HYPERTENSION

Carte mentale

Élargissez votre recherche dans Universalis

Médias de l’article

Vasomotricité artériolaire

Vasomotricité artériolaire
Crédits : Encyclopædia Universalis France

dessin

Régulation physiologique de la pression artérielle

Régulation physiologique de la pression artérielle
Crédits : Encyclopædia Universalis France

dessin

Signalisation intracellulaire dans le processus de vasodilatation

Signalisation intracellulaire dans le processus de vasodilatation
Crédits : Encyclopædia Universalis France

dessin

Facteurs modulant le tonus vasculaire

Facteurs modulant le tonus vasculaire
Crédits : Encyclopædia Universalis France

tableau


Thérapeutique

L'appréciation du risque cardio-vasculaire individuel

La notion de risque cardio-vasculaire, établie depuis plusieurs décennies, permet d'évaluer la probabilité que survienne chez un sujet donné un accident vasculaire cérébral ou un accident coronarien (angine de poitrine ou infarctus du myocarde). Cette probabilité est calculée sur la base des paramètres non modifiables, tels que l'âge, le sexe, la notion familiale d'accidents cardio-vasculaires prématurés, d'une part, et sur les paramètres modifiables par l'intervention médicale, tels que l'exposition au tabac, l'hypertension artérielle, le diabète et le niveau de cholestérol sanguin, d'autre part. Les différentes formules utilisées permettent d'établir le risque cardio-vasculaire absolu et relatif, qui représentent respectivement la probabilité d'avoir un accident lorsque les facteurs de risque sont absents (risque absolu) ou lorsqu'ils sont présents (risque relatif). On peut donc, pour un sujet donné, calculer le surcroît de risque lié à la présence du ou des facteurs de risque. Cette approche peut éclairer le pronostic et orienter la prise en charge thérapeutique. Les résultats actuellement observés – après utilisation d’agents hypocholestérolémiants chez, des sujets normo- ou hypercholestérolémiques, viennent confirmer l'intérêt de l'intervention sur les facteurs de risque, tels que l'hypertension, le diabète ou l'hypercholestérolémie. Ils confortent, chez les médecins traitants le souci de fixer des objectifs intermédiaires, tels que le contrôle du paramètre clinique (la pression artérielle) ou métabolique (le niveau de glycémie ou celui du cholestérol), pour l'objectif à long terme que constitue la prévention des maladies cardio-vasculaires.

La surveillance du traitement antihypertenseur

L'efficacité du traitement antihypertenseur est attestée par la baisse tensionnelle enregistrée lors de la mesure chez le médecin traitant. Dans les dernières années, deux techniques alternatives de mesure de la pression artérie [...]

1 2 3 4 5

pour nos abonnés,
l’article se compose de 11 pages




Écrit par :

  • : docteur en médecine, docteur ès sciences, directeur de recherche
  • : praticien hospitalier à l'hôpital Broussais, maître de conférences à l'université de Paris-VI-Pierre-et-Marie-Curie
  • : ancien chef de clinique, assistant des Hôpitaux

Classification


Autres références

«  HYPERTENSION  » est également traité dans :

ADRÉNALINE

  • Écrit par 
  • Jacques HANOUNE
  •  • 3 562 mots
  •  • 2 médias

Dans le chapitre « Clinique »  : […] L'exploration de la fonction médullo- surrénale est limitée, en routine, à la mesure des quantités d' hormones circulantes ou excrétées dans les urines. La sécrétion totale de noradrénaline et d'adrénaline s'élève habituellement à 10 mg/j. On dose habituellement le principal dérivé urinaire, l'acide vanylmandélique, et les catécholamines méthoxylées (dans les urines) ou libres (dans le sang et le […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/adrenaline/#i_26604

ARTÉRIOSCLÉROSE

  • Écrit par 
  • Universalis
  •  • 316 mots

Maladie artérielle se présentant sous trois formes principales : l'artériosclérose de l'intima ou athérosclérose , dans laquelle des plaques graisseuses (dites d'athérome) se déposent dans la partie la plus interne des vaisseaux sanguins ; l'artériosclérose de Mönckeberg ou sclérose de la média , caractérisée par l'atteinte de la couche médiane des artèr […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/arteriosclerose/#i_26604

ATHÉROSCLÉROSE

  • Écrit par 
  • Loïc CAPRON
  •  • 5 336 mots
  •  • 1 média

Dans le chapitre « Causes et prévention de l'athérosclérose »  : […] À un degré supérieur de compréhension et d'intégration, un enjeu capital est de comprendre le génie évolutif de l'athérosclérose. Pour les tenants de la théorie inflammatoire, cela consiste à identifier les agressions qui allument et entretiennent la réaction de défense pervertie qui aboutit à l'édification d'une plaque, puis à son entrée dans le cycle des complications. Là gisent les véritables c […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/atherosclerose/#i_26604

CŒUR - Maladies cardio-vasculaires

  • Écrit par 
  • Jean-Yves ARTIGOU, 
  • Yves GROSGOGEAT, 
  • Paul PUECH
  •  • 16 124 mots
  •  • 4 médias

Les maladies du cœur ( cardiopathies) et celles des vaisseaux représentent actuellement en France et dans les pays industrialisés la première cause de mortalité, avant le cancer et les accidents de la circulation. Au cours des dernières décennies, le profil général des maladies cardio-vasculaires s'est modifié. Les affections des valves cardiaques d'origine rhumatismale ont presque disparu dans […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/coeur-maladies-cardio-vasculaires/#i_26604

DIURÈSE

  • Écrit par 
  • Henri SCHMITT
  •  • 3 238 mots
  •  • 3 médias

Dans le chapitre « Propriétés pharmacologiques secondaires »  : […] Ce sont des médicaments puissants et dont le maniement, en raison des effets secondaires, est particulièrement délicat. –  Action antihypertensive . Les diurétiques abaissent la pression artérielle de l'individu hypertendu. On a d'abord attribué cette action à la réduction de la masse sanguine, diminuant le retour veineux et le débit cardiaque, et il semble bien que dans sa […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/diurese/#i_26604

HÉMATOME RÉTROPLACENTAIRE

  • Écrit par 
  • Paul-François LEROLLE
  •  • 399 mots

Le terme le mieux adapté de l'hématome rétroplacentaire est probablement celui d'apoplexie utéroplacentaire, qui le distingue des hémorragies rétroplacentaires, rares, attribuées à des traumatismes ou encore à une endométrite. Il fait partie, avec l'éclampsie, des accidents aigus du syndrome vasculo-rénal de la grossesse, associant de façon plus ou moins complète l'hypertension artérielle, l'album […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/hematome-retroplacentaire/#i_26604

MÉDECINE - Médecine préventive

  • Écrit par 
  • Maurice CLOAREC
  •  • 3 414 mots
  •  • 4 médias

Dans le chapitre « Seuils d'intervention »  : […] En ayant démontré qu'il existait des facteurs de risque et que les interventions sur ces facteurs diminuaient nettement le risque de la maladie, on a tenté de codifier les techniques permettant de repérer les facteurs de risque afin de vérifier si le pourcentage de la population menacée est particulièrement important. Lorsque existent, en grand nombre, des sujets soumis à un ou plusieurs facteurs […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/medecine-medecine-preventive/#i_26604

MÉDECINE - Médecine prédictive

  • Écrit par 
  • Jean-Yves NAU
  • , Universalis
  •  • 4 072 mots
  •  • 1 média

Dans le chapitre « Champ d'application actuel de la médecine prédictive »  : […] De plus en plus de spécialités médicales et de maladies sont aujourd'hui directement concernées par l'approche génétique. C'est, par exemple, le cas de la cardiologie en dépit du fait que cette discipline médicale ait été plus lente que d'autres à intégrer les outils de la génétique moléculaire. « Ce sont les cardiomyopathies, et plus spécifiquement les cardiomyopathies hypertrophiques, qui ont o […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/medecine-medecine-predictive/#i_26604

MILLIEZ PAUL (1912-1994)

  • Écrit par 
  • Louis GUIZE, 
  • Françoise GUIZE-MILLIEZ
  •  • 834 mots

L'hôpital était la passion de Paul Milliez depuis qu'il en avait franchi le seuil comme stagiaire, comme externe, et tout au long de sa carrière. Dès son enfance, il a la vocation médicale. Né le 15 juin 1912 à Mons-en-Barœul, inhumé le 15 juin 1994 à la Bernerie, c'est à Paris, au collège des jésuites Saint-Louis-de-Gonzague, qu'il fit ses études secondaires. Les pères voulaient l'empêcher d'être […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/paul-milliez/#i_26604

MYOCARDE ou MUSCLE CARDIAQUE

  • Écrit par 
  • Édouard CORABOEUF, 
  • Didier GARNIER, 
  • Bernard SWYNGHEDAUW
  •  • 6 192 mots
  •  • 12 médias

Dans le chapitre « Adaptation à long terme »  : […] Une surcharge mécanique chronique, celle qui est obtenue par une hypertension artérielle, va entraîner des mécanismes plus permanents d'adaptation qui mettent en jeu l'expression même du génome myocardique. a ) Sur un plan quantitatif, la masse myocardique va croître, ce qui multiplie le nombre des unités contractiles et diminuera la contrainte pariétale d'après la loi de La […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/myocarde/#i_26604

NAISSANCE - Grossesse

  • Écrit par 
  • Yves MALINAS
  • , Universalis
  •  • 5 248 mots
  •  • 7 médias

Dans le chapitre « Deux grands fléaux »  : […] Le diabète touche 2 p. 100 de la population, mais se révèle au cours de la grossesse chez 2 à 3 p. 100 des femmes en apparence « normales ». Il est responsable d'accidents graves, et en particulier de mort subite du fœtus pendant le dernier mois. Les femmes exposées au diabète de la grossesse font partie d'une « population » que l'on identifie en deux étapes : – d'abord par […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/naissance-grossesse/#i_26604

PHÉOCHROMOCYTOME

  • Écrit par 
  • François BOURNÉRIAS
  •  • 181 mots

Tumeur peu fréquente, le plus souvent histologiquement bénigne, se développant à partir des cellules chromaffines qui sécrètent les catécholamines (adrénaline, noradrénaline et leurs dérivés). La présence de ces cellules dans le système sympathique explique la répartition des phéochromocytomes dans l'organisme : la plupart se développent au niveau des surrénales, mais on en trouve également du pet […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/pheochromocytome/#i_26604

RAMOLLISSEMENT CÉRÉBRAL

  • Écrit par 
  • François BOURNÉRIAS
  •  • 488 mots

Lésion provoquée par la suppression de l'apport circulatoire artériel (ischémie) dans un territoire cérébral de dimensions variables, mais toujours défini par la topographie vasculaire. Au premier plan des étiologies possibles se placent la maladie athéromateuse des artères cérébrales et celle des gros troncs artériels du cou. De fréquence bien moindre sont les embolies artérielles d'origine card […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/ramollissement-cerebral/#i_26604

REIN

  • Écrit par 
  • Paul JUNGERS
  •  • 15 497 mots
  •  • 8 médias

Dans le chapitre « Traitement des conséquences de l'altération rénale »  : […] C'est le traitement antihypertenseur quand la maladie entraîne une hypertension artérielle, et c'est surtout le traitement de l'insuffisance des fonctions rénales. Ce traitement repose tout d'abord sur des précautions de régime : limitations dans l'apport d'azote, d'eau et de sodium, ajustées aux possibilités d'excrétion du rein. C'est ainsi qu'une restriction des aliments protidiques proportionn […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/rein/#i_26604

REMODELAGE ARTÉRIEL

  • Écrit par 
  • Stéphane LAURENT
  •  • 331 mots

Le remodelage artériel désigne la capacité qu'a l'artère de modifier, de façon durable, son calibre (élargissement ou constriction) en réponse à certaines situations, avec altération de la structure de la paroi. C'est un concept clé de la physiopathologie de l'hypertension artérielle (HTA) et de son retentissement. Plus largement, il a été utilisé pour désigner « tout phénomène survenant au nivea […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/remodelage-arteriel/#i_26604

SEL

  • Écrit par 
  • Jean Claude HOCQUET
  •  • 11 192 mots
  •  • 5 médias

Dans le chapitre « Sel, régime alimentaire et santé »  : […] Le sel est l'enjeu de nombreux débats, au premier rang desquels figure sa responsabilité comme facteur de l'hypertension artérielle. L'ingestion de sel n'est pas essentiellement un fait culturel auquel se plierait l'homme pour répondre aux modes imposées par la vie en société. Les animaux sauvages sont aussi des consommateurs de sel et pratiquent la cure salée. Le sel est un exhausteur de goût qu […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/sel/#i_26604

SURRÉNALES

  • Écrit par 
  • Jacques DECOURT, 
  • Paul DI COSTANZO
  •  • 9 153 mots
  •  • 6 médias

Dans le chapitre « Syndrome d'hypersurrénalisme médullaire »  : […] À partir des cellules chromaffines de la médullosurrénale peuvent se développer des tumeurs, bénignes ou malignes, dites phéochromocytomes , sécrétant de grandes quantités de catécholamines. Dans les cas les plus typiques, elles se traduisent par des crises paroxystiques d'hypertension artérielle, annoncées par une onde douloureuse angoissante se propageant des extrémités à […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/surrenales/#i_26604

VIEILLISSEMENT

  • Écrit par 
  • Claude JEANDEL, 
  • Marc PASCAUD
  •  • 11 831 mots
  •  • 7 médias

Dans le chapitre «  Incidences pathologiques »  : […] Au-delà de soixante-dix ans, rares sont les sujets en parfaite santé, ne présentant aucun handicap physique ou psychique. Différentes maladies chroniques plus ou moins invalidantes se manifestent. L'avancement en âge étant la source d'altérations cytologiques et métaboliques qui rendent l'organisme plus vulnérable, de nouvelles maladies qu'on peut qualifier d'opportunistes, par exemple infectieus […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/vieillissement/#i_26604

Voir aussi

Pour citer l’article

Jean-Baptiste MICHEL, Xavier JEUNEMAITRE, Jacques JULIEN, « HYPERTENSION », Encyclopædia Universalis [en ligne], consulté le 23 août 2019. URL : http://www.universalis.fr/encyclopedie/hypertension/