GUITARE BASSE

Carte mentale

Élargissez votre recherche dans Universalis

Œuvres majeures

Dans le jazz, des contrebassistes comme Jimmy Blanton, au début des années 1940, ou Charlie Mingus, dans les années 1950, avaient commencé à émanciper la contrebasse par des apports mélodiques nouveaux. En 1953, Monk Montgomery est le premier bassiste jazz à utiliser la basse Fender (au sein de l'orchestre de Lionel Hampton).

Dans le rock, celui qui a sorti la basse de son rôle ingrat de soutien rythmique est un poly-instrumentiste autodidacte venu à la basse par nécessité, Paul McCartney, qui met au service des chansons des Beatles des contrepoints inventifs (on écoutera notamment le pot-pourri du disque Abbey Road, 1969).

James Jamerson, bassiste de la firme Motown, pose au début des années 1970 les fondations de la basse soul grâce à ses connaissances harmoniques approfondies et son sens redoutable du riff, dont témoignent ses prestations avec Marvin Gaye.

À la fin des années 1960, Larry Graham recherche de nouveaux modes de jeu dans le funk au sein du groupe Sly and the Family Stone (album Dance to The Music, 1968).

Stanley Clarke, contrebassiste de formation, suit cette voie de la basse percussive dans le jazz rock des années 1970, imité en cela par Marcus Miller, arrangeur des derniers albums de Miles Davis. Jaco Pastorius réinvente la basse dénuée de frettes, apportant son lumineux touché, sa technique de virtuose et son placement rythmique novateur (il faut écouter sa version de Donna Lee de Charlie Parker). Pino Palladino, bassiste de studio, et Mick Karn (avec le groupe de rock Japan et en solo) s'inspirent du grand jazzman. Dans le rock, John Entwistle développe avec The Who des lignes complexes. Les connaissances musicales poussées de John Paul Jones, bassiste, arrangeur et pianiste de [...]


Médias de l’article

Paul McCartney

Paul McCartney
Crédits : Archive Photos/ Getty Images

photographie

Guitare basse électrique

Guitare basse électrique
Crédits : Éditions J.M. Fuzeau (Courlay, France)

dessin

Guitare basse électrique : exemple sonore (1)

Guitare basse électrique : exemple sonore (1)
Crédits : Encyclopædia Universalis France

musique

Guitare basse électrique : exemple sonore (2)

Guitare basse électrique : exemple sonore (2)
Crédits : Encyclopædia Universalis France

musique

Tous les médias



1  2  3  4  5
pour nos abonnés,
l’article se compose de 3 pages




Écrit par :

Classification


Autres références

«  GUITARE BASSE  » est également traité dans :

BRUCE JACK (1943-2014)

  • Écrit par 
  • Universalis
  •  • 645 mots

Musicien, auteur-compositeur et interprète britannique, Jack Bruce fut le bassiste et le chanteur du célèbre trio Cream, aux côtés du guitariste Eric Clapton et du batteur Ginger Baker. Mêlant blues, rock psychédélique et jazz, ce groupe britannique, réputé pour son sens de l’improvisation, a notamment préfiguré la naissance du hard rock. Les concerts de Cream se transformaient fréquemment en j […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/jack-bruce/#i_37815

JAZZ ROCK ou JAZZ FUSION

  • Écrit par 
  • Eugène LLEDO
  •  • 469 mots

Apparu à la fin des années 1960, le jazz-rock naît du croisement entre l'énergie du rock, le climat du funk et l'approche harmonique du jazz. Miles Davis en est le précurseur. À la fin des années 1960 et au début des années 1970, le rêve hippie se désagrège : concert désastreux des Rolling Stones à Altamont, près de San Francisco (1969), séparation des Beatles (1970), disparition de grandes figure […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/jazz-rock-jazz-fusion/#i_37815

Voir aussi

Pour citer l’article

Eugène LLEDO, « GUITARE BASSE », Encyclopædia Universalis [en ligne], consulté le 08 décembre 2019. URL : http://www.universalis.fr/encyclopedie/guitare-basse/