ASIANIQUES

Carte mentale

Élargissez votre recherche dans Universalis

Dénomination attribuée aux anciens habitants de l'Asie antérieure qui n'appartenaient ni au groupe des Sémites ni à celui des Indo-Européens.

Dans le Proche-Orient du ~ IIe millénaire, appartenaient aux peuples asianiques les Proto-Hittites ou Nésites du centre de l'Asie Mineure ; les Hourrites dans la partie septentrionale du bassin du Tigre et de l'Euphrate ; les Vanniques dans la région du lac de Van ; les Sumériens en Mésopotamie méridionale ; les Élamites sur la rive droite du golfe Persique ; les peuples originaires des monts Zagros, tels que les Gouti, les Lullumé, les Kassites.

Le fonds proprement asianique de certains de ces peuples a été enrichi d'apports indo-européens dont la trace persiste dans l'onomastique ou la terminologie sociale des classes dirigeantes chez les Hourrites, les Hittites, les princes des cités-États de la Syro-Palestine amarnienne, dans le nom de certains dieux kassites.

Les langues parlées par les peuples asianiques sont du type agglutinant, c'est-à-dire que les rapports grammaticaux y sont exprimés par l'agglutination à la racine de divers affixes. Toutefois, différant les unes des autres plus que les langues sémitiques ou les langues indo-européennes, les langues asianiques ne semblent pas relever d'un groupe commun.

Le type physique des Sumériens, des Hittites et des Hourrites, tel que nous l'a fait connaître la sculpture, s'apparente au type « arménoïde », mais les mensurations des squelettes mis au jour dans les fouilles archéologiques ne corroborent qu'assez imparfaitement les données de la tradition plastique. Quasiment certaine pour ce qui concerne les Hourrites, les Hittites, les Vanniques, il n'est pas assuré que la parenté ethnique puisse être postulée à l'origine de l'ensemble des peuples asianiques.

Les religions des Asianiques sont des religions naturistes où sont divinisées les forces qui commandent à la fertilité du sol, à la fécondité des troupeaux et des familles. Elles reflètent assez clairement les préoccupations majeures de populations agricoles et pastorales.

—  Valentin NIKIPROWETZKY

Écrit par :

Classification


Autres références

«  ASIANIQUES  » est également traité dans :

ÉLAM

  • Écrit par 
  • Valentin NIKIPROWETZKY
  •  • 707 mots
  •  • 2 médias

Pays voisin de la Babylonie situé le long de la rive droite du golfe Persique. Bien que le « tableau des peuples » énumérés dans la Genèse (x, 22) les range parmi les descendants de Sem, les Élamites étaient un peuple asianique qui parlait une langue encore mal connue, de type agglutinant ; leur écriture […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/elam/#i_19551

Pour citer l’article

Valentin NIKIPROWETZKY, « ASIANIQUES », Encyclopædia Universalis [en ligne], consulté le 13 novembre 2018. URL : http://www.universalis.fr/encyclopedie/asianiques/