GILLES, Pierre Drieu la RochelleFiche de lecture

Carte mentale

Élargissez votre recherche dans Universalis

Lorsqu'en 1937, Drieu la Rochelle (1893-1945) entreprend la rédaction de Gilles, son ambition est de parvenir à un livre-somme qui, par l'ampleur de son propos, l'installe enfin au rang des grands écrivains de son temps, aux côtés d'Aragon, de Malraux ou de Montherlant. Certes, à l'âge de quarante-quatre ans, il a déjà publié une douzaine d'ouvrages de fiction dont L'Homme couvert de femmes (1925), Le Feu follet (1931), Rêveuse Bourgeoisie (1937). Mais ces courts récits ou ces recueils de nouvelles, par leur brièveté, leur inspiration largement autobiographique, lui ont donné l'image d'un auteur un peu dilettante, davantage réputé pour son existence de dandy et de séducteur ou ses positions politiques que par sa puissance d'écriture.

C'est pourquoi, durant deux ans, il se consacre presque exclusivement à ce roman de bientôt 700 pages dont le but est de dresser, à travers l'itinéraire d'un personnage central qui est une image possible de lui-même, une vaste rétrospective de la France intellectuelle et politique de l'entre-deux-guerres, où « toute sa génération se retrouvera de gré ou de force ». Ce retour dans le passé contraint Drieu à opérer une douloureuse plongée en lui-même et à revivre ses drames les plus intimes, toutes les figures féminines de son récit étant imaginées à partir de celles qui ont marqué sa vie, à commencer par sa première femme, Colette Jéramec : « J'ai eu des moments angoissants [...] Pour moi, la littérature ce n'est pas un métier, c'est comme un vice ou un sport mortel. »

1  2  3  4  5
pour nos abonnés,
l’article se compose de 3 pages

Écrit par :

  • : agrégé de lettres modernes, ancien élève de l'École normale supérieure

Classification

Autres références

«  GILLES, Pierre Drieu la Rochelle  » est également traité dans :

DRIEU LA ROCHELLE PIERRE (1893-1945)

  • Écrit par 
  • Dominique FERNANDEZ
  •  • 1 165 mots

Dans le chapitre « Drieu et les femmes »  : […] Outre la littérature, Drieu s'est donné à deux passions : les femmes, la politique. Marié deux fois, deux fois démarié, nouant et dénouant d'incessantes liaisons, « homme couvert de femmes » selon un de ses titres, il savait à quoi s'en tenir sur sa réputation de don Juan, et il est probable qu'elle ne lui a servi qu'à se désoler davantage sur sa fondamentale impuissance à s'attacher un être, quel […] Lire la suite

Les derniers événements

3-11 avril 2022 France. Report du processus de discussion entre l'État et la Corse.

Le 5, le président du conseil exécutif de Corse Gilles Simeoni affirme devant les présidents de groupe à l’Assemblée de Corse qu’il convient de créer les « conditions de possibilité » du processus politique « y compris par l’apaisement ». Le 6, la famille d’Yvan Colonna, qui estime que l’administration pénitentiaire est responsable de la mort du militant nationaliste, dépose une action en responsabilité administrative contre l’État. […] Lire la suite

2-25 mars 2022 France. Meurtre du nationaliste corse Yvan Colonna en prison.

Le 18, Gérald Darmanin et Gilles Simeoni signent un document annonçant « l’ouverture d’un processus à vocation historique de discussion entre l’État et la Corse afin de construire une réponse politique globale à la question corse impliquant l’ensemble des élus et des forces vives ». Ces discussions doivent débuter en avril et se conclure « avant la fin de l’année ». […] Lire la suite

13-22 juillet 2021 France. Mises en examen dans le dossier de la mort de Steve Maia Caniço.

Le 19 également, Claude d’Harcourt, préfet de Loire-Atlantique au moment des faits, demande le report de son interrogatoire, comme le font la maire de la ville Johanna Roland et son ancien adjoint chargé de la sécurité Gilles Nicolas. Le 22, l’ancien directeur de cabinet du préfet, Johann Mougenot, est mis en examen sur le même motif. Le 15 septembre, Johanna Roland sera placée sous le statut de témoin assisté, tout comme Gilles Nicolas, le 21 septembre. […] Lire la suite

26 février 2021 France. Refus de la procédure de plaider-coupable défendue par Vincent Bolloré dans une affaire de corruption au Togo.

Le tribunal judiciaire de Paris refuse d’homologuer la procédure de comparution avec reconnaissance préalable de culpabilité (CRPC) introduite par Vincent Bolloré et deux autres dirigeants du groupe Bolloré, Gilles Alix et Jean-Philippe Dorent. Ceux-ci sont mis en examen pour « corruption active d’un agent public étranger » et « abus de confiance » dans l’affaire des services rendus en 2009 et 2010 au président togolais Faure Gnassingbé par Euro RSCG – aujourd’hui Havas –, filiale de Bolloré, en échange de concessions portuaires à Lomé. […] Lire la suite

10-21 septembre 2020 France. Élection de Christophe Castaner à la présidence du groupe LRM à l'Assemblée nationale.

Le 21, les députés Aurore Bergé, porte-parole de LRM et candidate malheureuse à la succession de Gilles Le Gendre, et Sacha Houlié, en désaccord avec le délégué général du parti Stanislas Guerini, démissionnent du bureau exécutif de LRM. […] Lire la suite

Pour citer l’article

Philippe DULAC, « GILLES, Pierre Drieu la Rochelle - Fiche de lecture », Encyclopædia Universalis [en ligne], consulté le 12 août 2022. URL : https://www.universalis.fr/encyclopedie/gilles/