ARTÉRIOSCLÉROSE

Carte mentale

Élargissez votre recherche dans Universalis

Maladie artérielle se présentant sous trois formes principales : l'artériosclérose de l'intima ou athérosclérose, dans laquelle des plaques graisseuses (dites d'athérome) se déposent dans la partie la plus interne des vaisseaux sanguins ; l'artériosclérose de Mönckeberg ou sclérose de la média, caractérisée par l'atteinte de la couche médiane des artères (média) et des calcifications de celles-ci ; la sclérose artériolaire ou sclérose des artérioles. Lors de l'athérosclérose, le développement d'un tissu fibreux et de calcifications succède souvent à la formation des dépôts graisseux. Les dépôts obturant plus ou moins la lumière du vaisseau gênent la circulation du sang. Les calcifications entraînent une perte de l'élasticité des parois, ce qui provoque une élévation de la pression sanguine.

L'artériosclérose, lorsqu'elle intéresse les artères coronaires, peut entraîner une baisse de la quantité d'oxygène fournie au cœur et, par voie de conséquence, la mort d'une partie du muscle cardiaque (infarctus du myocarde). Une sclérose des artérioles de la rétine est source d'atteintes de la vision et, si la pression sanguine n'est pas abaissée, elle provoque une atrophie de la rétine et du nerf optique. L'artériosclérose des vaisseaux cérébraux diminue le débit sanguin au niveau du cerveau, ce qui est à l'origine d'« attaques », pertes de conscience suivies de paralysies partielles. Le traitement préventif de telles attaques comporte des médicaments permettant de contrôler la pression artérielle. L'artériosclérose des artères périphériques limite le débit sanguin des membres inférieurs et entraîne la claudication intermittente et des troubles trophiques aboutissant à des ulcérations qui peuvent être gangreneuses.

—  Universalis

Classification

Pour citer l’article

« ARTÉRIOSCLÉROSE », Encyclopædia Universalis [en ligne], consulté le 09 septembre 2019. URL : http://www.universalis.fr/encyclopedie/arteriosclerose/