VÉZELAY

Carte mentale

Élargissez votre recherche dans Universalis

Médias de l’article

Sainte-Madeleine, Vézelay

Sainte-Madeleine, Vézelay
Crédits : Peter Willi/ Bridgeman Images

photographie

Sainte-Madeleine, Vézelay, la nef

Sainte-Madeleine, Vézelay, la nef
Crédits : Peter Willi/ Bridgeman Images

photographie

La Chute de Simon le Magicien, basilique Sainte-Madeleine de Vézelay, XIIe siècle

La Chute de Simon le Magicien, basilique Sainte-Madeleine de Vézelay, XIIe siècle
Crédits : Encyclopædia Universalis France

vidéo

Sainte-Madeleine, Vézelay, portail de l'avant-nef

Sainte-Madeleine, Vézelay, portail de l'avant-nef
Crédits : Peter Willi/ Bridgeman Images

photographie

Tous les médias


L'église abbatiale de Vézelay, en Bourgogne, est placée sous le vocable de Madeleine, sœur de Lazare, dont les reliques furent rapportées de Provence par le comte Gérard de Roussillon et par sa femme et offertes en 860 au monastère de religieuses alors établi dans la plaine, actuellement Saint-Père-sous-Vézelay. Les invasions normandes rendirent nécessaire la mise en sécurité des reliques et le monastère s'établit sur la colline. L'église carolingienne consacrée en 878 était encore debout lorsque, vers 1050, le développement intense du pèlerinage contraignit à construire un édifice plus vaste. L'église fut commencée, selon l'habitude, par le chœur qui fut consacré en 1104 sous l'abbatiat d'Artaud. En 1120, la nef carolingienne fut détruite par un incendie violent et remplacée par la nef actuelle achevée vers 1140, tandis que l'avant-nef était terminée vers 1150. Le chœur primitif fut remplacé au xiiie siècle par un chœur gothique plus élevé et mieux éclairé.

Sainte-Madeleine, Vézelay

Sainte-Madeleine, Vézelay

Photographie

Basilique Sainte-Madeleine, Vézelay (Yonne), façade occidentale, XIIe siècle. 

Crédits : Peter Willi/ Bridgeman Images

Afficher

Dès le xve siècle, le pèlerinage perdant de son importance, l'abbaye connut un déclin rapide et, à la Révolution, l'église délaissée menaçait ruine. Sa sauvegarde fut assurée dans la première moitié du xixe siècle par le jeune architecte Eugène-Emmanuel Viollet-le-Duc qui accepta la lourde tâche de restauration de l'édifice, tâche devant laquelle s'étaient dérobés de nombreux architectes. Viollet-le-Duc rétablit l'équilibre menacé de l'église abbatiale en utilisant de nombreux tirants de fer et en ajoutant des arcs-boutants le long des murs gouttereaux de la nef romane.

L'église de la Madeleine se compose d'une avant-nef profonde de deux travées, d'une nef centrale bordée de bas-côtés, d'un transept peu saillant, d'un chœur et d'une abside entourée d'un déambulatoire sur lequel ouvrent cinq chapelles rayonnantes. L'avant-nef, improprement appelée « narthex », joue un rôle important dans la liturgie et communique avec la nef par trois portails ; le portail central est le plus vaste et le plus richement orné. La nef centrale, très larg [...]

Sainte-Madeleine, Vézelay, la nef

Sainte-Madeleine, Vézelay, la nef

Photographie

Basilique Sainte-Madeleine, Vézelay (Yonne), la nef, XIIe siècle. 

Crédits : Peter Willi/ Bridgeman Images

Afficher

1 2 3 4 5

pour nos abonnés,
l’article se compose de 2 pages




Écrit par :

Classification


Autres références

«  VÉZELAY  » est également traité dans :

BOURGOGNE DUCHÉ DE

  • Écrit par 
  • Jean RICHARD
  • , Universalis
  •  • 3 573 mots
  •  • 6 médias

Dans le chapitre « Cluny et Cîteaux »  : […] La Bourgogne est à cette époque le théâtre d'un mouvement religieux intense. Les monastères bénédictins se groupent autour de l'abbaye de Cluny (fondée en 911), qui prend la tête d'une congrégation monastique très étendue. Ce réveil de la vie religieuse entraîne des constructions monumentales : la grande abbatiale de Cluny III, bâtie par saint Hugues (1049-1109), est un chantier où passent et où […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/duche-de-bourgogne/#i_735

ROMAN ART

  • Écrit par 
  • Marcel DURLIAT
  •  • 20 510 mots
  •  • 19 médias

Dans le chapitre « La Bourgogne »  : […] En Bourgogne, l'évolution de l'architecture romane fut conditionnée par l'apparition du troisième Cluny, à la fin du xi e  siècle. L'« empire » clunisien est alors au sommet de sa gloire. Il s'étend sur deux mille établissements, desservis par dix mille moines. Dans la seule maison du chef de l'ordre, on ne compte pas moins de trois cents moines. […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/art-roman/#i_735

VIOLLET-LE-DUC EUGÈNE EMMANUEL (1814-1879)

  • Écrit par 
  • Martin BRESSANI
  •  • 2 484 mots
  •  • 6 médias

Dans le chapitre « Vézelay et le gothique comme acte constructif »  : […] Le moment décisif de sa carrière survient en 1840. Grâce aux nombreuses relations de la famille, dont l’inspecteur des monuments historiques, l’écrivain Prosper Mérimée, Viollet-le-Duc reçoit, à vingt-six ans, le mandat de rénover l’église abbatiale romane de Sainte-Marie-Madeleine de Vézelay . L’église tombe en ruine, et Viollet-le-Duc sera amené à en reconstruire de grandes parties. Les défis qu […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/eugene-emmanuel-viollet-le-duc/#i_735

Pour citer l’article

Maryse BIDEAULT, « VÉZELAY », Encyclopædia Universalis [en ligne], consulté le 11 septembre 2019. URL : http://www.universalis.fr/encyclopedie/vezelay/