéristique de l'urbanisation réside dans l'imperméabilisation des surfaces – construction de bâtiments, de routes, de parcs de stationnement –, qui va favoriser le ruissellement aux dépens de l'infiltration. Au-delà du risque d'inondation, il y a aussi un risque de pollution. Les eaux de ruissellement urbaines entraînent en effet de nombreux déchets, poussières, hydrocarbures abandonnés ou répandus. Les eaux de ruissellement, en particulier celles qui s'écoulent les premières, peuvent être chargées et se révéler nocives pour les milieux récepteurs. Une averse même modeste survenue après une longue période sèche peut littéralement asphyxier un fleuve, provoquant une très importante mortalité de poissons.

Les zones particulièrement inondables, c'est-à-dire les lits majeurs des rivières, représentent des surfaces considérables, par exemple, pour la France, environ 7 p. 100 du territoire national. Or, ces zones, situées par définition au fond des vallées, constituent le lieu privilégié des voies de communication routières et ferroviaires, mais sont également susceptibles d'accueillir des activités agricoles, industrielles ou commerciales ainsi que des habitations. Le risque encouru, celui de l'inondation, a bien souvent conduit les communautés riveraines à mettre en place des mesures de protection locales. Celles-ci consistent le plus souvent à faciliter l'écoulement des crues vers l'aval grâce à des aménagements du lit mineur tels que rectification, approfondissement du chenal d'écoulement ou édification de digues. De tels aménagements sont conçus pour protéger une zone donnée d'une crue hypothétique, de probabilité souvent choisie décennale, dite « crue de projet ». Ces aménagements ne suppriment pas le risque ; ils en diminuent localement la probabilité mais en « exportant » vers l'aval, avec les eaux de la crue, un risque souvent aggravé.

C'est donc dans l'aménagement de ces bassins versants petits et moyens que se situent les responsabilités : destruction du couvert végétal entraînant l'imperméabilisat [...]

1  2  3  4  5
pour nos abonnés,
l’article se compose de 7 pages

La suite de cet article est accessible aux abonnés

  • Des contenus variés, complets et fiables
  • Accessible sur tous les écrans
  • Pas de publicité

Découvrez nos offres

Déjà abonné ? Se connecter

Médias

Les crues et le lit majeur des rivières

Les crues et le lit majeur des rivières
Crédits : VMGROUP

vidéo

Crue de fleuve à Francfort-sur-le-Main (Allemagne)

Crue de fleuve à Francfort-sur-le-Main (Allemagne)
Crédits : Fabian Sommer/ picture alliance/ Getty Images

photographie

Les divers types de crues et les inondations dans le Gard en septembre 2002

Les divers types de crues et les inondations dans le Gard en septembre 2002
Crédits : VMGROUP

vidéo

Crue subite au Pakistan

Crue subite au Pakistan
Crédits : Asif Hassan/ AFP

photographie

Afficher les 6 médias de l'article

Écrit par :

  • : docteur en sciences de la Terre, concepteur de la collection La Science au présent à la demande et sous la direction d'Encyclopædia Universalis, rédacteur en chef de 1997 à 2015

Classification

Autres références

«  INONDATIONS  » est également traité dans :

INONDATIONS EN FRANCE

  • Écrit par 
  • Jean-Pierre CHALON
  •  • 1 368 mots
  •  • 2 médias

Fin mai et début juin 2016, de nombreuses crues et inondations ont affecté une grande partie de l’Europe, provoquant dix-neuf morts et d'importants dégâts matériels en particulier en Allemagne, en France, en Belgique, en Suisse, en Autriche, en Moldavie et en Roumanie. En France, où l’on a enregistré cinq décès et vingt-quatre blessés, les secours ont dû […] Lire la suite

ACCUMULATIONS (géologie) - Accumulations continentales

  • Écrit par 
  • Roger COQUE
  •  • 5 059 mots
  •  • 11 médias

Dans le chapitre « Accumulation en périodes de stabilité »  : […] Toute cause susceptible de provoquer un ralentissement du flot entraîne un état de surcharge. Un cas banal est celui du débordement des crues dans le lit d'inondation. Le freinage provoqué par la diminution de la profondeur et le rôle de piège joué par la végétation arborée et buissonnante des rives déclenchent l'édification de levées naturelles ou bourrelets de rive , entre le lit mineur (ou o […] Lire la suite

BANGLADESH

  • Écrit par 
  • Alice BAILLAT
  •  • 8 391 mots
  •  • 9 médias

Dans le chapitre « Un milieu naturel fertile, mais vulnérable »  : […] Une grande partie des terres du Bangladesh se trouvent à moins de 12 mètres au-dessus du niveau de la mer, et les zones côtières se situent à moins de 2 mètres : il est donc un des pays les plus plats du monde. Plateaux et collines ne représentent que 20 p. 100 de sa superficie, et se situent essentiellement dans le nord-est (région de Sylhet) et dans le sud-est du pays (Chittagong Hill Tracts). À […] Lire la suite

BHOLA (cyclone de)

  • Écrit par 
  • Jean-Pierre CHALON
  •  • 1 247 mots
  •  • 2 médias

Dans le chapitre « Le nord du golfe du Bengale, une région fréquemment soumise aux inondations »  : […] Au nord du golfe du Bengale, le Bangladesh et le Bengale-Occidental (un État de l’Inde) sont en grande partie occupés par le delta du Gange-Brahmapoutre et se trouvent régulièrement confrontés à d’importantes inondations, conséquences des débordements de ces fleuves, en particulier au moment de la fonte des glaces de l’Himalaya, du passage de cyclones tropicaux ou des pluies de mousson. Du fait de […] Lire la suite

CAMBODGE

  • Écrit par 
  • Philippe DEVILLERS, 
  • Manuelle FRANCK, 
  • Christian LECHERVY, 
  • Solange THIERRY
  • , Universalis
  •  • 25 820 mots
  •  • 26 médias

Dans le chapitre « Une organisation du territoire orientée vers les pôles extérieurs »  : […] Le territoire cambodgien s'organise autour d'une vaste plaine entourée de plateaux, une pédiplaine, ancienne et érodée, dont la monotonie est parfois interrompue par des phnom , des reliefs peu élevés mais abrupts, d'une altitude de 100 à 600 mètres. La plaine est fermée au sud-ouest par les monts du Sud-Cambodge qui culminent à 1 800 mètres, au nord par l'escarpement des Dangrek, à l'est par les […] Lire la suite

CATASTROPHE DE VAISON-LA-ROMAINE

  • Écrit par 
  • Jean-Pierre CHALON
  •  • 640 mots
  •  • 1 média

Le 22 septembre 1992, après un épisode de pluies diluviennes, l'Ouvèze, une rivière qui coule des Baronnies jusqu’au Rhône au travers du Vaucluse, dévastait tout sur son passage et en particulier la ville de Vaison-la-Romaine, provoquant de nombreuses victimes et d’importants dégâts matériels. Le 21 septembre 1992, un front pluvieux se déplaçant vers l’est avait déjà déversé de fortes précipitati […] Lire la suite

CATASTROPHES

  • Écrit par 
  • Yves GAUTIER
  •  • 7 340 mots
  •  • 3 médias

Dans le chapitre « La prise de risque »  : […] La prise de risque suppose une bonne perception du risque et s'appuie sur la fiabilité, ou non, de la prévision de tel ou tel événement. L'avis du scientifique est toujours sollicité mais non déterminant, car d'autres critères, en particulier économiques, influent sur les prises de décision des autorités responsables. Les prises de risque individuelles peuvent être d'ordre sociologique (alcoolisme […] Lire la suite

CATASTROPHES NATURELLES (notions de base)

  • Écrit par 
  • Universalis
  •  • 2 845 mots
  •  • 12 médias

Dans le chapitre « Les catastrophes climatiques »  : […] On regroupe sous cette appellation les inondations, les sécheresses, les cyclones, les tornades et les trombes ainsi que les crises climatiques. Une inondation est le recouvrement de terres par de l’eau (douce ou salée). Il en existe plusieurs causes : d’un côté, les crues, qu’elles soient dues à des précipitations sur de longues périodes ou à de fortes pluies d’orage ; de l’autre, les cyclones […] Lire la suite

CHANGEMENT CLIMATIQUE

  • Écrit par 
  • Robert KANDEL
  •  • 8 798 mots
  •  • 8 médias

Dans le chapitre « Davantage d'événements météorologiques extrêmes »  : […] Ces difficultés dans les projections des changements concernant les flux moyens (annuels, saisonniers) de l'eau rendent déjà bien difficile la préparation d'une adaptation nécessaire aux changements à venir. En outre, si les flux moyens conditionnent les possibilités d'épanouissement de la biosphère naturelle comme celles de l'agriculture et de l'élevage, il faut aussi tenir compte de la variabili […] Lire la suite

CHANGEMENT CLIMATIQUE - Aspects scientifiques

  • Écrit par 
  • Jean JOUZEL
  •  • 4 364 mots
  •  • 6 médias

Dans le chapitre « Risques et impacts futurs liés au changement climatique »  : […] L’influence de l’homme sur le système climatique est clairement établie. Le changement climatique amplifiera les risques existants et créera de nouveaux risques pour les systèmes naturels et humains. Les principaux risques qui se posent dans les divers secteurs et régions peuvent être associés à cinq motifs de préoccupation avec un niveau de risque supplémentaire, d’indétectable à très élevé, d’au […] Lire la suite

Voir aussi

Les derniers événements

26 août 2022 Pakistan. Instauration de l'état d'urgence en raison d'inondations dévastatrices.

Le gouvernement instaure l’état d’urgence en raison de la situation critique créée par les inondations. Celles-ci ont débuté en juin, provoquées par des pluies de mousson d’une ampleur exceptionnelle, elles-mêmes précédées d’une vague de chaleur sans précédent. Le pays enregistre le mois d’août le plus pluvieux depuis 1962. Les inondations affectent trente-trois millions de personnes, soit un habitant sur sept. […] Lire la suite

29 juin 2022 France. Quatrième rapport du Haut Conseil pour le climat.

Enfin, le HCC indique que la France « n’est pas prête » à faire face aux conséquences de la crise climatique – vagues de chaleur, sécheresse, inondations… – et que les politiques d’adaptation à ces changements « manquent d’objectifs stratégiques, de moyens et de suivi ». Plusieurs membres du HCC rejettent la première version du résumé exécutif qui a été fait du rapport, qu’ils jugent « trop complaisante » à l’égard du gouvernement. […] Lire la suite

15 février 2022 Brésil. Glissements de terrain meurtriers.

De fortes précipitations entraînent des inondations et des glissements de terrain qui provoquent la mort d’au moins deux cents personnes à Petropolis, dans l’État de Rio de Janeiro. Au cours des trois mois précédents, le pays a été touché par des précipitations d’une ampleur exceptionnelle qui ont fait des dizaines de morts, notamment dans les États de Bahia et du Minas Gerais. […] Lire la suite

18 janvier 2022 Indonésie. Adoption du projet de transfert de la capitale à Bornéo.

Cette décision, qui avait été annoncée en août 2019 par le président Joko Widodo, est justifiée par la pollution et surtout par l’enfoncement de la zone côtière où se situe Djakarta, qui entraîne des inondations de plus en plus fréquentes. La nouvelle capitale, qui doit être construite par étapes jusqu’en 2045, se nommera Nusantara. […] Lire la suite

3 décembre 2021 Belgique. Soutien de la Banque européenne d'investissement à la Wallonie.

L’exécutif de la région wallonne et la Banque européenne d’investissement (BEI) signent un accord sans précédent, d’un montant de 1,1 milliard d’euros, destiné à financer les efforts de reconstruction nécessités par les inondations de juillet : 800 millions d’euros seront consacrés à la rénovation énergétique de logements sociaux et 300 millions à la reconstruction des berges de cours d’eau détruites. […] Lire la suite

Pour citer l’article

Yves GAUTIER, « INONDATIONS », Encyclopædia Universalis [en ligne], consulté le 06 février 2023. URL : https://www.universalis.fr/encyclopedie/inondations/