ÉVANGÉLISME ET ÉGLISES ÉVANGÉLIQUES

Carte mentale

Élargissez votre recherche dans Universalis

Les bastions anglophones de l’évangélisme

Qu'ils soient pentecôtistes et charismatiques, ou qu’ils fassent le choix d’un piétisme biblique, les évangéliques ont longtemps été marqués par l'influence de la culture anglo-saxonne. La carte de l’évangélisme mondial en porte encore aujourd'hui la trace, avec environ 96 millions d'évangéliques comptabilisés en Amérique du Nord (États-Unis et Canada). Aussi l’évangélisme tient-il une place importante dans les débats aux États-Unis, au point que Barack Obama (côté démocrate) et Mitt Romney (côté républicain) n'avaient pu éviter, chacun de son côté, de donner quelques gages à cette puissante minorité électorale lors de l’élection présidentielle américaine de 2012. Les évangéliques s’intéressent aussi à la politique étrangère des États-Unis. Dans Jésus est juif en Amérique, Célia Belin a montré comment les interprétations évangélistes de la Bible nourrissent un mouvement sioniste chrétien d’environ 40 millions de fidèles, mouvement qui joue un rôle non négligeable dans le soutien de Washington à Israël.

L’évangélisme américain est majoritairement conservateur, parfois fondamentaliste, à l’image du télé-évangéliste Pat Robertson, notoirement connu pour ses provocations (appel à l'assassinat d'Hugo Chavez en août 2005 au cours de son émission télévisée). Avant tout divers cependant, l’évangélisme ne doit pas être réduit à ses formes les plus spectaculaires. Depuis les années 1980, Denis Lacorne fait observer que « l’évangélisme est devenu la forme la plus courante et la plus banale du protestantisme américain ». Aussi ne faut-il pas s'étonner que, après George W. Bush Jr dont la proximité avec l'évangélisme était notoire, Barack Obama lui-même ait demandé à Rick Warren, un pasteur évangélique de la megachurch Saddleback, de prononcer la prière inaugurale de la cérémonie d’investiture de son premier mandat (20 janvier 2009). En octobre 2012, Barack Obama n'avait pas hésité non plus à inviter les responsables de la National Association of Evangelicals (N.A.E.) à la Maison-Blanche, pour une discussion sur des questions d’éthique, d'immigration et de liberté religieuse, signalant ainsi combien il était conscient de l’influence de ces réseaux militants dans le monde, et de leur importance dans la diffusion du soft power des États-Unis, que ce soit en matière de démocratisation ou de libre entreprise.

Prière inaugurale lors de l’investiture de Barack Obama, janvier 2009

Photographie : Prière inaugurale lors de l’investiture de Barack Obama, janvier 2009

Barack Obama et George W. Bush entourent Rick Warren, le pasteur évangélique de la megachurch Saddleback, lors de la cérémonie d'investiture du président des États-Unis en janvier 2009.  

Crédits : Pat Benic/ EPA

Afficher

L'évangélisme est également très influent au Royaume-Uni. Dans l'Église anglicane, il rassemble en effet la majorité du bas clergé. L’évangélisme anglican est implanté en Europe continentale, dans le Commonwealth et en Afrique anglophone. Ainsi, depuis l’indépendance du Soudan du Sud en 2011, l'Episcopal Church of Sudan (E.C.S., anglicane), de sensibilité évangélique, joue un rôle clé dans le processus de nation-building. Quant à l’évangélisme océanien (7 millions de fidèles), il a hérité son substrat théologique et culturel des méthodistes et des néo-puritains anglo-saxons du xixe siècle.

1  2  3  4  5
pour nos abonnés,
l’article se compose de 7 pages

Médias de l’article

Prière inaugurale lors de l’investiture de Barack Obama, janvier 2009

Prière inaugurale lors de l’investiture de Barack Obama, janvier 2009
Crédits : Pat Benic/ EPA

photographie

Médecin de l’O.N.G. Samaritan’s Purse au Darfour en 2004

Médecin de l’O.N.G. Samaritan’s Purse au Darfour en 2004
Crédits : Michael Freeman/ Corbis Historical/ Getty Images

photographie

Afficher les 2 médias de l'article


Écrit par :

  • : agrégé d'histoire, chercheur au CNRS, laboratoire Groupe sociétés, religions, laïcités

Classification

Autres références

«  ÉVANGÉLISME ET ÉGLISES ÉVANGÉLIQUES  » est également traité dans :

ÉVANGÉLIQUES (ÉGLISES)

  • Écrit par 
  • Jean-Louis KLEIN
  •  • 337 mots

Le qualificatif « évangélique » est revendiqué par des Églises qui affirment par là garder, contrairement à celles dont elles sont issues, les Évangiles comme seule base ou norme de leur foi.Dans les pays germaniques, le mot recouvre l'adjectif français « protestant » et s'oppose à « catholique ». Dans les pays latins, il désigne ou bien une Église protest […] Lire la suite

D'UN MONDE À L'AUTRE, NAISSANCE D'UNE CHRÉTIENTÉ EN PROVENCE (exposition)

  • Écrit par 
  • Claude SINTES
  •  • 963 mots

En 1986 s'était tenue à Lyon une exposition intitulée Les Premiers Temps chrétiens en Gaule méridionale . Puis les fouilles effectuées sur plusieurs grands sites provençaux et les recherches concernant les iii e - vi e  siècles avaient amené une perception plus fine de ces années, cruciales pour qui veut comprendre comment s'organise la mutation du vieux monde païen en un monde nouveau. Dans l'ex […] Lire la suite

ÉTATS-UNIS D'AMÉRIQUE (Le territoire et les hommes) - Religion

  • Écrit par 
  • Sébastien FATH
  •  • 3 472 mots
  •  • 2 médias

Dans le chapitre « Un kaléidoscope religieux »  : […] Les protestants restent, d'assez loin, les plus nombreux au sein du kaléidoscope religieux nord-américain : ils représentent environ 52 p. 100 de la population totale des États-Unis au seuil des années 2010. Mais si le protestantisme reste majoritaire, la plus importante dénomination (en tant qu'organisation structurée) est aujourd'hui l'Église catholique . C'est la principale Église chrétienne a […] Lire la suite

ÉTATS-UNIS D'AMÉRIQUE (Arts et culture) - La littérature

  • Écrit par 
  • Marc CHÉNETIER, 
  • Rachel ERTEL, 
  • Yves-Charles GRANDJEAT, 
  • Jean-Pierre MARTIN, 
  • Pierre-Yves PÉTILLON, 
  • Bernard POLI, 
  • Claudine RAYNAUD, 
  • Jacques ROUBAUD
  •  • 40 208 mots
  •  • 24 médias

Dans le chapitre « Le Grand Réveil et l'évangélisme américain »  : […] La prédication de Edwards fixe les lois d'un genre : sermons exhortatoires, appel insistant aux émotions et notamment à la terreur de l'Enfer, atténuation du contenu dogmatique, offres d'une conversion immédiate à l'ensemble de la population et d'un salut plausible à tout « volontaire de Dieu ». Populisme spirituel, sainte contagion continuée hors Église par les groupes d'édification mutuelle, le […] Lire la suite

FONDAMENTALISME

  • Écrit par 
  • Sébastien FATH
  •  • 1 608 mots
  •  • 2 médias

Dans le chapitre « Au sens premier : une réalité protestante »  : […] Au-delà de son sens générique, applicable à toutes les religions, le terme « fondamentalisme » renvoie à une réalité confessionnelle spécifique, celle du protestantisme. Comme le rappelle Jean-Paul Willaime, « chaque tradition religieuse produit des formes d'extrémismes qui lui sont propres et il n'est pas évident de rassembler sous un même concept les divers radicalismes religieux ». Il existe d […] Lire la suite

PROTESTANTISME - Problèmes contemporains

  • Écrit par 
  • Jean BAUBÉROT
  •  • 3 708 mots

Dans le chapitre « L'évangélisme »  : […] Qu'entendons-nous par « évangélisme » ? En allemand, evangelisch est historiquement un synonyme de protestant (cf. Evangelische Kirche Deutschlands, créée en 1948). Il arrive, en France, que le terme d'évangélique soit utilisé dans ce sens-là (« Église évangélique luthérienne de France », par exemple). Mais, depuis la fin des années 1960, s'impose de plus en plus le sens anglo-saxon, qui introdui […] Lire la suite

Voir aussi

Pour citer l’article

Sébastien FATH, « ÉVANGÉLISME ET ÉGLISES ÉVANGÉLIQUES », Encyclopædia Universalis [en ligne], consulté le 27 juin 2022. URL : https://www.universalis.fr/encyclopedie/evangelisme-et-eglises-evangeliques/