HERMÉTISME

Carte mentale

Élargissez votre recherche dans Universalis

L'hermétisme au Moyen Âge

Les auteurs latins chrétiens de la fin de l'Antiquité n'avaient pas ignoré les doctrines d'Hermès soit pour les utiliser dans un but apologétique, soit pour les combattre. Tertullien le nomme le « Maître de toutes les sciences » (Adversus Valentinianos, XV) et rapporte son opinion sur l'immortalité de l'âme (De anima, II, 33). Arnobe estime que l'enseignement hermétique s'accorde avec le platonisme et le pythagorisme (Adversus nationes, II, 13). Lactance témoigne d'une importante fréquentation des écrits hermétiques, dont il fait grand cas et qu'il cite souvent dans ses Divinae Institutiones et son Epitome. Saint Augustin, enfin, dans son De Civitate Dei (VIII, 23) donne des extraits de l'Asclepius. Ces auteurs jouèrent un rôle très important dans la diffusion des thèses hermétiques dans la pensée médiévale (Abélard mentionne cinq fois l'extrait du Discours parfait cité par le pseudo-Augustin). Le Moyen Âge latin ignorait, en effet, le Corpus Hermeticum, ainsi que les fragments de Stobée, et ne possédait comme écrit philosophique hermétique que l'Asclepius, cité dès le xiie siècle par Thierry de Chartres. En revanche, il circulait de nombreux textes hermétiques sur les sciences occultes, qu'ils fussent traduits du grec (pour quelques-uns), de l'arabe (pour la plupart) ou de nouveaux apocryphes tel le De VI rerum principiis (xxe s.). Malgré d'importants travaux comme ceux de L. Thorndike, cette littérature reste mal connue. Citons, pour l'astrologie, un Liber de XV stellis, tot lapidibus, tot herbis et totidem figuris, un Liber de XXXVI decanis XII signorum, un Centiloquium ; pour l'alchimie, un Secreta Hermetis inventoris metallorum secundum mutationis naturam, un Tractatus aureus de lapidis physici secreto, un Aqua vitae, sur la fontaine de jeunesse ; pour la nécromancie, un Liber ymaginum ou Liber lunae, connu d'Albert le Grand et de Guillaume d'Auvergne. Cet ouvrage enseigne comment graver des images lorsque la Lune passe dans chacune de ses vingt-huit maisons, images qui, faites avec des fumigat [...]


1  2  3  4  5
pour nos abonnés,
l’article se compose de 8 pages






Écrit par :

  • : docteur en philosophie, attaché de recherche au C.N.R.S.

Classification


Autres références

«  HERMÉTISME  » est également traité dans :

ALCHIMIE

  • Écrit par 
  • René ALLEAU, 
  • Universalis
  •  • 13 655 mots
  •  • 2 médias

Dans le chapitre « Son évolution »  : […] La gnose alchimique, telle qu'elle s'était constituée sous le nom de « science de la Balance » dans la philosophie islamique jabirienne, avait atteint une universalité qui étendait ses théories non seulement aux trois règnes de la nature, mais aussi aux mouvements des astres et jusqu'aux hypostases du monde spirituel. Ésotériquement et initiatiquement enseignée à une élite occidentale, à l'époque […] Lire la suite

BRUNO GIORDANO (1548-1600)

  • Écrit par 
  • Jean SEIDENGART
  •  • 5 287 mots

Dans le chapitre « De l'infinité cosmique à l'infinité divine »  : […] Cette refonte du concept d'univers déplace toutes les notions traditionnelles, en instaurant une nouvelle conception des rapports entre Dieu et l'Univers. Bruno risque ainsi de sombrer dans l'aporie de deux infinis qui menacent de se limiter mutuellement. Ce problème s'était déjà posé à Nicolas de Cues, qui non seulement avait introduit des distinctions nouvelles entre les différents ordres d'inf […] Lire la suite

CERCLE, symbolisme

  • Écrit par 
  • Alain DELAUNAY
  •  • 659 mots

Le cercle est une figure qui exerce une réelle fascination sur l'imagination humaine. Ce fait ne peut être réduit à une simple dimension subjective ; il reflète tout autant une dimension objective, constituant ainsi l'un des archétypes les plus universels. C'est à travers la révélation de sa forme que Parménide a fondé la métaphysique occidentale, en s'appuyant sur l'intuition d'une identité de l' […] Lire la suite

DJĀBIR IBN ḤAYYĀN (VIIIe s.)

  • Écrit par 
  • Universalis
  •  • 451 mots

Il existe un volumineux corpus arabe d'environ trois mille traités, relevant de l'hermétisme et de l'alchimie, qu'on a pendant des siècles attribué dans sa totalité à Abū Mūsa Djābir ibn Ḥayyān, penseur fervent (il reçut le surnom d'al-Ṣūfi) qui, vivant au viii e siècle, aurait eu pour maître le sixième imām, Djā‘far al-Ṣādiq, et auquel les Latins ont donné le nom de Geber. P. Kraus a montré que […] Lire la suite

ÉSOTÉRISME

  • Écrit par 
  • Serge HUTIN
  •  • 7 491 mots
  •  • 1 média

Dans le chapitre « Ésotérisme, gnose, hermétisme »  : […] Mais qu'est-ce qui se trouve ainsi transmis ? Une connaissance grâce à laquelle l'homme parviendrait à reconstruire la métaphysique traditionnelle, une et universelle. Il importe tout de suite, pour éviter tout contresens, de préciser que ladite connaissance, dans les perspectives de l'ésotérisme traditionnel, ne constitue pas du tout une « philosophie » au sens moderne, spéculatif, « intellect […] Lire la suite

FESTUGIÈRE ANDRÉ-JEAN (1898-1982)

  • Écrit par 
  • Pierre HADOT
  •  • 713 mots

Né le 15 mars 1898 à Paris, A.-J. Festugière fit ses études aux lycées Condorcet et Louis-le-Grand, s'ouvrant ainsi les portes d'une brillante carrière universitaire dont il parcourut avec beaucoup de succès les traditionnelles premières étapes : l'École normale supérieure (1918), l'agrégation (1920), les Écoles françaises de Rome (1920-1921) et d'Athènes (1921-1922). Mais, en 1923, lors d'une vis […] Lire la suite

FLAMEL NICOLAS (1330 env.-1418)

  • Écrit par 
  • Antoine FAIVRE
  •  • 478 mots

Personnage dont s'empara très tôt la légende, faisant de lui un grand alchimiste. Né près de Pontoise, Flamel vint travailler à Paris, tout près de l'église Saint-Jacques-la-Boucherie, comme écrivain public, profession d'autant plus lucrative que l'imprimerie n'était pas encore inventée. Il aurait fait, dans sa jeunesse, un rêve étrange au cours duquel un ange lui montrait un livre extraordinaire. […] Lire la suite

FULCANELLI

  • Écrit par 
  • Antoine FAIVRE
  •  • 356 mots

On ne sait rien de l'auteur qui signait « Fulcanelli », mais Le Mystère des cathédrales (Paris, 1926) et Les Demeures philosophales et le symbolisme hermétique dans ses rapports avec l'art sacré et l'ésotérisme du grand œuvre (Paris, 1930), parus entre les deux guerres mondiales, s'imposèrent d'emblée à l'attention des curieux d'alchimie ainsi que des historiens de l'art. Son nom hermétique, qui […] Lire la suite

GRÈCE ANTIQUE (Civilisation) - La religion grecque

  • Écrit par 
  • André-Jean FESTUGIÈRE, 
  • Pierre LÉVÊQUE
  •  • 20 051 mots
  •  • 8 médias

Dans le chapitre « Spéculations sur la sympathie universelle »  : […] Les contacts avec l'Orient enrichissent d'autre part l'hellénisme de nouvelles spéculations. L' hermétisme est, comme son nom l'indique, mis sous le patronage d' Hermès, transposition grecque du Thot égyptien, inventeur de l'écriture et des sciences sacrées, scribe des Enfers. Il est accessible dans les traités du Corpus hermétique , d'époque romaine, mais dont les éléments remontent à la période […] Lire la suite

HERMAPHRODITE

  • Écrit par 
  • Alain DELAUNAY
  •  • 1 152 mots

L'enjeu philosophique du symbolisme de l'hermaphrodite est tout entier présent dans un aphorisme de l'alchimiste Heinrich C. Khunrath : « De l'Un grossier et impur naît un Un extrêmement pur et subtil. » L'hermaphrodite symbolise le processus de métamorphose de la conscience qui sous-tend cette naissance de l'Un véritable. Mythologiquement, l'hermaphrodite est l'enfant d'Hermès et d'Aphrodite. Il […] Lire la suite

ILLUMINISME

  • Écrit par 
  • Étienne PERROT
  •  • 4 957 mots

Dans le chapitre « Illuminisme et sciences traditionnelles »  : […] Au Moyen Âge et à la Renaissance, les traités consacrés à l'astrologie contenaient le plus souvent des conseils concernant la médecine, la magie et l'alchimie, qui étaient constamment étudiées en rapport les unes avec les autres. Les illuministes vont, pour la plupart, conserver cet usage, fidèles en cela aux grands principes de l'hermétisme pour qui la connexion de ces différentes disciplines fa […] Lire la suite

MABILLE PIERRE (1904-1952)

  • Écrit par 
  • Raoul VANEIGEM
  •  • 600 mots

Médecin, anthropologue et écrivain, né à Reims le 2 août 1904, Pierre Mabille fait partie de ces esprits lucides que le xx e siècle découvre tardivement. Partageant les préoccupations des surréalistes, il aborde, par une approche à la fois scientifique et poétique, l'étude de l'homme sensible et de ses pouvoirs insoupçonnés. Interne des hôpitaux de Paris, chef de clinique (1931) puis chirurgien, […] Lire la suite

MAIER MICHAEL (1566-1622)

  • Écrit par 
  • Antoine FAIVRE
  •  • 321 mots

Médecin et alchimiste, né à Rindsberg, près de Kiel, Michael Maier obtint le doctorat de médecine à Rostock, où il vécut avant de s'installer à Prague à la cour de Rodolphe II, dont il devint le médecin personnel et le secrétaire particulier. Maier fait donc partie de ces nombreux alchimistes et hermétistes qui trouvèrent en cet empereur un prince protecteur et un mécène partageant leur intérêt po […] Lire la suite

MICROCOSME ET MACROCOSME

  • Écrit par 
  • Hélène VÉDRINE
  •  • 4 258 mots
  •  • 1 média

Dans le chapitre « Primat de l'unité et hiérarchie des êtres »  : […] Si l'on en croit Olympiodore, philosophe grec du vi e  siècle apr. J.-C., les rapports du microcosme et du macrocosme sont ainsi conçus par les penseurs de la tradition hermétique : « Hermès se représente l' homme comme un microcosme, tout ce que contient le macrocosme l'homme le contenant aussi. Le macrocosme contient des animaux terrestres et aquatiques : ainsi l'homme a-t-il des puces, des poux […] Lire la suite

PAPUS GÉRARD ENCAUSSE dit (1865-1916)

  • Écrit par 
  • Universalis
  •  • 853 mots

Défenseur de l'occultisme et cofondateur de l'Ordre martiniste, né en Espagne, d'un père français et d'une mère espagnole, Gérard Encausse passa toute sa jeunesse à Paris, où il fut reçu docteur en médecine. Avant même de terminer ses études, il s'était donné pour tâche de lutter contre le scientisme de l'époque en répandant une doctrine nourrie aux sources de l'ésotérisme occidental. Encausse, qu […] Lire la suite

PELADAN JOSEPH dit JOSÉPHIN (1859-1918)

  • Écrit par 
  • Antoine FAIVRE
  •  • 442 mots

Partisan de l'ésotérisme et fondateur d'un ordre rosicrucien catholique, Joséphin Peladan, qui se donnait le titre de sâr, hérité, prétendait-il, d'un ancêtre roi babylonien, faisait grand cas de Fabre d'Olivet tout comme son contemporain Stanislas de Guaïta, le fondateur, en 1889, de l'Ordre kabbalistique de la Rose-Croix. Peladan entra immédiatement dans cet ordre, en même temps que Papus, mais […] Lire la suite

PERNETY ANTOINE JOSEPH (1716-1801)

  • Écrit par 
  • Antoine FAIVRE
  •  • 797 mots

Bénédictin de la congrégation de Saint-Maur, traducteur de Wolf et de Swedenborg, collaborateur de la Gallia christiana , auteur d'un Dictionnaire portatif de peinture, de sculpture et de gravure (1757), Antoine Pernety est un esprit presque universel. La lecture de l' Histoire de la philosophie hermétique (1742) de Langlet-Dufresnoy inaugure sa vocation théosophique. À la suite de Burgravius ( […] Lire la suite

TRIADE, symbolique

  • Écrit par 
  • Alain DELAUNAY
  •  • 1 169 mots
  •  • 2 médias

Dans la connaissance symbolique, la triade se manifeste à travers un spectre extrêmement large de possibilités. À titre de simples indications, on peut en souligner plusieurs aspects symboliques. La triple réalité divine et ses symboles . L'histoire des religions et plus généralement l'anthropologie religieuse montrent l'existence de très nombreux regroupements triadiques de divinités . C'est, par […] Lire la suite

YATES FRANCES AMELIA (1899-1981)

  • Écrit par 
  • Margaret LLASERA
  •  • 676 mots

Après des études de français à l'université de Londres (B.A. 1924, M.A. 1926), Frances Yates, spécialiste britannique de l'histoire des idées, poursuit d'abord ses recherches en dehors du contexte universitaire. Entrée en 1941 au Warburg Institute, institut d'études de la Renaissance, elle y est nommée professeur en 1956. Elle estimait devoir à l'esprit encyclopédique du Warburg l'élaboration de s […] Lire la suite

Voir aussi

Pour citer l’article

Sylvain MATTON, « HERMÉTISME », Encyclopædia Universalis [en ligne], consulté le 25 mars 2020. URL : http://www.universalis.fr/encyclopedie/hermetisme/