BATAILLE GEORGES (1897-1962)

Carte mentale

Élargissez votre recherche dans Universalis

L'expérience intérieure

Publiée en 1943, marquée par la rencontre de Maurice Blanchot, L'Expérience intérieure sera par la suite augmentée de Méthode de méditation (1947), du Coupable (1944), de L'Alleluiah (1947) et de Sur Nietzsche (1945), constituant ainsi le premier tome d'une Somme athéologique où le jeu de l'angoisse et d'une extase déprise de la morale, des valeurs et de toute idée de Dieu doit viser au « pur bonheur » et au « système inachevé du non-savoir » : tels étaient les titres des tomes à suivre. Critique de la « servitude dogmatique et du mysticisme », l'« expérience » est la mise en question de ce qu'un homme sait du fait d'être. Bataille la change en un voyage au bout du possible où se perd, dans l'expérience des limites de l'homme, une souveraineté sans issue. Dans un article au titre ironique : Un nouveau mystique, Sartre exécutera le journal de cette expérience dénudante que porte la certitude de devoir mourir. Après avoir publié Madame Edwarda (1941) et L'Impossible, autrement nommé La Haine de la poésie (1946), Bataille devait souligner, dans la Préface à La Part maudite (1949), la profonde solidarité de textes et de livres qui peuvent paraître disparates. En même temps qu'il lance Critique, une nouvelle revue axée sur tous les domaines de la connaissance, il publie L'Abbé C (1951). Fictions, récits et essais se conjuguent ainsi étroitement dans l'instant de l'écriture. Conservateur à la bibliothèque Inguimbertine de Carpentras (il épouse, en 1951, Diane Kotchoubey de Beauharnais qu'il a rencontrée à Vézelay), Bataille est bientôt nommé à Orléans. Il travaille à une Théorie de la religion et amorce les études sur Lascaux et Manet qui paraissent en 1955. Sa santé se dégrade.

En 1957, L'Érotisme, La Littérature et le mal et Le Bleu du ciel paraissent ensemble, tandis qu'il travaille, à un rythme ralenti par la souffrance, au Procès de [...]

1  2  3  4  5
pour nos abonnés,
l’article se compose de 5 pages

Écrit par :

Classification

Autres références

«  BATAILLE GEORGES (1897-1962)  » est également traité dans :

ACÉPHALE, revue

  • Écrit par 
  • Jacques JOUET
  •  • 500 mots

Avant d'être une revue (Religion, Sociologie, Philosophie, cinq livraisons de juin 1936 à juin 1939), Acéphale voulut être une expérience, la recherche d'un mode de vie exemplaire fondé sur la méditation, le rituel et l'extase. Georges Bataille , le maître d'œuvre — avec Georges Ambrosino et Pierre Klossowski — de cette aventure spirituelle, entend situer sa quête au-delà de la pensée, de l'esthé […] Lire la suite

AUTOBIOGRAPHIE

  • Écrit par 
  • Daniel OSTER
  •  • 7 550 mots
  •  • 5 médias

Dans le chapitre « Autobiographie et mystique »  : […] De toutes les autobiographies, la plus courte, la plus révélatrice aussi, tient dans la réponse que Dieu fait à Moïse qui l'interpelle sur l'Horeb : je suis qui je suis , Je suis ce que je suis . L'autobiographie divine se résume non sans humour dans l'affirmation péremptoire d'une identité du sujet de l'énonciation et du sujet de l'énoncé qui en dit plus long que tout récit interposé. Autre mirac […] Lire la suite

CRITIQUE, revue

  • Écrit par 
  • Sylvie PATRON
  •  • 626 mots

Moins disparate que Documents , moins offensive que Les Cahiers de Contre-Attaque , moins turbulente qu' Acéphale , et partant plus durable qu'aucune d'entre elles, Critique est la dernière des revues fondées par Georges Bataille . Elle a la particularité d'être une revue de bibliographie. L'éditorial du n o  1, publié en juin 1946 aux Éditions du Chêne, annonce que «  Critique publiera des étud […] Lire la suite

ÉROTISME

  • Écrit par 
  • Frédérique DEVAUX, 
  • René MILHAU, 
  • Jean-Jacques PAUVERT, 
  • Mario PRAZ, 
  • Jean SÉMOLUÉ
  •  • 19 798 mots
  •  • 7 médias

Innombrables sont les avatars d'Érôs dont la définition heuristique pourrait être : le désir ascensionnel . Or, ce désir – il se confond ici avec le regard olympien – anime les philosophies du concept ; il est à l'œuvre dans les théologies de l'histoire qui lisent synoptiquement les événements, comme dans les techniques qui, prenant l'homme pour matériau, prétendent ployer selon leur dessein la ma […] Lire la suite

L'EXPÉRIENCE INTÉRIEURE, Georges Bataille - Fiche de lecture

  • Écrit par 
  • Francis WYBRANDS
  •  • 880 mots

C'est en 1943 que paraît la première édition de L'Expérience intérieure , œuvre inclassable, déroutante, que Georges Bataille (1897-1962) ne cessera d'augmenter jusqu'en 1954 afin de former le premier tome d'une Somme athéologique qui restera inachevée. […] Lire la suite

INFORMEL ART

  • Écrit par 
  • Hubert DAMISCH
  •  • 3 500 mots

Dans le chapitre « La forme et l'informe »  : […] Chez Fautrier, la matière cesse d'occuper une position subordonnée : elle « vient à égalité » (Ponge). Ce n'aura pas été le cas du tout-venant de la peinture informelle, dans la mesure où l'on peut regarder comme un « mouvement » l'engouement pour les effets plus ou moins aléatoires de matière qui s'est emparé, au début des années 1950, d'un certain nombre de peintres, européens de souche ou d'ado […] Lire la suite

JOUISSANCE

  • Écrit par 
  • Raoul VANEIGEM
  •  • 1 413 mots

Dans le chapitre « Transgression du péché »  : […] Il n'y a guère de témérité à conjecturer une coïncidence entre l'utilisation du mot marquée d'une connotation érotique et les époques ou milieux propices aux diverses formes d'hédonisme. Ce sens résonne dans le Gaudeamus igitur que propagent, au xii e et au xiii e  siècle, les goliards et clercs vagants ou errants, contemporains des mouvements communalistes qui revendiquaient de fait (mais l'exp […] Lire la suite

JUSTICE (notions de base)

  • Écrit par 
  • Philippe GRANAROLO
  •  • 3 426 mots

Dans le chapitre « Dire le Juste »  : […] Quelle que soit l’origine de notre notion du Juste, et aussi hypothétique que soit l’idée d’une origine transcendante de cette idée, les hommes n’ont jamais vécu en parfait accord les uns avec les autres. Toutes les sociétés, à des degrés divers, ont été conflictuelles et ont vu leurs membres s’affronter sur de multiples sujets. Sauf à accepter qu’ils règlent leurs conflits par la violence, et à […] Lire la suite

L'EMPREINTE (exposition)

  • Écrit par 
  • Michel MENU
  •  • 1 444 mots

L'exposition L'Empreinte a proposé, après L'Informe , une autre approche de la modernité : ces deux manifestations se sont déroulées à une année d'intervalle au Musée national d'art moderne. Chacune était accompagnée d'un livre qui fait partie intégrante de l'exposition et qui en constitue le prolongement. Pour L'Empreinte toutefois, il ne s'agit plus, comme pour L'Informe , d'un « mode d'emploi […] Lire la suite

L'INFORME, MODE D'EMPLOI (exposition)

  • Écrit par 
  • Jean-François POIRIER
  •  • 1 559 mots

Organiser une exposition sur l'informe comme celle qui a été proposée par Yve-Alain Bois et Rosalind Krauss au Centre Georges-Pompidou, du 22 mai au 26 août 1996, était une entreprise audacieuse, risquée. Le risque était bien sûr de toucher à la forme en art : sans elle, l'art se trouve plongé dans un flux, un tourbillon où toute possibilité de segmenter, d'identifier, et même de voir menace de di […] Lire la suite

Les derniers événements

4-18 janvier 1989 France. Préparation des élections municipales

bataille au sein de l'opposition, d'autant plus que Raymond Barre confirme, le 12, qu'il figurera sur la liste de Francisque Collomb. Le 12, Pierre Mauroy et Georges Marchais signent un accord appelant le P.S. et le P.C.F. à mettre rapidement sur pied, « dans chaque commune », une « liste de rassemblement de la gauche ». Georges Marchais s'engage,  […] Lire la suite

20-28 mars 1985 France. Intensification du débat sur la réforme du mode de scrutin législatif

Georges Marchais annonce que le P.C. mènera une « bataille résolue » contre toute « caricature de la proportionnelle ». Georges Marchais accuse le P.S. de préparer par cette réforme de « futures combinaisons politiciennes » et de s'engager « vers un soi-disant centre gauche ». Le P.C.F. est partisan de la représentation proportionnelle intégrale avec […] Lire la suite

2-19 avril 1984 France. Désaccord entre le P.C. et le P.S. sur la politique industrielle

Georges Marchais, invité de « L'Heure de vérité » sur Antenne 2, accentue ses critiques à l'égard des choix économiques du gouvernement. Il déclare que la politique industrielle menée par celui-ci « n'est pas du tout de nature à nous aider à sortir la France de la crise profonde qu'elle connaît maintenant ». Le secrétaire général du P.C.F. estime que […] Lire la suite

3-29 janvier 1984 France. Inquiétude au sein de la gauche dans la perspective de reconversions industrielles

bataille rangée. Une cinquantaine de personnes sont blessées et les dégâts matériels sont importants. L'usine est à nouveau fermée. À l'inverse de la C.G.T. qui prônait la modération, la C.F.D.T., très minoritaire dans l'usine, maintenait son attitude intransigeante. La reprise du travail va s'effectuer sans incident à partir du 11. Des réunions ont […] Lire la suite

Pour citer l’article

Francis MARMANDE, « BATAILLE GEORGES - (1897-1962) », Encyclopædia Universalis [en ligne], consulté le 24 octobre 2021. URL : https://www.universalis.fr/encyclopedie/georges-bataille/