CINÉMA HISTOIRE DU

CINÉMA (Aspects généraux) - Histoire

  • Écrit par 
  • Marc CERISUELO, 
  • Jean COLLET, 
  • Claude-Jean PHILIPPE
  •  • 21 812 mots
  •  • 37 médias

La première projection du cinématographe Lumière a lieu le 28 décembre 1895, au Grand Café, boulevard des Capucines à Paris. Le nouvel art puisera abondamment dans le trésor dramatique aussi bien théâtral que romanesque, du xixe siècle finissant. Il lui empruntera sa puissance d'évocation liée à l'appétit de conquête d'une société industrielle en plei […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/cinema-aspects-generaux-histoire/#i_8946

AFRO-AMÉRICAIN CINÉMA

  • Écrit par 
  • Raphaël BASSAN
  •  • 6 963 mots
  •  • 4 médias

Dans le chapitre « Tentatives de définition »  : […] Le cinéma afro-américain occupe une place à part à l’intérieur des productions ethniques qui ont souvent permis d’exprimer les fluctuations du rêve du melting-pot, encouragé ou rejeté selon la nature des crises qui secouaient la société. Diverses tentatives de définition en ont été proposées : James P. Murray englobe des productions réalisées par des Blancs, mais dont un thème évoque la question d […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/cinema-afro-americain/#i_8946

ALLEMAND CINÉMA

  • Écrit par 
  • Pierre GRAS, 
  • Daniel SAUVAGET
  •  • 10 335 mots
  •  • 8 médias

Dans le chapitre « Genèse d'une grande puissance cinématographique »  : […] Tout au long des années 1890, dans le monde entier, ingénieurs, photographes, bricoleurs cherchent à donner le mouvement aux images. Une compétition a lieu en Europe en vue de la projection sur écran d'« images animées ». Max Skladanowsky et son frère Emil parviennent en 1895 à tourner de brèves lebende Photographien , et constituent un programme présenté dans un cabaret ber […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/cinema-allemand/#i_8946

ANGLAIS (ART ET CULTURE) - Cinéma

  • Écrit par 
  • N.T. BINH
  •  • 3 484 mots
  •  • 4 médias

Dans le chapitre « Le complexe américain »  : […] L'un des problèmes séculaires du cinéma britannique est sa rivalité complice, sa relation d'amour-haine avec Hollywood. Dès les années 1910, le cinéma américain impressionne le public anglais, phénomène qui s'accentuera avec le parlant, grâce à la langue qui leur est commune, et malgré les efforts des autorités pour favoriser la production nationale par un système de quotas. Durant les années 193 […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/anglais-art-et-culture-cinema/#i_8946

ART COLONIAL

  • Écrit par 
  • Véronique GERARD-POWELL, 
  • Alexis SORNIN
  •  • 8 402 mots
  •  • 2 médias

Dans le chapitre « Photographie »  : […] L'usage de la photographie en Inde commence à Calcutta où les premiers daguerréotypes arrivent d'Angleterre en décembre 1840. La Société photographique du Bengale est fondée en 1857 avec une centaine de membres dont un tiers sont indiens. F. Fisk William rédige en 1860 A Guide to the Indian Photographer , le premier manuel de ce genre publié en Inde. Des photographes y font c […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/art-colonial/#i_8946

ARZNER DOROTHY (1897?- 1979)

  • Écrit par 
  • Universalis
  •  • 721 mots

La cinéaste américaine Dorothy Arzner fut la seule femme à diriger des longs-métrages dans les studios d'Hollywood dans les années 1930. De 1927 à 1943, elle réalisa ainsi dix-sept films, dont Christopher Strong (1933, La Phalène d'argent ) et Dance, Girl, Dance (1940), deux œuvres qui ont marqué le cinéma féministe. Née à San F […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/dorothy-arzner/#i_8946

CALLIGRAPHISME

  • Écrit par 
  • Jean A. GILI
  •  • 942 mots
  •  • 1 média

Au début des années 1940 se développe dans le cinéma italien un mouvement de grande attention à la forme auquel on donne, par référence à la belle écriture des manuscrits enluminés, le nom de « calligraphisme ». Ce mouvement touche des cinéastes comme Mario Soldati ( Piccolo Mondo antico , 1941 ; Malombra , 1942), Luigi Chiarini ( […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/calligraphisme/#i_8946

CANNES FESTIVAL DE

  • Écrit par 
  • Philippe d' HUGUES
  •  • 2 157 mots
  •  • 7 médias

Dans le chapitre « Des débuts difficiles »  : […] Tout a commencé à cause de Venise et de sa biennale, premier festival cinématographique mondial créé en 1932. Après quelques belles années, l'influence de Mussolini et de son encombrant allié allemand y étant devenue envahissante, Français, Britanniques et Américains décidèrent de créer un autre festival, qui ne serait plus tributaire des impératifs politiques de l'Axe. La France prit l'initiative […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/festival-de-cannes/#i_8946

CAVALCANTI ALBERTO (1897-1982)

  • Écrit par 
  • Gérard LEGRAND
  •  • 574 mots

Né Alberto De Almeida-Cavalcanti à Rio de Janeiro, ce jeune esthète, qui a fait en Suisse des études de droit et d'architecture, se mêle à l'avant-garde parisienne des « années folles », collaborant avec Fernand Léger et Mallet-Stevens aux décors de L'Inhumaine (1923), avec Lazare Meerson à ceux de Feu Mathias Pascal (1925), deux films de Marcel L'Herbi […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/alberto-cavalcanti/#i_8946

CENSURE

  • Écrit par 
  • Julien DUVAL
  •  • 6 226 mots
  •  • 1 média

Dans le chapitre « Ordre public et bonnes mœurs »  : […] Ces périodes particulières mises à part, le contrôle étatique des publications a été très limité au xx e  siècle. L'assouplissement de la législation traduit certainement un progrès de la liberté d'expression, mais il tient aussi à l'affaiblissement du rôle social de l'écrit face aux nouveaux moyens de communication. En revanche, il faut souligne […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/censure/#i_8946

CHAPLIN CHARLIE

  • Écrit par 
  • Francis BORDAT
  •  • 3 964 mots
  •  • 3 médias

Dès 1914, alors qu'il interprète et en majorité réalise ses trente-cinq premiers films pour la compagnie Keystone de Mack Sennett, Charles Chaplin conquiert une célébrité que peu d'hommes ont connue de leur vivant. Le personnage de Charlot, qui apparaît dans sa deuxième bande, Charlot est content de lui , prend en quelques mois stature de mythe. L'intelligentsia participe à c […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/charlie-chaplin/#i_8946

CINÉMA (Aspects généraux) - La cinéphilie

  • Écrit par 
  • Marc CERISUELO
  •  • 4 017 mots

Dans le chapitre « Naissance de la cinéphilie »  : […] Si le mouvement est principalement français, on aurait tort de le circonscrire, comme par réflexe, aux seules années 1950, de la deuxième série de La Revue du cinéma (1946-1949), de la fondation des Cahiers du cinéma (1951) ou de Positif (1952) à la grande époque du Mac Mahon ou du Nickel Odéon. L'histoire commence beaucoup plu […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/cinema-aspects-generaux-la-cinephilie/#i_8946

CINÉMA (Aspects généraux) - Les cinémathèques

  • Écrit par 
  • Jean-Pierre JEANCOLAS
  •  • 4 480 mots

Le terme de cinémathèque est apparu au milieu des années 1930. Depuis, il n'a cessé de se brouiller. Dans les premières décennies du septième art, né comme spectacle à la fin de 1895, identifié comme art autour de 1910, la proposition de faire du cinéma un objet de collection ne pouvait que relever du non-sens. Lorsqu'il a conquis son premier public, le plus souvent sur les champs de foire du tou […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/cinema-aspects-generaux-les-cinematheques/#i_8946

CINÉMA (Cinémas parallèles) - Le cinéma d'avant-garde

  • Écrit par 
  • Raphaël BASSAN
  •  • 11 531 mots
  •  • 2 médias

Le cinéma d’avant-garde n’est pas une école. On hésite à écrire que c’est un genre cinématographique, quoiqu’adopter ce terme comme hypothèse de travail permette de le circonscrire plus facilement. Le cinéma d’avant-garde s’est d’abord défini « contre » : contre le cinéma traditionnel, littéraire, industriel, d’où la difficulté de le considérer comme un genre à part entière – ce ne sera plus le c […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/cinema-cinemas-paralleles-le-cinema-d-avant-garde/#i_8946

CINÉMA (Cinémas parallèles) - Le cinéma documentaire

  • Écrit par 
  • Guy GAUTHIER, 
  • Daniel SAUVAGET
  •  • 5 452 mots
  •  • 2 médias

L'origine du mot « documentaire » est incertaine. On peut noter son emploi dans des articles restés célèbres, mais sa première apparition en tant que substantif pour désigner une catégorie de films n'a pas été localisée avec précision. Ce n'est qu'avec l'apparition de Nanouk l'Esquimau (Robert Flaherty, 1922) qu'un nouveau mot se devait d'être employé. […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/cinema-cinemas-paralleles-le-cinema-documentaire/#i_8946

CINÉMA (Cinémas parallèles) - Le cinéma d'animation

  • Écrit par 
  • Bernard GÉNIN, 
  • André MARTIN
  •  • 17 832 mots
  •  • 6 médias

Dans le chapitre « Naissance du cinéma d'animation »  : […] Dès 1905, Segundo de Chomon utilise le film et une caméra à manivelle (qui ne permet pas encore d'isoler des images uniques) en animant des lettres et des motifs dessinés par groupes de trois à huit images. L’art de l’animation ne naîtra qu’à partir du moment où l’on pourra filmer image par image, en un seul tour de manivelle (le fameux «  one turn […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/cinema-cinemas-paralleles-le-cinema-d-animation/#i_8946

CINÉMA (Réalisation d'un film) - Mise en scène

  • Écrit par 
  • Joël MAGNY
  •  • 4 765 mots
  •  • 11 médias

Dans le vocabulaire courant, les termes « metteur en scène », « réalisateur » et « cinéaste » sont synonymes et interchangeables. Pourtant, si l'on s'en tient aux définitions, les deux notions sont bien différentes. Réaliser, pour le dictionnaire Robert, c'est « faire exister à titre de réalité concrète ce qui n'existait que dans l'esprit », et le « réalisateur » est « la personne qui dirige tout […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/cinema-realisation-d-un-film-mise-en-scene/#i_8946

CINÉMA (Réalisation d'un film) - Photographie de cinéma

  • Écrit par 
  • Joël MAGNY
  •  • 4 316 mots
  •  • 6 médias

Aux tout premiers temps du cinéma, le réalisateur ne se distinguait nullement de l'opérateur, celui qui effectuait physiquement la prise de vues. Louis Lumière tourna lui-même les premiers films Lumière. Mais, dès que l'entreprise cinématographique Lumière devint une véritable firme commerciale, il fallut confier à d'autres le soin de se rendre dans des contrées lointaines pour en rapporter des i […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/cinema-realisation-d-un-film-photographie-de-cinema/#i_8946

LE CINÉMA AMÉRICAIN DES ANNÉES 70 (J.-B. Thoret)

  • Écrit par 
  • Marc CERISUELO
  •  • 952 mots
  •  • 1 média

Le cinéma américain des années 1970 occupe une position paradoxale dans l'histoire du septième art. Proche de nous, il marque l'entrée en lice d'une génération prestigieuse qui, de Martin Scorsese à Brian De Palma, en passant par Francis Ford Coppola ou Steven Spielberg, a profondément renouvelé un idiome qui venait de subir le contrecoup de la fin du studio system . Dans le […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/le-cinema-americain-des-annees-70/#i_8946

CINÉMA ET HISTOIRE

  • Écrit par 
  • Jean-Pierre JEANCOLAS
  •  • 8 282 mots
  •  • 6 médias

Le cinéma est un centenaire alerte troublé par des problèmes d'identité. L'histoire, discipline ou science qui n'a cessé d'élargir son champ depuis les temps classiques, est elle-même sommée de s'interroger sur la pertinence de la fonction d'élucidation que les sociétés humaines lui reconnaissaient depuis bientôt deux siècles. Le couple cinéma/histoire, né quelques mois après l'invention de la mac […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/cinema-et-histoire/#i_8946

CINÉMA ET OPÉRA

  • Écrit par 
  • Jean-Christophe FERRARI
  •  • 3 255 mots
  •  • 8 médias

Dans le chapitre « Au temps du muet »  : […] Dès son origine, le cinéma a puisé dans le répertoire opératique : d'une part, par besoin de situations dramatiques éprouvées, et, d'autre part, par volonté de s'acheter une respectabilité culturelle. Rappelons que le cinéma, avec le kinétoscope de Thomas Edison, a vu le jour dans les foires. Ainsi Georges Méliès tourne un Faust aux enfers en 1903, Cecil B. DeMille une […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/cinema-et-opera/#i_8946

CINÉMA-VÉRITÉ

  • Écrit par 
  • Jean-Pierre JEANCOLAS
  •  • 1 416 mots

La fortune de l'expression « cinéma-vérité » trouve son origine en 1960, dans une chronique d'Edgar Morin qui rendait compte d'un festival de films ethnographiques à Florence. En réalité, Morin avait intitulé son article « Pour un nouveau cinéma-vérité », hommage implicite aux travaux du cinéaste soviétique Dziga Vertov (1895-1954). Théoricien du mouvement Kino-Glaz (« ciné- […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/cinema-verite/#i_8946

COLUMBIA

  • Écrit par 
  • Daniel SAUVAGET
  •  • 959 mots

La Columbia est, avec Warner Bros, une des majors hollywoodiennes qui ont été dirigées le plus longtemps par leurs fondateurs. Harry Cohn (1891-1958) et son frère Jack, associés au juriste Joe Brandt – tous trois transfuges du studio Universal – ont fondé à Hollywood une société, nommée C.B.C. d'après leurs initiales, et dont les ambitions sont si modestes qu'on l'a surnommée, d'après ce sigle, « […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/columbia/#i_8946

COUTANT ANDRÉ (1906-1983)

  • Écrit par 
  • Pierre BRARD
  •  • 935 mots

Inventeur français qui joua un rôle important dans le développement de matériels de prise de vues cinématographiques. Né à Paris en 1906, André Coutant fit ses études à l'École industrielle et commerciale de Paris (E.I.C.) dont il sortit major en 1923. Il commença sa carrière cinématographique dès 1925, la poursuivit ensuite chez le constructeur français André Debrie – inventeur des caméras qui, […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/andre-coutant/#i_8946

CRITIQUE DE CINÉMA

  • Écrit par 
  • Joël MAGNY
  •  • 5 021 mots
  •  • 1 média

Dans le chapitre «  Préhistoire de la critique »  : […] Dès 1895, des chroniqueurs anonymes rendent compte des premières projections du Cinématographe Lumière. Ils insistent sur son côté documentaire (la possibilité de conserver l'image des siens, « pris dans les actes de leur vie ») et sur son pouvoir d'illusion, si parfait que Le Radical voit ces bandes en couleurs ! À partir de 1897, une presse « corporative » s'adresse aux m […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/critique-de-cinema/#i_8946

DOGMA 95

  • Écrit par 
  • Vincent PINEL
  •  • 1 163 mots

1995 : le cinéma fête ses cent ans. C'est à cette date que quatre jeunes cinéastes danois, Lars von Trier, Kristian Levring, Thomas Vinterberg et Søren Kragh-Jacobsen choisissent de fonder à Copenhague Dogma 95. Ce collectif repose sur un commun rejet « d'une “certaine tendance” du cinéma d'aujourd'hui : superficielle, illusionniste, décadente, individualiste et bourgeoise ». Leur engagement se ve […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/dogma-95/#i_8946

FESTIVALS

  • Écrit par 
  • Jean-Michel BRÈQUE, 
  • Matthieu CHÉREAU, 
  • Jean CHOLLET, 
  • Philippe DULAC, 
  • Christian MERLIN, 
  • Nicole QUENTIN-MAURER
  • , Universalis
  •  • 17 238 mots
  •  • 25 médias

Dans le chapitre «  Les festivals de cinéma »  : […] Un festival de cinéma est une manifestation cinématographique récurrente, dont la vocation est de réunir les professionnels de l'industrie cinématographique et de promouvoir les films en les rendant accessibles au public. C'est à Venise que l'on doit d'avoir organisé la première « exposition d'art cinématographique », en août 1932. L'ambition première était alors de contribuer à la connaissance […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/festivals/#i_8946

FEUILLADE LOUIS (1873-1925)

  • Écrit par 
  • Claude BEYLIE
  •  • 789 mots

L'œuvre de Louis Feuillade est considérable : près de cinq cents films, compte tenu d'une centaine de négatifs détruits. C'est un précurseur de cette école française du cinéma que l'on a coutume de désigner sous l'appellation de « réalisme poétique » et qui groupa des personnalités aussi diverses que René Clair (lequel fut d'ailleurs son interprète), Epstein, Feyder, Carné, Vigo, Renoir, Grémillon […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/louis-feuillade/#i_8946

FINANCEMENT PARTICIPATIF ou CROWDFUNDING

  • Écrit par 
  • Jean-Charles DUFEU
  •  • 3 605 mots
  •  • 1 média

Dans le chapitre « Le crowdfunding avant le crowdfunding »  : […] L’une des premières opérations de financement participatif connues remonte à 1713, lorsque le poète anglais Alexander Pope lance une souscription publique pour traduire L Iliade en anglais. Quelques décennies plus tard, Wolfgang Amadeus Mozart s’approprie le procédé et, dans le but de venir jouer ses nouvelles œuvres à Vienne, p […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/financement-participatif-crowdfunding/#i_8946

FRANCE (Arts et culture) - Le cinéma

  • Écrit par 
  • Jean-Pierre JEANCOLAS, 
  • René PRÉDAL
  •  • 11 154 mots
  •  • 6 médias

Si on considère que le cinéma s'est défini comme une suite cohérente d'images animées projetées sur un écran face à un espace destiné à accueillir des spectateurs, il est admis qu'il est né en France, le 22 mars 1895, quand la première « vue » des frères Auguste et Louis Lumière a été projetée à Paris devant un public de photographes et de journalistes. Le 28 décembre de la même année, dans un sa […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/france-arts-et-culture-le-cinema/#i_8946

GANCE ABEL (1889-1981)

  • Écrit par 
  • Jean-Pierre JEANCOLAS
  •  • 1 560 mots
  •  • 1 média

Grande figure du cinéma français muet, Abel Gance impose pendant la Première Guerre mondiale un lyrisme exacerbé, un imaginaire déchaîné, un sens des éclairages qui tranchent sur la grisaille d'un cinéma national qui ne s'est pas relevé du choc d'août 1914. Il va être, dans les années 1920, l'homme d'un cinéma épique, visionnaire et démesuré qui culmine avec le Napoléon inach […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/abel-gance/#i_8946

GAUMONT

  • Écrit par 
  • Daniel SAUVAGET
  •  • 980 mots

Le Français Léon Gaumont (1864-1946) est un industriel établi dans le matériel photographique lorsqu'il décide de financer les travaux de Georges Demen̈y sur l'image animée. Sa secrétaire, Alice Guy, passe à la réalisation dès 1896. Fabricant de matériel, Gaumont produit des films burlesques et des saynètes comiques, des petites fictions, qui alimentent un marché naissant, tandis que sont lancées […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/gaumont/#i_8946

GELS ET DÉGELS. UNE AUTRE HISTOIRE DU CINÉMA SOVIÉTIQUE (rétrospective)

  • Écrit par 
  • Lucien LOGETTE
  •  • 863 mots

Comme Bernard Eisenschitz le souligne dans sa Préface à Gels et dégels. Une autre histoire du cinéma soviétique 1926-1968 , catalogue de la manifestation dont il était le programmateur et qui a fait les beaux soirs du Centre Georges-Pompidou, du 3 décembre 2002 au 24 février 2003 (après avoir fait les beaux jours du festival de Locarno en août 2000), l'histoire du cinéma sov […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/gels-et-degels-une-autre-histoire-du-cinema-sovietique/#i_8946

GUY ALICE (1873-1968)

  • Écrit par 
  • Universalis
  •  • 565 mots

Pionnière de l'industrie cinématographique française et américaine, Alice Guy fut la première femme réalisatrice. Née le 1 er  juillet 1873 à Paris, Alice Guy débute comme secrétaire de Léon Gaumont. Elle dirige son premier film, La Fée aux choux , en 1896 afin de montrer quel potentiel de divertissement recèlent la caméra fabriquée par son employeu […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/alice-guy/#i_8946

HOLLYWOOD

  • Écrit par 
  • Joël AUGROS, 
  • Francis BORDAT
  •  • 7 744 mots
  •  • 9 médias

Depuis le milieu des années 1910, le nom de Hollywood est quasi synonyme de « cinéma américain ». Moins le cinéma des « auteurs » (à l'européenne) que celui de « l'usine à rêves », qui fournit à la planète entière ses divertissements les plus spectaculaires, les plus populaires et les plus rentables. Investie dès l'époque du muet par des artistes accourus du monde entier et des stars dont la vie f […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/hollywood/#i_8946

IMAGE ANIMÉE

  • Écrit par 
  • Laurent MANNONI
  •  • 4 403 mots
  •  • 5 médias

Dans le chapitre « La fantasmagorie »  : […] La technique des projections lumineuses et animées évolue très vite. Durant les années 1790, des physiciens imaginent un nouveau genre de spectacle lumineux, la fantasmagorie, qui renoue avec le passé sulfureux de la lanterne de peur. De grandes séances d’images lumineuses, animées, en couleurs et sonores, sont données à Paris à partir de 1792, par le magicien Paul Philidor puis par Étienne-Gaspar […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/image-animee/#i_8946

IMAGE DE SYNTHÈSE AU CINÉMA

  • Écrit par 
  • Joël MAGNY
  •  • 217 mots

Tron marque une étape capitale vers le cinéma d'aujourd'hui. Les studios Disney conduisent alors une politique d'élargissement de leur audience à un public adulte, et il en va de même pour E.T. , de Steven Spielberg, sorti la même année. Si Tron , de Steven Lisberger, n'est pas encore le premier film entièrement réalisé en images d […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/image-de-synthese-au-cinema/#i_8946

INGLOURIOUS BASTERDS (Q. Tarantino)

  • Écrit par 
  • René PRÉDAL
  •  • 1 043 mots

Avec Inglourious Basterds (2009), Quentin Tarantino se confronte à l'Histoire par le biais de l'histoire du cinéma et réciproquement, en jouant à la fois de la reconstitution de la France occupée pendant la Seconde Guerre mondiale et de la représentation que le septième art (hollywoodien comme français) en a donnée. En fait, l'intérêt du metteur en scène pour le cinéma de g […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/inglourious-basterds/#i_8946

ITALIE - Le cinéma

  • Écrit par 
  • Jean A. GILI
  •  • 7 718 mots
  •  • 3 médias

Né véritablement en 1905, avec le tournage du premier film de fiction, La Prise de Rome , le cinéma italien a connu l'une des histoires les plus riches de la production mondiale. Il figure encore aujourd'hui, après l'éclat de la période muette, le triomphe international du néo-réalisme, l'épanouissement des années 1960, parmi les pôles qui résistent le mieux à la mondialisati […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/italie-le-cinema/#i_8946

KOBAL JOHN (1940-1991)

  • Écrit par 
  • Christian CAUJOLLE
  •  • 480 mots

Collectionneur de photographies de cinéma, John Kobal est né le 30 mai 1940 en Autriche ; il passe sa jeunesse au Canada où sa famille a émigré alors qu'il avait dix ans. C'est à Toronto que son destin le lie au monde du cinéma quand, en 1958, il rencontre Marlène Dietrich et décide de devenir acteur. Il part pour Londres dans l'espoir de faire carrière au théâtre. Engagé par de petites troupes, i […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/john-kobal/#i_8946

LANCEMENT DU CINÉMASCOPE

  • Écrit par 
  • Joël MAGNY
  •  • 231 mots
  •  • 1 média

En 1953, des millions de téléspectateurs dans le monde regardent à la télévision des films en majorité hollywoodiens, en noir et blanc et au format réduit, entrecoupés de publicités. Pour ramener ce public vers le « vrai » cinéma, il faut lui offrir ce que ne peut apporter le « petit » écran. La couleur se généralise, et l'on exhume un brevet de 1930, l'Hypergonar du Français Henri Chrétien : par […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/lancement-du-cinemascope/#i_8946

LE MUET A LA PAROLE (colloque)

  • Écrit par 
  • François ALBERA
  •  • 1 109 mots

Il existe une actualité du son enregistré, dupliqué, mixé, mis en scène, de son histoire et son évolution depuis la fin du xix e  siècle. Au cours de l'année 2004, à Paris, un colloque international organisé à l'auditorium du Louvre par une équipe du C.N.R.S., « Le muet a la parole », l'exposition […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/le-muet-a-la-parole/#i_8946

LEUTRAT JEAN-LOUIS (1941-2011)

  • Écrit par 
  • Gilles QUINSAT
  •  • 498 mots

Historien de la littérature et du cinéma. Né en 1941 à Vichy, professeur agrégé, Jean-Louis Leutrat enseigne d'abord à Grenoble, puis, devenu professeur des universités, à Paris-III-Sorbonne nouvelle. Il sera par la suite président de cette université de 1996 à 2001. Son œuvre se situe résolument au carrefour des différents domaines artistiques que sont la littérature, le cinéma et la peinture. E […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/jean-louis-leutrat/#i_8946

LINDER GABRIEL LEVIELLE dit MAX (1883-1925)

  • Écrit par 
  • Claude BEYLIE
  •  • 448 mots

La renommée de Max Linder, première grande vedette comique de l'histoire du cinéma, fut telle que son nom d'acteur tomba et que c'est au seul prénom, à la seule syllabe de « Max » que la firme Pathé offrit le cachet annuel, fabuleux pour l'époque, de deux cent mille francs or. De son vrai nom Gabriel Levielle, Max Linder, né en Gironde, partit à la conquête de Paris en 1905, où il débuta aux Varié […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/linder-gabriel-levielle-dit-max/#i_8946

LOCARNO FESTIVAL DE

  • Écrit par 
  • René MARX
  •  • 1 042 mots
  •  • 1 média

Dans le chapitre « Du Grand Hôtel à la Piazza Grande »  : […] La première édition commence en août 1946, un mois avant le début du premier festival de Cannes. Le festival de Venise a été inauguré en 1932, celui de Berlin naîtra en 1951. Ces quatre manifestations sont aujourd’hui les premières en Europe. Avant même que l’on considère la qualité des films présentés, un festival de cinéma doit être pensé en termes d’accueil. L’édition de 1946 proposait ainsi de […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/festival-de-locarno/#i_8946

LUMIÈRE LOUIS (1864-1948)

  • Écrit par 
  • Claude BEYLIE
  •  • 647 mots
  •  • 2 médias

Fils d'un industriel franc-comtois spécialisé dans la fabrication de matériel photographique, Louis Lumière ne prétendit jamais au titre de cinéaste, se contentant de celui, plus humble, de physicien, doublé d'un bricoleur passionné qui se consacra jusqu'à la fin de ses jours à des recherches sur la photographie en couleurs, la stéréo-synthèse et le film en relief. Il n'« inventa » point du jour […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/louis-lumiere/#i_8946

MAMOULIAN ROUBEN (1898-1987)

  • Écrit par 
  • Claude BEYLIE
  •  • 873 mots
  •  • 1 média

Né en 1898 à Tiflis (Géorgie), Rouben Mamoulian vient faire des études secondaires en France. Il se destine très tôt au théâtre, et se situe dans le sillage de Stanislavski. On le trouve à Londres dans les années 1920, où il dirige une troupe de comédiens russes émigrés. Lorsqu'il débarque à Rochester en 1923, à l'invitation de l'entrepreneur de spectacles George Eastman, il est déjà un créateur […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/rouben-mamoulian/#i_8946

MAREY ÉTIENNE-JULES (1830-1904)

  • Écrit par 
  • Jacqueline BROSSOLLET
  •  • 689 mots
  •  • 3 médias

Médecin et physiologiste français qui a perfectionné la méthode graphique pour l'enregistrement de l'activité physiologique. Né à Beaune, Marey étudie à Dijon et vient à Paris en 1850 s'inscrire à la faculté de médecine. Interne à l'hôpital Cochin (1854), il se passionne pour la physique et travaille en 1857 sur l'élasticité artérielle et la propagation des ondes dans les liquides. Sa thèse, en 1 […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/etienne-jules-marey/#i_8946

MCLAREN NORMAN (1914-1987)

  • Écrit par 
  • Robert BENAYOUN
  •  • 820 mots

Réalisateur canadien, Norman McLaren fut l'un des maîtres incontestés du cinéma d'animation moderne : son importance est comparable à celle de Walt Disney dont il est l'exact opposé puisque ses films, tous expérimentaux, ne comportent aucune invention de personnage et n'impliquent ni création d'une « série » commerciale, ni suite narrative. Né à Stirling, en Écosse, le 11 avril 1914, mort à Montré […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/norman-mclaren/#i_8946

MÉLIÈS GEORGES (1861-1938)

  • Écrit par 
  • Claude BEYLIE
  •  • 631 mots
  •  • 3 médias

Le cinématographe, tel que le concevait Louis Lumière, était d'abord une curiosité scientifique, un instrument de laboratoire, une sorte de jouet perfectionné, quelque peu magique, certes, mais ne pouvant guère dépasser le stade expérimental. De la photographie en mouvement, ni plus ni moins. De l'art, peut-être, mais non du spectacle, qui suppose une complicité avec le public, un rituel, qui impl […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/georges-melies/#i_8946

METRO GOLDWYN MAYER (M.G.M.)

  • Écrit par 
  • Daniel SAUVAGET
  •  • 1 072 mots

La plus vénérée de toutes les « majors » hollywoodiennes de l'âge classique a été édifiée par Marcus Loew (1870-1927) qui, après avoir exercé divers métiers, avait investi dans le music hall et l'exploitation cinématographique, ainsi que dans les galeries de jeux et les parcs d'attractions. Devenu propriétaire d'un important circuit de salles dans la région de New York et soucieux d'assurer son ap […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/metro-goldwyn-mayer/#i_8946

MILI GJON (1904-1984)

  • Écrit par 
  • Christian CAUJOLLE
  •  • 468 mots

Le photographe Gjon Mili est né à Korçë, dans le sud de l'Albanie, le 28 novembre 1904. Jusqu'en 1920, il poursuit ses études à Bucarest. En 1923, il émigre aux États-Unis et prend la nationalité américaine. Des études d'ingénieur en électricité à Cambridge, au Massachusetts Institute of Technology (jusqu'en 1927) l'amènent à rencontrer Harold Edgerton, inventeur du flash électronique et photograp […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/gjon-mili/#i_8946

MINEUR JEAN (1902-1985)

  • Écrit par 
  • André MARTIN
  •  • 825 mots

Pendant un demi-siècle, le cinéma a proposé à ses habitués une forme de spectacle qu'approvisionnaient plusieurs canaux convergents de production dont la fonction a été trop rarement étudiée : courts métrages documentaires, films d'animation, bobines d'actualités, films annonces auxquels s'ajoutaient les performances d'attractions vivantes de cirque ou de music-hall. Parmi toutes ces formes, l'un […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/jean-mineur/#i_8946

MITRY JEAN GOETGHELUCK, dit JEAN (1904-1988)

  • Écrit par 
  • Claude BEYLIE
  •  • 788 mots

Grand historien français du cinéma, Jean Mitry a accompli une œuvre immense, et qui témoigne d’un itinéraire exemplaire. Délaissant des études universitaires brillantes axées sur la philosophie des sciences, il se passionne dès le début des années 1920 pour l'avènement de ce que Canudo, Delluc, Epstein et quelques autres considéraient comme un nouvel art : le cinéma. Animé d'une véritable boulimie […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/mitry-jean-goetgheluck-dit-jean/#i_8946

MODE - Le phénomène et son évolution

  • Écrit par 
  • Valérie GUILLAUME
  •  • 11 182 mots
  •  • 24 médias

Dans le chapitre « Le cinéma »  : […] Au temps du cinéma muet, la mode sert de thème aux actualités anglaises ( Fifty Years of Paris Fashion , 1910 ; The Kinemacolor Fashion Gazette , 1913) ou françaises (les petits films édités par les firmes Pathé et Gaumont) et à des fictions ( Woman of Paris , 1922, avec Charlie Chaplin). Après que le terme eut été mis à la mode par […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/mode-le-phenomene-et-son-evolution/#i_8946

MUSIDORA JEANNE ROQUES dite (1889-1957)

  • Écrit par 
  • Universalis
  •  • 729 mots

Actrice française de l'ère du cinéma muet, Musidora est surtout connue pour les rôles qu'elle interpréta dans la série criminelle Les Vampires (1915) et dans Judex (1916), tous deux signés Louis Feuillade. Elle fut aussi l'une des premières réalisatrices en France. Fille d'un compositeur qui fut aussi un théoricien du socialisme et d'une critique lit […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/jeanne-musidora/#i_8946

NAISSANCE DU CINÉMA PARLANT

  • Écrit par 
  • Joël MAGNY
  •  • 234 mots
  •  • 1 média

Inventeur du phonographe en 1877, Thomas Edison tenta, dès 1894, de l'associer avec son Kinétoscope. Lors de l'Exposition universelle de 1900, Léon Gaumont montrait de courtes scènes enregistrées, couplant électriquement phonographe et projecteur. En 1904, le Français Eugène Lauste enregistre le son à même la pellicule. Mais ces divers procédés ne connaissent qu'un succès de curiosité. En plein dé […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/naissance-du-cinema-parlant/#i_8946

NAISSANCE D'UNE NATION, film de David Wark Griffith

  • Écrit par 
  • Kristian FEIGELSON
  •  • 953 mots
  •  • 1 média

Entre 1908 et 1914, Griffith (1875-1948) tourne près de 450 courts-métrages de tous genres, mêlant la comédie et le western, adaptant aussi un grand nombre de récits littéraires de Jack London à Guy de Maupassant. Issu du Sud, il apporte son savoir-faire à la nouvelle industrie américaine du cinéma qui, dès 1911, a construit le premier studio de Hollywood, préférant la lumière de Los Angeles aux […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/naissance-d-une-nation/#i_8946

NAPOLÉON, film de Abel Gance

  • Écrit par 
  • Michel MARIE
  •  • 979 mots

Faut-il le préciser, Napoléon d'Abel Gance (1889-1981), le seul film français muet connu aujourd'hui aux États-Unis, est un monument de l'histoire du cinéma. Il est l'équivalent hexagonal (et même corse) de Naissance d'une nation (1915), le célèbre film fondateur des États-Unis de D. W. Griffith. La démesure des moyens (plus de cent mille mètres de pel […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/napoleon/#i_8946

UTOPIE (arts et architecture)

  • Écrit par 
  • Antoine PICON
  •  • 1 694 mots

Dans le chapitre « De l'utopie à la contre-utopie »  : […] Ce rapide tour d'horizon des relations entre art, architecture et utopie ne saurait passer sous silence l'importance prise par les thèmes contre-utopiques dans la production artistique des xix e et xx e  siècles. L'espérance d'un avenir meilleur trouve en effet sa contrepartie dans la crainte d'u […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/utopie-arts-et-architecture/#i_8946

PAINLEVÉ JEAN (1902-1989)

  • Écrit par 
  • Paul de ROUBAIX
  •  • 1 502 mots

Après une classe de math sup à Louis-le-Grand, Jean Painlevé, fils du mathématicien et homme d'État Paul Painlevé, s'oriente vers la médecine. Mais un passage à la faculté des sciences, où il obtient une licence, décide de sa vocation, grâce à un professeur de sciences naturelles, le professeur Wintrebert, qu'il considérera en toutes circonstances comme son maître sur le plan scientifique. Avant d […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/jean-painleve/#i_8946

PARAMOUNT

  • Écrit par 
  • Daniel SAUVAGET
  •  • 932 mots

Major hollywoodienne, la Paramount est née en 1914 à l'initiative de William Hodkinson, qui met en place une société de distribution commune à quelques producteurs indépendants. Inventeur du célèbre logo montrant un sommet montagneux entouré d'étoiles, Hodkinson avait rassemblé notamment la Famous Players Film d'Adolph Zukor et la Jesse L. Lasky Feature Play, créée par Lasky et son beau-frère Gold […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/paramount/#i_8946

PARLANT (CINÉMA) - (repères chronologiques)

  • Écrit par 
  • Michel CHION
  •  • 3 247 mots

1899 États-Unis. Th e Astor Tramp , « picture song » de Thomas Edison. Bande filmée destinée à être accompagnée d'une chanson chantée en salle (derrière l'écran) par des artistes invités. 1900 France. Présentation par Clément Maurice du Phono-Cinéma-Théâtre à l’'Exposition universelle. Au programme, une scène d' Ham […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/parlant-cinema-reperes-chronologiques/#i_8946

PATHÉ

  • Écrit par 
  • Daniel SAUVAGET
  •  • 1 049 mots

Le Français Charles Pathé (1863-1957), issu d'une famille de petits commerçants, exploitait le phonographe d'Edison dans les foires de la région parisienne lorsqu'il découvrit le Cinématographe. Intéressé par ce type d'appareil, il finance sans succès les recherches de Henri Joly, avant de signer un accord avec les frères Lumière pour « un projecteur Lumière transformé Pathé ». Avec son frère Émil […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/pathe/#i_8946

PÉPLUM ITALIEN

  • Écrit par 
  • Jean A. GILI
  •  • 1 279 mots
  •  • 2 médias

Les films historiques ou pseudo-historiques constituent un genre de prédilection pour le cinéma italien, en particulier les films mettant en scène une Antiquité qui doit autant à l'information historique qu'à l'imagination débridée des auteurs. Dans le cinéma des premiers temps, beaucoup de productions naissent du souci d'améliorer la dimension spectaculaire des films et d'asseoir les sujets sur d […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/peplum-italien/#i_8946

POULSEN VALDEMAR (1869-1942)

  • Écrit par 
  • Jacques MÉRAND
  •  • 214 mots

Ingénieur danois, Poulsen a contribué à la réalisation du cinéma parlant et au développement de la télégraphie sans fil. À l'Exposition universelle de 1900, Louis Gaumont présente des « phonoscènes » avec un appareil de projection et un phonographe, synchronisés mécaniquement : le film est projeté en même temps que tourne le cylindre du phonographe. Mais on assiste également aux démonstrations de […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/valdemar-poulsen/#i_8946

PREMIERS STUDIOS DE CINÉMA À HOLLYWOOD

  • Écrit par 
  • Joël MAGNY
  •  • 230 mots
  •  • 1 média

À quelques kilomètres de Los Angeles, ancien pueblo mexicain devenu américain en 1850, Hollywood est d'abord un ranch, « le bois de houx », bientôt vendu en lotissements. En 1903, avec 700 habitants, Hollywood devient une ville. Dès 1909, D. W. Griffith (1875-1948) y tourne pour la Biograph. Des studios de fortune, constitués d'une plate-forme et d'un velum, naissent dans le […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/premiers-studios-de-cinema-a-hollywood/#i_8946

PRÉSENTATION DU CINÉMATOGRAPHE LUMIÈRE

  • Écrit par 
  • Joël MAGNY
  •  • 243 mots
  •  • 1 média

Le 28 décembre 1895, Antoine Lumière présente, au salon indien du Grand Café, 14, boulevard des Capucines, à Paris, l'invention de ses fils Auguste (1862-1954) et Louis (1864-1948), le Cinématographe. L'image animée existe depuis 1894, avec le Kinétoscope de Thomas Edison et W. K. L. Dickson. Mais elle n'est encore visible que par un seul spectateur à la fois, par l'entremise d'une boîte munie d' […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/presentation-du-cinematographe-lumiere/#i_8946

R.K.O. (Radio Keith Orpheum)

  • Écrit par 
  • Daniel SAUVAGET
  •  • 948 mots
  •  • 1 média

Contrairement aux autres majors hollywoodiennes qui toutes avaient produit et distribué des films muets, R.K.O. est née avec le cinéma parlant, et pour le cinéma parlant. En effet sa maison mère, Radio Corporation of America, une des puissances de l'industrie du matériel sonore, déjà présente dans l'industrie des loisirs avec ses éditions phonographiques et le réseau de stations-radio de la Nation […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/radio-keith-orpheum/#i_8946

ROMAN - Roman et cinéma

  • Écrit par 
  • Jean-Louis LEUTRAT
  •  • 6 190 mots
  •  • 6 médias

Dans le chapitre « La vocation narrative du cinéma »  : […] En 1927, Antonin Artaud explique que faire servir le cinéma « à raconter des histoires, une action extérieure, c'est se priver du meilleur de ses ressources, aller à l'encontre de son but le plus profond ». Dès ses débuts, en effet, le cinéma a été utilisé pour « raconter des histoires ». Cette fonction a pris de plus en plus d'importance jusqu'à devenir prépondérante, sinon unique. Le cinéma a é […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/roman-roman-et-cinema/#i_8946

RUSSE CINÉMA

  • Écrit par 
  • Bernard EISENSCHITZ
  •  • 10 169 mots
  •  • 7 médias

Le cinéma soviétique naît officiellement du décret de nationalisation signé par Lénine le 27 août 1919. Pendant soixante-dix ans, ce cinéma va être affaire d'État, pour le meilleur et pour le pire. Pour le meilleur : par l'indifférence à peu près constante aux questions de rentabilité, qui en fait un cas unique, ouvert à de très nombreuses expérimentations. Pour le pire : par la soumission de la p […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/cinema-russe/#i_8946

STARS ET VEDETTES

  • Écrit par 
  • Gérard LEGRAND
  •  • 3 600 mots
  •  • 11 médias

Si tant est qu'elles aient jamais eu de frontières bien précises, les notions de vedette et de star n'en correspondent pas moins à deux étapes ou à deux étages de la superstructure des représentations mentales engendrées par le cinéma. Leur dilution actuelle (en dépit de l'existence de vedettes de télévision) traduit de façon certaine, à l'échelle mon […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/stars-et-vedettes/#i_8946

THÉÂTRE OCCIDENTAL - Le mélange des genres

  • Écrit par 
  • Jean CHOLLET
  •  • 6 547 mots
  •  • 7 médias

Dans le chapitre « La scène et les écrans »  : […] Depuis l'apparition du septième art, l'influence du cinéma au théâtre s'est manifestée de différentes manières : intégration d'images projetées sur la scène, contribution à l'évolution de la construction et au rythme de la mise en scène, implication constitutive dans l'écriture dramatique. Historiquement, la référence principale à la première de ces manifestations se situe en 1923, avec la mise e […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/theatre-occidental-le-melange-des-genres/#i_8946

U.F.A. (Universum-Film AG)

  • Écrit par 
  • Daniel SAUVAGET
  •  • 977 mots

Voici près d'un siècle, le cinéma allemand, en retard sur ses concurrents européens, était dispersé en petites entreprises affaiblies par la guerre lorsque, sous la pression de l'état-major soucieux de mieux maîtriser les armes de la propagande, la création d'une entreprise puissante fut décidée. C'est ainsi que naît, en 1917, la U.F.A. (Universum-Film Aktiengesellschaft), avec le concours financi […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/universum-film-ag/#i_8946

UNITED ARTISTS

  • Écrit par 
  • Daniel SAUVAGET
  •  • 974 mots

Un producteur important de l'époque, dirigeant de la M.G.M., salua la naissance de United Artists, en 1919, par ces mots : « Voici les fous qui prennent la direction de l'asile. » La nouvelle société tenait à la prétention de quelques grandes stars de l'époque de devenir leur propre producteur et de conquérir leur indépendance vis-à-vis des premières grandes compagnies hollywoodiennes qui, Paramo […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/united-artists/#i_8946

UNIVERSAL

  • Écrit par 
  • Daniel SAUVAGET
  •  • 1 041 mots

Né à Laupheim, dans le sud de l'Allemagne – une petite ville dont il sera le bienfaiteur jusqu'à l'avènement du nazisme –, Carl Laemmle (1867-1939) ouvre son premier nickel-odeon à Chicago en 1906, et constitue rapidement un réseau de salles, complété par une agence de location de films. Il crée ensuite une société de production, Independent Motion Picture, dont le premier film, […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/universal/#i_8946

WARNER BROS

  • Écrit par 
  • Daniel SAUVAGET
  •  • 1 082 mots
  •  • 1 média

Warner Bros est une des plus célèbres majors hollywoodiennes, une des plus représentatives aussi par ses origines, son évolution et son intégration à l'ère de la télévision et d'Internet. Elle est née sous la forme d'une petite affaire familiale, réunissant quatre frères issus de l'immigration juive d'Europe centrale : Harry (1881-1958) et Albert (1882-1967), nés en Pologne, […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/warner-bros/#i_8946


Affichage 

Autant en emporte le vent, V. Fleming

photographie

Vivien Leigh (1913-1967) et Clark Gable (1901-1960), Scarlett O'Hara et Rhett Butler dans Autant en emporte le vent, une superproduction du cinéma hollywoodien, réalisée par Victor Fleming en 1939 

Crédits : MoviePix/ Silver Screen Collection/ Getty Images

Afficher

Blanche-Neige et les sept nains (1937)

photographie

Premier long-métrage d'animation, Blanche-Neige et les sept nains, produit en 1937 par les studios de Walt Disney, servira de modèle à ce nouveau genre de film pendant une génération Destinée d'abord aux enfants, cette forme de cinéma fera aussi la conquête d'un large public adulte 

Crédits : PRNewsFoto/Walt Disney Studios Home Entertainment/ AP Images

Afficher

Charlie Chaplin, Mary Pickford et Douglas Fairbanks

photographie

Charlie Chaplin (1889-1977), Mary Pickford (1893-1979) et Douglas Fairbanks (1883-1939) en compagnie du réalisateur américain David Wark Griffith, en 1919 

Crédits : Topical Press Agency/ Moviepix/ Getty Images

Afficher

Chronophotographie

vidéo

Eadweard Muybridge est chargé en 1878 par l'ancien gouverneur de Californie Leland Stanford d'obtenir les images des étapes d'un cheval au galop Muybridge dispose alors douze appareils en enfilade et tend un fil au ras du sol relié au déclencheur de chacunLe cheval active successivement les... 

Crédits : Encyclopædia Universalis France

Afficher

Cinéma: la musique du muet

photographie

Le son au cinéma fait d'abord appel aux musiciens Alors que le film est projeté sur l'écran, un orchestre ou, comme ici, un pianiste joue en simultané L'art consiste à caler les effets musicaux sur l'action du film 

Crédits : Bettmann/ Corbis

Afficher

Cinéma parlant: premières tentatives

photographie

Dès le début du XXe siècle, de nombreuses techniques de sonorisation sont expérimentées pour permettre le couplage de l'image et du son Parmi les procédés mis en place, celui où le son est capté au moyen d'un phonographe, simultanément à l'enregistrement de l'image par une caméra, est... 

Crédits : Collection des appareils/ Cinémathèque française

Afficher

CinémaScope

photographie

Inventé par Henri Chrétien et breveté en 1927, le CinémaScope est fondé sur le procédé optique de l'anamorphose, permettant la projection d'un film sur écran large Il va connaître une exploitation industrielle au cinéma à partir de 1953, avec La Tunique de Henry Koster Photographie... 

Crédits : AKG

Afficher

Du muet au parlant

vidéo

Avant l'avènement du cinéma parlant des années 1930, différents stratagèmes avaient été imaginés pour rendre le cinéma sonore Les bonimenteurs, pianistes, orchestres, acteurs cachés derrière les écrans ou bruiteurs assurent la « bande son » des films en commentant les actions ou... 

Crédits : Encyclopædia Universalis France

Afficher

Escrimeur, É.-J. Marey

photographie

Étienne-Jules Marey, Escrimeur, chronophotographie d'après une plaque de verre négative En 1882, le médecin et physiologiste français Étienne-Jules Marey invente le chronophotographe à plaque fixe et disque rotatif fenêtré, permettant de voir l'image des différentes phases du mouvement... 

Crédits : Hulton Getty

Afficher

Georges Méliès

photographie

Le plateau du cinéaste français Georges Méliès lors du tournage d'un film féerique en 1902 

Crédits : Hulton Getty

Afficher

Georges Méliès, illusionniste du cinéma

photographie

Le Français Georges Méliès (1861-1938), le roi de l'illusion, dans un film où il transforme une belle endormie en papillon (1901) 

Crédits : Hulton Archive/ Getty Images

Afficher

Kinétoscope

photographie

Un kinétoscope de 1912 dont le modèle original a été déposé en 1891 par Dickson, un assistant de Thomas Edison 

Crédits : Topical Press Agency/ Hulton Archive/ Getty Images

Afficher

King Kong (1933)

photographie

Le film King Kong, de Schoedsack et Cooper (1933), tire l'essentiel de son succès mondial de la technique et de la fantaisie de ses effets spéciaux Le monstre attrapant les avions au vol du sommet de l'Empire State Building à New York fascine tous les publics, consacrant le cinéma comme art de... 

Crédits : John Kobal Foundation/ Getty Images

Afficher

La musique au cinéma

vidéo

La musique a toujours été associée au cinéma Au temps du muet, un petit orchestre, ou un simple pianiste, accompagnait la séance pour donner du rythme aux images et couvrir le bruit du projecteur Mais, très vite, la musique devient une composante essentielle de la dramaturgie... 

Crédits : Encyclopædia Universalis France

Afficher

La Sortie des usines Lumière, A. et L. Lumière

photographie

Les ouvriers quittent leur travail pour la pause de midi, un extrait de La Sortie des usines Lumière, le premier film de l'histoire, réalisé par les frères Auguste et Louis Lumière en 1895 

Crédits : Hulton Archive/ Getty Images

Afficher

Le Chanteur de jazz

photographie

Le Chanteur de jazz, d'Alan Crosland (1927), est un des premiers films sonores, et l'ancêtre du musical Même si le son n'y est encore présent que de manière rudimentaire, il marque le début de la révolution du parlant Une scène du Chanteur de jazz, avec Al Jolson dans le... 

Crédits : AKG

Afficher

Le Cinématographe des fréres Lumière

vidéo

Le Kinétoscope, mis au point par Edison en 1894, permet de visionner de courts films enregistrés à l'aide du kinétographe Ces appareils de projection individuelle sont installés dans des Kinetoscope Parlors et rencontrent rapidement le succès Une série de12 images décomposant un mouvement... 

Crédits : Encyclopædia Universalis France

Afficher

Le Dictateur, de Charlie Chaplin

photographie

Charlie Chaplin et Jack Oakie dans The Great Dictator (Le Dictateur, 1940) 

Crédits : United Artists Corporation/ Collection privée

Afficher

Le Voyage dans la Lune, G. Méliès

photographie

Le Voyage dans la Lune (1902), de Georges Méliès (1861-1938) 

Crédits : Courtesy of the Museum of Modern Art/ Film Stills Archive, New York City

Afficher

L'Eau du Nil (1928)

photographie

Le producteur français Marcel Vandal (1882-1965) a également dirigé lui-même quelques films, dont L'Eau du Nil (1928), premier film sonore (mais non parlant) diffusé en France, un an avant Le Chanteur de jazz Techniquement, le mérite en revenait à Léon Gaumont, dont le procédé... 

Crédits : D.R.

Afficher

Louis et Auguste Lumière

photographie

Louis Lumière (1864-1948) et son frère Auguste (1862-1954), inventeurs du Cinématographe 

Crédits : Istituto Geografico De Agostini

Afficher

Techniques de montage cinématographique

vidéo

Phase décisive dans la création d'un film, le montage est l'art de combiner, d'agencer les séquences d'un film Longtemps effectuée manuellement, cette tâche est le travail d'un spécialiste, parfois du réalisateur lui-mêmeLes tout premiers films, très courts, sont de simples... 

Crédits : Encyclopædia Universalis France

Afficher

Vol du rapide, E. S. Porter

photographie

Une scène du Vol du rapide (The Great Train Robbery), un film muet de l'Américain Edwin S Porter pour les studios Edison en 1903 

Crédits : Picture Post/ Getty Images

Afficher

Alfred Hitchcock

photographie

Le réalisateur britannique Alfred Hitchcock (1899-1980) devant le tableau où figure une partie des dialogues de son film Les Enchaînés (Notorious), en 1946 

Crédits : Hulton Archive/ Getty images

Afficher

Blow-up, de Michelangelo Antonioni

photographie

David Hemmings, de dos, photographie le couple Vanessa Redgrave et Ronan OCasey dans Blow-up (1966), de Michelangelo Antonioni 

Crédits : Metro-Goldwyn-Mayer Inc./ Collection privée

Afficher

Blow-up, M. Antonioni

photographie

Blow-up (1967), de Michelangelo Antonioni Dans le "swinging London", le réel et l'illusion se confondent 

Crédits : Istituto Geografico De Agostini

Afficher

Burt Lancaster et Ava Gardner

photographie

Burt Lancaster (1913-1994) et Ava Gardner (1922-1990) en compagnie du producteur Mark Hellinger, en 1946 

Crédits : Hulton Getty

Afficher

Cabiria, de Giovanni Pastrone, 1914, affiche

photographie

Affiche de «Cabiria», de Giovanni Pastrone, d'après un scénario de Gabriele D'Annunzio (1914) 

Crédits : Electa/ AKG

Afficher

Casque d'or, J. Becker

photographie

Simone Signoret (1921-1985) dans le rôle-titre du film de Jacques Becker Casque d'or (1952) 

Crédits : Hulton Getty

Afficher

Citizen Kane, d'Orson Welles

photographie

Orson Welles et Joseph Cotten dans Citizen Kane (1941), d'Orson Welles 

Crédits : RKO Radio Pictures Inc./ Collection privée

Afficher

Citizen Kane, O. Welles

photographie

Orson Welles (1915-1985) dans Citizen Kane, le film qu'il a écrit, réalisé et produit en 1941 L'histoire est inspirée de la vie du magnat de la presse William Randolph Hearst 

Crédits : Keystone/ Hulton Getty

Afficher

Fritz Lang

photographie

Fritz Lang, réalisateur autrichien naturalisé américain (1890-1976) 

Crédits : Hulton Archive/ Getty Images

Afficher

Guerre et amour, W. Allen

photographie

Woody Allen et Diane Keaton dans Guerre et amour, film écrit et réalisé par Woody Allen en 1974 

Crédits : Ernst Haas Courtesy of Hulton Getty

Afficher

Indiscrétions, de George Cukor

photographie

James Stewart, Katharine Hepburn et Cary Grant dans The Philadelphia Story (Indiscrétions, 1940), de George Cukor 

Crédits : Metro-Goldwyn-Mayer Inc./ Collection privée

Afficher

Indiscrétions, G. Cukor

photographie

Katharine Hepburn et Cary Grant dans Indiscrétions (The Philadelphia Story), une grande comédie américaine de George Cukor (1940) 

Crédits : Hulton Archive/ Getty Images

Afficher

Jacques Rivette

photographie

Membre de la nouvelle vague, un temps rédacteur en chef des Cahiers du cinéma, Jacques Rivette est à l'origine d'une œuvre profondément originale et qui fait toute sa place au jeu de l'acteur 

Crédits : Javier Echezarreta/ EPA/ Corbis

Afficher

Docteur Jerry et Mister Love, J. Lewis

photographie

The Nutty Professor (Docteur Jerry et Mister Love, 1963) est bien plus qu'une parodie de l'œuvre de Stevenson, Dr Jekyll and Mister Hyde Il permet en effet de porter à son maximum d'intensité le pouvoir de métamorphose de cet étonnant acteur-réalisateur On le voit ici avec Stella Stevens dans... 

Crédits : Paramount/ Getty Images

Afficher

John Wayne

photographie

L'acteur américain John Wayne (1907-1979) à Prescott, Arizona, en 1966 

Crédits : Hulton Getty

Afficher

Ken Loach

photographie

Le réalisateur britannique Ken Loach dans une salle de cinéma, à Prague, en 1970 

Crédits : Hulton Getty

Afficher

La Belle et la Bête, J. Cocteau

photographie

La Bête (Jean Marais) à genoux devant la Belle (Josette Day), dans La Belle et la Bête, film réalisé en 1946 par Jean Cocteau (1889-1963), d'après le conte de Marie-Jeanne Leprince de Beaumont 

Crédits : Hulton Archive/ Getty Images

Afficher

La Garce, K. Vidor

photographie

Bette Davis (1908-1989) interprète le rôle de Rosa Moline dans La Garce, de King Vidor (1949) 

Crédits : Hulton Getty

Afficher

La Grande Illusion, de Jean Renoir

photographie

Eric von Stroheim et Pierre Fresnay dans La Grande Illusion (1937), de Jean Renoir 

Crédits : Collection privée

Afficher

La Strada, de Federico Fellini

photographie

Giuletta Masina, Antony Quinn et Richard Basehart dans La Strada (1954), de Federico Fellini 

Crédits : Ponti-De Laurentiis Cinematografica/ Collection privée

Afficher

La Veuve joyeuse

photographie

Le réalisateur Ernst Lubitsch (1892-1947) et Jeanette MacDonald (1906-1965) lors du tournage de La Veuve joyeuse, en 1934 

Crédits : Hulton Archive/ Getty Images

Afficher

Le ciel peut attendre, d'Ernst Lubitsch

photographie

Don Ameche et Gene Tierney dans Heaven Can Wait (Le ciel peut attendre, 1943) de Ernst Lubitsch 

Crédits : Twentieth Century-Fox Film Corporation/ Collection privée

Afficher

Les Enfants du paradis

photographie

Les Enfants du paradis est peut-être le film le plus célèbre du couple Carné-Prévert Cette fresque de près de trois heures, commencée sous l'Occupation et achevée en mars 1945, marque l'apogée du réalisme poétique au cinéma 

Crédits : AKG

Afficher

Les Raisins de la colère, J. Ford

photographie

John Carradine, Henry Fonda, et John Qualen dans Les Raisins de la colère, film réalisé par John Ford d'après le roman de Steinbeck (1940) 

Crédits : Henry Guttmann/ Moviepix/ Getty Images

Afficher

Les Temps modernes, C. Chaplin

photographie

Charlie Chaplin (1889-1977) lutte avec une chaîne de montage, dans Les Temps modernes, film qu'il a réalisé en 1936 

Crédits : Hulton Archive/ Getty Images

Afficher

L'Extravagant M. Deeds, de Frank Capra

photographie

Gary Cooper et Jean Arthur dans Mr Deeds Goes to Town (L'Extravagant M Deeds, 1936), de Frank Capra 

Crédits : Columbia Pictures Corporation/ Collection privée

Afficher

M. Smith au Sénat, de Frank Capra

photographie

James Stewart et Claude Rains dans Mr Smith Goes to Washington (M Smith au Sénat, 1939) de Frank Capra 

Crédits : Columbia Pictures Corporation/ Collection privée

Afficher

Monsieur Smith au Sénat , F. Capra

photographie

Dans ce film du réalisateur américain Frank Capra, en 1939, Monsieur Smith au Sénat (Mr Smith Goes To Washington), James Stewart est un éclaireur naïf devenu sénateur par hasard M Smith, ou la démocratie telle que la rêvent les Américains 

Crédits : Hulton Getty

Afficher

Naissance d'une nation, D.W.Griffith

photographie

Les frères Lumière avaient inventé le cinématographe On pourrait dire que DW Griffith, lui, invente le cinéma Goût de la démesure dans l'évocation historique, cadrages inédits, efficacité d'un récit qui tire le meilleur parti de formes telles que l'épopée ou le feuilleton : ce sont... 

Crédits : Coll. Tout le cinéma/ D.R.

Afficher

Ninotchka, d'Ernst Lubitsch

photographie

Greta Garbo et Melvyn Douglas dans Ninotchka (1939), dErnst Lubitsch 

Crédits : Metro-Goldwyn-Mayer Inc./ Collection privée

Afficher

Rashomon, A. Kurosawa

photographie

La femme (Kyo Machico) implore le bandit (Mifune Toshiro) dans Rashomon, film du Japonais Kurosawa Akira, en 1951 

Crédits : Hulton Getty

Afficher

Seuls les anges ont des ailes, H. Hawks

photographie

Cary Grant (1904-1986) et Rita Hayworth (1918-1987) dans Seuls les anges ont des ailes, film retraçant les exploits de l'Aéropostale en Amérique du Sud, de Howard Hawks (1939) 

Crédits : Hulton Getty

Afficher

Tempête sur l'Asie, V. Poudovkine

photographie

Tempête sur l'Asie, un film russe (1928) de Vsevolod Poudovkine (1893-1953) 

Crédits : Hulton Getty

Afficher

Autant en emporte le vent, V. Fleming
Crédits : MoviePix/ Silver Screen Collection/ Getty Images

photographie

Blanche-Neige et les sept nains (1937)
Crédits : PRNewsFoto/Walt Disney Studios Home Entertainment/ AP Images

photographie

Charlie Chaplin, Mary Pickford et Douglas Fairbanks
Crédits : Topical Press Agency/ Moviepix/ Getty Images

photographie

Chronophotographie
Crédits : Encyclopædia Universalis France

vidéo

Cinéma: la musique du muet
Crédits : Bettmann/ Corbis

photographie

Cinéma parlant: premières tentatives
Crédits : Collection des appareils/ Cinémathèque française

photographie

CinémaScope
Crédits : AKG

photographie

Du muet au parlant
Crédits : Encyclopædia Universalis France

vidéo

Escrimeur, É.-J. Marey
Crédits : Hulton Getty

photographie

Georges Méliès
Crédits : Hulton Getty

photographie

Georges Méliès, illusionniste du cinéma
Crédits : Hulton Archive/ Getty Images

photographie

Kinétoscope
Crédits : Topical Press Agency/ Hulton Archive/ Getty Images

photographie

King Kong (1933)
Crédits : John Kobal Foundation/ Getty Images

photographie

La musique au cinéma
Crédits : Encyclopædia Universalis France

vidéo

La Sortie des usines Lumière, A. et L. Lumière
Crédits : Hulton Archive/ Getty Images

photographie

Le Chanteur de jazz
Crédits : AKG

photographie

Le Cinématographe des fréres Lumière
Crédits : Encyclopædia Universalis France

vidéo

Le Dictateur, de Charlie Chaplin
Crédits : United Artists Corporation/ Collection privée

photographie

Le Voyage dans la Lune, G. Méliès
Crédits : Courtesy of the Museum of Modern Art/ Film Stills Archive, New York City

photographie

L'Eau du Nil (1928)
Crédits : D.R.

photographie

Louis et Auguste Lumière
Crédits : Istituto Geografico De Agostini

photographie

Techniques de montage cinématographique
Crédits : Encyclopædia Universalis France

vidéo

Vol du rapide, E. S. Porter
Crédits : Picture Post/ Getty Images

photographie

Alfred Hitchcock
Crédits : Hulton Archive/ Getty images

photographie

Blow-up, de Michelangelo Antonioni
Crédits : Metro-Goldwyn-Mayer Inc./ Collection privée

photographie

Blow-up, M. Antonioni
Crédits : Istituto Geografico De Agostini

photographie

Burt Lancaster et Ava Gardner
Crédits : Hulton Getty

photographie

Cabiria, de Giovanni Pastrone, 1914, affiche
Crédits : Electa/ AKG

photographie

Casque d'or, J. Becker
Crédits : Hulton Getty

photographie

Citizen Kane, d'Orson Welles
Crédits : RKO Radio Pictures Inc./ Collection privée

photographie

Citizen Kane, O. Welles
Crédits : Keystone/ Hulton Getty

photographie

Fritz Lang
Crédits : Hulton Archive/ Getty Images

photographie

Guerre et amour, W. Allen
Crédits : Ernst Haas Courtesy of Hulton Getty

photographie

Indiscrétions, de George Cukor
Crédits : Metro-Goldwyn-Mayer Inc./ Collection privée

photographie

Indiscrétions, G. Cukor
Crédits : Hulton Archive/ Getty Images

photographie

Jacques Rivette
Crédits : Javier Echezarreta/ EPA/ Corbis

photographie

Docteur Jerry et Mister Love, J. Lewis
Crédits : Paramount/ Getty Images

photographie

John Wayne
Crédits : Hulton Getty

photographie

Ken Loach
Crédits : Hulton Getty

photographie

La Belle et la Bête, J. Cocteau
Crédits : Hulton Archive/ Getty Images

photographie

La Garce, K. Vidor
Crédits : Hulton Getty

photographie

La Grande Illusion, de Jean Renoir
Crédits : Collection privée

photographie

La Strada, de Federico Fellini
Crédits : Ponti-De Laurentiis Cinematografica/ Collection privée

photographie

La Veuve joyeuse
Crédits : Hulton Archive/ Getty Images

photographie

Le ciel peut attendre, d'Ernst Lubitsch
Crédits : Twentieth Century-Fox Film Corporation/ Collection privée

photographie

Les Enfants du paradis
Crédits : AKG

photographie

Les Raisins de la colère, J. Ford
Crédits : Henry Guttmann/ Moviepix/ Getty Images

photographie

Les Temps modernes, C. Chaplin
Crédits : Hulton Archive/ Getty Images

photographie

L'Extravagant M. Deeds, de Frank Capra
Crédits : Columbia Pictures Corporation/ Collection privée

photographie

M. Smith au Sénat, de Frank Capra
Crédits : Columbia Pictures Corporation/ Collection privée

photographie

Monsieur Smith au Sénat , F. Capra
Crédits : Hulton Getty

photographie

Naissance d'une nation, D.W.Griffith
Crédits : Coll. Tout le cinéma/ D.R.

photographie

Ninotchka, d'Ernst Lubitsch
Crédits : Metro-Goldwyn-Mayer Inc./ Collection privée

photographie

Rashomon, A. Kurosawa
Crédits : Hulton Getty

photographie

Seuls les anges ont des ailes, H. Hawks
Crédits : Hulton Getty

photographie

Tempête sur l'Asie, V. Poudovkine
Crédits : Hulton Getty

photographie