FLEUR

Carte mentale

Élargissez votre recherche dans Universalis

Les fleurs, organes reproducteurs

Les fleurs symbolisent, pour la plupart d'entre nous, une certaine gratuité associée à la beauté et à d'agréables parfums. Toutefois, s'il existe bien, dans la nature, des structures dont le rôle semble inutile aux organismes qui les engendrent, les fleurs, sous leurs aspects humbles ou éclatants, ont pour fonction première la reproduction sexuée. Comme on l'a vu ci-dessus, une fleur est un ensemble souvent complexe de pièces fertiles et stériles. Il est évident qu'une fleur mâle de Callitriche réduite à une étamine n'a qu'un rôle producteur de pollen ; qu'une fleur essentiellement constituée d'un pistil (noyer) a une fonction purement maternelle, puisqu'elle développe une ou plusieurs graines au sein du fruit qu'elle devient, alors que les fleurs stériles du bleuet ou de la boule-de-neige constituent des « appareils d'affichage » déployés sur le pourtour des inflorescences. Une fleur aura un rôle d'abord dans la production des éléments mâle et femelle, individuellement, simultanément ou successivement chez les fleurs protandres et protogynes, puis dans la mise en présence, par la pollinisation, des éléments reproducteurs des deux sexes, et enfin dans la fécondation. Les grains de pollen, protégés par leur enveloppe imperméable, sont libérés et transportés passivement des anthères aux stigmates par l'intermédiaire d'agents pollinisateurs. Souvent, la seule pesanteur suffit : le pollen libéré tombe sur les stigmates ; dans le cas du maïs, le pollen des fleurs mâles tombe sur le chevelu des stigmates des fleurs femelles. Plus fréquemment, le vent transporte les grains de pollen, particulièrement petits, légers et nombreux, sur les stigmates, étalés ou plumeux des Angiospermes (Graminées, nombreux arbres), qualifiés pour cette raison d'anémophiles (« qui aime le vent »). Chez de rares plantes fleurissant sous l'eau (zostère, etc.), le pollen est formé d'éléments filamenteux relativement longs qui ont, de ce fait, d'autant plus de chances de rencontrer les stigmates.

Des agents pollinisateurs très [...]


1  2  3  4  5
pour nos abonnés,
l’article se compose de 12 pages

Médias de l’article

Grains de pollen

Grains de pollen
Crédits : S Lowry/Univ.Ulster, Getty Images

photographie

Angiospermes (structure florale)

Angiospermes (structure florale)
Crédits : Encyclopædia Universalis France

dessin

Fleurs de la passion

Fleurs de la passion
Crédits : Schafer & Hill/ Getty Images

photographie

Gymnospermes (structure florale)

Gymnospermes (structure florale)
Crédits : Encyclopædia Universalis France

dessin

Afficher les 8 médias de l'article


Écrit par :

Classification

Autres références

«  FLEUR  » est également traité dans :

ACTINOMORPHIE

  • Écrit par 
  • Jacques DAUTA
  •  • 187 mots

Type de symétrie florale dans lequel les pièces sont agencées symétriquement par rapport à l'axe de la fleur. Par opposition aux fleurs zygomorphes, les fleurs sont alors appelées actinomorphes ou régulières. Cette symétrie radiale existe, par exemple, chez les mauves et la pomme de terre (symétrie d'ordre 5), la moutarde et la giroflée (symétrie d'ordre 4), le lis (symétrie d'ordre 3). L'actinomo […] Lire la suite

ALLOGAMIE

  • Écrit par 
  • Jacques DAUTA
  •  • 148 mots

Ce terme est synonyme, pour les plantes à fleurs, de pollinisation croisée ou allopollinisation, qui se trouve assurée par blocage de l'autopollinisation, grâce à des barrières d'autostérilité d'origine génique, parfois renforcées par des dispositifs spéciaux tels que l'hétérostylie. Ainsi, chez les primevères, il existe des fleurs à style court et étamines hautes dans la corolle, et des fleurs à […] Lire la suite

ANGIOSPERMES

  • Écrit par 
  • Sophie NADOT, 
  • Hervé SAUQUET
  •  • 6 118 mots
  •  • 8 médias

Dans le chapitre « Fleurs des Angiospermes »  : […] Si l’ordre d’insertion des pièces florales sur le réceptacle (de l’extérieur vers l’intérieur : calice, corolle, androcée et gynécée) est quasi immuable pour toutes les Angiospermes, à l’exception du genre Lacandonia qui présente une inversion de position entre le gynécée et l’androcée (les étamines se trouvant donc au centre de la fleur), il existe d’immenses variations du nombre, de la forme (n […] Lire la suite

ARISTOLOCHIALES

  • Écrit par 
  • Chantal BERNARD-NENAULT, 
  • Jacques MIÈGE
  •  • 1 480 mots
  •  • 2 médias

Dans le chapitre « Caractères botaniques »  : […] L'appareil végétatif n'offre aucune particularité, si ce n'est la présence de cellules à essence, qui dégagent une odeur désagréable lorsque l'on froisse les feuilles. La fleur , précédée d'une seule préfeuille, comprend un périanthe tubuleux, constitué de trois pièces soudées (les sépales et les pétales étant indifférenciés) ; l'intérieur, dans la région médiane, est tapissé de poils orientés ver […] Lire la suite

AUTOGAMIE

  • Écrit par 
  • Jacques DAUTA
  •  • 177 mots

Ce terme désigne, chez les végétaux inférieurs, des cas de fécondation d'éléments cellulaires par eux-mêmes : précisément, chez certains champignons ascomycètes (un Ascobulus entre autres), la reproduction sexuée se produit sans fusion d'articles différents, mais, à l'intérieur d'un même article cénocytique, par fusion des noyaux appariés. Chez les plantes à fleurs, autogamie et autopollinisation […] Lire la suite

BOTANIQUE

  • Écrit par 
  • Sophie NADOT, 
  • Hervé SAUQUET
  •  • 5 627 mots
  •  • 7 médias

Dans le chapitre « Une recherche diversifiée »  : […] La recherche en botanique s'est diversifiée dans les approches utilisées et les questions posées depuis le milieu du xx e  siècle. Elle est étroitement interconnectée avec de nombreux domaines de la biologie, plus particulièrement avec la systématique, la biologie de l'évolution, la biologie du développement et l'écologie (fig. 2 ). Ces branches ne constituent en aucun cas des compartiments isolés […] Lire la suite

BULBES, botanique

  • Écrit par 
  • Jacques DAUTA
  •  • 684 mots

En morphologie végétale, l'exemple d'un bulbe typique est fourni par l'oignon qui, coupé en long, montre une tige très courte ou plateau, avec son bourgeon terminal, des feuilles dont il ne reste que les bases ou tuniques du bulbe et des racines adventives. Les tuniques sont emboîtées les unes dans les autres : les plus externes sont blanches, charnues et garnies de réserves. C'est du moins ce q […] Lire la suite

CLÉISTOGAMIE

  • Écrit par 
  • Jacques DAUTA
  •  • 157 mots

Propriété des fleurs dont les enveloppes ne s'ouvrent pas et chez lesquelles l'autopollinisation s'accomplit à l'intérieur de la fleur close. La cléistogamie existe chez certaines plantes tropicales, telles que l'arachide, et, dans la flore française, chez les violettes. Les fleurs normales des violettes se développent du printemps au début de l'automne ; elles sont pollinisées de façon croisée pa […] Lire la suite

DÉVELOPPEMENT (biologie) - Le développement végétal

  • Écrit par 
  • Georges DUCREUX, 
  • Hervé LE GUYADER, 
  • Jean-Claude ROLAND
  •  • 19 202 mots
  •  • 14 médias

Dans le chapitre « Les mutants homéotiques floraux »  : […] Des mutants homéotiques de fleurs sont connus depuis bien longtemps ; ils sont décrits avec précision par bon nombre de morphologistes. L'utilisation des techniques moléculaires et l'application des concepts issus de l'étude des gènes homéotiques Hom et Hox des animaux ont permis de faire des progrès extraordinaires dans la compréhension de la construction de la fleur. Pour cela, il a fallu tout […] Lire la suite

DIALYPÉTALIE, botanique

  • Écrit par 
  • Didier LAVERGNE
  •  • 47 mots

Des pétales indépendants les uns des autres, donc détachables tour à tour sans entraîner le reste de la corolle, caractérisent les fleurs de certaines angiospermes dicotylédones, que l'on qualifie alors de dialypétales (par exemple, fleur de giroflée). […] Lire la suite

Voir aussi

Les derniers événements

France. Constitution d'un deuxième gouvernement Valls. 22-31 août 2014

au prochain gouvernement. Le 26, Manuel Valls annonce la composition de son gouvernement. Emmanuel Macron, ancien secrétaire général adjoint de l'Élysée, est nommé ministre de l'Économie, de l'Industrie et du Numérique. Najat Vallaud-Belkacem et Fleur Pellerin sont promues, respectivement, ministre […] Lire la suite

Pour citer l’article

Louis EMBERGER, Michel FAVRE-DUCHARTRE, Georges MANGENOT, Paul ROLLIN, « FLEUR », Encyclopædia Universalis [en ligne], consulté le 25 septembre 2020. URL : https://www.universalis.fr/encyclopedie/fleur/