CASA DE CONTRATACIÓN

Carte mentale

Élargissez votre recherche dans Universalis

Fondée en 1503, sur le modèle de la Casa da Guiné portugaise, la Casa de contratación de las Indias de Sevilla est un organisme dépendant, à partir de 1519, du Conseil des Indes espagnol.

Dans ses magasins étaient entreposées toutes les marchandises faisant l'objet d'importations ou d'exportations avec les Amériques. Installée à Séville, elle donna à la ville un véritable monopole des échanges avec l'Amérique. La Casa contrôlait tous les rapports commerciaux et financiers des personnes privées et de l'État avec ses colonies américaines. Elle avait sa propre administration (plus de cent dix hauts fonctionnaires dont le factor, le tesorero et le contador), ses services de douane, sa cour de justice, ses pilotes qui enseignaient l'art de naviguer et de conduire les flottes ; elle faisait lever les cartes de territoires nouvellement conquis (l'un des plus célèbres pilotos mayores engagés par la Casa de contratación fut Amerigo Vespucci).

La Casa de contratación est d'une importance primordiale dans la réception des métaux précieux — généralement sous forme de lingots — qu'elle renferme dans ses coffres dès leur arrivée. De là, ils sont portés à l'hôtel des Monnaies (casa de la Moneda) pour y être frappés. Organisme privé soumis à l'influence de la communauté des marchands de Séville, la Casa est amenée à couvrir les fraudes commises au cours des voyages ou à l'arrivée en payant à l'État des « compositions » afin de ne pas entraver le rythme des affaires dont le profit est énorme.

Sous le règne de Philippe II et au xviiie siècle, l'institution perd de son prestige à cause des divers abus et en particulier de la vente des charges ; son déclin est dû aussi à l'importance croissante de la contrebande et à la concurrence d'autres ports. En 1717, la Casa est transférée à Cadix puis, après la disparition du monopole du commerce avec les Indes en 1778, définitivement supprimée en 1790.

—  Charles LESELBAUM

Écrit par :

Classification


Autres références

«  CASA DE CONTRATACIÓN  » est également traité dans :

AMÉRIQUE (Histoire) - Amérique espagnole

  • Écrit par 
  • Jean-Pierre BERTHE
  •  • 21 932 mots
  •  • 13 médias

Dans le chapitre « Les réformes »  : […] À l'imitation des vice-rois et de leur entourage, la bonne société créole se laisse vite séduire par les modes françaises, au scandale des traditionalistes. Mais la pénétration des idées nouvelles, surtout après 1750-1760, est d'une bien plus grande conséquence. La « philosophie moderne », c'est-à-dire le cartésianisme, se substitue progressivement à la scolastique aristotélicienne dans les univer […] Lire la suite

ANDALOUSIE

  • Écrit par 
  • Michel DRAIN, 
  • Marcel DURLIAT, 
  • Philippe WOLFF
  •  • 10 387 mots
  •  • 14 médias

Dans le chapitre « L'architecture à Séville »  : […] Cependant, la principale bénéficiaire de la découverte de l'Amérique et de l'exploitation de ses richesses fut Séville, qui fut dotée par les Rois Catholiques du monopole du trafic avec les Indes. L'apport de la Renaissance est sensible dans l'Alcazar et dans la cathédrale. Si le gigantesque retable de la Capilla mayor , commencé en 1482 par le Flamand Pieter Dancart et continué durant le xvi e  s […] Lire la suite

ATLANTIQUE HISTOIRE DE L'OCÉAN

  • Écrit par 
  • Jacques GODECHOT, 
  • Clément THIBAUD
  •  • 13 632 mots
  •  • 12 médias

Dans le chapitre « La lutte pour la maîtrise des routes de l'Atlantique »  : […] Pour les Portugais, la principale route transatlantique est celle qui longe les côtes d'Afrique et qui, par le cap de Bonne-Espérance, mène aux Indes. La route du Brésil n'est pour eux qu'un embranchement. Les Portugais n'établirent que tardivement la distinction entre vaisseaux de guerre et navires de commerce. Ils armèrent de canons leurs caraques et leurs galions afin que ces bâtiments pussen […] Lire la suite

CADIX

  • Écrit par 
  • Charles LESELBAUM
  •  • 351 mots
  •  • 1 média

Située dans la région autonome d'Andalousie, capitale de la province qui porte son nom, Cadix (128 554 hab. en 2007) est bâtie sur un rocher relié au continent par une chaussée étroite et au bord d'une baie ouvrant sur l'océan Atlantique. Cité phénicienne du nom de Gadir, elle passe sous la domination carthaginoise et romaine et s'appelle alors Gades, puis Julia Augusta Gaditana. Elle sera très ra […] Lire la suite

MAGELLAN FERNAND DE (1480 env.-1521)

  • Écrit par 
  • Mairin MITCHELL
  •  • 2 164 mots
  •  • 1 média

Dans le chapitre « Allégeance à l'Espagne »  : […] Magellan se rend alors en Espagne, et arrive à Séville le 20 octobre 1517. Il est rejoint par le cosmographe portugais Ruy Faleiro. Ensemble, ils se rendent à la cour de Valladolid. Renonçant à leur nationalité, les deux hommes offrent leurs services au roi Charles I er (le futur Charles Quint). Magalhães prend alors un nom espagnol : Fernando de Magallanes. En vertu de la bulle pontificale Inte […] Lire la suite

SÉVILLE

  • Écrit par 
  • Michel DRAIN, 
  • Marcel DURLIAT, 
  • Universalis
  •  • 1 705 mots
  •  • 4 médias

Capitale politique de la communauté autonome d'Andalousie, Séville (1,49 million d'habitants dans l'aire métropolitaine en 2009) est un centre culturel et économique important dans l'histoire de l'Espagne. Bien que située à 120 kilomètres de l'océan Atlantique, sur la rive gauche du Guadalquivir, Séville eut toujours son destin étroitement uni à la mer. Des conditions politiques et économiques ex […] Lire la suite

Pour citer l’article

Charles LESELBAUM, « CASA DE CONTRATACIÓN », Encyclopædia Universalis [en ligne], consulté le 06 août 2020. URL : http://www.universalis.fr/encyclopedie/casa-de-contratacion/