HÉMATOLOGIE

Carte mentale

Élargissez votre recherche dans Universalis

Méthodes de l'hématologie

Hématologie clinique

Des quatre opérations de la clinique traditionnelle – inspection, palpation, percussion, auscultation –, c'est de loin l'inspection qui est la plus importante en hématologie.

L'hématologiste doit, comme un peintre, reconnaître et interpréter sur la peau, sur les muqueuses, les diverses nuances du blanc : le blanc de linge des anémies par troubles de formation des globules rouges, le blanc verdâtre (d'où le vieux nom de chlorose) des anémies par manque de fer, le blanc tirant sur le jaune des anémies par destruction des globules rouges. L'augmentation du nombre des globules rouges rougit les téguments et, selon la maladie en cause, cette rougeur est écarlate ou mêlée de bleu virant au violet. Sur la peau se voient les taches de sang appelées purpura : leur forme, leur distribution varient selon les causes.

Les tuméfactions des ganglions lymphatiques, si fréquentes au cours des maladies du sang, déforment le cou, les aisselles, les aines, symétriquement ou asymétriquement, également ou non, selon les cas. Par cette première approche attentive et patiente de son malade, l'hématologiste aura déjà recueilli de précieuses informations. Il va enrichir son bilan par deux ordres de méthodes : examens permettant l'étude des cellules, examens d'exploration des fonctions du sang, des organes qui le forment et le détruisent.

Hématologie cellulaire

L'hématologiste, entre tous les médecins, jouit d'un remarquable privilège. Il peut à tout moment, en prélevant une goutte de sang, examiner le tissu dont il a charge de prévenir ou de corriger les variations. Ce privilège est singulier. Pour le rein, pour le foie, des prélèvements ne peuvent être faits qu'une fois, deux fois. Pour le cerveau, pour le cœur, ce type d'exploration reste exceptionnel. Pour le sang, l'examen peut être répété ; il est en fait répété plusieurs fois chaque jour.

Ainsi l'hématologie est pour une large part liée au microscope. Une des premières applications d [...]

1  2  3  4  5
pour nos abonnés,
l’article se compose de 13 pages

Écrit par :

  • : membre de l'Académie française et de l'Académie des sciences
  • : professeur des Universités, praticien hospitalier, chef du service d'hématologie clinique au C.H.U. de Caen

Classification

Autres références

«  HÉMATOLOGIE  » est également traité dans :

ADÉNOGRAMME

  • Écrit par 
  • Laurent DEGOS
  •  • 621 mots

L'adénogramme correspond à l'examen du frottis du suc ganglionnaire après ponction d'un ganglion. La ponction de ganglion est une technique simple et sans danger. Le ganglion est piqué avec une aiguille, et le suc ganglionnaire est éjecté sur une lame grâce à une seringue. Ce suc est ensuite étalé et séché sur cette lame. Après coloration, le frottis ainsi obtenu est regardé au microscope et le co […] Lire la suite

ANÉMIES

  • Écrit par 
  • Bruno VARET
  •  • 3 088 mots
  •  • 5 médias

L' anémie est souvent identifiée à la pâleur. Cette notion populaire correspond à une donnée physiologique : les globules rouges contiennent un pigment de coloration rouge, l' hémoglobine. Ce pigment, rouge comme la couleur du sang qui s'écoule d'une blessure, participe à la coloration des téguments. Cette coloration dépend donc de la concentration en hémoglobine dans le sang. Il a paru longtemps […] Lire la suite

ANTIAGRÉGANTS PLAQUETTAIRES

  • Écrit par 
  • Jacques CAEN, 
  • Jean-Luc WAUTIER
  •  • 688 mots

Les plaquettes ont un rôle dominant dans la genèse des thromboses artérielles et de l'athérosclérose, en intervenant au moins sur l'altération endothéliale ou sous-endothéliale, la prolifération des cellules musculaires lisses, ce qui a conduit à l'utilisation et à la rationalisation de médicaments capables de modifier les fonctions des plaquettes, c'est-à-dire l'adhésion à la paroi vasculaire, le […] Lire la suite

AUTO-IMMUNITAIRES MALADIES ou AUTO-IMMUNES MALADIES

  • Écrit par 
  • Guy-André VOISIN
  •  • 2 600 mots

Dans le chapitre « Troisième groupe de M.A.I. »  : […] Un troisième groupe, intermédiaire entre les types I et II, est à retenir : il concerne essentiellement des M.A.I. sanguines et hépatiques. Parmi les premières : les anémies hémolytiques auto-immunitaires les plus fréquentes à anticorps IgG « chauds » et opsonisants, anti-Rh, les autres à anticorps IgM « froids » anti-antigène I de surface ; les purpuras thrombopéniques (par manque de plaquettes) […] Lire la suite

BERNARD JEAN (1907-2006)

  • Écrit par 
  • Jacques-Louis BINET
  •  • 667 mots
  •  • 1 média

« Qu' emporterai-je dans mon dernier voyage ? Peut être l'éclat des pleines lunes, où, couché dans le fossé, j'attendais le parachutage des résistants ? [...] J'emporterai des sourires d'enfants quittant l'hôpital au bras de leur mère [...] . Et puis j'emporterai cette campagne du jardin du Luxembourg où sont mes souvenirs d'enfance, d'adolescence et mes souvenirs d'aujourd'hui. » En nous quittant […] Lire la suite

CRYOGLOBULINES

  • Écrit par 
  • Laurent DEGOS
  •  • 494 mots

Par définition, les cryoglobulines sont des globulines sériques qui précipitent à une température inférieure à 37  0 C. Cette précipitation au froid provoque des troubles liés aux variations de la température. Les extrémités du corps (doigts, orteils, oreilles, nez) exposées au froid deviennent blanches, puis bleues et peuvent même se nécroser. Aucun de ces phénomènes ne survient au chaud. D'autre […] Lire la suite

DAUSSET JEAN (1916-2009)

  • Écrit par 
  • Jean-Luc TEILLAUD
  •  • 949 mots

Le Français Jean Dausset, né à Toulouse en 1916 et décédé à Palma de Majorque (Espagne) le 6 juin 2009, a révolutionné le monde de l'immunologie avec sa découverte des molécules du « complexe majeur d'histocompatibilité », une contribution essentielle pour comprendre les règles de la compatibilité tissulaire entre les donneurs et les receveurs de greffe d'organes, et les mécanismes présidant au d […] Lire la suite

DÉFICIT EN GLUCOSE-6-PHOSPHATE DÉSHYDROGÉNASE

  • Écrit par 
  • Universalis
  •  • 233 mots

Maladie héréditaire du métabolisme caractérisée par une augmentation de la tendance à la destruction des globules rouges qui libèrent leur hémoglobine (hémolyse), en particulier après absorption de certains médicaments. Comme son nom l'indique, la maladie est due à une diminution importante de l'activité d'une enzyme (catalyseur organique), la glucose-6-phosphate déshydrogénase dans les globules r […] Lire la suite

ÉRYTHRODERMIES

  • Écrit par 
  • Pierre de GRACIANSKY
  •  • 354 mots

Lésions érythématosquameuses caractérisées par leur étendue et par leur durée. Parmi les érythrodermies, on distingue par leur aspect : l'érythrodermie pityriasiforme de Hebra-Jadassohn, à desquamation fine ; le type Wilson-Brocq, desquamant par larges lambeaux ; les érythrodermies œdématovésiculeuses, où à la rougeur et à la desquamation s'associe une infiltration œdémateuse susceptible de provoq […] Lire la suite

HÉMAGGLUTINATION

  • Écrit par 
  • Jacques BEJOT
  •  • 343 mots

Agglutination des hématies aboutissant à la formation de petits amas visibles à l'œil nu, l'hémagglutination est une méthode très employée en immunologie pour détecter les anticorps et les antigènes. Il existe trois sortes de réactions d'hémagglutination. Dans la première, utilisée pour la détermination des groupes sanguins, on fait agir des anticorps spécifiques sur les antigènes de surface des h […] Lire la suite

Voir aussi

Les derniers événements

Israël – Autorité palestinienne. Fin de l'opération Jours de repentir et départ de Yasser Arafat pour raisons de santé. 5-29 octobre 2004

brusquement. Le 29, Yasser Arafat quitte Ramallah pour la France, où il est admis dans le service d'hématologie de l'hôpital militaire Percy, à Clamart (Hauts-de-Seine). […] Lire la suite

Pour citer l’article

Jean BERNARD, Michel LEPORRIER, « HÉMATOLOGIE », Encyclopædia Universalis [en ligne], consulté le 15 juin 2021. URL : https://www.universalis.fr/encyclopedie/hematologie/