GRAND TRAITÉ D'INSTRUMENTATION ET D'ORCHESTRATION MODERNES, Hector Berlioz

Carte mentale

Élargissez votre recherche dans Universalis

L'influence de Berlioz sur l'évolution de l'orchestre est considérable : en traitant celui-ci comme un instrument à part entière, en opérant une véritable révolution dans l'art d'assembler les timbres, le compositeur français apparaît comme le véritable inventeur des grandes formations symphoniques que nous connaissons aujourd'hui. Son action s'exercera de manière profonde et déterminante sur des musiciens aussi divers que Franz Liszt, Richard Wagner, Richard Strauss, Claude Debussy ou Maurice Ravel. Ses conceptions se manifestent dans ses œuvres musicales, bien entendu, mais également dans sa correspondance et ses écrits.

Le 10 août 1842, Berlioz écrit : « Je mets en ordre et je parachève en ce moment un Traité d'instrumentation [...] ; c'est un ouvrage qui manque dans l'enseignement et qu'on m'a engagé de toutes parts à entreprendre. Mes articles dans La Gazette musicale sur ce sujet n'en étaient que la superficie, la fleur, et maintenant il faut reprendre tout cela en sous-œuvre et s'occuper des moindres détails techniques » (Correspondance générale, t. II, p. 726).

Publié en 1843 à Paris, chez Schonenberger, son Grand Traité d'instrumentation et d'orchestration modernes constitue une étape capitale dans l'histoire de la musique ; il s'agit en effet du premier ouvrage qui place l'art de l'instrumentation et de l'orchestration au même rang que la mélodie, l'harmonie, le contrepoint ou le rythme (auquel Berlioz accordera cependant toujours la primauté) dans les éléments constitutifs du langage musical.

Didactique, ce traité se présente sous la forme d'une série d'études exhaustives sur les différents instruments. Berlioz y expose les utilisations traditionnelles des instruments, envisage leur emploi virtuose, explore des [...]

1 2 3 4 5

pour nos abonnés,
l’article se compose de 4 pages




Écrit par :

  • : musicologue, analyste, chef de chœur diplômée du Conservatoire national supérieur de musique de Paris, chargée de cours à Columbia University, New York (États-Unis)

Classification


Autres références

«  GRAND TRAITÉ D'INSTRUMENTATION ET D'ORCHESTRATION MODERNES, Hector Berlioz  » est également traité dans :

CLARINETTE

  • Écrit par 
  • Juliette GARRIGUES
  •  • 1 368 mots
  •  • 10 médias

Dans le chapitre « Styles musicaux »  : […] Par son étendue et ses potentialités en matière de virtuosité, la clarinette s'est rapidement affirmée comme un instrument soliste privilégié. Depuis Antonio Vivaldi et Jean-Philippe Rameau, tous les compositeurs l'ont incluse dans leur répertoire. Dans son Grand Traité d'instrumentation et d'orchestration modernes (1843), Hector Berlioz évoque ainsi la clarinette : « La cla […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/clarinette/#i_34469

TUBA

  • Écrit par 
  • Eugène LLEDO
  •  • 1 135 mots
  •  • 5 médias

Dans le chapitre « Styles musicaux »  : […] Dans la musique savante, l'importance du tuba est grande au sein de la section des cuivres. Dans son Grand Traité d'instrumentation et d'orchestration modernes (1843), Hector Berlioz déclare à propos du tuba basse : « Le bass-tuba très répandu aujourd'hui dans le nord de l'Allemagne, à Berlin surtout, a un immense avantage sur tous les autres instruments graves à vent. Son t […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/tuba/#i_34469

Voir aussi

Pour citer l’article

Juliette GARRIGUES, « GRAND TRAITÉ D'INSTRUMENTATION ET D'ORCHESTRATION MODERNES, Hector Berlioz », Encyclopædia Universalis [en ligne], consulté le 11 septembre 2019. URL : http://www.universalis.fr/encyclopedie/grand-traite-d-instrumentation-et-d-orchestration-modernes/