VIOLLET-LE-DUC EUGÈNE EMMANUEL (1814-1879)

Carte mentale

Élargissez votre recherche dans Universalis

Médias de l’article

Basilique de Saint-Denis

Basilique de Saint-Denis
Crédits : Peter Willi/ Bridgeman Images

photographie

Château de Pierrefonds

Château de Pierrefonds
Crédits : Peter Willi/ Bridgeman Images

photographie

Sainte-Madeleine, Vézelay

Sainte-Madeleine, Vézelay
Crédits : Peter Willi/ Bridgeman Images

photographie

Carmasac

Carmasac
Crédits : Encyclopædia Universalis France

dessin

Tous les médias


L’architecte Eugène-Emmanuel Viollet-le-Duc est surtout connu du public comme le plus éminent restaurateur du xixe siècle. Il œuvra, notamment, sur les basiliques de Vézelay (1840-1859), de Saint-Denis (1846-1879) et de Toulouse (1847-1879), les cathédrales de Notre-Dame de Paris (1844-1864), d’Amiens (1849-1874), de Reims (1860-1874) et de Lausanne (1872-1879), les remparts de la cité de Carcassonne (1852-1879) et le château de Pierrefonds (1858-1879). Grand érudit, il rédigea d’innombrables ouvrages sur l’architecture du Moyen Âge. Il fut une personnalité prolixe dans le domaine des arts et un influent théoricien de l’architecture, chef de l’école néogothique rationaliste en France et prophète du modernisme architectural. Officier de l’armée durant la guerre franco-prussienne de 1870, il fut aussi écrivain, journaliste, conseiller municipal et géologue.

Basilique de Saint-Denis

Basilique de Saint-Denis

Photographie

Basilique de Saint-Denis, la façade, commencée vers 1135. 

Crédits : Peter Willi/ Bridgeman Images

Afficher

Château de Pierrefonds

Château de Pierrefonds

Photographie

Château de Pierrefonds (Oise). Château fortifié reconstruit par Viollet-le-Duc à partir de 1863. 

Crédits : Peter Willi/ Bridgeman Images

Afficher

L’appel du Moyen Âge

Viollet-le-Duc est né à Paris le 27 janvier 1814, quelques mois avant la première Restauration. Sa famille jouit d’un certain prestige ; elle a ses entrées à la cour et fraie avec les milieux littéraires et artistiques de la capitale. Ses premières notions d’architecture lui sont inculquées par les architectes néoclassiques proches de son père, dont Charles Percier et Pierre François Léonard Fontaine. À l’âge de seize ans, il commence son apprentissage proprement dit chez l’architecte de l’église de la Madeleine, Jean Jacques Marie Huvé et le poursuit chez Achille Leclère, membre de l’Académie des beaux-arts. Mais, dans une attitude de défi qui le caractérise, Viollet-le-Duc se détourne vite de cette voie tracée d’avance. Il décide de ne pas s’inscrire à l’École des beaux-arts, refusant ce moule pour répondre plutôt à l’appel du romantisme et de son Moyen Âge rêvé.

Profondément bouleversé par la mort de sa mère, en juin 1832, il entreprend à l’aut [...]


1  2  3  4  5
pour nos abonnés,
l’article se compose de 5 pages


Écrit par :

  • : architecte, professeur d'histoire de l'architecture à l'École d'architecture de l'université McGill, Montréal, Québec (Canada)

Classification


Autres références

«  VIOLLET-LE-DUC EUGÈNE EMMANUEL (1814-1879)  » est également traité dans :

ARCHITECTURE (Thèmes généraux) - Notions essentielles

  • Écrit par 
  • Antoine PICON
  •  • 4 952 mots

Dans le chapitre « Structure »  : […] Spectaculaires ou modestes, les constructions des xix e et xx e  siècles peuvent presque toutes être appréhendées en termes de structure. La notion moderne de structure apparaît dès le xviii e  siècle, à l'aube de la Révolution industrielle, au m […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/architecture-themes-generaux-notions-essentielles/#i_5641

ARCHITECTURE (Thèmes généraux) - Architecture, sciences et techniques

  • Écrit par 
  • Antoine PICON
  •  • 7 905 mots
  •  • 6 médias

Dans le chapitre « Le siècle de l'industrie »  : […] Au cours du xix e  siècle se produit une diversification sans précédent des techniques de construction. Au sein de cet ensemble de transformations, le développement de l'architecture métallique constitue le phénomène le plus marquant. Aux premiers édifices faisant appel à la fonte succèdent des constructions en fer puis en acier. Tandis que la fo […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/architecture-themes-generaux-architecture-sciences-et-techniques/#i_5641

ARCHITECTURE (Thèmes généraux) - L'architecte

  • Écrit par 
  • Florent CHAMPY, 
  • Carol HEITZ, 
  • Roland MARTIN, 
  • Raymonde MOULIN, 
  • Daniel RABREAU
  •  • 16 573 mots
  •  • 10 médias

Dans le chapitre « La vocation pédagogique et édilitaire de l'architecture (1750-1867) »  : […] En un siècle, de la fin de l'Ancien Régime au second Empire, la profession d'architecte est agitée par une crise fondamentale, particulièrement sensible dans une déontologie si diversement et si difficilement formulée et pratiquée dans les siècles passés. Cette crise est la conséquence de la civilisation industrielle naissante et du formidable essor économique et démographique qui l'accompagne. El […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/architecture-themes-generaux-l-architecte/#i_5641

ARCHITECTURE (Thèmes généraux) - Architecture et société

  • Écrit par 
  • Antoine PICON
  •  • 5 774 mots

Dans le chapitre « Architecture et « question sociale » au XIXe siècle »  : […] Frappées par l'ampleur des transformations engendrées par la Révolution française, puis par les bouleversements dont s'accompagne l'industrialisation, les élites du xix e siècle sont amenées à s'interroger sur la nature du lien social et sur son évolution. Celui-ci semble menacé à la fois par l'individualisme qui s'est substitué aux réseaux de so […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/architecture-themes-generaux-architecture-et-societe/#i_5641

ARCHITECTURE (Matériaux et techniques) - Fer et fonte

  • Écrit par 
  • Henri POUPÉE
  •  • 4 344 mots
  •  • 8 médias

Dans le chapitre « De Viollet-le-Duc à Guimard »  : […] Les milieux d'architectes suivaient ces tentatives, dues surtout aux ingénieurs, avec attention, voire avec quelques craintes. À partir de 1841, la Revue générale d'architecture de César Daly reflète cet intérêt grandissant. Le succès de sa salle de lecture ouvre à Labrouste les portes de l'Institut en 1867. Il y succède à Hittorff, y retrouve Baltard, Joseph Duc et Félix Du […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/architecture-materiaux-et-techniques-fer-et-fonte/#i_5641

ART NOUVEAU

  • Écrit par 
  • Françoise AUBRY
  •  • 8 789 mots
  •  • 23 médias

Dans le chapitre «  La naissance d'un style »  : […] Selon Émile Gallé , la nature « prête à l'artiste bien d'autres choses que les lombrics et ténias, les pseudo-varechs et les vermicelles affolés dont on a pensé faire avec beaucoup de talent, à l'occasion de 1900, un berceau où abriter le xx e  siècle » ( Le Mobilier contemporain orné d'après la nature) . Dans ce texte paru […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/art-nouveau/#i_5641

CASTELLOLOGIE, architecture

  • Écrit par 
  • Philippe DURAND
  •  • 931 mots
  •  • 1 média

La castellologie (du latin castellum , château) est la discipline qui étudie le château du Moyen Âge et par extension l'architecture fortifiée de cette période. Le castellologue en est le spécialiste. Le terme « castellologie » a été créé dans les années 1960 par Michel de Bouärd et son équipe au Centre de recherches archéologiques médiévales (C.R.A.M.) de l'université de Cae […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/castellologie-architecture/#i_5641

CHÂTEAUX

  • Écrit par 
  • C.R.H.A.M.
  •  • 1 316 mots
  •  • 2 médias

Jusqu'au xix e siècle, on a construit des châteaux en Europe occidentale et surtout en France . Ce pays en possède une quantité et une variété encore extraordinaires malgré l'ampleur des destructions. Le phénomène est d'importance et intéresse l'histoire de l'architecture domestique, de la société, de l'économie du monde rural, du paysage. Nous e […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/chateaux/#i_5641

CISTERCIENS

  • Écrit par 
  • Marie-Madeleine DAVY, 
  • Placide DESEILLE, 
  • Anselme DIMIER
  •  • 8 633 mots
  •  • 4 médias

Dans le chapitre « L'Abbé de Clairvaux et l'art »  : […] En ce qui concerne l'architecture, les Cisterciens interdirent, pour leurs églises, comme contraires à la simplicité et à la pauvreté, les clochers de pierre ainsi que les peintures et les sculptures. Tout cela se trouve exprimé avec verve dans la fameuse Apologie que saint Bernard adressa, vers 1125, à son ami Guillaume, abbé bénédictin de Saint-Thierry, près de Reims. Dans […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/cisterciens/#i_5641

CONSERVATION DES ŒUVRES D'ART

  • Écrit par 
  • Germain BAZIN, 
  • Vincent POMARÈDE
  •  • 6 754 mots
  •  • 4 médias

Dans le chapitre « Du romantisme à 1914 »  : […] Le Danemark se montra singulièrement en avance : il institua dès 1807 une commission royale pour la conservation des antiquités, composée de cinq professeurs, de l'évêque de Copenhague et du directeur du Cabinet royal. En France, il faudra attendre 1830 pour que, sous l'effet du mouvement d'intérêt que le romantisme porte au Moyen Âge, le gouvernement se préoccupe de créer un service propre à assu […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/conservation-des-oeuvres-d-art/#i_5641

DINANDERIE

  • Écrit par 
  • Marie-Cécile FOREST
  •  • 642 mots

Le mot dinanderie vient du nom de la ville de Dinant en Belgique qui fut, avec Liège, Namur, Huy et l'ensemble de la vallée de la Meuse au Moyen Âge un centre florissant du travail du cuivre et du laiton. La dinanderie désignait alors la fonte du laiton alors qu'aujourd'hui ce mot désigne l'art de battre le métal, essentiellement le cuivre mais aussi l'étain, le maillechort, le laiton et de lui d […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/dinanderie/#i_5641

EMPIRE SECOND (1852-1870)

  • Écrit par 
  • Marc BASCOU, 
  • Adrien DANSETTE, 
  • Universalis
  •  • 21 002 mots
  •  • 12 médias

Dans le chapitre « Le règne de l'éclectisme »  : […] Car l'ambiguïté est manifeste et omniprésente : en voulant « apprendre à voir, voir en comparant » (selon la devise d'Henry Cole), en prétendant réunir des collections d'arts appliqués pour susciter un renouveau par l'étude des chefs-d'œuvre du passé, en proposant dans des recueils de décoration une multiplicité de motifs – dissociés de leur contexte et mis à plat, sans souci d'échelle ni d'indic […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/second-empire/#i_5641

ESPACE, architecture et esthétique

  • Écrit par 
  • Françoise CHOAY, 
  • Jean GUIRAUD
  • , Universalis
  •  • 12 324 mots
  •  • 3 médias

Dans le chapitre « Architecture et symbolique de l'espace »  : […] On a noté que, pour Frankl, la destination d'un édifice est l'un des quatre éléments qui contribuent à la définition de son espace. C'est là un équivalent de ce que Erwin Panofsky nomme iconographie dans sa description des niveaux de l'interprétation des œuvres d'art figuratives : la destination d'un espace architectural, qu'il s'agisse de la célébration d'un culte religieux, de la représentation […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/espace-architecture-et-esthetique/#i_5641

FRANCE (Arts et culture) - Le patrimoine

  • Écrit par 
  • Nathalie HEINICH
  •  • 6 812 mots
  •  • 2 médias

Dans le chapitre « Du monument historique au patrimoine »  : […] On pourrait, certes, faire tout d'abord l'histoire des objets désignés comme monuments historiques, à travers les différents thèmes susceptibles d'être commémorés, selon les époques et les contextes : hauts faits et grands hommes, événements et héros de la vie militaire, religieuse, politique, voire scientifique ou artistique. On pourrait ensuite faire l'histoire de ses […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/france-arts-et-culture-le-patrimoine/#i_5641

GUIMARD HECTOR (1867-1942)

  • Écrit par 
  • Roger-Henri GUERRAND
  •  • 2 234 mots

Dans le chapitre « La conquête de Paris »  : […] Né à Lyon dans une famille sur laquelle on est encore très mal renseigné – en 1891, son père tient un gymnase, boulevard Malesherbes, à Paris –, Hector Guimard entre à quinze ans, en 1882, à l'École nationale des arts décoratifs dirigée par le peintre Louvrier de Lajolais : il entretint avec ce dernier des rapports quasi filiaux, la correspondance des deux hommes en témoigne. Trois ans plus tard, […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/hector-guimard/#i_5641

HISTORICISME, art

  • Écrit par 
  • Hubert DAMISCH
  •  • 4 672 mots
  •  • 8 médias

Dans le chapitre « Viollet-le-Duc : l'histoire et la fonction »  : […] Les contradictions du xix e  siècle en matière d'architecture n'apparaissent nulle part plus clairement que dans l'œuvre du plus grand théoricien de l'époque, Eugène Viollet-le-Duc (1814-1879). On sait comment celui-ci, parallèlement à son activité d'architecte (église Saint-Denis-de-l'Estrée, Saint-Denis, 1860-1867) et à ses travaux de restaura […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/historicisme-art/#i_5641

MÉRIMÉE PROSPER (1803-1870)

  • Écrit par 
  • Guy DUMUR
  •  • 1 321 mots
  •  • 1 média

Dans le chapitre « Un libéral conservateur »  : […] Comme les autres romantiques, Mérimée, né à Paris, a grandi, s'est formé sous la Restauration avec la nostalgie de la Révolution et de Napoléon. Son père, bonapartiste, était un peintre néo-classique devenu secrétaire de l'École des beaux-arts. Milieu tout à la fois artiste et fonctionnaire que Prosper Mérimée, au fond, ne trahira pas. S'il fait sérieusement ses études de droit, il pense, comme le […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/prosper-merimee/#i_5641

PATRIMOINE MONUMENTAL

  • Écrit par 
  • André CHASTEL
  •  • 11 461 mots
  •  • 2 médias

Dans le chapitre « L'architecte et l'archéologue : débat sans fin »  : […] Dans l'usage, le terme de restauration a trois acceptions : politique, culinaire, artistique. Tradition, goût, authenticité, aucune de ces nuances n'est exclue dans nos interventions sur les monuments du passé. «  L'archéologue ne fait rien, ne produit rien. Il se contente de mettre son veto sur toute idée génératrice », écrivait froidement Abadie en 1859. Chargé par la municipalité d'Angoulême de […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/patrimoine-monumental/#i_5641

PROPORTION

  • Écrit par 
  • Philippe BOUDON, 
  • Jacques GUILLERME
  •  • 8 241 mots

Dans le chapitre « Le Modulor de Le Corbusier »  : […] La définition du champ épistémologique de l'architecture, l'espace architecturologique, autorise à ne pas s'attarder sur les différents systèmes de proportion qui ont été utilisés en architecture suivant les époques. Ces études en effet intéressent celui qui, comme R. Wittkower, analyse les rapports entre l'architecture et la culture. Il nous importe plutôt ici de situer architecturologiquement l […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/proportion/#i_5641

RATIONALISTE ARCHITECTURE

  • Écrit par 
  • Jean-Louis AVRIL
  •  • 4 313 mots
  •  • 2 médias

Dans le chapitre « L'apport doctrinal français au XIXe siècle »  : […] Jean Nicolas Louis Durand (1760-1834) produira le premier une doctrine extrémiste, favorable aux seules visées utilitaires de l'architecture. Considérée à la fois comme « une science et un art », celle-ci « ne peut avoir pour but l'agrément mais bien l'utilité ». Durand rédigera pour les futurs ingénieurs de la jeune École polytechnique un Précis des leçons d'architecture (1 […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/architecture-rationaliste/#i_5641

RESTAURATION (architecture)

  • Écrit par 
  • Colette DI MATTEO, 
  • Piero GAZZOLA
  •  • 4 413 mots

Dans le chapitre « Les théories »  : […] À la fin du xviii e  siècle furent effectuées les premières entreprises conduites selon des critères systématiques. Rome accueille les initiatives ambitieuses : une impatiente volonté de remettre en état les ensembles monumentaux de l'époque impériale s'y manifeste. On identifie la structure du grandiose forum de Trajan et, en travaillant au milie […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/restauration-architecture/#i_5641

RESTAURATION (peinture et sculpture)

  • Écrit par 
  • Béatrice SARRAZIN
  •  • 3 626 mots
  •  • 5 médias

Dans le chapitre « Histoire de la restauration au xixe siècle »  : […] Prise entre deux paradoxes, vandalisme et sauvegarde, la période révolutionnaire favorise l'émergence de personnalités comme celle d' Alexandre Lenoir. Garde du dépôt des Petits-Augustins, il récupère, recompose souvent arbitrairement et reconstitue des ensembles avec un souci de conservation au sein d'un même lieu, le musée des Monuments français. Avec les conquêtes révolutionnaires et napoléonie […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/restauration-peinture-et-sculpture/#i_5641

STRUCTURE & ART

  • Écrit par 
  • Hubert DAMISCH
  •  • 2 875 mots

Dans le chapitre « Architecture et système »  : […] Il reste que l'art de bâtir donne à considérer des ensembles organisés dont l'agencement paraît répondre à une nécessité objective, sinon naturelle, l'œuvre d'architecture étant, parmi les produits de l'art, celui qui se prêterait le mieux à une analyse objective pour ce que la loi de construction n'en paraît pas devoir être cherchée dès l'abord dans l'esprit, mais plutôt dans les choses, dans la […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/structure-et-art/#i_5641

TOULOUSE SAINT-SERNIN DE

  • Écrit par 
  • Alain ERLANDE-BRANDENBURG
  •  • 544 mots
  •  • 1 média

C'est un des grands chefs-d'œuvre de l'architecture romane que la collégiale Saint-Sernin de Toulouse . L'ampleur du plan avec déambulatoire, qui se poursuit dans le transept, et les doubles collatéraux dans la nef, l'extraordinaire équilibre du chevet dont les courbes calmes créent un effet puissant, la tour qui, par son élan, donne un certain dynamisme à cette architecture paisible attestent la […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/saint-sernin-de-toulouse/#i_5641

Voir aussi

Pour citer l’article

Martin BRESSANI, « VIOLLET-LE-DUC EUGÈNE EMMANUEL - (1814-1879) », Encyclopædia Universalis [en ligne], consulté le 15 novembre 2019. URL : http://www.universalis.fr/encyclopedie/eugene-emmanuel-viollet-le-duc/