HALS FRANS (1581 ou 1585-1666)

Carte mentale

Élargissez votre recherche dans Universalis

Médias de l’article

Jeune Homme en train de chanter, F. Hals

Jeune Homme en train de chanter, F. Hals
Crédits : AKG

photographie

Banquet des officiers du corps des archers, F. Hals

Banquet des officiers du corps des archers, F. Hals
Crédits : Peter Willi/ Bridgeman Images

photographie

L'Homme à la canne, F. Hals

L'Homme à la canne, F. Hals
Crédits : Bridgeman Images

photographie

Les Régentes de l'hospice des vieillards

Les Régentes de l'hospice des vieillards
Crédits : Peter Willi/ Bridgeman Images

photographie


Frans Hals, ou l'un des noms symboliques, avec ceux de Rembrandt et de Vermeer de Delft, de toute la peinture néerlandaise, Frans Hals est en fait, en dépit de toutes les apparences contraires, un artiste difficile, mal connu, mal compris.

Depuis plus d'un siècle, sa renommée n'a fait que croître, parallèlement aux succès du réalisme et de l'impressionnisme, mais à force d'exalter le portraitiste direct, le réaliste joyeux, l'exécutant plein de brio, tel que Manet l'honore dans son fameux Bon Bock (1873, musée de Philadelphie), on a fini par isoler le peintre de son temps, par en faire un inexplicable et surprenant « moderne », on a privilégié ainsi très arbitrairement certains aspects de sa production (notamment les brillants portraits « caravagesques » des années 1620), et la notion commode et trompeuse de réalisme semble devoir suffire à toutes les analyses.

À l'image populaire, mais partiellement inexacte d'un Frans Hals « impressionniste », l'histoire de l'art, refusant de céder à un « modernisme » anachronique, devra substituer celle d'un artiste infiniment plus divers et plus nuancé, sachant user à l'occasion du langage symbolique cher aux lettrés de son temps et se révélant un psychologue de grande classe autant qu'un exécutant virtuose.

Données biographiques

Frans Hals est né à Anvers, vraisemblablement en 1581 (selon d'autres historiens en 1585). Pour des raisons religieuses, sa famille émigra vers le nord, peut-être dès 1585, se fixant à Haarlem, où son frère Dirck est baptisé en 1591, premier fait connu qui atteste la présence des Hals à Haarlem. Entre 1600 et 1603, Frans Hals fut apprenti chez le peintre maniérisant Carel Van Mander, mais il faut attendre 1610 pour le voir inscrit dans la gilde ; sa première œuvre connue est le portrait de Jacobus Zaffius (musée de Haarlem).

En 1616, il entre dans la Chambre de rhétorique de Haarlem (un équ [...]

1 2 3 4 5

pour nos abonnés,
l’article se compose de 4 pages




Écrit par :

  • : conservateur des Musées nationaux, service d'études et de documentation, département des Peintures, musée du Louvre

Classification


Autres références

«  HALS FRANS (1581 ou 1585-1666)  » est également traité dans :

AUTOPORTRAIT, peinture

  • Écrit par 
  • Robert FOHR
  •  • 3 584 mots
  •  • 4 médias

Dans le chapitre « Portraits de groupe »  : […] Chacune des solutions précédentes se retrouve dans le portrait de groupe, attesté depuis au moins le xiv e siècle (Agnolo Gaddi, 1380 ?, Offices). Ce type de figuration recouvre cependant des intentions très diverses : au xvii e siècle, par exemple, tantôt l'artiste se met en évidence parmi les siens, et c'est alors une confidence sur sa vie priv […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/autoportrait-peinture/#i_15418

LEYSTER JUDITH (1609-1660)

  • Écrit par 
  • Universalis
  •  • 385 mots

Peintre néerlandaise, Judith Leyster fut l'une des rares artistes féminines de son temps à sortir de l'ombre. Parmi ses œuvres les plus connues figurent des portraits, des peintures de genre et des natures mortes. Fille d'un brasseur, baptisée le 28 juillet 1609 à Haarlem, non loin d'Amsterdam, Judith Leyster commence à peindre à un très jeune âge […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/judith-leyster/#i_15418

MOLENAER JAN MIENSE (1609/10-1668)

  • Écrit par 
  • Jacques FOUCART
  •  • 688 mots

Peintre né et mort à Haarlem. La première production de Molenaer, plus restreinte, plus originale et d'une exécution plus soignée que la seconde, portraits, scènes de genre, fêtes villageoises, porte visiblement la marque du style alerte de Frans et Dirck Hals. Les tableaux de compagnies élégantes et mondaines qui possèdent souvent des implications […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/jan-miense-molenaer/#i_15418

VAN DER HELST BARTHOLOMEUS (1613-1670)

  • Écrit par 
  • Françoise HEILBRUN
  •  • 951 mots

Peintre de portraits, Van der Helst est né à Haarlem et il est mort à Amsterdam où il s'était installé avec sa famille, dès 1627. Il fut le portraitiste à la mode de la riche bourgeoisie d'Amsterdam, et cet engouement pour sa peinture durera tout au long du xviii e  siècle. Les nombreux tableaux connus de lui, très souvent signés et datés, s'échelo […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/bartholomeus-van-der-helst/#i_15418

Voir aussi

Pour citer l’article

Jacques FOUCART, « HALS FRANS (1581 ou 1585-1666) », Encyclopædia Universalis [en ligne], consulté le 18 février 2019. URL : http://www.universalis.fr/encyclopedie/frans-hals/