CŒURMaladies cardio-vasculaires

Médias de l’article

Repères cardiologiques

Repères cardiologiques
Crédits : Encyclopædia Universalis France

diaporama

Activité cardiaque

Activité cardiaque
Crédits : Encyclopædia Universalis France

diaporama

Pacemaker

Pacemaker
Crédits : Hulton Getty

photographie

Myocarde

Myocarde
Crédits : Istituto Geografico De Agostini

photographie


Les maladies du cœur (cardiopathies) et celles des vaisseaux représentent actuellement en France et dans les pays industrialisés la première cause de mortalité, avant le cancer et les accidents de la circulation. Au cours des dernières décennies, le profil général des maladies cardio-vasculaires s'est modifié. Les affections des valves cardiaques d'origine rhumatismale ont presque disparu dans les pays socio-économiquement développés, grâce au contrôle des infections amygdaliennes d'origine streptococcique, et les endocardites par greffe bactérienne sont le plus souvent stérilisées par des antibiotiques de plus en plus puissants.

Mais les lésions des valves cardiaques d'origine dégénérative, et notamment le rétrécissement calcifié de l'orifice aortique, les ruptures de cordage mitral d'origine dystrophique, ont pris une place croissante dans la pathologie valvulaire cardiaque. Les maladies congénitales ont été traitées de mieux en mieux et de plus en plus tôt par la chirurgie qui permet la réparation totale dans la plupart des cas. Le lourd tribut payé par les maladies cardio-vasculaires repose donc essentiellement sur les conséquences de l'athérosclérose des vaisseaux et/ou de l'hypertension artérielle qui aboutissent à l'ischémie, transitoire ou permanente, de tissus mal irrigués, au premier plan desquels figurent le cœur (cardiopathies ischémiques secondaires aux lésions des artères coronaires) et le cerveau (maladies cérébro-vasculaires). Cependant, un déclin significatif de la morbidité et de la mortalité d'origine cardio-vasculaire s'est manifesté depuis quelques décennies, que l'on peut attribuer non seulement à une meilleure approche diagnostique et thérapeutique médico-chirurgicale, mais aussi à une meilleure éducation du public grâce aux campagnes de prévention destinées à mettre en garde contre les « facteurs de risque » d'athérosclérose, représentés essentiellement par le tabagisme, l'hypercholestérolémie et l'hypertension artérielle.

Interrogatoire et examen physique des patients

1 2 3 4 5

pour nos abonnés,
l’article se compose de 25 pages


Carte mentale

Élargissez votre recherche dans Universalis



Écrit par :

  • : professeur de cardiologie expérimentale et des maladies vasculaires, chef du service de cardiologie à l'hôpital Saint-Eloi, Montpellier
  • : praticien hospitalier universitaire
  • : médecin des Hôpitaux, chef du service de cardiologie à l'hôpital de la Pitié-Salpêtrière

Classification


Autres références

«  COEUR  » est également traité dans :

COEUR - Vue d'ensemble

  • Écrit par 
  • Didier LAVERGNE
  •  • 507 mots

La tradition a, pendant des siècles, fait du cœur le viscère noble, parfois même pieusement recueilli après la mort, puis embaumé, pour être offert à la vénération. Un transfert suggestif lui a valu d'être paré des qualités de l'âme, pour laquelle la molle cervelle paraissait un indigne habitacle : il symbolise encore aujourd'hui le sens moral, le […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/coeur-vue-d-ensemble/

CŒUR - Anatomie du cœur humain

  • Écrit par 
  • Claude GILLOT
  •  • 2 941 mots
  •  • 5 médias

Le mot « cœur » désigne en anatomie animale les sacs contractiles placés sur le trajet des vaisseaux dans l'appareil circulatoire. La présence d'un sac contractile unique implique en général des différenciations complexes, et il est préférable de réserver le nom de cœur à un organe de ce type : par exemple, celui des crustacés, placé sur le […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/coeur-anatomie-du-coeur-humain/

CŒUR - Chirurgie cardiaque

  • Écrit par 
  • Claude d' ALLAINES, 
  • Christian CABROL
  •  • 6 514 mots
  •  • 2 médias

La chirurgie , qui ne formait qu'un tout au début du xxe siècle, a dû, à mesure qu'elle progressait, se diviser en spécialités attachées à un organe ou à un système d'organes (chirurgie urinaire, chirurgie digestive, etc.). Ayant pour but la guérison des maladies cardiaques, la chirurgie du cœur est […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/coeur-chirurgie-cardiaque/

ADRÉNALINE

  • Écrit par 
  • Jacques HANOUNE
  •  • 3 562 mots
  •  • 2 médias

Dans le chapitre « Physiologie »  : […] Effets cardiovasculaires. Les effets cardiovasculaires de l'adrénaline résultent d'un mélange d'effets α et β-adrénergiques. On peut les étudier séparément en utilisant des agonistes spécifiques. La phényléphrine, agoniste α presque pur, augmente la pression artérielle systolique et diastolique, elle diminue le rythme cardiaque […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/adrenaline/#i_11331

ANGOR

  • Écrit par 
  • François BOURNÉRIAS
  •  • 224 mots

Un angor pectoris, ou angine de poitrine, est une manifestation clinique qui traduit une anoxie transitoire du muscle cardiaque […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/angor/#i_11331

ANTIANGOREUX

  • Écrit par 
  • Dominique BIDET, 
  • Jean-Cyr GAIGNAULT
  •  • 766 mots

Les médicaments qui appartiennent à plusieurs classes chimiques concourant, par des mécanismes parfois multiples, à s'opposer à la crise d'angor, ou angine de poitrine ou coronarite, sont appelés antiangoreux. La coronarite résulte d'une anoxie brutale et transitoire qui traduit un déséquilibre entre […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/antiangoreux/#i_11331

ANTIARYTHMIQUES

  • Écrit par 
  • François LHOSTE
  •  • 368 mots

Par définition, les médicaments antiarythmiques sont des substances susceptibles de prévenir ou de réduire un trouble du rythme cardiaque. Ces médicaments sont nombreux, leurs structures biochimiques très différentes, leurs classifications pharmacologiques diverses, mais tous se caractérisent par une toxicité potentielle […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/antiarythmiques/#i_11331

ARRÊT CARDIAQUE

  • Écrit par 
  • François BOURNÉRIAS
  •  • 331 mots

On définit par arrêt cardio-circulatoire la suspension brutale de l'activité cardiaque efficace d'un sujet, chez qui tel événement n'était pas prévisible […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/arret-cardiaque/#i_11331

ARYTHMIE CARDIAQUE ou TROUBLE DU RYTHME CARDIAQUE

  • Écrit par 
  • Universalis
  •  • 395 mots

L'arythmie cardiaque désigne un défaut de la régularité des battements du cœur, habituellement causé par des anomalies du système de conduction des impulsions qui commandent ces battements. Affectant aussi bien le cœur sain que le cœur malade, l'arythmie n'a pas en elle-même de signification pathologique, mais elle fragilisera la fonction cardiaque […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/arythmie-cardiaque-trouble-du-rythme-cardiaque/#i_11331

BÊTABLOQUANTS

  • Écrit par 
  • François LHOSTE
  •  • 812 mots

Les récepteurs membranaires de la cellule stimulés par des catécholamines, comme l'adrénaline ou la noradrénaline, portent le nom de récepteurs adrénergiques. Depuis les travaux d'Ahlquist, en 1948, les récepteurs adrénergiques ont été divisés en deux groupes, récepteurs alpha et récepteurs bêta. Classiquement, la […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/beta-bloquants/#i_11331

BULBE RACHIDIEN

  • Écrit par 
  • Paul LAGET
  •  • 4 095 mots
  •  • 5 médias

Dans le chapitre « Rôle du bulbe dans le fonctionnement cardio-vasculaire »  : […] Ce rôle intéresse à la fois le fonctionnement cardiaque et le contrôle de la pression artérielle générale. On sait, en effet, depuis longtemps, que l'on peut, par excitation de régions bulbaires convenablement choisies, provoquer une accélération du rythme cardiaque et, ou, plus facilement encore, un ralentissement. Il existe […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/bulbe-rachidien/#i_11331

CARDIOLOGIE

  • Écrit par 
  • Philippe BEAUFILS, 
  • Robert SLAMA
  •  • 4 118 mots
  •  • 2 médias

La cardiologie moderne a un siècle. Ses « inventeurs », parmi lesquels figurent de nombreux médecins français, ont su faire preuve d'audace. Certains ont transgressé les tabous et détruit les concepts les mieux établis ; d'autres ont dû vaincre le scepticisme de leurs contemporains avant que le temps ne leur donne raison […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/cardiologie/#i_11331

CARDIOPATHIES, médecine

  • Écrit par 
  • Didier LAVERGNE
  •  • 186 mots

Les maladies du cœur ou cardiopathies sont habituellement classées selon plusieurs critères. Selon le tissu atteint, on distinguera les cardiopathies qui affectent le péricarde (péricardites), celles qui touchent le myocarde (myocardites) ou l'endocarde (endocardites […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/cardiopathies-medecine/#i_11331

CATHÉTÉRISME CARDIAQUE

  • Écrit par 
  • Universalis
  •  • 155 mots

Le cathéter est un tube flexible qu'on glisse à l'intérieur d'un vaisseau sanguin jusqu'à ce qu'il atteigne les cavités cardiaques. Cela permet d'introduire directement des médicaments à ce niveau, de mesurer le flux sanguin et la pression intracavitaire ou de diagnostiquer certaines défectuosités congénitales du cœur. Ce procédé permet également […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/catheterisme-cardiaque/#i_11331

CHIRURGIE

  • Écrit par 
  • Claude d' ALLAINES, 
  • Jean-Édouard CLOTTEAU, 
  • Didier LAVERGNE
  •  • 8 641 mots
  •  • 5 médias

Dans le chapitre « Bilan actuel et perspectives »  : […] cardio-vasculaire est toujours en plein essor et peut à bon droit s'attaquer à des domaines aussi étendus que les malformations congénitales, même chez le nouveau-né, les séquelles valvulaires du rhumatisme articulaire aigu (par le remplacement d'une ou de plusieurs valves), les sténoses et les oblitérations des artères coronaires (par le […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/chirurgie/#i_11331

CIRCULATION DU SANG - (repères chronologiques)

  • Écrit par 
  • Pascal DURIS
  •  • 166 mots

iie siècle Galien (env. 129-env. 201) postule l'existence de pores dans la cloison interventriculaire du cœur pour expliquer la présence du sang dans sa partie gauche […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/circulation-du-sang-reperes-chronologiques/#i_11331

CIRCULATION DU SANG PAR W. HARVEY

  • Écrit par 
  • Pascal DURIS
  •  • 226 mots

Les physiologistes ont longtemps pensé, à la suite de Galien, que les sangs veineux et artériel se distribuaient dans tout le corps à partir du foie et du cœur et qu'ils étaient consommés à sa périphérie. En 1628, le médecin anglais William Harvey (1578-1657) montre que cette distribution centrifuge […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/circulation-du-sang-par-w-harvey/#i_11331

CIRCULATOIRES (SYSTÈMES) - Appareil circulatoire humain

  • Écrit par 
  • Claude GILLOT, 
  • Jean PAUPE, 
  • Henri SCHMITT
  • , Universalis
  •  • 16 944 mots
  •  • 31 médias

Dans le chapitre « Les types de circulation »  : […] En plaçant le cœur par rapport au système circulatoire, il est habituel d'opposer la grande circulation, qui part du ventricule gauche pour parvenir à l'oreillette droite après s'être distribuée à l'ensemble des tissus, à la petite circulation, ou circulation pulmonaire, qui part du ventricule droit pour parvenir à l'oreillette gauche après s'être […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/circulatoires-systemes-appareil-circulatoire-humain/#i_11331

CIRCULATOIRES (SYSTÈMES) - Les systèmes circulatoires des animaux

  • Écrit par 
  • Jean-Paul TRUCHOT
  •  • 4 515 mots
  •  • 5 médias

Dans le chapitre « Composants fonctionnels des systèmes circulatoires »  : […] par des régions vasculaires particulièrement contractiles désignées du nom général de cœurs. Tous les cœurs sont des structures musculaires creuses, fonctionnant sur un mode pulsatile avec une phase de contraction, ou systole, propulsant le sang dans les vaisseaux, et une phase de relâchement, ou diastole, pendant laquelle s'effectue le […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/circulatoires-systemes-les-systemes-circulatoires-des-animaux/#i_11331

COLLAPSUS

  • Écrit par 
  • François BOURNÉRIAS
  •  • 316 mots

Désigne tout effondrement des fonctions physiologiques, ou même de la structure d'un organe : collapsus ventriculaire, collapsus pulmonaire. Employé absolument, il désigne l'effondrement circulatoire ou cardio-vasculaire, une faillite profonde de la fonction circulatoire, appelée également « choc primaire » : ce collapsus se traduit par l' […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/collapsus/#i_11331

DÉBUTS DE LA CHIRURGIE À CŒUR OUVERT

  • Écrit par 
  • Christian CABROL
  •  • 305 mots

Les premières opérations cardiaques, pratiquées surtout depuis 1935, n'abordaient que les lésions des enveloppes cardiaques et des gros vaisseaux adjacents. Elles ne permettaient pas la cure de la majorité des affections cardiaques (malformations congénitales, grosses lésions des valves […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/debuts-de-la-chirurgie-a-coeur-ouvert/#i_11331

DÉFIBRILLATEUR IMPLANTABLE

  • Écrit par 
  • Jacques-Alexandre TRIGANO
  •  • 359 mots

Indications. Les arythmies telles que tachycardie et fibrillation ventriculaire sont la cause de 80 à 90 p.100 des morts subites d'origine cardiaque, cause majeure de mortalité dans les pays industrialisés. Les recherches appliquées à l'identification du risque de mort subite, notamment chez les patients ayant présenté une […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/defibrillateur-implantable/#i_11331

DÉFIBRILLATION

  • Écrit par 
  • François BOURNÉRIAS
  •  • 289 mots
  •  • 1 média

Technique médicale qui consiste à faire passer à travers le myocarde une décharge brève de courant continu afin de rétablir un rythme cardiaque normal. Dans les défibrillateurs modernes, il s'agit de la décharge d'un condensateur, d'une énergie moyenne de 300 à 400 joules pour un adulte. Elle est faite à l'aide de deux […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/defibrillation/#i_11331

DÉVELOPPEMENT (biologie) - Le développement humain

  • Écrit par 
  • Jacques-Michel ROBERT
  •  • 11 133 mots
  •  • 10 médias

Dans le chapitre « Le programme de l'individu »  : […] 7. Le cœur. Sous la forme d'un simple tube cardiaque, le cœur est déjà animé de battements dès la quatrième semaine. Il va parcourir en un mois la transformation complexe qui aboutit à la formation d'un cœur cloisonné et au positionnement des gros vaisseaux de la base. Les ultimes modifications, dont l'oblitération du canal […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/developpement-biologie-le-developpement-humain/#i_11331

DIGITALINE

  • Écrit par 
  • Philippe COURRIÈRE
  •  • 417 mots

De formule chimique brute C41H64O13, la digitaline, utilisée en pharmacopée (tableau A) comme cardiotonique, est un hétéroside très toxique extrait des feuilles de la digitale pourprée (Digitalis purpurea) et de la digitale laineuse ( […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/digitaline/#i_11331

EFFORT, physiologie

  • Écrit par 
  • Fernand PLAS
  •  • 3 732 mots

Dans le chapitre « Le conditionnement sportif »  : […] L'exemple le plus spectaculaire est celui du cœur. Le conditionnement cardiaque se traduit par trois caractères qui font du cœur sportif un cœur bien particulier. Le cœur sportif est gros ; l'augmentation du volume est due à la fois à une hypertrophie du muscle également répartie sur le cœur droit et sur le cœur gauche et à une […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/effort-physiologie/#i_11331

ENDOCARDITE

  • Écrit par 
  • François BOURNÉRIAS
  •  • 67 mots

Toute lésion, notamment infectieuse ou inflammatoire, de l'endocarde et des valvules cardiaques ; c'est l'atteinte valvulaire qui détermine surtout la symptomatologie et les potentialités évolutives, c'est-à-dire la rapidité avec laquelle ces lésions vont indirectement nuire à l'activité du myocarde, entraînant de ce fait […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/endocardite/#i_11331

EXTRASYSTOLE

  • Écrit par 
  • François BOURNÉRIAS
  •  • 203 mots

Contraction cardiaque, isolée ou en salves, survenant en dehors du rythme sinusal normal. Une extrasystole peut être découverte à l'auscultation et à la prise du pouls, mais l'analyse des extrasystoles par l'électrocardiogramme est toujours nécessaire. On peut schématiquement opposer les extrasystoles d'origine auriculaire ou nodale, habituellement […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/extrasystole/#i_11331

HARVEY WILLIAM (1578-1657)

  • Écrit par 
  • Jacqueline BROSSOLLET
  •  • 544 mots

cet ouvrage la communication entre les différentes parties de l'appareil circulatoire, le rôle primordial du cœur et réfute les vieilles conceptions sur la fonction du foie. Il décrit la musculature du cœur et explique son fonctionnement comme celui d'une pompe aspirante et foulante : le sang est propulsé dans les artères, […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/william-harvey/#i_11331

HISTOCOMPATIBILITÉ

  • Écrit par 
  • Jean DAUSSET, 
  • David GRAUSZ
  •  • 4 808 mots
  •  • 4 médias

Dans le chapitre « En transplantation »  : […] Cœur ou cœur plus poumon. La greffe de cœur est devenue une intervention chirurgicale de routine. Les contraintes au niveau du temps sont plus strictes (moins de 4 à 6 h) que pour les greffes rénales. La compatibilité ABO reste une nécessité, et de plus les études rétroactives indiquent l'importance des […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/histocompatibilite/#i_11331

HOMÉOSTASIE

  • Écrit par 
  • Jack BAILLET
  •  • 4 839 mots
  •  • 2 médias

Dans le chapitre « Régulation de la pression artérielle »  : […] Les centres vaso-moteurs bulbaires réagissent au signal d'erreur en transmettant par la voie de sortie (ou arc réflexe efférent) un signal correcteur, que l'on peut diviser en deux catégories : effets sur le cœur, effets vaso-moteurs […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/homeostasie/#i_11331

HYPERTENSION

  • Écrit par 
  • Xavier JEUNEMAITRE, 
  • Jacques JULIEN, 
  • Jean-Baptiste MICHEL
  •  • 6 794 mots
  •  • 4 médias

Dans le chapitre « Tension pariétale et pression sanguine  »  : […] est une force hémodynamique potentielle entretenue dans le système artériel par la contraction du cœur. Or le fonctionnement de la pompe cardiaque est phasique, puisque la phase d'éjection (systole) et la phase de remplissage (diastole) se succèdent tour à tour. Le signal artériel de la force de pression sera donc pulsatile : un pic systolique de […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/hypertension/#i_11331

INOTROPE

  • Écrit par 
  • Philippe COURRIÈRE
  •  • 52 mots

Terme employé en physiologie à propos de la contractilité d'une fibre musculaire. Par exemple, pour la fibre musculaire cardiaque, une substance est inotrope positive si elle augmente l'amplitude des battements (digitaline) et inotrope négative si elle les diminue (pronéthalol […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/inotrope/#i_11331

MALFORMATIONS CONGÉNITALES

  • Écrit par 
  • Jean de GROUCHY
  •  • 2 935 mots
  •  • 1 média

Dans le chapitre « Atteintes du système cardio-vasculaire »  : […] Les malformations cardiaques congénitales ont une fréquence de 2 à 4 p. 1 000. Elles sont variables du point de vue anatomique. Les plus fréquentes sont les communications interauriculaires et interventriculaires, la persistance du canal artériel, la tétralogie de Fallot. Leurs causes sont multiples et comprennent des facteurs géniques héréditaires […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/malformations-congenitales/#i_11331

MUSCLES

  • Écrit par 
  • Jean RAIMBAULT, 
  • Bernard SWYNGHEDAUW
  •  • 12 922 mots
  •  • 17 médias

Dans le chapitre « Principaux types de muscles  »  : […] Le muscle cardiaque n'échappe pas à la règle, mais ici la spécificité d'espèce prédomine. Alors que chez tous les mammifères l'oreillette est plus rapide que le ventricule, le ventricule lui-même est rapide chez le rat et la souris, lent au contraire chez l'homme et le chien. Les isoformes de protéines contractiles du myocarde sont distinctes de […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/muscles/#i_11331

MYOCARDE

  • Écrit par 
  • Édouard CORABOEUF, 
  • Didier GARNIER, 
  • Bernard SWYNGHEDAUW
  •  • 6 196 mots
  •  • 12 médias

On nomme myocarde le tissu contractile qui forme la plus grande partie du cœur. Il est composé de cellules, ou « fibres », groupées en faisceaux. On a longtemps admis qu'elles constituaient un système unitaire, c'est-à-dire un syncytium histologique ; cette conception a été démentie par l'observation en microscopie électronique qui a montré que […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/myocarde/#i_11331

NEUROVÉGÉTATIF SYSTÈME

  • Écrit par 
  • Paul DELL
  •  • 15 360 mots
  •  • 20 médias

Dans le chapitre « Les centres cardio-vasculaires »  : […] Ils comprennent d'une part les centres vasomoteurs qui président à la contraction ou à la dilatation des parois vasculaires, et d'autre part les centres cardiorégulateurs qui commandent à l'accélération et au ralentissement cardiaque, au réglage du tonus et à la puissance de l'ondée pulsatile cardiaque […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/systeme-neurovegetatif/#i_11331

NUCLÉAIRE MÉDECINE

  • Écrit par 
  • Jean-Louis BARAT, 
  • Dominique DUCASSOU, 
  • Nathalie VALLI
  •  • 5 881 mots
  •  • 8 médias

Dans le chapitre « Système cardio-vasculaire »  : […] La simple injection intraveineuse d'un radiotraceur permet d'aborder des domaines aussi différents que ceux de la perfusion, du métabolisme et de la viabilité cellulaire myocardiques, de l'hémodynamique cardiaque et vasculaire, et de la maladie thrombo-embolique […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/medecine-nucleaire/#i_11331

PROCRÉATION

  • Écrit par 
  • Bernard JAMAIN, 
  • Paul-François LEROLLE, 
  • Yves MALINAS, 
  • Jacques TESTART
  •  • 12 313 mots
  •  • 15 médias

Dans le chapitre « Bien-être fœtal »  : […] L'exploration électronique du rythme cardiaque et l'enregistrement échographique du mouvement des valves du cœur renseignent sur le bien-être fœtal. On sait, par exemple, que de très faibles oscillations du rythme correspondent à des périodes de sommeil et qu'une simple secousse rétablit les oscillations de la période de […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/procreation/#i_11331

QT LONG CONGÉNITAL

  • Écrit par 
  • Isabelle DENJOY
  •  • 366 mots

atteint doivent être examinés ; une enquête génétique pourra également être réalisée. En effet, l'étiologie de ce syndrome était restée inconnue jusqu'à récemment, mais une anomalie des canaux ioniques cardiaques était fortement suspectée. Ces canaux, situés au niveau des membranes des cellules du myocarde, contrôlent […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/qt-long-congenital/#i_11331

QUINIDINE

  • Écrit par 
  • Philippe COURRIÈRE
  •  • 410 mots

Alcaloïde de formule brute C20H24O2N2, extrait de l'écorce de divers quinquinas (Cinchona), plantes de la famille des rubiacées ; ce sont de petits arbustes découverts à l'état sauvage en Amérique du Sud, plus […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/quinidine/#i_11331

SHUMWAY NORMAN E. (1923-2006)

  • Écrit par 
  • Christian CABROL
  •  • 740 mots

Père et instigateur de la greffe cardiaque, Norman Edward Shumway est né le 9 février 1923 à Kalamazoo (Michigan, États-Unis). Après ses études secondaires, il sert trois ans dans l'armée américaine durant la Seconde Guerre mondiale. Il obtient son diplôme de docteur en médecine à l'université Vanderbilt, en 1949, et il sert encore deux ans dans l' […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/norman-e-shumway/#i_11331

SPALLANZANI LAZZARO (1729-1799)

  • Écrit par 
  • Jacqueline BROSSOLLET
  •  • 604 mots

Étudiant d'abord le droit à l'université de Bologne, Spallanzani s'oriente vers l'histoire naturelle après avoir reçu les ordres mineurs et enseigné à vingt-six ans la philosophie à Reggio. À trente-deux ans, il est professeur de sciences naturelles à Modène […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/lazzaro-spallanzani/#i_11331

STÉNON, STENONIS NICOLAS ou STEENSEN NIELS (1638-1686)

  • Écrit par 
  • Françoise DREYER
  •  • 1 956 mots
  •  • 2 médias

Dans le chapitre « Un anatomiste de premier plan »  : […] Spinoza. Anatomiste très adroit – ses nombreuses dissections sur les glandes et le système lymphatique sont très remarquées –, il démontre la structure fibreuse des muscles et établit que le cœur n’est rien d’autre qu’un muscle qui, selon lui, ne saurait être le siège de la chaleur interne ou de l’âme […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/stenon-stenonis-steensen/#i_11331

STIMULATEUR CARDIAQUE IMPLANTABLE

  • Écrit par 
  • Christian CABROL
  •  • 313 mots

En 1956, depuis deux ans déjà, Walton Lillehei, à l'hôpital universitaire de Minneapolis (Minnesota), grâce à la mise au point qu'il avait faite d'une circulation sanguine extra-corporelle, avait rendu possible à grande échelle les interventions cardiaques dites « à cœur ouvert ». Malheureusement, au cours de ces opérations, un certain nombre de […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/stimulateur-cardiaque-implantable/#i_11331

STIMULATION CARDIAQUE

  • Écrit par 
  • Jacques-Alexandre TRIGANO
  •  • 984 mots

Les indications de la stimulation cardiaque proviennent d'atteintes portant sur le tissu nodal ou son innervation. Au sein du muscle cardiaque, ce tissu spécifique contrôle la fréquence et l'ordre des contractions. Un influx à cadence régulière émerge du nœud sinusal, formation située en oreillette droite à l'abouchement de la veine cave supérieure […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/stimulation-cardiaque/#i_11331

VISUALISATION DE L'ACTIVITÉ DU CERVEAU

  • Écrit par 
  • Jean-Gaël BARBARA
  •  • 6 304 mots
  •  • 5 médias

Dans le chapitre « L’imagerie cérébrale fonctionnelle par radioéléments  »  : […] du cerveau (tomographie). On put alors réaliser progressivement et conjointement sur le cœur et le cerveau – ces études étaient généralement conjointes, du moins à leur début – la mesure régionale du volume sanguin local avec le technétium 99m (99mTc produisant un rayonnement gamma) et la mesure de la consommation locale de […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/visualisation-de-l-activite-du-cerveau/#i_11331

Voir aussi

ANÉVRYSMES ou ANÉVRISMES    ANGINE DE POITRINE    ANGIOGRAPHIE    ANGIOPLASTIE    AORTE    ARTÈRE PULMONAIRE    ARTÈRES CORONAIRES    ATHÉROME    AUSCULTATION CARDIAQUE    BIOPSIE    BLOC AURICULO-VENTRICULAIRE    BLOC DE BRANCHE    BRUITS DU CŒUR    CANAL ARTÉRIEL    CARDIOTHYRÉOSE    CATHÉTÉRISME    CHOC CARDIOGÉNIQUE    CHOC ÉLECTRIQUE cardiologie    CIRCULATION PULMONAIRE    CIRCULATION SANGUINE FŒTALE    COARCTATION AORTIQUE    COMMISSUROTOMIE chirurgie    COMMUNICATIONS INTRACARDIAQUES    CONDUCTION INTRACARDIAQUE    CORONAROGRAPHIE    DÉBIT SANGUIN    EFFET DOPPLER-FIZEAU applications médicales    DYSPNÉE    ÉCHOCARDIOGRAPHIE    ÉCHOCARDIOLOGIE    ÉLECTROCARDIOGRAMME    ENREGISTREMENTS PHYSIOLOGIQUES    EXPLORATION FONCTIONNELLE    TÉTRALOGIE DE FALLOT    FIBRILLATION cardiologie    FIBRILLATION AURICULAIRE    FIBRILLATION VENTRICULAIRE    FLUTTER    FRÉQUENCE CARDIAQUE    HÉMODYNAMIQUE    FAISCEAU DE HIS    MÉTHODE DE HOLTER cardiologie    HYPOTENSION ARTÉRIELLE    IMMUNOSUPPRESSEURS    INFARCTUS DU MYOCARDE    INSUFFISANCE AORTIQUE    INSUFFISANCE CARDIAQUE    INSUFFISANCE CORONARIENNE    INSUFFISANCE MITRALE    INSUFFISANCE TRICUSPIDE    R.M.N. ou I.R.M.    MALADIE BLEUE    SYNDROME DE MENACE    MORT SUBITE    MYOCARDIOPATHIE ou CARDIOMYOPATHIE    ŒSOPHAGE    OREILLETTES    PACEMAKERS    PALPITATIONS    PÉRICARDITE    PHONOCARDIOGRAPHIE    PONCTION    PROLAPSUS MITRAL    RADIOGRAPHIE    RADIOLOGIE    RADIOSCOPIE    RÉANIMATION    RÉENTRÉE cardiologie    PATHOLOGIE RESPIRATOIRE    RÉTRÉCISSEMENT AORTIQUE    RÉTRÉCISSEMENT INFUNDIBULAIRE    RÉTRÉCISSEMENT MITRAL    SCINTIGRAPHIE ou GAMMAGRAPHIE    SHUNTS CIRCULATOIRES    SOINS INTENSIFS    SPASME CORONARIEN    MALADIE DE STOKES-ADAMS    TACHYCARDIE    TAMPONNADE CARDIAQUE    TENSION ARTÉRIELLE    THALLIUM 201    TRAITEMENT THROMBOLYTIQUE    TORSADE DE POINTE cardiologie    TRINITRINE    URGENCES médecine    VALVULE AORTIQUE    VALVULE MITRALE    VALVULE TRICUSPIDE    VALVULES CARDIAQUES    VALVULOPATHIES    VALVULOPLASTIE    VEINES PULMONAIRES    VENTRICULES    VENTRICULOGRAPHIE    SYNDROME DE WOLFF-PARKINSON-WHITE

Pour citer l’article

Paul PUECH, Jean-Yves ARTIGOU, Yves GROSGOGEAT, « CŒUR - Maladies cardio-vasculaires », Encyclopædia Universalis [en ligne], consulté le . URL : http://www.universalis.fr/encyclopedie/coeur-maladies-cardio-vasculaires/